Déclaration nationaliste sans détour du ministre Jean-François Roberge

Le surnombre de pseudo-demandeurs d'asile est une menace directe à notre identité collective

Le renvoi de l'excédent devenu nécessaire et urgent

F941b6f6dc6dc07a70b7c58ed4a79504

Tribune libre

Le ministre québécois de la langue française et de la laïcité   Jean-François Roberge a fait au nom du gouvernement québécois une importante et fort pertinente déclaration à teneur nationaliste, à l'effet que le surnombre de demandeurs d'asile illégaux non désirés par personne met en danger la pérennité de la précieuse et irremplaçable identité collective québécoise, ce qui est très juste et clairvoyant de sa part.


 


image.jpg (1280×720)


 


Voici ce qu’il déclare : « Oui, il y a des choses qui sont menacées, il y a des services qui sont menacés, il y a une manière de vivre qui est menacée lorsque les nombres de demandes d’asile sont trop grands. Il faut le nommer », a laissé tomber le ministre caquiste Jean-François Roberge. Interrogé sur le risque que l’identité québécoise soit compromise, l’élu responsable de la Langue française a ajouté : « Ça pourrait arriver. »


 


Source : L’identité québécoise est menacée par l’afflux de demandeurs d’asile, affirme Québec


 


img-4457-1920x1005.jpg (1920×1005)


 


Il y a fort à parier que cette vision de la situation de crise actuelle devenue si aberrante corresponde à ce que pense une nette majorité de Québécois d'ici.


 


🇨🇦LE QUEBEC NE VEUX PLUS DE DEMANDEURS D'ASILE? #immigration #quebec... |  TikTok


 


roberge-langue-francaise-frechette-immigration-drainville-education-assnat-20022024-ctv-news-jpg.jpg (1636×931)


 


M. le ministre Roberge exprime tout haut ce que nous sommes nombreux à penser tout bas. Il reflète notre inquiétude justifiée à propos de la pérennité de notre nation mise en péril par cette afflux croissant d'indésirables non voulus qui ne répondent à aucun des critères du système officiel d'immigration.


 


Le Canada doit nous rembourser plus de 1 milliard pour les dépenses en... |  TikTok


Ci-dessus: la ministre Christine Fréchette, Ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration.


 


Comprenons que ces bandes de profiteurs auraient pratiquement tous été refusés s'ils avaient dû suivre les règles. Pire encore, on constate plus souvent qu'autrement que ces exploiteurs du système sont sans instruction, sans diplômes, sans qualifications, qu'ils peuvent posséder des casiers judiciaires chargés et avoir une propension à la violence, et des capacités mentales limitées ne leur permettant pas d'apprendre à parler rapidement et couramment le français. Ils siphonnent nos ressources sociales prévues pour nous sans vergogne.


 


Les demandeurs d'asile sont sur l'aide sociale quand même trop longtem... |  TikTok


 


Ce faisant, M. le ministre Roberge a eu le courage de braver le politiquement correct fédéraliste qui ne jure que par l'immigration massive imposée de force, l'idéologie hautement contestable du multiculturalisme si nuisible au Québec, et la diversité dénaturante de la démographie naturelle des nations établies comme la nôtre.


 


En 2023, on a accuilli 60 000 demandeurs d'asile pendant que dans 4 au... |  TikTok


 


En effet, on s'aperçoit que ces groupes d'étrangers dépareillés ne correspondent en rien au profil recherché en fait de compatibilité et de capacité d'intégration, puisqu'ils contournent frauduleusement le système d'immigration officiel dont ils cherchent à se soustraire, en se faisant passer pour ce qu'ils ne sont pas le moins du monde, tout en sachant fort bien qu'ils seraient refusés autrement. C'est bien mal commencer l'arrivée dans un pays, ne trouvez-vous pas, en fait d'honnêteté?


 


195f15384c2a79cedf293e4a847ce85c.jpg (900×594)


 


La protection de l'identité québécoise historique doit être une priorité de tous les instants, elle est le fondement de notre société et de notre sentiment d'appartenance à notre peuple.


