Pas de seconde chance de récidiver

Les immigrés criminels doivent être expulsés

après avoir purgé leur peine d'emprisonnement

431234212b5b1f34f995b41acb9a2f6c

Tribune libre

Au nom de la protection de la population québécoise, nous avons besoin d'une loi ferme qui ferait en sorte que les immigrés criminels reconnus coupables de délits (mineurs ou majeurs) soient expulsés dès la première offense, immédiatement après avoir purgé leur peine d'emprisonnement, sans aucun recours possible.


Le « droit à une autre chance » ne peut s'appliquer à des étrangers qui représentent un si grave danger pour la société. Protégeons les nôtres des autres.


Car, dans leur cas, on ne peut prendre le risque d'accorder une seconde chance de commettre d'autres délits, d'autres crimes dont les Québécois seront les victimes ciblées.



Il ne se passe pas une semaine sans que les journaux rapportent des crimes d'une horreur inqualifiable commis par des ressortissants des pays les plus primitifs de la planète, des profiteurs venus ici par opportunisme et intérêt personnel que rien n'arrête.



Toute la gamme des crimes et des atrocités les plus sordides y passe: agression sur la personne, violence conjugale, crime de déshonneur familial, châtiment corporel abusif contre les enfants, aggression sexuelle, rapt d'enfant qu'on cherche à sortir du pays vers le leur, vols qualifiés, gangs de rue, fraudes économiques, fraude informatique au gouvernement, fraude à l'aide socialetrafic de drogue, réseau de vol d'identité, terrorisme, mariage avec un Québécois pour lui soutirer son avoir, ses biens et des pensions alimentaires à vie, la liste est sans fin. Et la tendance est à la hausse.


(Cliquez sur chaque mot surligné en bleu pour quelques cas récents rapportés qui ne sont malheureusement que la pointe de l'iceberg)



Lorsqu'on prend le risque d'importer un individu en provenance d'un pays du tiers-monde sous-civilisé, on l'importe avec sa mentalité rétrograde, sa propension naturelle au passage à l'acte, au fait que sa culture cautionne de tels agissements et crimes (comme les crimes de déshonneur familial). Certains de ces actes sont même avalisés par leur religion, et accomplis avec l'impulsivité propre à leurs origines. Ce sont des gens qui n'ont connu que cela depuis leur enfance et dont c'est le réflexe premier.




Et une telle mentalité ne se malheureusement change pas. C'est un fait psychologique démontré. Le mot réhabilitation n'existe même pas dans leur langue.



Et cela a pour conséquence de produire l'ensauvagement de l'Occident. C'est le triste résultat de politiques d'immigration aveugles qui laissent entrer des individus incapables de se hausser au niveau de nos sociétés évoluées. Des gens dont le sens moral est fautif à la base, dont l'honnêteté est douteuse, des gens prêts à tout pour en arriver à leurs fins. Des gens élevés dans une société basée sur la corruption généralisée et qui ont appris à vivre selon les lois de la jungle.




C'est pourquoi tout criminel d'origine étrangère reconnu coupable de délit et condamné mérite la déchéance de nationalité dès la première offense, suivie d'une expulsion expéditive après avoir purgé sa sentence de prison.



Ses comptes de banque et biens doivent être saisis pour défrayer le coût de son emprisonnement et le billet de retour pour qu'il n'ait plus jamais l'opportunité de perpétrer de nouveaux délits dans notre pays.



Comme cette procédure d'expulsion sera très diffusée, elle aura pour avantage supplémentaire de tenir lieu de mise en garde à tous les immigrés de bien se comporter dans notre pays, ce qui aura pour effet d'augmenter la sécurité nationale qui est en train de s'effriter.



Protégeons les nôtres des autres.


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie705 articles

  • 1 237 885

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Plus de 700 articles publiés en ligne ont été lus un million et un quart de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 13 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



104 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    13 juin 2022

    Les 100 commentaires qui suivent relatent 100 crimes récents commis par des immigrés ethniques au Québec, et surtout à Montréal où se concentrent ces immigrés.



    Je ne suis pas du genre à suivre activement les faits divers parus dans les journaux, au contraire. Ce sont tous des cas dont j'ai entendu parler indirectement, de ci, de là, sans les chercher.



    Cela signifie que dans la réalité, pour la même période de temps, il pourrait en exister entre 5 et 10 fois plus.



    Mais le nombre de 100 cas rapportés suffit amplement pour faire comprendre l'ampleur du désastre de l'immigration indiscriminée qui donne accès au pays à de dangereux individus sous-civilisés qui vivent selon la loi de la jungle du tiers-monde violent et corrompu. Le point est prouvé.



    La population générale n'a pourtant qu'une faible idée de l'ampleur de la criminalité ethnique, car il n'existe aucun site, aucun média, aucune banque de données exhaustive qui les regrouperaient tous en un même lieu. Mon article est peut-être ce qu'il y a de plus complet sur le sujet.




    Faut-il le rappeler, tous les médias sont maintenant muselés par le politiquement correct qui les forcent à cacher sciemment l'identité des malfaiteurs (comme le nom à consonnance étrangère), leur race, leur ethnie, leur photo, le fait qu'ils soient nés ailleurs, tout ça pour que la population générale ne se doute de rien, qu'elle ne voit pas les faits et la réalité tels qu'ils se présentent, pour éviter que les gens ne se fassent une juste idée de la situation, et surtout qu'ils finissent par demander des comptes aux gouvernements.


    À cause de cette façon de faire douteuse des médias au silence complice, à la divulgation sélective des faits, les Québécois authentiques finissent par avoir l'impression que ces crimes sont dus à d'autres Québécois comme eux, alors qu'il n'en est rien.




    Il est grand temps que ça change.



    Une liste supplémentaire de crimes commis par des multiethniques au Québec se trouve ici et s'allonge de jour en jour:


    Pour un registre public des crimes commis par les minorités ethniques au Québec - Liste


  • Réjean Labrie Répondre

    10 juin 2022

    Deux importants réseaux de vols de véhicule démantelés commis par des bandes d'ethniques bien organisées.


    Deux importants réseaux de voleurs de véhicules viennent d’être démantelés par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), dont l’un d'eux serait responsable de 46 vols distincts qui étaient destinés à l’exportation outre-mer.


    Les deux principaux suspects de ce premier groupe, André Ferreira Dedeus et Andres Dario Olea Ortiz.


    Un deuxième groupe de voleurs est par ailleurs présentement accusé en vertu d’un mandat d’arrêt signé le 1er juin. Brandon Robertson, Amy Vuong Miron, Wail Bousselham, Xavier Alexander Holcomb, Soulaimane Laaouissi.


    Comme on le voit, tous des noms à consonnance bien de chez nous...


    Ils font face à une série d’accusations de vol de voiture, de possession d’équipements de cambriolage et de fraude, mais aussi de possession de drogues illégales ou encore d’armes illicites. Ce n'est pas de la petite bière...


    Des gens envers qui on a été trop bonnasses en les acceptant au pays sans condition. Le système d'immigration est une passoire à criminels tiers-mondistes endurcis qui ne feront jamais rien d'autre que commettre crime sur crime. Aucun filtre, aucune enquête criminelle, aucune sélection sérieuse selon des critères précis. Ils n'ont pas commencer à commettre des crimes en arrivant ici. C'étaient dès le départ de la racaille dangereuse et irrécupérable fonctionnant comme ils l'ont toujours fait chez eux.


    Ces bandes de criminels dévoyés et irrécupérables doivent tous être expulsés du pays à leur sortie de prison.


    Il ne doit plus y avoir aucun immigrant issus de pays aux taux de criminalité et de violence plus élevés que le nôtre. Aucun. Il y a trop de criminels parmi ceux qui arrivent ici de ces endroits. La seule solution: bannir toutes ces nationalités.


    Note: impossible de trouver la photo d'aucun des ces criminels.


    Source: Les bandes de criminels ethniques se multiplient à Montréal


  • Réjean Labrie Répondre

    22 mai 2022

    Les statistiques incriminantes concernant les immigrés criminels ne font qu'augmenter de jour en jour, comme on doit s'y attendre.



    Un jeune immigré ougandais violent de race noire du nom de Pacifique Niyokwizera a déjà plusieurs crimes à son actif. Il est issu d'une famille de pseudo-réfugiés.


    Et le pire, c'est que ce dangereux ougandais violent du nom de Pacifique Niyokwizera a l'audace de poursuivre la Police de Québec pour 180 000$ pour son arrestation musclée! Celui qui se présentait comme une pauvre victime racisée n'ayant rien à se reprocher se trouve à être un délinquant endurci et récidiviste. L'intervention policière était tout à fait justifiée après tout.



    Ce dangereux ougandais violent du nom de Pacifique Niyokwizera a été arrêté à Québec mercredi pour agression sexuelle et contact sexuel sur une mineure. Le gang dont il fait partie se partage des accusations d’agressions sexuelles, contacts sexuels sur une personne de moins de 16 ans, possession, production, accession et distribution de pornographie juvénile, fraude de moins de 5000 $, recel ainsi que bris de promesse.



    Cette brute irrécupérable doit être expulsée sans délai du pays, ainsi que tous ses complices, à leur sortie de prison.


    Source: un Noir immigré du nom de Pacifique Niyokwizera commet crime sur crime


  • Réjean Labrie Répondre

    11 février 2022

    De jeunes Noirs violents et impulsifs tuent d'autres Noirs violents et impulsifs. C'est à qui sera le premier à tuer l'autre. Parlez-moi de l'ensauvagement des sociétés occidentales par l'immigration sous-developpée.



    Deux jeunes poignardés à Pointe-Claire Un adolescent accusé de tentative de meurtre


    Un adolescent de 16 ans fait face à sept chefs d’accusation, dont celui de tentative de meurtre, à la suite d’un drame survenu mardi après-midi à Pointe-Claire, lorsque deux jeunes âgés de 15 et 16 ans ont été poignardés près de l’école secondaire anglophone St. Thomas, à la fin des classes.



    Pointe-ClaireUn adolescent dans un état critique après avoir été poignardé


    Un adolescent de 16 ans repose dans un état critique après avoir été poignardé mardi après-midi devant l’école secondaire anglophone Saint-Thomas à Pointe-Claire, dans l’ouest de Montréal. La Commission scolaire Lester B. Pearson a annoncé mardi soir qu’aucun cours n’aura lieu à l’école mercredi en raison de l’enquête policière.


    Un second suspect, Andrei Donet, 18 ans, était déjà détenu depuis le début du mois en lien avec des accusations de trafic de stupéfiants et de possession d’arme à feu.


  • Réjean Labrie Répondre

    11 février 2022


    Des étrangers ethniques et anglophones commettent des crimes sordides.


    Deux autres suspects avaient déjà été appréhendés en lien avec cette affaire. Michael Tortolano, 18 ans, et de Trison Colombaris Brown, 29 ans, avaient également été accusés de meurtre peu après leur arrestation.


    L’évènement initial s’était produit le 18 septembre dernier. Durant la nuit, vers 1 h 40, un conflit a éclaté entre un groupe d’amis dans la vingtaine et d’autres individus, à l'angle des rues Sherbrooke Ouest et Mansfield. Les suspects s’en seraient alors « pris physiquement au groupe d’amis ». À l’arrivée des policiers, ces suspects avaient toutefois pris la fuite dans une direction inconnue.


    Un jeune homme, lui aussi âgé de 23 ans, avait été atteint par un objet tranchant au cours de cette altercation. Son décès a malheureusement été constaté en milieu hospitalier dans les heures qui ont suivi. D’après les enquêteurs, « une seconde victime a été blessée gravement lors de l’altercation et a dû subir une intervention chirurgicale », mais sa vie n’a pas été en danger.


    Impossible de trouver des photos de tous ces criminels.


    Source: Des étrangers ethniques et anglophones commettent des crimes sordides.



     




  • Réjean Labrie Répondre

    11 février 2022

    Fusillade à Brossard. Une de plus. Une de trop.



    Deux suspects accusés de tentative de meurtre:


    Le noir musulman Abdallah Bekri et le maghrébin musulman Jad Whiby



    Deux hommes de 22 ans arrêtés en lien avec la fusillade survenue mardi en plein jour à Brossard sont accusés de tentative de meurtre, alors qu’un troisième a comparu pour complicité.


    La victime était connue des autorités pour des affaires de stupéfiants et de fraudes.



    Tous des criminels invétérés qui s'entretuent. Au moins, ça fait le ménage.


    Le noir musulman Abdallah Bekri et le maghrébin musulman Jad Whiby, âgés de 22 ans, ont comparu mercredi après-midi. Ils font face à des accusations de tentative de meurtre et d’avoir déchargé une arme à feu.


    Le noir musulman Abdallah Bekri, le présumé tireur, a également comparu sur des chefs de possession d’arme à feu prohibée chargée.


    Ces étrangers malfaiteurs violents représenteront toujours un grave danger pour la société québécoise. Jamais ils n'auraient dû être acceptés au pays. Ils doivent être expulsés dès leur sortie de prison.


    L'ensauvagement du Québec vient trop souvent de l'Afrique et du Maghreb.






    Source: Fusillade à Brossard Deux suspects accusés de tentative de meurtre


  • Réjean Labrie Répondre

    8 février 2022

    Encore d'autres maghrébins musulmans tirent à bout portant pour leur bon plaisir.



    Le maghrébin musulman Hamza Mekra Adnane a un dossier judiciaire inscrit, une cause de conduite avec les facultés affaiblies toujours active devant les tribunaux, mais il est bien connu des policiers du SPVM dans Saint-Léonard, où il habite. La police croit qu’Adnane est impliqué dans un évènement de coups de feu.



    Les enquêteurs croient d’ailleurs que le maghrébin musulman Hamza Mekra Adnane pourrait être impliqué dans d’autres évènements de violence.


    Au moment où ils effectuaient leurs frappes, ils ont vu un présumé complice d’Adnane, Christian Bernadotte, dissimuler un objet dans un bosquet situé non loin de sa résidence.


