Commentaires publiés dans les dernières 24h

  • Squared

    M. Tremblay, faire la chronique de notre dénationalisation peut-être utile si cela nous amène à réfléchir aux causes du phénomène. Dans ce cas précis, se limiter aux naïvetés politiques des uns ou à la duplicité des autres, ne fait qu’éluder le problème. Pour expliquer les agissements des Lévesque, Trudeau, Bourassa, Mulroney ou Bouchard, qui n’étaient assurément pas des imbéciles, il faut convenir, qu’en accord avec les préceptes du néonationalisme d’après-guerre (du post-nationalisme, dirait-on aujourd’hui), ils poursuivaient l’édification d’un ordre sociétal qu’ils jugeaient supérieur et qui condamnait à terme la nation canadienne-française. Mais avoir raison d’une nation aussi résiliente n’était pas si simple, cela exigeait de lui faire subir 50 ans de reculs, de défaites, d’acculturations et de fausses illusions qui auront mené à la profonde « dénationalisation » que nous déplorons tous aujourd’hui. En conséquence, nous sommes à terre. Pour relever la tête, il ne suffira pas de continuer à croire naïvement en un autre gouvernement se disant « nationaliste » ou aux écrits de ceux qui le servent. Pour reprendre le combat -si c’est bien là ce que nous voulons- il faudra se débarrasser du cadre dénationalisant qui est le nôtre depuis 1968. Il nous faudra rejeter la québécitude. Seule votre génération peut apporter une caution morale à une telle chose, car elle seule se souvient d’un temps où la Caisse de dépôt, Desjardins et nos grandes écoles, d’un temps où toutes nos institutions et jusqu’à l’État du Québec, défendaient ouvertement les intérêts des Canadiens-Français. Et finalement, comme « le nerf de la guerre c’est l’argent », seule votre génération pourrait y apporter un soutien financier conséquent. Pour se relever, il nous faut exister à nouveau. Ne serait-il pas temps de se réunir pour en discuter?

  • Squared

      ....   @ Catherine Doucet,   Merci pour votre commentaire   1- Ce court vidéo est un simple survol de l'ensemble des actions de Vigile au cours des dernières années. Une mise au point pour le bénéfice de ceux qui s'intéressent au site et qui se demandent où va Vigile.. On aurait pu faire plus long pour élaborer des thèmes mais, ce n'était pas le but de l'exercice.   2- Concernant votre reproche : « Ça fait mal de constater que cet aspect du problème vous indiffère. Ne comprenez-vous pas l’importance de la dimension identitaire, ne comprenez-vous pas que c’est le seul enjeu qui soit à votre portée. Et que c’est là que se joue le destin de notre nation.»   Vigile est probablement le seul site qui fait de notre lutte un défi existentiel pour une nation française en Amérique. Suffit de visiter la chaîne Vigile.Québec sur You Tube pour consulter une série de vidéos qui en font le thème central, particulièrement : La négation de la nation.   Sur le thème de notre histoire nous allons en faire une relecture à partir de la discipline qu'est la géopolitique (doxa). Et, à partir d'une question qui fonde notre démarche : qu'est-ce qui fut nécessaire pour qu'apparaisse, se développe et existe encore une nation française en Amérique. Encore là nous serons dans le défi existentiel.   Le but étant de refaire corps avec notre histoire, passé de glorieuse à honteuse lors de la Révolution tranquille.   Salutations JCPomerleau