 


71ee5310-d01c-11ee-a777-0735c1747f1c_ORIGINAL.jpg (960×540)


 


C'est notre identité qui nous unifie, qui nous définit et nous démarque de tous les autres peuples de la Terre, à commencer par le reste du Canada avec lequel nous avons de moins en moins de points en commun. Il ne faut la laisser s'altérer ou s'amoindrir sous aucun prétexte.


 


0459860945805968405986405968.jpg (1920×1080)


 


Sans sa préservation de tous les instants, nous risquons de disparaître peu à peu en se faisant remplacer un à un par des masses d'étrangers incompatibles, inintégrables et surtout vilement intéressés.


 


image.jpg (1280×720)


 


À lire ici en quoi consistent les multiples facettes de l'identité québécoise bien distincte de toutes les autres:


 


L'identité culturelle québécoise, en 400 éléments


UNE DÉFINITION DE L’IDENTITÉ COLLECTIVE QUÉBÉCOISE


Le Québec possède l'unicité identitaire


Être Québécois, c'est d'abord vivre à la québécoise


1001 FAÇONS D'ÊTRE FIÈREMENT NOUS-MÊMES, UNIQUES AU MONDE


Demandons des critères d'immigration qui protégeront notre identité collective


Soyons nationalistes parce que nous sommes Québécois: comment répondre aux accusations de xénophobie, de racisme





CP159249224.jpg (720×379)


 


Il est primordial que tous ces faux réfugiés exploiteurs du système qui nous décivilisent soient renvoyés chez eux sans délai. Ils sont une menace directe à la survie de notre peuple, de notre culture et de notre mode de vie.


 


quebec-saint-jean-baptiste-day.jpg (1920×866)


 


Il est de toute première importance que le Québec demeure fidèle à l'image de sa nation fondatrice s'il veut réussir à résister fermement à toutes les formes d'altération de sa nature profonde.


 


Quebec_-_St__Jea_266881cl-8


 


Note 1: Nous avons exploré ici 3 solutions expéditives au problème criant du surnombre de pseudo-demandeurs d'asile.


 


63e7e3082eefb.image.jpg (1200×935)


 


Note 2: Cliquez sur les termes surlignés en bleu pour approfondir votre réflexion sur le sujet


 


Gens Du Pays: A History of Quebec’s Struggle for   Sovereignty


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie825 articles

  • 1 428 367

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance vertueuse, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le bon peuple.

Plus de 825 articles publiés en ligne ont été lus un million 400 000 fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 14 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    25 mars 2024

    Les demandeurs d'asile fraudeurs fourmillent plus que jamais: un vrai asile de fous!


    Un an après la fermeture du chemin Roxham, le nombre de demandeurs d'asile  toujours en hausse | Fermeture du chemin Roxham | Radio-Canada


    Source: Un an après la fermeture du chemin Roxham, le nombre de demandeurs d’asile toujours en hausse


    S'il en arrive 1 million cette année, allons-nous les mettre tous à l'aide sociale à nos frais?


    S'il en arrive 9 millions de plus de ces escroqueurs, soit la population totale du Québec, allons-nous leur accorder tous les services publics gratis?


    Mario Dumont le dénonce: De faux demandeurs d'asile


    Où s'arrêtera cette folie?


    Défendons l'accès à nos frontières, Renvoyons tous ces arnaqueurs du système.


  • Réjean Labrie Répondre

    29 février 2024

    Les demandeurs d'asile menacent la langue française au Québec, selon François  Legault | Le Devoir


    Le premier ministre du Québec François Legault s'explique sur la menace de la surimmigration:


    Après que son ministre a affirmé que les demandeurs d’asile posaient un risque pour l’identité québécoise, le premier ministre François Legault lui a emboîté le pas en ajoutant que les demandeurs d'asile menaçaient la langue française. « Les faits sont têtus », a-t-il laissé tomber jeudi dans un point de presse. Selon lui, 39 % des demandeurs d’asile ne parlent pas français. « On sait qu’au Québec, on a 80 % de francophones, que malheureusement, c’est en baisse. Donc, ça vient avoir un impact sur l’avenir du français. »


    Actualité gouvernementale Le Courrier parlementaire - Service quotidien  indépendant d'information parlementaire


    François Legault n’a pas hésité jeudi à reprendre les conclusions de ses ministres, en insistant sur la pression que les demandeurs d’asile exercent sur les services publics comme l’éducation et la santé. « On a dû ouvrir l’équivalent de plusieurs dizaines d’écoles pour les enfants des demandeurs d’asile alors qu’il manque de profs. On a évidemment beaucoup de pression sur les services en santé alors qu’il nous manque déjà d’infirmières. Puis, évidemment, ça a un impact important sur le logement », a-t-il déclaré.