    En fouillant le bosquet, ils ont retrouvé une arme de poing.


    Tout comme Adnane, Bernadotte, 19 ans, a été accusé d’avoir déchargé une arme à feu sans se soucier de la sécurité d’autrui le ou vers le 22 mai à Montréal. Il fait également face à des chefs de possession d’une arme à feu à autorisation restreinte.


    Un 3individu, Le maghrébin musulman Zakaria Benathmane, qui aura bientôt 20 ans, est accusé de fraude.


    Armes à feu et vidéos de rap



    Yahya Mouhime (tuque rouge)


    La police considère Adnane, dont le surnom est Mekra, comme un membre du gang de rue d’allégeance rouge STL de l’arrondissement de Saint-Léonard et un proche du maghrébin musulman Yahya Mouhime, un membre du même groupe détenu depuis environ un an.



    Mouhime, 20 ans, un rappeur surnommé VT, a fait les manchettes à la fin de 2020 et au début de 2021.



    Recherché pour être apparu avec de véritables armes à feu dans l’une de ses vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, il a été longtemps introuvable et a finalement été arrêté après une cavale de plusieurs mois au cours de laquelle il a nargué la police en lançant une nouvelle vidéo du même acabit.


    Des sources qui connaissent Adnane nous disent le reconnaître, malgré son masque, tenant une arme à feu munie d’un viseur au laser dans l’une des vidéos rap de Yahya Mouhime.


    Comme on peut le voir, toutes ces jeunes crapules irrécupérables représentent un grave danger pour la société. Ils n'ont aucun avenir autre que la vie de crime. Ils doivent tous être expulsés du pays. Qu'on ne les revoit jamais au grand jamais. C'est le système d'immigration qui est à blâmer pour de telles erreurs.


    Sources: Jeunes maghrébin musulmans dangereux


    Jeunes maghrébins mais criminels endurcis


    Suspect maghrébin recherché


    Arrestations de maghrébins criminels


  • Réjean Labrie Répondre

    13 janvier 2022

    Un assassin du nom de Joshua Sarroino déjà détenu pour une affaire de possession d’arme a été de nouveau arrêté en prison, jeudi matin, pour le meurtre sordide d’un homme de 24 ans commis dans un restaurant du quartier DIX30, à Brossard, sur la Rive-Sud de Montréal, a appris La Presse.


    Le présumé tueur, l'assassin du nom de Joshua Sarroino, 27 ans, est actuellement incarcéré à l’établissement de détention de Montréal (Bordeaux).


    L'assassin du nom de Joshua Sarroino a été accusé de meurtre au premier degré jeudi après-midi, au palais de justice de Montréal.


    L'assassin du nom de Joshua Sarroino est détenu pour possession d’une arme depuis le printemps dernier.


    Outre sa cause active de possession d’arme, l'assassin du nom de Joshua Sarroino a notamment été condamné à une peine de 23 mois de prison en 2016 pour une affaire d’agression armée avec lésions et d’usage négligent d’une arme à feu.


    L'assassin du nom de Joshua Sarroino a été arrêté dans la foulée d’une importante enquête contre les membres et dirigeants d’un réseau de fraude de type grands-parents dont les victimes se trouvent surtout aux États-Unis.


    Ce criminel étranger, endurci et irrécupérable, doit être expulsé dès sa sortie de prison.


    Source: Joshua Sarroino, meurtrier étranger


    Organisation criminelle perpétrant des arnaques sur des personnes âgées


  • Réjean Labrie Répondre

    13 janvier 2022

    La Section des crimes majeurs du SPVM a procédé mercredi à l’arrestation d’Everette Roger Clayton, âgé de 55 ans, accusé d’outrage à un cadavre.


    Il s’agit ainsi de la quatrième arrestation réalisée dans le cadre de cette enquête. En septembre dernier, Véronique Manceaux, 35 ans, et un mineur âgé de 17 ans avaient tous deux été arrêtés pour des accusations de meurtre au premier degré et d’outrage à un cadavre, puis Tara Kusic, 28 ans, pour complicité de meurtre après le fait et d’outrage à un cadavre.


    Tous ces étrangers tuent de sang-froid et demeurent sans remords.


    Impossible de trouver des photos de cette bande de criminels d'origine étrangère.


    Tous doivent être expulsés à leur sortie de prison.


    Source: Meurtre crapuleux commis par des étrangers à Montréal


  • Réjean Labrie Répondre

    13 janvier 2022

    Un pyromane aux pulsions incontrôlables du nom de Oscar Nelson Gonzales met le feu à Montréal des résidences pour personnes âgées causant la mort.


    Impossible de trouver de photo du criminel Oscar Nelson Gonzales.


    L'expulsion du pays doit être automatique.


    Source: Un dangereux pyromane ethnique frappe


  • Réjean Labrie Répondre

    9 janvier 2022


    Chayanne O N’eil Peralta Garcia, 27 ans, Marc Kenson Milien, 28 ans, Johaina Fahmy, 21 ans, ont été arrêtés après les coups de feu tirés le 10 juillet 2021 à l’intérieur d’un bar de Chomedey.



    Cette racaille irrécupérable doit être bannie à jamais du pays.


    Source: Tentative de meurtre


  • Réjean Labrie Répondre

    9 janvier 2022

    Un abominable criminel prédateur sexuel étranger du nom de Sobhi Akra fait des ravages à Montréal auprès de jeunes Québécoise blanches de souche innocentes.



    C’est que le pervers de 38 ans étranger du nom de Sobhi Akra avait un stratagème bien rodé pour s’en prendre à des femmes et adolescentes qu’il choisissait au hasard. Après avoir remarqué une potentielle victime, il arrivait par derrière, les agrippait, puis passait sa main sur les parties génitales.



    Au total, l'abominable criminel prédateur sexuel étranger du nom de Sobhi Akra a fait huit victimes, incluant deux mineures, dont une ado qui marchait dans la rue en uniforme scolaire. Certaines d’entre elles ont figé, d’autres se sont mises à crier. Mais dans chaque cas, Akra s’est enfui en courant.


    Arrêté et accusé, l'abominable criminel prédateur sexuel étranger du nom de Sobhi Akra a finalement plaidé coupable à cinq accusations d’agression sexuelle et trois de tentative d’agression sexuelle.



    Prison


    Et même s’il n’a pas d’antécédents criminels, l'abominable criminel prédateur sexuel étranger du nom de Sobhi Akra devrait quand même écoper de la prison, puisque ses avocats Mes Réginal Victorin et Andrée-Anne Blais comptent suggérer six mois moins un jour d’incarcération. Car si la peine est plus sévère, Akra pourrait avoir des problèmes avec l’immigration.


    L'abominable criminel prédateur sexuel étranger du nom de Sobhi Akra irrécupérable doit être expulsé du pay au plus tôt.


    Car l'abominable criminel prédateur sexuel étranger du nom de Sobhi Akra recommencera sans cesse à s'en prendre à nos jeunes filles de bonne famille québécoise pour assouvir ses bas instincts.


    Source: encore un autre prédateur sexuel ethnique


  • Réjean Labrie Répondre

    17 décembre 2021

    4 assassins de race noire exécutent de sang-froid plusieurs victimes à Rivière-des-Prairies.


    En octobre dernier, trois premiers suspects avaient été coffrés pour ce triple meurtre, soit Clifford Domercant-Barosy, 26 ans, Marlon Francisco Villa-Guzman, 25 ans et Jonas Castor, 23 ans. Ils avaient été appréhendés à Laval et à Montréal-Nord.


    Les trois font face à des accusations de meurtre prémédité et de tentative de meurtre.


    La nouvelle arrestation du 4ième meurtrier a été effectuée à la prison de Bordeaux où le suspect était détenu en lien avec une décharge d’arme à feu à Laval, a fait savoir la police de Montréal.


    Rappelons que le triple meurtre avait été commis dans la soirée du 2 août, sur le boulevard Perras, non loin de l’intersection de la 53e avenue.


    Vers 19 h, une rafale de coups de feu avait été tirée en direction d’un appartement à partir d’un véhicule en mouvement.


    Molières Dantes, Jefferson Syla et Jerry Willer Jean-Baptiste avaient été atteints mortellement lors de l’attaque et deux de leurs acolytes avaient été gravement blessés.


    Impossible de trouver la moindre photo de tous ces criminels.


    Source: Meurtres entre Noirs criminalisés


    La criminalité noire à la hausse à Montréal


    Toute cette racaille violente et assoiffée de sang doit être expulsée à jamais du pays.



  • Réjean Labrie Répondre

    14 décembre 2021

    Un enseignant québécois francophone du nom de Maxime Canuel s'est fait poignarder plusieurs fois en pleine classe par un étudiant impulsif haineux âgé de 16 ans de neuvième année, à l'école secondaire anglophone JFK, quartier St-Michel.


    On peut conjecturer que nous avons affaire à un anglophone, un immigré, ou un fils d'immigré né ici, appartenant probablement à une minorité visible issue du tiers-monde violent et dangereux où de tels actes font partie de la vie courante.


    Les médias muselés doivent taire toutes ces informations pour éviter que la population ne voit les choses comme elles sont, et constate les résultats catastrophiques d'une immigration tiers-mondiste mal gérée. Par conséquent, pas moyen de connaître le nom du criminel, ni sa photo, ni son ethnie, ni sa race, ni ses origines. Tout est soigneusement caché.


    Importez des sauvages aux instincts primitifs, et vous aurez de la sauvagerie. On ne fait pas des moutons avec des chacals.


    Ce jeune délinquant qui comme on peut le voir a le crime dans le sang doit être expulsé du pays, ou banni au pays de ses parents s'il est né ici. On ne doit lui accorder aucune chance d'aggresser à nouveau ou même de tuer un Québécois.


  • Réjean Labrie Répondre

    9 décembre 2021

    La police de Longueuil est à la recherche d’éventuelles victimes d’un multirécidiviste de crimes à caractère sexuel, l'hindou dangereux anglophone Rishaun Ramsahai. 



    Quatre victimes dont trois d’âge mineur sont tombées dans le piège du présumé prédateur sexuel, l'hindou dangereux anglophone Rishaun Ramsahai. 



    Arrêté peu de temps après sa sortie de prison en octobre dernier, l'hindou dangereux anglophone Rishaun Ramsahai, âgé de 25 ans, aurait approché ses victimes via l’application Snapchat pour obtenir des photos nues d’elles.



    Il est plus que probable que l'hindou dangereux anglophone Rishaun Ramsahai ait posé des gestes illégaux à caractère sexuel auprès de plusieurs autres victimes mineures, a indiqué mardi le Service de police de l’agglomération de Longueuil.



    Le suspect, l'hindou dangereux anglophone Rishaun Ramsahai, un maniaque sexuel, fait face à 21 chefs d’accusation pour leurre, harcèlement criminel, menaces et bris de conditions, a indiqué le Service de police de l’agglomération de Longueuil.



    Source: l'hindou dangereux Rishaun Ramsahai, prédateur sexuel récidiviste


    De nombreux antécédents


    Le prédateur sexuel en série récidiviste Rishaun Ramsahai


    Les victimes du prédateur sexuel Rishaum ramsahai ne se comptent plus


    Cet être immonde et sauvage ne mérite aucune pitié et doit être expulsé à jamais.


  • Réjean Labrie Répondre

    9 décembre 2021

    Les crimes commis par des immigrés africains ou arabes ne cessent d'augmenter.



    La police est à la recherche d'un criminel à l'arme blanche, un arabe musulman.


    Le suspect serait un homme d’origine arabe musulman âgé dans la trentaine. Il mesure environ 1,75 m, pèse 108 kg et a les cheveux bruns. Au moment de l’altercation, il portait une barbe foncée.


    L’agression armée est survenue lors d’une altercation qui s’est produite dans un établissement de la rue Breton.


    Le suspect arabe musulman aurait poignardé la victime au haut du corps avec un objet tranchant dans un commerce de la rue Breton avant de prendre la fuite, après l'altercation.


    Avis de recherche:


    (Longueuil) Un arabe musulman qui aurait poignardé cette semaine une autre personne dans un établissement commercial de Longueuil avant de prendre la fuite est recherché par le Service de police de l’agglomération de Longueuil qui demande l’aide de la population pour l’identifier et l’arrêter.


    Source:


    Encore un autre criminel arabe recherché


    Qu'il soit expulsé à jamais dès sa sortie de prison.


    Dernière heure:


    Le criminel arabe musulman a pu être arrêté grâce à la collaboration de la population québécoise. Tous ensemble, nous vaincrons les criminels ethniques sanguinaires.


    Remerciements de la police


  • Réjean Labrie Répondre

    9 décembre 2021


    Le criminel violent de race noire Jeffrey Dimundu Bellevue est considéré armé et dangereux. Impossible de savoir s'il est africain ou haïtien.


    Le criminel violent de race noire Jeffrey Dimundu Bellevue est impliqué dans la fusillade sur la rue Matapédia durant laquelle un homme de 34 ans a été blessé de 3 balles. Un triangle amoureux pourrait être à l'origine de cette histoire.


    Le criminel violent de race noire Jeffrey Dimundu Bellevue devrait faire face à plusieurs chefs d'accustion dont tentative de meurtre.



    De tels êtres brutaux et sans remord doivent expulsés sans ménagement au plus tôt.


    Source: Le criminel violent de race noire Jeffrey Dimundu Bellevue


  • Réjean Labrie Répondre

    3 décembre 2021

    À Québec même, une ville pas encore aussi africanisée que Montréal, 3 jeunes africains de race noire ont été arrêtés pour avoir commis des dizaines de viols collectifs sur de jeunes Québécoise blanches mineures.


    Chaque jour, de nouvelles victimes se révèlent, dénonçant ces bourreaux primitifs ne songeant qu'à assouvir par la force leurs bas-instincts, faisant fi des traumatismes qu'ils causeront aux jeunes filles québécoise blanches.


