Commentaires publiés dans les dernières 24h

  • Squared

    Éric F. BouchardAprès le Grand Remplacement

    Que faire maintenant, voulez-vous dire sans doute. Parce que c’est maintenant qu’il faut agir alors que les Canadiens-Français forment toujours 60% du Québec. Agir en se réclamant de la nationalité séculaire sur laquelle reposait notre résilience jusqu’aux années 1970, mais le faire en évitant le piège d’une quelconque vertu idéologique ou religieuse. Depuis trop longtemps en effet, on instrumentalise notre sentiment national  au profit d’idéaux progressistes contraire à nos intérêts. Agir en se dotant à nouveau d’une société nationale, d’un centre identitaire, d’un organisme capable de défendre les Canadiens-Français comme autrefois les SSJB ou l’Action nationale avant qu'elles ne soient détournées de leur mission par les souverainistes néonationalistes. Pour cela, amener les multiples groupes « nationalistes », « de souche », « patriotes » à se dire ouvertement canadiens-français pour qu'ils cessent ainsi d’être les idiots utiles d'une québécitude qui n’aura servi qu’à nous endormir dans la fausse assurance du « confort et de l’indifférence ». Qu’en dites-vous?

  • Featured 3208bf82db447587f78e82b2c9cf28a7

    ll faut lire la Loi sur les Indiens, véritable traité sur l'esclavage.  Dès le premier paragraphe, vous apprendrez qu'ils sont la propriété du gouvernement fédéral, sous la tutelle du ministre de la Sécurité publique:  leur personne, leur terre, leurs possessions, leur argent, leurs biens, leurs enfants. Si jamais vous aviez d'aventure caressé l'idée de demander votre statut d'Indien pour ne plus payer d'impôts, je vous jure que vous sortirez de votre lecture, heureux de signer votre prochain chèque de cotisation fiscale.