    Garderies subventionnées : priorité aux citoyens québécois, dit Legault |  Radio-Canada


    « La Cour d’appel, une cour fédérale, vient nous dire qu’on est obligés de donner des services de garde subventionnés aux demandeurs d’asile alors qu’on n’arrive déjà pas à en donner aux citoyens québécois », a déclaré M. Legault.


    Source: Les demandeurs d’asile menacent la langue française, selon François Legault


    Dans ces extraits politiquement corrects, on parle toujours de "demandeurs d'asile" alors qu'il faudrait spécifier à chaque fois que ce sont de "pseudo-demandeurs d'asile illégaux", la grand majorité étant frauduleux.


  • Réjean Labrie Répondre

    29 février 2024

    Demandeurs d'asile et identité québécoise : « Une question de nombre », dit  Roberge | Radio-Canada


    Le ministre Jean-François Roberge renchérit:


    « Le gouvernement fédéral doit reprendre le contrôle de ses frontières. Il doit revoir sa politique d'émission de visas, réduire le nombre de demandeurs d'asile, mieux répartir ceux qui arrivent dans l'ensemble du Canada et rembourser les sommes déboursées par Québec pour les coûts reliés à leur accueil. Les décisions du gouvernement fédéral sont basées sur des idéologies qui se butent au mur du réel. Finalement, tout le monde y perd. Le gouvernement de Justin Trudeau ne peut plus continuer à faire la sourde oreille aux demandes plus que légitimes du Québec. »


    Jean-François Roberge, ministre responsable de la Langue française, des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, des Institutions démocratiques, de l'Accès à l'information et de la Protection des renseignements personnels et de la Laïcité


    Demandeurs d'asile : la facture a gonflé, Québec réclame maintenant 1 G$ à  Ottawa | Radio-Canada


    Faits saillants :



    • Au 1er octobre 2023, le Québec accueille sur son territoire 55 % des demandeurs d'asile présents au Canada ( 160 651 sur 289 047 ).

    • Au mois de janvier, plusieurs CSS nous ont informés qu'entre 4 000 et 5 000 élèves seront à scolariser d'ici la fin de l'année scolaire ce qui représente environ entre 250 et 300 classes, dont 88 à la CSSDM.

    • Au 31 décembre 2023 : 46 555 adultes demandeurs d'asile étaient prestataires de l'aide sociale. Ils représentaient alors 29 % ( 46 555/159 940 ) des prestataires du programme.

    • Le gouvernement du Québec offre de nombreux services aux demandeurs d'asile en attente d'une décision de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada :

      • Un accès rapide aux programmes d'assistance sociale et aux services universels des services publics d'emplois ( MESS ) ;

      • Des services de santé et de services sociaux offerts par le PRAIDA ( MSSS ) ;

      • Un hébergement temporaire géré par le PRAIDA ( MSSS ) ;

      • Une aide à la recherche d'un logement permanent sur le marché privé et des séances d'information sur les services offerts et la vie au Québec ( MIFI, avec les organismes communautaires qu'il finance ) ;

      • Des cours de français, à temps partiel à l'exclusion des allocations ( MIFI ) ;

      • Des cours de français à temps partiel et à temps complet dans les centres de services scolaires et les commissions scolaires ( MEQ ) ;

      • L'éducation préscolaire et l'enseignement primaire et secondaire ( MEQ ) ;

      • L'accès aux activités de halte-garderie communautaires et aux garderies non subventionnées ( MFA ) ;

      • L'aide juridique pour la préparation de la demande d'asile ( MJQ ) ;

      • L'allocation logement ( SHQ ).




    Source gouvernementale: Demandeurs d'asile - Le gouvernement fédéral n'a plus le choix d'agir dit Québec


    Jean-F. Roberge (@jfrobergeQc) / X


    Québec lance un grand chantier pour protéger le français | Radio-Canada