    Plus d'une dizaine de jeunes filles québécoises blanches et mineures aggressées se seraient déjà manifesté à la police pour les dénoncer.



    Une dizaine de témoignages


    Ce trio maléfique d'africains de race noire pourrait avoir fait d’autres victimes. Les enquêteurs auraient recueilli une dizaine de témoignages de jeunes filles en lien avec le comportement criminel de ces trois individus. Certaines auraient affirmé avoir été droguées au GHB avant d’être agressées.


    Source: 3 violeurs en série africains de race noire aggressent des jeunes filles blanches à répétition.



    L'africain de race noire Mamadou Kalilou Barry qui a été arrêté, hier, par les enquêteurs du service de police de la ville de Québec a officiellement été accusé d’avoir agressé sexuellement deux adolescentes de 15 ans avec deux complices allégués.


     



    Photo: l'africain de race noire Mamadou Kalilou Barry a été appréhendé à son appartement dans le secteur de Vanier, jeudi après-midi. L’individu de 19 ans est sorti de chez lui menotté, escorté par des patrouilleurs et des enquêteurs aux crimes sexuels.



    LES CRIMES REPROCHÉS À l'africain de race noire Mamadou Kalilou Barry



    • L'africain de race noire Mamadou Kalilou Barry de 19 ans doit comparaître ce matin au palais de justice de Québec sous deux chefs d’accusation d’agression sexuelle envers une personne âgée de moins de 16 ans, en ayant commis cette infraction avec la participation d’une autre personne.      

    • Une telle accusation est passible de l’emprisonnement à perpétuité, selon le Code criminel, qui prévoit une peine minimale de cinq ans.      

    • Les deux victimes alléguées étaient âgées de 15 ans lors des agressions, survenues le 4 août dernier, à Québec.     

    • Les deux présumés complices, dans cette affaire, d'autres africains de race noire, étaient mineurs au moment des faits, ce qui nous empêche de les identifier publiquement. Ils ont été arrêtés et interrogés hier, avant d’être relâchés.



    Tous ces monstres méprisables doivent purger leur peine, puis être expulsés à jamais du pays.


    Des individus primitifs et dangereux issus des pires pays sous-civilisés de la planète ne peuvent que reproduire ici les comportements appris là-bas. Ils ne peuvent qu'ensauvager pour le pire nos sociétés. L'immigration tiers-mondiste qui décivilise doit cesser.



    Source: L'africain de race noire Mamadou Kalilou Barry, violeur en série



    Viols collectifs commis à Québec par des immigrés africains de race noire sur des mineures blanches



    Accusé de viol collectif sur deux adolescentes de 15 ans, le violeur en série africain de race noire Mamadou Kalilou Barry a diffusé sur ses réseaux sociaux une vidéo dans laquelle on le voit braquer un pistolet à la caméra.



    Le violeur en série africain de race noire Mamadou Kalilou Barry porte ensuite le canon de l’arme à sa propre tête à différentes occasions, tout en récitant les paroles du morceau musical qui glorifie la violence, le crime, les armes et la drogue, en plus de dénigrer sexuellement les femmes.



    La séquence est suivie d’une autre vidéo, dans laquelle un billet de 50 $ et une trentaine de billets de 20 $ sont lancés au sol. « On dort dans l’argent, quoi », entend-on.  D'où provient tout cet argent?


  • Réjean Labrie Répondre

    25 novembre 2021


    Trouvez-vous cela normal de déambuler sur la rue avec un couteau acéré, et de vous en servir au besoin pour agresser quelqu'un d'autre?


    Cela semble faire partie de la mentalité arabe, pour qui de tels actes font partie de la vie courante. Les attaques au couteau de ce genre se multiplient maintenant au Québec.



    Le cas le plus récent:


    Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) recherche le suspect de l’agression armée survenue le 22 novembre vers 16h, dans un commerce de la rue Breton., un immigré musulman d'origine arabe.


    Une altercation a pris une autre tournure lorsque le suspect, un immigré musulman d'origine arabe, a poignardé la victime, avant de prendre la fuite à bord d'un véhicule. 



    Le suspect est un immigré musulman d’origine arabe, âgé dans la trentaine. Il mesure environ 1,75 m et pèse environ 240 lb. Il a les cheveux bruns et une barbe foncée.


    À noter que tous les articles, sauf celui cité plus bas en référence, portant sur ce crime ommettaient de préciser qu'on avait affaire à un immigré musulman d'origine arabe, alors que cela a tout à voir avec la nature du crime commis. C'est une affaire de mentalité et de propension naturelle qui se vérifie fois après fois.


    Après la capture et la peine de prison de cet être assoifé de sang, de cet immigré musulman d'origine arabe, l'expulsion devrait être automatique.


    Source: un immigré arabe musulman recherché pour aggression au couteau


  • Réjean Labrie Répondre

    24 novembre 2021

    Le Service de police de Laval confirme qu'un suspect, un incendiaire étranger ethnique allophone nommé Jordan Picot Sudano, a été arrêté en lien aux incendies criminels, survenus au Centre de la petite enfance « Les Soleils du monde».



    Une vidéo du troisième incendie qui aurait été allumé par un incendiaire étranger ethnique allophone nommé Jordan Picot Sudano avait été médiatisée la semaine dernière.


    Depuis le mois d’août, il s’agissait du troisième incident similaire à se produire à cette adresse. Les deux autres incendies avaient eu lieu respectivement en août et octobre derniers.



    Arrestation et comparution

    Le suspect, un incendiaire étranger ethnique allophone nommé Jordan Picot Sudano, âgé de 24 ans, a été arrêté le 20 novembre dernier et rencontré par les enquêteurs. Il a comparu au palais de justice de Laval sous les chefs d’accusation suivants : incendie criminel et possession de matières incendiaires. Il a été libéré avec des conditions et doit revenir à la Cour le 9 mars 2022.


    Oui, vous avez bien lu, un sociopathe dangereux qui récidive ses crimes et veut tuer nos enfants a été libéré!



    Source: un incendiaire étranger ethnique allophone nommé Jordan Picot Sudano


    3 incendies criminels à son actif: un incendiaire étranger ethnique allophone nommé Jordan Picot Sudano


    De tels êtres dérangés et dangereux qui cherchent à tuer nos enfants doivent être expulsés du pays dès leur sortie de prison.


  • Réjean Labrie Répondre

    19 novembre 2021

    La sécurité de nos quartiers est mise en péril par des détraqués dangereux


    .


    Un incendiaire de race noire recherché dans le secteur Bordeaux-Cartierville


    Les enquêteurs du Module incendies criminels et explosifs du SPVM sollicitent l’aide du public pour identifier un suspect lié à au moins un incendie criminel survenu dans une résidence située près de la gare de trains Bois-de-Boulogne, dans le secteur Bordeaux-Cartierville. Le plus récent événement s’est produit la nuit passée, soit le 7 octobre.



    Des caméras de surveillance ont filmé l’individu en train d’épandre de l’essence devant l’entrée de la résidence et d’y mettre le feu avant de s’enfuir.


    Le suspect est un homme à la peau noire dans la vingtaine ou la trentaine qui mesure environ 1,75 m (5’9"). Il a une moustache et une pilosité au menton.


    La seule façon de nous mettre hors de danger de ce sociopathe sans remords est de l'expulser du pays à sa sortie de prison.


  • Réjean Labrie Répondre

    19 novembre 2021

    Le proxénitisme est l'une des spécialités de gens comme le criminel de race noire Denzel Edmond, possiblement un anglophone par surcroît.



    Ayant à peine 22 ans, ce Denzel Edmond est un criminel notoire irrécupérable pour la société. Nous n'en ferons jamais un honnête quincaillier, un terrassier vaillant, un enseignant dévoué.



    Le criminel de race noire Denzel Edmond a comparu une première fois le 24 septembre dernier, date à laquelle il a été formellement accusé de proxénétisme, agression sexuelle, leurre et possession de pornographie juvénile.


    La seule solution sensée pour nous protéger de ses agissements: le bannissement à vie par le moyen de l'expulsion automatique à sa sortie de prison.


  • Réjean Labrie Répondre

    12 novembre 2021

    Les immigrés ethniques originaires des pays reconnus comme les plus corrompus de la planète et aux noms boursouflés prétentieux maîtrisent parfaitement tous les rouages de la fraude à grande échelle.



    Fraude majeure à Service Canada : L'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi, l'africain togolais de race noire Amah Ayite-Zonnon alias Frédéric Hébert-Zonnon, l'africaine togolaise de race noire Ameoli Quambah Aquerebourou, et l'africain togolais de race noire Messan Nagode Ayite-Zonnon ont comparu aux palais de justice de Montréal et Gatineau pour fraude, complot et fraude envers le gouvernement canadien.



    Source: Des immigrés africains fraudeurs


    Associations bidon, activités fictives, fausses signatures : un fonctionnaire fédéral, l'africain togolais de race noire togolais Roger Adama Klouvi et sa conjointe l'africaine togolaise de race noire Ameoli Quambah Aquerebourou ont élaboré un ingénieux stratagème pour piger pendant des années dans un programme de subventions pour aînés de Service Canada. Le fonctionnaire corrompu a ainsi mis la main sur des dizaines de milliers de dollars en autorisant ses propres demandes de subventions frauduleuses.



    Cinq ans après son accusation, l'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi a été reconnu coupable le mois dernier de six chefs d’accusation de fraude, de complot et de fraudes envers le gouvernement alors qu’il était fonctionnaire. Sa conjointe l'africaine togolaise de race noire Ameoli Quambah Aquerebourou a aussi été reconnue coupable de fraude et de complot au palais de justice de Montréal.



    Organismes communautaires fictifs


    L’homme de 46 ans a alors flairé la bonne affaire. Aidé par des complices, l'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi a mis sur pied des organismes communautaires bidon liés à la communauté congolaise de Montréal, comme le Club social de développement ou l’Association culturelle d’entraide et d’épanouissement. Entre 2007 et 2010, il a tiré les ficelles pour une dizaine de subventions frauduleuses au PNHA, obtenant en échange plusieurs chèques de milliers de dollars. Le montant exact de la fraude n’est toutefois pas précisé dans la décision.


    L'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi contrôlait presque toutes les étapes du stratagème. Il révisait les faux projets de subventions, obtenait de fausses lettres d’appui et de fausses signatures et autorisait finalement la subvention dans son rôle de fonctionnaire fédéral. 


    Un administrateur complice encaissait les fonds et partageait l’argent entre les complices. Pour éviter tout soupçon, le fonctionnaire ne faisait jamais partie des administrateurs. Parfois, il obtenait une subvention pour de véritables associations, mais à l’insu de certains administrateurs.



    Usage de faux


    En 2009, le Club social de développement créé par l'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi, sa conjointe et deux complices a ainsi obtenu 45 000 $ en subventions pour des immobilisations et des activités de rencontre qui n’ont jamais eu lieu. À la fin de l’année 2010, l'africaine togolaise de race noire Ameoli Quambah Aquerebourou avait vidé les coffres de l’organisme. Le rapport et les pièces justificatives soumis à Service Canada étaient contrefaits ou fournis par l'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi.


    Également en 2009, l'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi a aidé un ami à obtenir une subvention pour son organisme fraîchement créé. Le fonctionnaire fédéral a rempli et accueilli la demande de 21 600 $. Deux mois plus tard, il touchait un pot-de-vin de 10 000 $ en argent comptant. Encore une fois, toutes les informations soumises à Service Canada étaient fausses.


    À une occasion, l'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi et son complice l'africain togolais de race noire Messan Ayite Zonnon ont tenté de leurrer ont tenté de leurrer un administrateur d’une association qui venait d’obtenir 24 000 $ en subvention bidon. Ils ont alors fabriqué une fausse lettre de Service Canada dans le but de mettre la main sur le chèque. Ils ont fini par se partager à trois la subvention en 2010.


    Source: des immigrés africains coupables de fraude et de complot


    Le Togo est à l'avant-plan de l'escroquerie en tout genre: des spécialistes en la matière



    En résumé:


    Pendant des années, l'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi a puisé dans un programme de subventions pour aînés de Service Canada grâce à d’ingénieux stratagèmes. Le fraudeur africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi a profité du fait qu’il traitait lui-même les demandes de subventions du Programme Nouveaux Horizons pour les aînés du gouvernement fédéral pour ficeler de nombreuses subventions frauduleuses.


    Avec l’aide de complices, l'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi a mis sur pied des organismes communautaires bidon liés à la communauté togolaise de Montréal. L'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi révisait les faux projets de subventions, obtenait de fausses lettres d’appui et de fausses signatures, et autorisait la subvention dans son rôle de fonctionnaire fédéral. Un administrateur complice encaissait finalement les fonds et partageait l’argent entre les complices.


    Source: l'africain togolais de race noire Roger Adama Klouvi reconnu coupable


    Il a été impossible de trouver des photos de tous les nombreux complices impliqués dans cette affaire.



    Tous ces criminels enracinés auraient dû être filtrés et rejetés dès la demande d'immigration. C'est une erreur monumentale et coûteuse de laisser entrer au pays des individus issus des pays les plus corrompus de la planète qui ont appris toute leur à vie comment mettre en pratique toutes les techniques de l'escroquerie et la fraude.


    Cette bande de malfaiteurs et leurs semblables dans le crime doit être expulsée du pays.



  • Réjean Labrie Répondre

    11 novembre 2021

    Parmi les criminels ethniques, il ne faut pas oublier la sous-catégorie formée de dizaines de pseudo-pasteurs religieux auto-proclamés qui s'inventent une secte à sensation, et qui extorquent des fortunes à leurs ouailles trop crédules et gobeurs, pour ne pas dire trop bénets, et qui ne récoltent peut-être que ce qu'ils méritent au fond. La bêtise humaine est sans fond. Voilà une raison de plus pour que les gens reviennent à la pratique du catholicisme traditionnel, plutôt que de se faire entourlouper par des pasteurs beaux-parleurs possédant un sens du spectacle manifeste, avides de toute-puissance et de vie luxueuse.



    À ce propos, examinons le cas tout récent pseudo-pasteur fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka sévissant dans le quartier Ahuntsic de Montréal, se proclamant « carrément le représentant de Dieu ».



    Le pseudo-pasteur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka mérite au moins trois ans de prison pour avoir dérobé plus de 250 000 $ à ses ouailles, selon la Couronne.


    « Ses fidèles avaient une confiance absolue et aveugle en lui. On ne peut pas remettre en question la parole de M. Lezoka, parce que ça vient du représentant de Dieu. C’était un lien pratiquement de soumission », a plaidé mercredi le procureur de la Couronne, Me Jérôme Gagné, lors des observations sur la peine du fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka.



    L’homme de Dieu a profité de la vulnérabilité de ses fidèles dans les années 2000, alors qu’il dirigeait la Communauté chrétienne de Béthel, Église évangélique du quartier Ahuntsic. Le pasteur fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka a usé de son « ascendant indéniable » sur ses ouailles pour leur soutirer 268 000 $, a conclu l’an dernier le juge Yves Paradis en le déclarant coupable.



    Le pasteur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka avait plongé son Église dans un gouffre financier en investissant dans d’ambitieux projets immobiliers. Il avait ainsi poussé deux sœurs à hypothéquer leur maison afin de prêter 127 000 $ à l’Église, en plus de soutirer 50 000 $ à une fidèle sous des prétextes.



    Le diacre de l’Église, Fortunato Orsini, s’est carrément retrouvé dans la rue après avoir perdu sa maison et 80 000 $. Mwinda Lezoka détenait une « emprise » sur lui, dit-il. À l’époque, il dormait sur une chaise à l’église et peinait à se nourrir. « Je devais survivre au lieu de vivre », a-t-il confié à la cour.



    Le pasteur fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka devrait aussi être condamné à rembourser les victimes, selon la Couronne. « On ne sait pas où est allé l’argent en question », a relevé MGagné. Selon la défense, il est « dérisoire » de croire que le pasteur pourra rembourser les 268 000 $.



    Jusqu’à sa condamnation, le pasteur fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka continuait en effet de se rendre régulièrement en République démocratique du Congo pour diriger une importante église locale. Or, cette année, Mwinda Lezoka a été éjecté de son poste de secrétaire général de cette église en raison d’allégations de mauvaise utilisation de fonds. Il s’est même carrément fait excommunier.



    Dans une longue liste de récriminations, l’Église du Christ au Congo reproche au pasteur fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka notamment d’avoir « créé un climat malsain » au sein de l’Église, d’avoir traduit en justice ses collègues pasteurs, d’avoir pillé des biens et de n’avoir jamais présenté de rapport financier.


    Source: Le pasteur fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka


    Dès 2011, l'escroc pasteur fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka était impliqué dans une fraude de près d'un million de dollars commise aux dépens du Parc Safari, à Hemmingford, en Montérégie.



    Pourquoi n'a-t-il pas alors été automatiquement expulsé du pays? Scandale et non-sens de la part du gouvernement fédéral!


    Une longue enquête a permis d'établir que 37 transferts de fonds électroniques effectués entre 2005 et 2008 avaient été faits à partir du compte du Parc Safari vers des comptes de particuliers et d'une entreprise immatriculée sous le nom d'Action Béthel du Canada, appartenant au pasteur fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka.


    Toutes ces transactions, qui totalisent 978 000 $, n'avaient pas été autorisées.


    Source: Fraude au Parc Safari par le pasteur fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka



    Des zoufs comme le pasteur fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka n'auraient jamais dû être admis au pays en premier lieu. Quelle passoire que le système d'immigration canadien qui laisse passer sans filtre aucun de tels olibrius mégalomanes avide de puissance et d'argent.



    L'escroc pasteur fraudeur africain congolais de race noire Mwinda Lezoka doit être expulsé à jamais du pays dès sa libération.


  • Réjean Labrie Répondre

    5 novembre 2021


    «Oui… je plaide coupable.» s'écrie l'arabe musulman tunisien Frej Haj Messaoud, reconnaissant avoir voulu tuer son ex-conjointe en l’immolant en pleine rue dans le quartier Saint-Sauveur, le 9 août 2019.



    Quelle barbarie sans nom, venant d'un être sous-humain abominable qui prétend être dans son droit de mari possesseur et maître, l'arabe musulman tunisien Frej Haj Messaoud.


    Dès le début, explique le procureur de la Couronne Me Matthieu Rochette, leur vie de couple est ponctuée de violence conjugale. Entre 2013 et 2018, les policiers de Québec seront appelés à se rendre au domicile du couple un nombre incalculable de fois. 


    Les tracés GPS du véhicule taxi conduit par l'arabe musulman tunisien Frej Haj Messaoud montrent que l’accusé a rôdé souvent autour du logement de son ex-femme à partir du 7 août 2019.



    Le jour de l’agression, l'arabe musulman tunisien Frej Haj Messaoud croise son ex-femme une première fois et l’aurait traitée de «pute» et de «salope».



    l'arabe musulman tunisien Frej Haj Messaoud va ensuite s’acheter de l’essence vers 16h. La preuve démontre qu’il versera une certaine quantité d’essence dans un thermos à café pour commettre son crime.



    La suite des détails trop sordides pour être relatés ici se trouvent ici.  Vous êtes prévenus.



    La Couronne compte faire la preuve de facteurs aggravants, notamment le caractère agressif et contrôlant de l'arabe musulman tunisien Frej Haj Messaoud, si caractéristique des arabes.



    Contrôle


    La Couronne a relevé certains aspects du caractère de l’accusé, tel que décrit par des témoins. L'arabe musulman tunisien Frej Haj Messaoud aurait notamment été fâché de la décision de sa femme de ne plus porter le voile. Il ne voulait pas qu’elle s’habille à l’occidentale, disaient les témoins.



    Quand les enquêteurs lui parlent des séquelles de la victime, l'arabe musulman tunisien Frej Haj Messaoud rit avec éclat, a-t-on indiqué lors de l’enquête sous mise en liberté provisoire.


    De tels êtres immondes ne doivent plus être admis au pays.


  • Réjean Labrie Répondre

    5 novembre 2021


    Noureddine Mimouni, un arabe musulman de 33 ans d’origine tunisienne, est ainsi accusé d’avoir volontairement causé la mort de sa conjointe, Nathalie Piché, dans la nuit du 14 au 15 juin 2021, à Québec, qui commence à être infiltrée par une communauté musulmane vivant selon ses principes dominateurs.



    Bien avant le crime, les policiers du SPVQ avaient procédé une autre fois à l’arrestation de l'arabe musulman tunisien Noureddine Mimouni qui avait été accusé de voies de fait, séquestration et menaces de «brûler, détruire ou endommager un bien», incluant la menace d'immolation de la victime.



    L’auteur présumé du 13e féminicide survenu au Québec, à la mi-juin, l'arabe musulman tunisien Noureddine Mimouni, a vu l’accusation de meurtre non prémédité changée par le Directeur aux poursuites criminelles et pénales, qui l’accuse désormais de meurtre au 1er degré.



    Violence conjugale


    Rappelons que ce sont les policiers du service de police de la ville de Québec qui ont retrouvé le corps inanimé de Nathalie Piché, 55 ans, à la suite d’une plainte liée à de la violence conjugale. Selon nos informations, la dame aurait été poignardée à maintes reprises de manière sauvage par l'arabe musulman tunisien Noureddine Mimouni.



    Retrait


    Quelques semaines plus tard, la plainte était retirée, avait confié au Journal une amie de la victime, en précisant que Nathalie Piché avait posé ce geste sous la pression de l'arabe musulman tunisien Noureddine Mimouni.


    Cet être vil, violent, manipulateur et dangereux, l'arabe musulman tunisien Noureddine Mimouni, ne mérite pas autre chose que la prison à vie, et l'expulsion automatique à la fin de sa sentence, c'est-à-dire par le chemin menant tout droit à l'enfer.


    Référence: L'arabe musulman tunisien Noureddine Mimouni, un assassin assoiffé de sang


  • Réjean Labrie Répondre

    27 octobre 2021

    Les criminels de race noire et arabe sont légion. Mais d'autres tiersmondistes ne sont pas en reste, comme on peut le voir dans les dizaines de cas rapportés plus bas dans les autres commentaires.



    Un sri-lankais du nom de Amalan Thandapanithosigar, oui, Amalan Thandapanithosigar, a comparu au palais de justice de Montréal, en lien avec le meurtre à l'arme blanche dans le quartier Côte-des-Neiges, tuant un homme à coups de couteau redoublés comme il l'aurait fait dans les rues de son bidonville d'origine, sans que personne n'y porte attention.


    Le sri-lankais Amalan Thandapanithosiga avait alors saisi un couteau puis avait poignardé à mort son voisin, en pleine rue. La victime n’a eu aucune chance, d’autant plus que le meurtrier s’était ensuite défoulé sur le corps inerte au sol.


    «Il s’agissait d’une attaque vicieuse extrêmement brutale, a résumé le magistrat. Après avoir tué sa victime, le sri-lankais Amalan Thandapanithosiga a été boire une bière comme si de rien n’était. C’est dérangeant.»



    Après avoir commis son crime, Amalan Thandapanithosigar serait ensuite monté chez lui. Constatant qu'il avait du sang sur les mains, sa femme lui a dit d'aller voir la police. M. Thandapanithesigar est plutôt allé acheter une bière au dépanneur. Après en avoir bu une partie, il s'est rendu au club Paré, situé non loin, où il a bu une autre bière. Quand il est revenu chez lui, la police l'a arrêté. Il affirme ne pas tout se rappeler, car il était très ivre ce fameux soir.



    Ne comprenant pas les accusations de la Cour, le sri-lankais Amalan Thandapanithosigar a avoué ce qui est presque un second crime, celui ne pas parler français, la seule langue officielle du Québec, et a demandé un traducteur aux frais des contribuables. Comment a-t-il pu être admis au Québec?



    Comment un être aussi primitif et dangeureusement impulsif comme le sri-lankais Amalan Thandapanithosiga, a-t-il pu être accepté comme immigrant? Cela dépasse l'entendement.



    Importez des êtres primitifs et dangeureusement impulsif comme le sri-lankais Amalan Thandapanithosiga, et vous provoquerez l'ensauvagement de nos sociétés.


    Source: Un assassin du nom de Amalan Thandapanithosigar


    Un assassin qui ne parle pas français


  • Réjean Labrie Répondre

    12 octobre 2021

    Un autre crime commis par un dangereux pyromane de race noire immigré dont on aurait pu se passer.


    Un motel entier a été la cible d’un incendie criminel, dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, à Montréal.


    En visionnant des images captées par une caméra de surveillance, les enquêteurs ont réalisé qu’un individu a délibérément mis le feu à l’édifice.


    Mais nulle part dans les articles ne fait-on mention que le suspect recherché est de race noire pour faciliter son arrestation.


    Seul le réseau TVA a bravé les interdits et montré l'image du dangereux pyromane de race noire immigré captée par la caméra de surveillance. Cette photo est introuvable sur Google et ne peut être ajoutée ici.


    Tous les immigrants issus des pays du tiers-monde sous-civilisé devraient faire l'objet d'une évaluation psychologique approfondie et à leurs frais dans le but d'identifier les malades mentaux dangereux et incurables. Trop de ces individus arrivent ici porteurs de graves problèmes mentaux, de violence et d'impulsivité meurtrière. Il faut contenir cette passoire qu'est le système canadien.


    Le dangereux pyromane de race noire immigré devra être expulsé du pays dès sa sortie de prison.


    Pas question de lui accorder une seconde chance de récidiver. Cet être dangereux est irrécupérable.


    La sécurité de la population doit primer sur l'afflux d'immigrants dérangés.


  • Réjean Labrie Répondre

    28 septembre 2021

    (Montréal) Le soi-disant pasteur d'une secte de pacotille africain de race noire congolais Paul Mukendi, qui devait se rendre aux autorités carcérales au plus tard vendredi à 15 h afin de purger une peine de huit ans de prison après avoir été condamné pour plusieurs crimes, dont des agressions sexuelles sur une mineure, est en fuite, et nargue la police.



    En même temps, on apprend qu'au Congo où le pseudo-pasteur est retourné, des dizaines de femmes se sont vu proposer du travail en échange de rapports sexuels ou ont été victimes de viol. La commission a identifié 83 auteurs présumés, accusés d’exploitation et d’abus sexuels.



    84 victimes présumées, en majorité de sexe féminin


    Sur les 70 allégations d'exploitation et d’abus sexuels rapportées au second trimestre 2018, 27 incidents auraient eu lieu cette année ; 9 en 2017 ; 5 en 2016 ; 10 en 2015 ; 2 en 2014 ; et la date est inconnue pour 17 cas.


    Au total, ces 70 allégations rassemblent 84 victimes : 46 femmes, 17 filles (âgées de moins de 18 ans), 12 femmes dont l'âge est inconnu, un garçon (âgé de moins de 18 ans) et cinq hommes d'âge inconnu. Le sexe de trois victimes est inconnu. Les auteurs présumés de ces abus et exploitation sexuels présumés comprennent 80 hommes, quatre femmes et quatre personnes dont le sexe est inconnu.



    Comme on peut le constater dans le cas qui nous concerne comme dans les autres, chassez le naturel et il revient au galop. Une mentalité primitive ne se change pas. Le pseudo pasteur africain de race noire congolais Paul Mukendi a tout simplement continuer à assouvir ses bas instincts comme trop de ses congénères en ont la condamnable habitude. Le tiers-monde doit rester au tiers-monde.



    Les tribunaux ont conclu sa culpabilité à des accusations d’agression et de contacts sexuels sur une mineure, de menace de mort, de voies de fait armées et de voies de fait causant des lésions. 





    En 2019, un jury a déclaré le pseudo pasteur africain de race noire congolais Paul Mukendi coupable de neuf chefs d’accusation concernant une victime de 14 ans qui fréquentait son église.


    La victime était mineure lors de certains des crimes perpétrés contre elle. Au procès, elle a relaté que le pasteur noir lui a fait subir de premiers attouchements sexuels alors qu’elle n’avait que 14 ans. Des rapports sexuels complets ont débuté l’année suivante. À certaines occasions, il l’a violemment battue avant de l’agresser, est-il rapporté dans le jugement de la Cour d’appel.



    LE CHEMIN VERS LE PÉNITENCIER



    • Octobre 2017 : Paul Mukendi est arrêté par le SPVQ et doit faire face à de multiples accusations à caractère sexuel. 

    • Juin 2019 : Mukendi est reconnu coupable de neuf chefs d’accusation, dont agression sexuelle, voies de fait avec lésions et menaces de mort.

    • Février 2020 : Mukendi est condamné à une peine d’emprisonnement de huit ans.  



  • Réjean Labrie Répondre

    28 septembre 2021

    C'est Voltaire qui a écrit: "Les grands esprits se rencontrent"


    Faut croire que cela se vérifie dans l'affirmation du polémiste Éric Zemmour pressenti comme candidat à la présidence 2022 en France, qui déclare:


    « Il faut étendre la déchéance de nationalité à de nombreux crimes et délits et faire pression sur les États pour qu’ils reprennent leurs immigrés ».


    Mes lecteurs le savent, je soutiens cette idée sensée depuis fort longtemps. Il est réjouissant de constater qu'elle fait son chemin pour son gros bon sens qui rallierait la majorité de la population, si elle n'était pas muselée par le politiquement correct diversitaire et mondialiste.


    Source: « Il faut étendre la déchéance de nationalité à de nombreux crimes et délits »



  • Réjean Labrie Répondre

    25 septembre 2021

    Un africain togolais de race noire du nom d'Essodom Kpatcha habitant à Gatineau tue ses 2 fillettes et se suicide. En instance de divorce, sa femme africaine qui n'était pas sur place et dont il était séparé devait être également dans la mire. Elle l'a échappé belle.


    La DPJ Direction de la protection de la jeunesse avait reçu un signalement au mois d’août, a confirmé une source gouvernementale, qui n'avait pas été retenu en raison de l'existence d'un jugement de la Cour supérieure interdisant aux deux parents de se voir, a-t-on appris.


    C'est à ce moment précis que l'africain togolais de race noire du nom d'Essodom Kpatcha aurait dû être expulsé du pays. C'est ainsi que l'horrible drame dû la folie furieuse aurait pu être évité.


    C'est une erreur de laisser courir le risque que des étrangers à l'aggressivité facilement déclenchable, issus de pays sous-civilisés, commettent des crimes prévisibles comme cela se fait couramment chez eux. Cela leur en prend bien peu pour céder aux pulsions homicidaires qui leur font commettre des gestes détraqués irréparables.



    Fait curieux mais devenu habituel, tous les médias québécois cachent la race, l'ethnie, l'origine, et même le nom du meurtrier pour qu'on ne voit pas que ce n'est pas un vrai Québécois, et laisser croire que le crime est dû à l'un des nôtres pour nous culpabiliser collectivement.


    Les médias africains sont plus explicites.



    C'est une erreur monumentale de faire entrer au pays des races et des ethnies issus des pays les plus sous-civilisés de la planète, avec une plus grande propension à la violence sous toutes ses formes, et surtout à l'impulsivité qui fait perdre la tête et commettre des actes irréparables. Comme on le voit ici encore, ce sont des êtres pouvant devenir brutaux et voir rouge à la moindre occasion, perdant le contrôle de leurs gestes.


    Le Togo est au 159ième rang sur 187 des pays les plus sous-développés sous tous les plans, et c'est de ça qu'on voudrait remplir le Canada!



    Les faits tels que rapportés dans les journaux:


    Une dispute était survenue entre les parents et avait ébranlé le quartier. Lorsque la mère était venue chercher ses filles un peu plus tôt que prévu, son ex-conjoint africain togolais de race noire du nom d'Essodom Kpatcha avait été pris de colère et aurait frappé la femme au visage. Les policiers avaient dû intervenir. Patrick, un voisin immédiat, avait d’ailleurs accueilli les enfants cette nuit-là. «C’était de la violence physique, se souvient-il. 


    Selon des voisins, les policiers et les ambulanciers se sont rendus sur les lieux il y a environ un mois à la suite d’une chicane de couple. 


    «Le monsieur a blessé la femme au visage, à l’œil. La femme est partie à l’urgence et l'africain togolais de race noire du nom d'Essodom Kpatcha est parti avec la police. J’ai gardé les enfants une nuit», a expliqué la voisine immédiate.




    Audrée Vachon, a neighbour who lives close to the home, said police had been to the home recently to respond to a domestic violence call.


    In that incident, a woman ran out of the home, calling for help. She was ostensibly the children’s mother and Essodom’s spouse.


    “I was outside and I heard a woman screaming for help,” Vachon recalled. “She was screaming, ‘My kids, my kids.’ I think she was worried for them.”


    Vachon remembered how Essodom tried to downplay the incident to the neighbours. “He was saying stuff like, ‘Oh, well, she’s exaggerating,’ and that kind of stuff,” Vachon said. “She had a busted lip and bruises on her cheek. There were clear signs of domestic abuse.”


    Imaginez, l'être brutal africain togolais de race noire du nom d'Essodom Kpatcha qui ose minimiser et justifier ses actes de violence conjugale, présentant la chose comme normale et sans conséquences! Ces crimes étaient prévisibles.


    Les immigrés issus de pays sous-civilisés comme l'africain togolais de race noire du nom d'Essodom Kpatcha colportent avec eux la mentalité arriérée qui est la leur et l'appliquent intégralement une fois installés ici.


    Cet étranger n'a jamais été québécois. L'africain togolais de race noire du nom d'Essodom Kpatcha n'aurait jamais dû être admis au pays en raison de son potentiel dangereux. Un test de violence et d'impulsivité devrait être imposé aux immigrants africains et arabes.



    Laissez entrer au pays des individus à peine sortis de leurs tribus reculées primitives, et vous provoquerez l'ensauvagement de la société. Au Togo, le tiers de la population croit encore en l'animisme superstitieux tribal, à la sorcellerie et au vaudou.  animisme (religions traditionnelles africaines) – 32,9 %.  Le reste refuse de l'admettre mais y croit tout autant.


    Quelques sorciers possédés en action:







  • Réjean Labrie Répondre

    23 septembre 2021

    Les récidiviste endurcis irrécupérables s'en donnent à coeur joie en profitant de tous les avantages de notre généreux système judiciaire laxiste.



    Le criminel haïtien de race noire Laveaux François, un trafiquant international de cocaïne qui avait demandé à purger sa peine au Canada après sa condamnation aux États-Unis vient de filer au nez et à la barbe du Service correctionnel Canada pour la deuxième fois pendant sa sentence.



    Le criminel haïtien de race noire Laveaux François est alors retourné dans son pays natal, Haïti, d’où il a recommencé à organiser des transports massifs de cocaïne vers les États-Unis.



    Le criminel haïtien de race noire Laveaux François, un trafiquant international de cocaïne, avait profité de sa nouvelle citoyenneté canadienne pour demander à purger sa peine au Canada afin d'être traité aux petits oignons dans nos belles prisons ultra-modernes avec tout le confort dont on peut rêver: bons repas, gymnases, écrans plats, activités de loisir et de travail, etc. En 1994, il est revenu au Québec pour poursuivre sa détention.


    Source: Un trafiquant s’enfuit pour la deuxième fois pendant sa sentence


  • Réjean Labrie Répondre

    17 septembre 2021

    Une Sénégaise africaine de race noire du nom de Lydie Olga Ntap se présente comme candidate aux élections municipales de Longueuil, et cela en dépit de ses nombreux démêlés avec la justice québécoise, allant même jusqu'à la radiation.


    Avons-nous besoin de toujours plus de tiers-mondistes issus des pays les plus sous-civilisés de la planète, au passé et aux agissements douteux?


    Le retour au bercail est de mise.



    Une autre candidate du parti Longueuil Ensemble cache un passé trouble. De multiples sanctions ont coûté à l’avocate Lydie Olga Ntap trois radiations du Barreau du Québec au début des années 2000, a appris le 24 heures.


    La liste interminable des actes reprochés:


    Mensonges, négligence, pratique illégale de la pratique d’avocate: la Sénégaise africaine de race noire du nom de Lydie Olga Ntap, candidate du district Fatima-du-Parcours-du-Cerf à Longueuil, a été sanctionnée à plusieurs reprises par des conseils disciplinaires entre 1998 et 2007, selon des documents juridiques consultés par le 24 heures. 


    L’avocate spécialisée en droit criminel, des affaires et de la jeunesse a été blâmée à quatre reprises par le Conseil de discipline du Barreau et a été condamnée 5 fois devant la Cour des petites créances pour avoir négligé des mandats qui lui ont été confiés et pour avoir prétendu être avocate lors de sa période de radiation. 



    Radiée au bout de deux ans  


    Les faits remontent à mai 1998, année où la Sénégaise africaine de race noire du nom de Lydie Olga Ntap est radiée du Barreau une première fois pour ne pas s’être conformée aux exigences de son ordre, deux ans seulement après être devenue membre. Elle devient alors consultante en immigration et représente des clients devant le Tribunal administratif du Québec. 


    Les choses se corsent en 2002, alors qu’elle est reconnue coupable d’avoir exercé illégalement la pratique d’avocate à deux reprises. Elle se présente alors comme «avocate/conseil», distribue des cartes professionnelles portant l’inscription «avocate» et a même donné des avis en droit civil au moment où elle était radiée de l’ordre professionnel. 



    Négligence et mandats non exécutés  


    C’est entre 2002 et 2004 que quatre plaintes pour «appropriation et négligence» envers des clients lui valent deux radiations consécutives de cinq mois. On lui reproche notamment de s’être approprié plusieurs milliers de dollars en avance d’honoraires de clients «peu fortunés et fragiles en raison de leur statut incertain face à l’immigration canadienne», selon la décision rendue. Elle aurait aussi fait preuve de négligence en n’exécutant pas les mandats reçus en plus d’avoir falsifié des signatures. 



    Lors du conseil de discipline, on lui reproche de n’«avoir rien fait pour indemniser les victimes» dans un délai raisonnable, d’«avoir menti» en faisant croire qu’elle avait rempli les mandats demandés et d’avoir «tenté de détruire la réputation et la crédibilité» de l’un de ses ex-clients. Le Comité de discipline souligne également «le peu de sens éthique» de l’avocate en regard des avances d’honoraires, «une faute grave qui touche à l’essence même de [la] profession, soit l’intégrité.» 



    La Sénégaise africaine de race noire du nom de Lydie Olga Ntap a également fait l’objet de six recours devant la Cour des petites créances entre 2001 et 2007 pour des mandats en matière d’immigration. Dans cinq cas sur six, la Cour a donné raison aux clients de Me Ntap qui a fait preuve de négligence en n’exécutant pas les mandats reçus pour lesquels elle a été payée. 


    *     *     *


    Comme on peut le constater, les actes déviants et répréhensibles s'additionnent sans fin, sans aucun espoir de réhabilitation. La Sénégaise africaine de race noire du nom de Lydie Olga Ntap a eu 1000 occasions de racheter ses fautes et de corriger sa propension quasi pathologique à commettre des actes illégaux, sans jamais se corriger.


    Il va sans dire que l'expulsion du pays est indiquée dans de tels cas irrécupérables.


    Source: Une Sénégaise africaine de race noire du nom de Lydie Olga Ntap coupable de nombreux méfaits


  • Réjean Labrie Répondre

    6 septembre 2021

    Une lutte de pouvoir se dessinerait entre un ambitieux caïd des Rouges et le clan de celui que la police a déjà décrit comme le « parrain » des gangs de rue montréalais, le criminel noir Gregory Woolley dont le bras droit est le criminel noir Jean Winsing Barthelus.



    Fondateur du gang les Syndicates, Gregory Woolley fut membre d’un club-école des Hells Angels et garde du corps de leur ancien chef, Maurice Mom Boucher, durant la guerre des motards, avant d’être condamné pour avoir comploté des meurtres.


    L’influent noir Woolley a été emprisonné durant cinq ans pour gangstérisme, avant d’obtenir sa libération conditionnelle en novembre dernier. Il doit rester en maison de transition jusqu’à l’automne prochain.


    Qu'on ait laissé sortir un criminel irrécupérable comme cette brute tient de la démence judiciaire.



    Le criminel noir haïtien Arsène Mompoint aurait profité de la détention de Woolley pour « se démarquer » et prendre du galon sur l’échiquier du crime organisé, d’après le SRCQ. 


    Le criminel noir haïtien Arsène Mompoint est présentement derrière les barreaux où il attend de subir un procès pour complot et trafic de stupéfiants. Qu'il n'en sorte jamais plus.


    Ex-leader des Unit 44, le criminel noir haïtien Arsène Mompoint est connu des services policiers depuis le début des années 1990. Et pourtant on finit toujours par le relâcher! Il doit être banni à vie du pays et retourner dans son pays de misère avec ses semblables.


    Son organisation serait impliquée dans le trafic de drogue, le trafic d’armes, l’extorsion et le racket de protection, d’après le SRCQ.



    Le criminel noir haïtien Frank Pascal Dieudonné, un « proche collaborateur » de Mompoint selon le SRCQ, a quant à lui été assassiné. Bon débarras.



    Cela fait dire au SRCQ que Mompoint serait en conflit avec certains représentants du crime organisé, dont possiblement Gregory Woolley et le bras droit de ce dernier, le criminel noir haïtien Jean Winsing Barthelus.



    Ce sont les groupes affiliés aux gangs de rue qui sont les plus actifs en matière de proxénétisme. Ils représentent en effet 10 des 16 organisations, soit une proportion de 62 %, selon le SRCQ.


    Tous les immigrés criminels doivent être expulsés du pays à la première offense.


    Source: Le «parrain» des gangs arrêté


  • Réjean Labrie Répondre

    5 septembre 2021

    L'expulsion de tous les criminels immigrés doit être automatique et sans recours dès la première offense.





    Déjà 100 fusillades à Montréal rien que cette année!





    L'ensauvagement de la société québécoise par les racailles ethniques criminalisées de race noire s'accentue de jour en jour à Montréal. Imaginez un peu:






    Selon une compilation de l'expert déposée en cour, environ 400 douilles ont été trouvées sur les scènes de crime à Montréal dans 115 évènements, en 2020. Cette année, en date du 24 août, on comptait déjà 367 douilles retrouvées lors de 100 fusillades.





    Les gangs de rue composés de noirs violents et impulsifs aux instincts primaires s'entretuent à qui mieux mieux.





    Plus ils seront nombreux, plus la violence augmentera.





    Source: La presse 1er septembre 2021  Une centaine de fusillades à Montréal en 2021







    La brute Hensley Jean, toujours prêt à tuer sans aucun remords



    Cet immigré criminel endurci de race noire proche du puissant gang Zone 43 a été reconnu coupable par un jury d’une tentative de meurtre avec une arme à feu à Saint-Eustache en 2019. Il serait lié à un autre meurtre à Laval.





    La brute Hensley Jean, toujours prêt à tuer sans aucun remords





    Illustration: L'assassin et complice Jean Gérard Sterling III, toujours prêt à tuer sans aucun remords



    L'assassin et complice Jean Gérard Sterling III de race noire avait été condamné à 10 ans de pénitencier l’automne dernier pour son implication dans ce crime ignoble.



  • Réjean Labrie Répondre

    22 août 2021

    (Montréal) Le soi-disant pasteur d'une secte de pacotille africain de race noire Paul Mukendi, qui devait se rendre aux autorités carcérales au plus tard vendredi à 15 h afin de purger une peine de huit ans de prison après avoir été condamné pour plusieurs crimes, dont des agressions sexuelles sur une mineure, est en fuite.



    Les tribunaux ont conclu sa culpabilité à des accusations d’agression et de contacts sexuels sur une mineure, de menace de mort, de voies de fait armées et de voies de fait causant des lésions. 



    « Un mandat d’incarcération est actuellement en vigueur, puisque l’accusé ne s’est pas livré aux autorités carcérales tel qu’ordonné par la Cour d’appel », a indiqué la porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales.



    En 2019, un jury a déclaré le pseudo pasteur africain de race noire Paul Mukendi coupable de neuf chefs d’accusation concernant une victime de 14 ans qui fréquentait son église.


    La victime était mineure lors de certains des crimes perpétrés contre elle. Au procès, elle a relaté que le pasteur noir lui a fait subir de premiers attouchements sexuels alors qu’elle n’avait que 14 ans. Des rapports sexuels complets ont débuté l’année suivante. À certaines occasions, il l’a violemment battue avant de l’agresser, est-il rapporté dans le jugement de la Cour d’appel.



    LE CHEMIN VERS LE PÉNITENCIER



    • Octobre 2017 : Paul Mukendi est arrêté par le SPVQ et doit faire face à de multiples accusations à caractère sexuel. 

    • Juin 2019 : Mukendi est reconnu coupable de neuf chefs d’accusation, dont agression sexuelle, voies de fait avec lésions et menaces de mort.

    • Février 2020 : Mukendi est condamné à une peine d’emprisonnement de huit ans.  



    Il y a fort à parier que le pseudo pasteur africain de race noire Paul Mukendi s'est enfui avec les millions soutirés aux pauvres fidèles trop crédules floués sur toute la ligne. Ils vénèrent un monstre primitif qui ne songe qu'à assouvir ses instincts primaires de force sur ses victimes.


    Immigration Canada a sa lourde part de responsabilités dans tout ce désastre:


    1- Comment a-t-on pu laisser entrer au pays un individu sans emploi réel autre que celui inventé par sa propre fabulation d'envoyé de Dieu?


    2- Comment a-t-on pu laisser un olibrius à la mentalité du tiers-monde sous-développé ouvrir une secte pour endoctriner et exploiter de pauvres naïfs simples d'esprit bêtement crédules, assoiffés d'un gourou céleste pour lui obéir servilement?


    3- Pourquoi l'a-t-on relâché pour qu'il puisse disparaitre sans laisser de traces?


    En complément d'information: Comment combattre les sectes


  • Réjean Labrie Répondre

    21 août 2021

    Les élections municipales montréalaises de 2021 donne lieu des 2 côtés à la nomination de candidats de race noire qui font face à de nombreuses accusations criminelles.


    Du côté de Valérie Plante, le candidat noir Will Prosper fait face à de graves accusations.



    N’en déplaise à la mairesse Plante qui évoque « une erreur », les gestes reprochés à Will Prosper étaient si graves qu’on l’a forcé à démissionner de la GRC. Pourtant, d’autres policiers pincés pour une consultation injustifiée des bases de données n’écopent souvent que de quelques jours de suspension.



    On soupçonnait aussi l'individu d’avoir coulé de l’information à des amis d’enfance, membres de gang de rue qui faisaient l’objet d’une enquête pour meurtre à Montréal.


    Dans la décision, on décrit la conduite de Prosper comme « scandaleuse » et on souligne que ses gestes « soulevaient de grands doutes quant à son honnêteté et à son intégrité ».


    À ce cas litigieux, on peut ajouter du côté de Denis Coderre le candidat haïtien Ali Nestor, récemment accusé et réputé pour sa superbe et son amour-propre arrogant.



    L'ex-boxeur et entraîneur Ali Nestor haîtien a été formellement accusé de voie de fait et d'agression sexuelle envers sa conjointe.


    Son ex-conjointe a déposé une plainte contre lui pour voies de fait et agression sexuelle.


    Même le média ultra-diversitaire La Presse a dit de lui:


    "Actif membre de gangs de rue au cours d'une adolescence jonchée de cadavres, Charles Ali Nestor est aujourd'hui propriétaire d'un gymnase d'auto-défense.


    Pris dans l'engrenage des petites violences quotidiennes, des délits, de toutes les menaces entre gangs de rue, Charles Ali Nestor, après avoir plusieurs fois frôlé la mort, fréquente à deux reprises les centres jeunesse, avec des sentences sévères."



    Quelle est cette idée insensée de vouloir faire élire des Noirs uniquement pour défendre les Noirs contre les Blancs? Des candidats qui veulent définancer la Police, pour que la criminalité bondisse en flèche, comme le prouve la flambée actuelle de fusillades quotidiennes causées par des Noirs de gangs de rue?


    Tous les immigrés criminels comme ceux-ci doivent être expulsés du pays.


  • Réjean Labrie Répondre

    18 août 2021

    À Montréal. la criminalité augmente en fonction du nombre de noirs, d'arabes et d'ethniques.


    Il ne se passe pas une semaine, pas une journée, sans qu'un crime grave soit commis par l'un d'eux.


    Les dizaines de cas rapportés plus bas dans les autres commentaires ne sont qu'un bref aperçu de crimes récents.


    L'africain de race noire Yohanna Ater Angou s'amuse à poignarder des femmes inconnues.



    L’agression est survenue dans le tunnel de la rue Saint-Marc. La jeune femme de 24 ans sortait de la station de métro Georges-Vanier pour rentrer chez elle, lorsqu’elle a été agressée plusieurs fois par un noir africain nommé Yohanna Ater Angou à grands coups de couteau. On rapporte que c'est un acte gratuit, d'origine tribale.


    Le suspect, le noir africain Yohanna Ater Angou, a été arrêté lundi à Montréal. Selon le SPVM, l’homme âgé de 30 ans avait des antécédents criminels, mais ne connaissait pas la victime. Il a comparu mardi au palais de justice, « afin de faire face à des chefs d’accusation de tentative de meurtre, de possession d’arme dans un dessein dangereux et de bris de condition ».


    De tels filous aux instincts primaires, de telles brutes sous-humaines irrécupérables n'auraient jamais dus être admis au pays. Le noir africain Yohanna Ater Angou doit être expulsé dès sa sortie de prison.


  • Réjean Labrie Répondre

    7 août 2021

    Ces dernières semaines, des gangs de rue composés de noirs ont entrepris de s'entretuer et de s'éliminer les uns autres.



    Lundi vers 19 h, des dizaines de coups de feu ont été tirés en direction du 9301 boulevard Perras, un immeuble à logements de Rivière-des-Prairies au nord-est de Montréal. Le ou les tireurs ont atteint par balles cinq individus connus des services de police dans un appartement du deuxième étage. Trois sont morts et deux ont été blessés. L’une des victimes était en possession d’une arme au moment des faits. Une des victimes de la fusillade de lundi est un rappeur qui s’affichait ouvertement avec un groupe violent.


    Le même immeuble avait été visé lors d’une fusillade en juin dernier, sans faire de blessés.



    Des fusillades et règlements de compte fusent de toutes parts dans ce milieu de malfaiteurs. En autant qu'ils ne s'en prennent pas à des Québécois, cela fera un bon ménage de cette racaille de criminels endurcis et totalement irrécupérables pour la société.


    Qu'ils fassent donc le grand ménage par eux-mêmes.



    Ceux d'entre eux qui ne seront pas tués ne méritent que l'expulsion immédiate et sans recours du pays, même ceux qui y sont nés.


    Source: Rivière-des-Prairies: une nouvelle fusillade fait trois morts


    Des gangs de rue noirs s'entretuent


    Une 3è fusillade consécutive: 2 blessés 



  • Réjean Labrie Répondre

    30 juillet 2021

    Mohamed Jbara et Midwinrick-Rockley Badette ont formellement été accusés jeudi après-midi au palais de justice de Laval en lien avec l’enlèvement d’un adolescent de 17 ans mercredi soir. 


    Mohamed Jbara et Midwinrick-Rockley Badette ainsi qu'un troisième comparse d'âge mineur font face à plusieurs accusations graves.


    Mohamed Jbara et Midwinrick-Rockley Badette sont accusés d’avoir séquestré de force la jeune victime, d’avoir occupé un véhicule où ils savaient que se trouvait une arme à autorisation restreinte, d’avoir conduit un véhicule alors qu’ils étaient poursuivis par un policier et d’avoir omis, sans excuse raisonnable, de s’arrêter. 


    Mohamed Jbara et Midwinrick-Rockley Badette sont aussi accusés de voies de fait armées contre l’adolescent, de possession d’une arme à autorisation restreinte chargée, et de possession d’une arme dans un dessein dangereux. 


    Comme il est impossible de trouver de photos de ces jeunes criminels endurcis, on peut supposer qu'ils sont tous deux arabes musulmans originaires d'islamie.


    Et comme c'est devenu une habitude avec les médias, on cache volontairement la race, l'ethnie, l'origine des criminels, alors que ça a tout à voir avec les mauvais penchants, la violence innée et l'impulsivité qui leur sont caractéristiques.


    Cette jeune racaille irrécupérable doit être expulsée à vie du pays, à plus forte raison s'ils sont nés ici. Qu'on ne les revoie plus jamais.


    Ne courons pas le risque qu'ils s'en prennent à nouveau à des Québécois.


  • Réjean Labrie Répondre

    28 juillet 2021

    2 nouveaux cas de criminels arabes musulmans violents à expulser:


    2 frères arabes musulmans islamistes dont le responsable du délit Ali Mohammad Jaafar, ont procédé à l'enlèvement de leur jeune soeur voilée sur les lieux de son travail sous les caméras de surveillance. Une alerte Amber a dû être déclenchée.



    La photo de l'un des 2 suspects démontre clairement l'aspect barbu typique de l'arabe musulman islamiste. On comprend aisément que cela va avec la mentalité intégriste propre au mâle dominant agressif.



    Comme on peut s'en douter, il s'agit d'une tentative de contrôle des mâles dominants de la famille sur leur jeune soeur voilée d'un hijab noir, comme cela fait partie de la mentalité des arabes musulmans. Le père arabe musulman serait-il impliqué dans le déclenchement de ces actes?


    On voit clairement que même jeunes, les mâles arabes musulmans sont endoctrinés à l'islam qui leur confère domination et autorité sur toutes les femmes de leur entourage et les asservissent, incluant la maltraitance physique, les coups et le châtiment corporel, pouvant mener jusqu'aux blessures et à la mort.


    Saura-t-on jamais si ce sont eux qui forçaient la jeune fille à se voiler d'un hijab noir contrer sa volonté? Est-ce qu'ils utilisaient la manière forte et les menaces pour la contrôler?


    Sur la photo de l'alerte Amber, on voit clairement que le suspect principal, l'arabe musulman islamiste Ali Mohammad Jaafar, porte un pantalon de guérilla kaki, propre aux intégristes radicaux, djihadistes et terroristes. Tout ça n'est qu'une question de degrés, et de propension innée à déclencher l'escalade de la violence. Il serait révélateur de demander à l'individu ce qu'il pense de tout cela...



    Plus il y aura de cette sorte d'individus au pays, plus ce genre de crime se multipliera. Est-ce vraiment dans ce sens que nous voulons voir notre société évoluer?


    Peu importe que ces arabes musulmans anormalement agressifs soient nés ici ou soient importés, les 2 frères arabes musulmans islamistes dont le responsable du délit Ali Mohammad Jaafar méritent d'être expulsés sans délai du pays. Ils ne changeront jamais leur mentalité rétrograde et dangereuse. Leur acte impulsif et insensé fait appel aux mêmes instincts primaires qui déclenchent les féminicides et les actes terroristes.




    Précisions additionnelles concernant ce commentaire:


    les suppositions que j'avais faites sur les frères musulmans violents étaient exactes, mais bien en-dessous de la réalité, par horreur.


    L'enquête révèle que la famille entière est coupable de domination et contrôle sur l'adolescente.


    Les détails effroyables s'additionnent, et on sent qu'il y a plus.


    Selon la preuve présentée par la poursuite jeudi, la victime de 16 ans, a été enlevée par ses deux frères musulmans violents et un autre homme lundi soir, alors qu’elle travaillait dans un restaurant de Kirkland, dans l’ouest de l’île de Montréal. L’adolescente voilée (de force?) vivait sous le joug de ses frères musulmans violents. Ceux-ci l’empêchaient de vapoter, d’accéder à internet, de voir ses amis ou de porter des vêtements moulants.


    L'aîné musulman violent avait été particulièrement furieux d’apprendre que sa jeune sœur vapotait en cachette. Plus tôt cette année, il l’a même violemment frappée au visage pour cette raison, au point qu’elle a dû se rendre à l’hôpital. Les deux frères refusaient également que l'adolescente continue de travailler.


    L'aîné musulman violent s’était d’ailleurs présenté au travail de sa sœur pour aviser ses collègues qu’elle allait démissionner. Il était furieux que sa sœur puisse gagner de l’argent pour vapoter. De plus, sa mère musulmane stricte et sans coeur la traitait de « pute » et la menaçait de la « faire examiner pour voir si elle est encore vierge », selon la Couronne.


    C’est dans ce contexte de « domination familiale » que les deux frères contrôlants ont enlevé leur sœur devant ses collègues lundi soir. Ils n’ont pas hésité à la battre et à la faire monter de force dans un véhicule. À bord, son frère musulman violent lui a passé un bras sur le cou, lui a frappé les jambes et lui a retiré bagues et souliers, selon la preuve de la Couronne.


    « Si tu vas à la police, j’ai plus d’une façon de mettre une balle dans ta tête », lance-t-il à sa sœur de 16 ans (voilée de force?). Une menace sérieuse, selon la Couronne. L'idiot de frère pensait d’ailleurs que les policiers cesseraient les recherches dans « quelques jours ». Il a été arrêté en pleine nuit. À la suite de l’alerte AMBER, au petit matin, les autres accusés se sont rendus à la police avec l’adolescente.


    Ces bourreaux sanguinaires aux instincts primaires sont totalement endoctrinés aux préceptes barbares de l'islam, qui se transmettent de père en fils. Toute la famille est coupable de cette mentalité rétrograde qu'il faut combattre.


    Ces crapules se montrent avides de domination et de contrôle sur les femmes qu'ils considèrent comme leur devant obéissance et soumission totale.


    Cette mentalité rétrograde de décérébrés ne peut plus changer une fois inculquée depuis l'enfance.


    La seule solution raisonnable consiste à se débarrasser pour de bon de telles canailles inaptes à la vie en société occidentale. Qu'ils retournent tous en islamie avec leurs semblables pour de bon.


    Ces êtres immondes irrécupérables doivent être expulsés à vie du pays, qu'ils y soient nés ou pas.


    Qu'on ne leur accorde pas la moindre chance de récidiver.


    Voulons-nous vraiment voir arriver au pays toujours plus de ces barbares incivilisables du Proche-Orient? La réponse unanime est non, non et non. Refermons-leur les frontières pour cause de sécurité nationale et de paix sociale troublée.


    Références: Une adolescente kidnappée


    Les frères de l'adolescente enlevée «contrôlaient» sa vie


    Le réseau biaisé Radio-Canada, pour qui jamais la diversité ne doit être prise en défaut (idéologie multiculturaliste oblige), ne fait aucunement mention dans son article qu'on a affaire à des étrangers arabes musulmans immigrés qui ne sont pas d'ici. Aucun nom, nationalité, pays d'origine, religion ne sont mentionnés, alors que cela a tout à voir avec la nature des actes reprochés et leur motivation première. Lisez:


    3 arabes musulmans dominateurs enlèvent une adolescente de 16 ans



    Alerte Amber pour retrouver Zahraa Jaafar de Montréal


  • Réjean Labrie Répondre

    10 juillet 2021

    Le conducteur de camion hindou sikh du Pendjabi Pardeep Singh qui tentait d’importer au pays plus d’une centaine de kilos de cocaïne a été arrêté le mois dernier à la frontière canado-américaine, en Ontario.


    L'hindou sikh du Pendjabi Pardeep Singh, 24 ans, tentait d’entrer au Canada à la frontière de Fort Érié, dans un camion commercial, lorsque les douaniers l’ont dirigé vers un «examen secondaire».



    À bord du camion, les agents des services frontaliers du Canada ont découvert 112,5 kg de cocaïne répartis dans cinq sacs de sport. La valeur totale de la drogue avoisine les 14 millions de dollars.


    LIsez ce premier article pour constater l'insulte faite au peuple québécois. Ce criminel étranger est qualifié tout d'abord de "Québécois" dans le titre de l'article:


    Un camionneur québécois arrêté avec 14 millions de dollars de cocaïne


    Et dans cet autre article, le titre le qualifie de "Montréalais":


    Un camionneur montréalais arrêté à la frontière avec 14 millions $ de coke


    On précise encore plusLe camionneur, un résident de l’arrondissement de LaSalle, à Montréal, a été arrêté, puis remis entre les mains de la Gendarmerie royale du Canada.


    Comme si le fait d'être résident de LaSalle, ou d'une ville québécoise faisait de quelqu'un un bon Québécois, un Lasallois, un Montréalais! Ce malfaiteur imprégné n'a absolument rien à voir avec le peuple québécois.


    Impossible de trouver une photo de l'hindou sikh du Pendjabi Pardeep Singh. Il semble en exister un grand nombre portant ce nom, et il m'a été impossible de déterminer lequel était le bon. Ce sont tous des barbus à turban typiques.


    On apprend dans cet article que les penjabi ont désormais le monopole du camionnage au Canada, et que la spécialité de plusieurs d'entre eux est le lucratif trafic de drogue organisé:


    "Scores of Punjabi men have been arrested recently for smuggling drugs into Canada.


    In June, nine Toronto-area Punjabi men were arrested when police forces busted a 20-member drug cartel and seized drugs worth over $61 million from them.


    In April, 25 Punjabi men from Brampton were arrested as part of a drug gang which was smuggling cocaine into Canada and distributing it throughout the country through its underground network.


    In January, Punjabi trucker Amarpreet Singh Sandhu of Calgary created a smuggling record when he was arrested with 228.14 kg of methamphetamine worth $28.5 million in the market."


    (fin de la citation)


    L'hindou sikh du Pendjabi Pardeep Singh est un criminel immoral dont les actes causeront la déchéance et la mort de milliers de personnes victimes de la drogue.


    Dès sa sortie de prison, il devrait être expulsé à jamais du pays.



  • Réjean Labrie Répondre

    20 juin 2021

    Le Noir africain musulman Ali Ngarukiye, à la tête basse et au regard fuyant, accusé d’avoir désarmé un policier et d’avoir ouvert le feu en sa direction, est maintenant accusé du meurtre dans un accès de rage folle d’un codétenu au centre de détention Rivière-des-Prairies à Montréal, en plus d’avoir commis un outrage à son cadavre, pour en consommer la chair.



    Cet être abominable, ce monstre sous-humain primitif, le Noir africain musulman Ali Ngarukiye doit être encourir les peines les plus sévères qui soient et être expulsé à jamais du pays après avoir purgé sa sentence.



    Source: Policier désarmé: le Noir africain musulman Ali Ngarukiye aurait tué son codétenu


    Le Noir africain musulman Ali Ngarukiye


    Importez des barbares, et vous aurez la barbarie.


    Importez des sous-humains et vous aurez des actes sous-humains commis.


    L'Occident doit se protéger des invasions barbares tiers-mondistes.


  • Réjean Labrie Répondre

    20 juin 2021

    L'arabe tunisien musulman Raed Ben Chaabane est un criminel endurci de 21 ans, jugé coupable de possession et d’usage négligent d’une arme à feu, de braquage de l’arme sur une victime âgée de 16 ans et d’agression sexuelle envers une adolescente de 15 ans alors qu’il portait une arme à feu. 



    Au surplus, L'arabe tunisien musulman Raed Ben Chaabane a reconnu sa culpabilité, jeudi, à une accusation de vol qualifié alors qu’il a pointé un couteau sur le ventre d’un adolescent de 16 ans pour lui dérober son cellulaire. 


    «Encore aujourd’hui, le risque de récidive est entier et son comportement, au moment des faits, était celui d’un hors-la-loi», a plaidé Me Bérubé. 


    Rappelons qu’au début de l’année 2020, L'arabe tunisien musulman Raed Ben Chaabane a braqué une arme prohibée sur la tempe d’une jeune fille de 16 ans à la suite d’une banale dispute à l’extérieur des Galeries Chagnon, à Lévis.  


    À une ado de 15 ans, L'arabe tunisien musulman Raed Ben Chaabane a offert 200$ contre une fellation. Face au refus de la jeune fille, L'arabe tunisien musulman Raed Ben Chaabane a sorti son pistolet et après avoir dit qu’il s’agissait d’une menace, L'arabe tunisien musulman Raed Ben Chaabane est allé la reconduire chez une amie. 


    Un tel être abject, bestial et sous-humain ne mérite pas de deuxième chance. L'arabe tunisien musulman Raed Ben Chaabane doit disparaître du pays.


    Plus on laissera entrer au pays de ses semblables, plus de tels actes seront commis sur des Québécoises. Lisez la liste des 60 commentaires qui suivent pour confirmer cette affirmation.


    Source: L'arabe tunisien musulman Raed Ben Chaabane demande pardon pour ses multiples infractions criminelles


  • Réjean Labrie Répondre

    30 mars 2021

    Pour le soixantième commentaire détaillant des crimes commis sordides et violents semaine après semaine, jour après jour, par des immigrés ethniques du tiers-monde venus spécifiquement pour provoquer l'ensauvagement du Québec, ajoutons le cas de l'africain de race noire et présumément musulman Yannick Bandaogo, criminel notoire devenu fou de rage à Vancouver et poignardant tout ce qui bougeait dans une bibliothèque, blessant et tuant des innocents dans un accès de rage folle.


    Le noir africain Yannick Bandaogo, 28 ans, sans domicile fixe, a été accusé de meurtre au deuxième degré dimanche.



    L'individu impulsif et violent était recherché au Québec et faisait l'objet de plusieurs mandats d'arrestation pour plusieurs crimes de nature violente. Le noir africain Yannick Bandaogo, surnommé Bonobo par ses pairs, s'entrainaît à agresser dans un gymnase de boxe à Longueuil.



    Étant recherché activement par la Sureté du Québec, l'africain en cavale s'était enfui à Vancouver, le plus loin possible du Québec, où il n'a pas pu résister plus longtemps au désir de tuer. Imaginez si cet être sanguinaire était resté ici, ce sont des Québécois de souche qu'il aurait pu agresser, blesser et tuer sans pitité.



    De tels êtres tribaux ne devraient pas être admis au pays. Si jamais cet être homicidaire finit par sortir de prison, qu'il soit expulsé du pays sur-le-champ. Pas de pardon. Pas de seconde chance de récidiver.



  • Réjean Labrie Répondre

    28 mars 2021

    Juste après avoir sauvagement désarmé et tenté de tuer un policier montréalais, le suspect noir africain musulman Ali Ngarikiye a ensuite fui à Toronto, où il aurait loué un appartement sous un faux nom.



    Ngarukiye était bien connu des policiers pour des vols d’autos.


    Le noir africain musulman Ali Ngarukiye a comparu pour une kyrielle d’accusations impliquant la tentative de meurtre d'un policier ainsi que vol et usage d’une arme à feu.


    Bien mauvais départ dans une longue vie de crimes et de récidive assurée pour un individu de 21 ans.



    De toute évidence, ce criminel déjà endurci et impulsif est non réhabilitable.


    Au nom de la sécurité publique, un tel danger public primitif doit être expulsé à jamais du pays dès sa sortie de prison, même s'il y est né.


    Source: Ali Ngarikiye, criminel noir africain notoire



    Photo: membres de sa famille musulmane voilée


  • Réjean Labrie Répondre

    27 mars 2021

    Au Québec, on déplore depuis quelques mois 7 féminicides.


    Ce que les médias cachent du mieux qu'ils le peuvent, c'est que tous sauf un ont mettent en cause des noirs, des arabes et des autochtones!


    La liste est ici.


    Importez des primitifs, et vous provoquerez l'ensauvagement de la société.



    Le meurtrier arabe musulman Benjamin Soudin a tué 2 Québécoises de souche.


    L'immigration du tiers-monde comporte un trop grand risque de violence innée et de crime impulsif.


    Ce fléau doit cesser.



  • Réjean Labrie Répondre

    27 mars 2021

    L'africain de race noire Brandon McIntyre a commis un féminicide à Montréal, battant sauvagement à mort une femme à coups de poing à Lasalle.



    Peut-on croire un seul instant qu'un tel individu violent et brutal puisse devenir un jour un honnête promeneur de caniches ou un excellent balayeur de rues?



    L'expulsion définitive du pays est la seule solution après qu'il aura purgé sa peine.



    Source: 7e féminicide au Québec : Brandon McIntyre accusé du meurtre de Rebekah Harry


  • Réjean Labrie Répondre

    15 février 2021

    Si je devais recenser tous les crimes commis par des émigrés du tiers-monde sous-civilisé ou leur descendance, je devrais m'astreindre à cette tâche à temps plein, tellement il s'en ajoute cette semaine.Un journaliste vient de colliger 3 bonnes douzaines de crimes commis avec des armes à feu au cours des derniers mois à Montréal.


    Je cite:


    Le meurtre d’une adolescente de 15 ans, dimanche soir, est le dernier d’une longue liste récente d’événements impliquant des armes à feu à Montréal. Notre Bureau d’enquête a recensé pas moins de 33 incidents au cours des six derniers mois. Dans certains cas, des Montréalais ont été tués ou sérieusement blessés.


    Dans d’autres cas, il s’agit d’échanges de coups de feu ou de douilles retrouvées sur le sol après que des témoins aient entendu des détonations. Souvent, le ou les suspects n’ont pas été retrouvés, et les victimes ont refusé de collaborer avec les policiers.


    (fin de la citation)


    On remarquera que les journaux font tout pour taire l'identité des criminels, évitant sciemment de mentionner leur nom à consonance étrangère, leur race, leur ethnie, leur photo, alors que cela a tout à voir avec la nature des actes commis. Ils reproduisent ici le même mode de vie que dans leurs pays de misère.


    Par exemple, on omet de préciser que l'adolescente de 15 ans était une arabe musulmane en compagnie de ses semblables et que ce devait être une petite bande de délinquants juvéniles qui ont fait l'objet d'un règlement de compte.


    La solution n'est pas le contrôle des armes à feu, mais le contrôle de l'entrée au pays de cette engeance vermineuse.


    Importez des sauvages et vous obtiendrez l'ensauvagement de l'Occident.


  • Réjean Labrie Répondre

    8 février 2021

    La députée libérale arabe, musulmane, tunisienne de l'Assemblée nationale a révélé avoir subie de la matraitance paternelle comme le reste de sa famille toute sa vie à la maison, d'un père aggressif et violent. Cette propension à la violence et au battage de la femme et des enfants est inné chez ces gens et se vérifie à tous les niveaux de l'Islamie dans le monde. La preuve, la députée a reçu des courriels de milliers d'autres musulmanes qui ont subi la même brutalité quotidienne.


    La députée laissait entendre que cette violence du mâle dominant n'avait rien à voir avec le degré d'éducation ou l'aisance monétaire. C'est l'évidence même, cette attitude primitive leur étant naturelle et incurable, n'en déplaise aux bien-pensants pour qui tout le monde, il est beau, tout le monde, il est gentil.


    Et on voudrait faire entrer toujours plus de ces gens primitifs au pays qui viennent ensauvager notre société. Halte-là!


    Réveillons-nous enfin.


    Seule l'expulsion systématique de tous les coupables dénoncés pourra régler la situation.


    Les détails sordides ici


  • Réjean Labrie Répondre

    31 janvier 2021

    Un arabe algérien violent de confession musulmane établi à Montréal qui a menacé à répétition ses quatre filles de les tuer si elles osaient enlever leur voile, en plus de les avoir frappées à plusieurs reprises, a été déclaré coupable sur toute la ligne.


    « Elles étaient obligées de porter le voile, il menaçait régulièrement de les tuer s’il les voyait “comme des Québécoises” », a expliqué la juge Josée Bélanger.


    Mais même au Canada, il leur interdisait d’enlever leur voile, de porter des vêtements trop courts ou de fréquenter des garçons. Et si elles n’obéissaient pas, elles étaient battues.


    Cela est révélateur de la mentalité typiquement musulmane et démontre à quel point les immigrés des pays sous-civilisés conservent tous leurs défauts inhérents et se montrent incapables d'évoluer dans le bon sens.


    Les détails sordides ici.


    Cet être primitif et violent, aveuglé par sa religion mortifère, inapte à la vie en société civilisée, doit être expulsé après son incarcération.





  • Réjean Labrie Répondre

    22 janvier 2021

    Dans le quartier Chomedey de Laval, une famille de 8 immigrants musulmans afghans ont laissé la mère inhumaine musulmane martyriser sa fillette de 7 ans durant des mois jusqu'à ce qu'elle en meurt.


    Les détails atroces ici.


    Tous méritent d'être emprisonnés pour complicité tacite, puis expulsés à la fin de leur sentence.


    Importez la barbarie, et vous aurez la barbarie.


  • Réjean Labrie Répondre

    17 janvier 2021

    Les nouvelles ont fait état des problèmes causés à Québec par un immigré noir africain atteint de quérulence pathologique, au nom difficilement prononçable de Yodjeu Ntemde. Refusant de payer une simple contravention, le pauvre timbré a intenté une kyrielle de poursuites contre la Ville de Québec dépassant maintenant le quart de million de dollars en frais encourus par la municipalité. Tous les détails ici.



    Une spécialiste a expliqué que son trouble mental incurable faisait de lui ce qu'on appelle un plaideur vexatoire, abusant des recours et des démarches, quelqu'un qui décroche en devenant obsédé par une vétille et qui ne vit plus que pour "défendre ses droits et son honneur", juste pour "prouver son point".



    Les centaines de milliers de dollars gaspillés pour ce dérangé à la lubie délirante auraient pu profiter à la population québécoise. On peut alors considérer ses démarches insensées comme une forme de vol social.


    Est-ce en accueillant en masse de tels toqués dérangés à la mentalité totalement inadapté au monde civilisé que nous allons bâtir une meilleure société québécoise? Qu'il soit permis d'en douter.


  • Réjean Labrie Répondre

    14 janvier 2021

    La preuve que le système de réfugiés n'est qu'une arnaque officialisée favorisant d'abord les croches, Montréal héberge des criminels de guerre qui se la coulent douce avec le fruit de leurs pillages, dont le Syrien arabe George Youssef Al-Sheikh.



    Ce criminel doit être extradé afin d'être poursuivi en justice et condamné.


    La liste de ses crimes se trouve ici.


  • Réjean Labrie Répondre

    30 septembre 2020

    Rien de surprenant à ce que l'immigration massive en provenance du tiers-monde miséreux nous apporte son lot de pasteurs noirs s'inventant une secte religieuse lucrative comme celle de l'escroc gourou-apôtre rwandais Patrick Isaac de race noire, devenant des facteurs de déséquilibre social et bernant de pauvres naïfs trop crédules en mal de spiritualité spectaculaire bon marché.



    Ruinés par un gourou africain qui promet des miracles


    D'ex-fidèles affirment avoir perdu des dizaines de milliers de dollars aux mains de l’apôtre de race noire Patrick Isaac, secondé par sa femme Éliane Isaac.



    En transe chaque dimanche sur la scène de son église montréalaise, l’apôtre africain Patrick Isaac promet des « mégamiracles » et la réussite financière. Depuis 20 ans, des centaines de fidèles, dont des vedettes du showbiz et du sport, fréquentent son église à laquelle ils versent de nombreuses offrandes et même leur premier salaire de l’année. Mais plusieurs ex-croyants qui ont réussi à sortir de son emprise affirment avoir perdu des dizaines de milliers de dollars aux mains de ce gourou qui est en réalité criblé de dettes.


     


    Faits troublants



    • L’apôtre Isaac inciterait les fidèles à lui verser l’intégralité de leur premier salaire de l’année, 10 % de leurs revenus ainsi que de nombreuses « offrandes sacrificielles ».

    • Des fidèles sont invités à cotiser pour de somptueux cadeaux d’anniversaire destinés à l’apôtre et sa femme tels que des voitures Mercedes et Porsche, des voyages dans le sud et des billets pour le Super Bowl.

    • L’apôtre Isaac met en avant son succès et sa réussite, mais a déclaré une faillite personnelle en 2016, visé par des réclamations du fisc totalisant 635 000 $.



    Le Journal a été témoin sur place d’une des cérémonies où les louanges de centaines de spectateurs répondent aux cris du pasteur surexcité au pied d’énormes écrans.


    Une telle racaille doit être expulsée à jamais du pays solidement botté au derrière.









  • Réjean Labrie Répondre

    27 septembre 2020

    5 jeunes malfaiteurs immigrés ou fils d'immigrés arabes/africains/musulmans résidant à Montréal (oseront-ils prétendre être Québécois?) se sont rendus dans la Beauce commettre de nouveaux crimes.


    Les criminels issus de l'immigration tiers-mondiste élargissent leur champ d'action et jettent désormais leur dévolu sur les régions. Tous les Québécois sont désormais en danger. Triste mais prévisible résultat de cette immigration massive de sous-civilisés.


    Il s'agit de Shadi Hajj Hassan, 19 ans de Pierrefonds, Mory Diallo, 18 ans et Mohammed Abdel, 23 ans, tous deux de Montréal ainsi que Darnel Bamba, 20 ans, un résident de Vaudreuil-Dorion.


    Le 5e accusé, Josue Estel, âgé de 20 ans, fait face à quatre chefs d'accusations, soit introduction par effraction, vol qualifié, voies de faits graves et voies de fait. Il habite lui aussi Montréal.


    Tôt lundi matin, les accusés se sont introduits par effraction dans une maison d'habitation à Saint-Georges dans le secteur de la 127e rue où ils ont violemment agressé avec des armes les deux occupants du domicile.


    Les cinq hommes, qui ont comparus cette après-midi au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce, suite aux actes violents commis au petit matin lundi à Saint-Georges, sont tous des résidents de la région de Montréal.


    Quatre d'entre eux font face aux mêmes chefs d'accusations, soit tentative de meurtre avec arme prohibée, introduction par effraction, vol qualifié et voies de fait. 


    À noter qu'aucune photo n'a pu être trouvée sur internent. Les médias cherchent continuellement à cacher à la population le visage des criminels immigrés.


    Cette racaille de jeunes sauvages doit être éliminée du Québec par l'expulsion immédiate du pays à leur sortie de prison, peu importe qu'ils soient nés ici ou non. Ils seront toujours des criminels dangereux dont il faut protéger la société.


    Ne risquons pas qu'ils commettent de nouveaux crimes contre les nôtres.


    Sources:  Crimes à Saint-Georges dans la Beauce par une bande de 5 immigrés arabes/africains/musulmans


    Cinq individus arabes/africains/musulmans arrêtés suite à une agression armée


  • Réjean Labrie Répondre

    23 septembre 2020

    Il n'y a pas que les imams timbrés et les pasteurs noirs s'inventant une secte religieuse lucrative comme le gourou-apôtre rwandais Patrick Isaac (secondé par sa femme Éliane Isaac), qui sont des facteurs de déséquilibre social. Certains rabbins toqués orthodoxes, stricts et rigides s'ajoutent à cette liste d'énergumènes indésirables à ne pas laisser entrer au pays pour notre salut. L'illuminé dont il est question s'est fait condamner à des amendes pour ses actes répréhensibles répétés.


    Tous ces individus douteux représentent une grave menace à la conservation des acquis de notre société.



    Le rabbin Shalom Spira estime que c’est « une mission religieuse, un ordre divin » de « sauver » le couple d’Aviva Engel, une ancienne voisine, peut-on lire dans la décision du juge Éric Dufour, de la Cour du Québec, rendue la semaine dernière.


    Sur plus de 10 ans, il lui a envoyé des dizaines de messages, notamment une lettre-fleuve de 71 pages, pour tenter de la convaincre de demeurer avec son mari, puis pour la prévenir qu’elle était toujours liée à son ex-conjoint, selon les préceptes religieux, malgré le divorce prononcé en bonne et due forme.


    Pas de divorce sans consentement du mari


    Comme l’ancien mari de Mme Engel s’est remarié, Shalom Spira soutient qu’elle est maintenant dans un mariage bigame, ce qui fait d’elle une agounah, femme emprisonnée dans son union parce que son mari n’a pu donner son consentement au divorce, selon les préceptes du judaïsme.


    Il lui aurait même suggéré de retourner vivre avec son ex-mari et sa nouvelle femme, et de devenir « coépouse », dans une « famille bigame sanctifiée ».


    Source: Un rabbin orthodoxe condamné à verser 23 000 $ à la suite d’une poursuite civile


  • Réjean Labrie Répondre

    18 septembre 2020

    L'individu africain de race noire Chijoke Onyechekwa Ugochukwu fait l'objet d'une recherche policière intensive.


    Surnommé Goûchy Boy, l'accusé fait face à quatre chefs d’accusation d’agression sexuelle, de harcèlement criminel et de séquestration dans deux dossiers distincts, sur des femmes de 38 et 39 ans.



    «Goûchy Boy» : 4 nouvelles potentielles victimes



    À la suite de la parution médiatique d’hier concernant CHIJOKE ONYECHEKWA Ugochukwu «Goûchy Boy», le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) confirme qu’il y a eu 4 nouvelles potentielles victimes qui se sont manifestées.



    Des éléments d’enquête nous portent à croire que le suspect aurait pu faire d’autres victimes. Les enquêteurs du SPAL demandent à toute personne détenant de l’information sur cet individu de composer le (450) 463-7211. Toutes les informations transmises seront traitées par un enquêteur de façon confidentielle.



    Quel intérêt y a-t-il à continuer de vouloir faire entrer au pays des catégories d'individus qui ont une propension naturelle à la violence sexuelle (des faits statistiquement démontrés) dont les femmes québécoises deviennent les proies et les victimes?


    Source: le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) confirme qu’il y a eu 4 nouvelles potentielles victimes qui se sont manifestées.


    Goûchy Boy fait face à quatre chefs d’accusation d’agression sexuelle, de harcèlement criminel et de séquestration dans deux dossiers distincts, sur des femmes de 38 et 39 ans.


  • Réjean Labrie Répondre

    18 septembre 2020

    La Sûreté du Québec, procède actuellement au démantèlement d’un vaste réseau d’arnaque amoureuse monté par des africains de race noire. Une douzaine arrestations sont prévues aujourd’hui dans les régions de Québec, Montréal et de l’Outaouais. La police a précisé que, bien qu'aucune arrestation n'est prévue ces prochains jours dans la région de Lanaudière, des arnaques de cette sorte se produisent chaque année dans la région.



    La tête dirigeante de ce réseau et deux de ses complices, les noirs africains Sogli Espoir Kouassi, Akissi Christelle Semon et Yapo Landry N’Cho, tous âgés dans la trentaine, sont visés par ces arrestations.


    L’enquête a permis à la police de démontrer que ce stratagème d’arnaque amoureuse était en cours depuis quelques années. Les victimes ciblées étaient des personnes vulnérables, pour la plupart âgées et elles étaient repérées par l’entremise de sites de rencontres et des réseaux sociaux.