Les Québécois à haut risque d'être remplacés par des non-Québécois

Immigrants, migrants, réfugiés: tous coupables de vol d'identité collective

Non à la perspective d'une nation désincarnée

Cf39a29cd6d503d4aa9d786e10ef9631

Tribune libre

Il n'y a pas qu'en informatique qu'on puisse être victime de vol d'identité.


Une autre hantise d'égale ampleur nous guette tous.



En effet, nous en sommes rendus au point où une population entière peut se faire voler son identité collective, à raison d'un individu à la fois, chaque fois qu'un immigrant culturellement incompatible vient s'y incruster sans véritable intention de s'intégrer.



Ce genre de problème ne survient pas avec les gens issus de cultures compatibles, généralement ceux de souche occidentale comme nous, et avec qui nous partageons une majorité de points en commun.



Le problème survient lorsqu'un africain finit par devenir 1000 africains, puis 100 000 africains, puis 1 million d'africains (remplacez au choix africain par maghrébin, arabe, hindou, asiatique, latino, etc.). L'effet dévastateur est cumulatif.


C'est alors qu'on développe le sentiment de ne plus être chez nous, qu'on ressent l'impression malaisante d'être en train de devenir la minorité au seul profit des opportunistes du tiers-monde qui débarquent en hordes indisciplinées et incohérentes, sans parler de tous leurs conflits qu'ils apportent dans leurs valises sans réserve.



Et les Québécois de souche qui finissent par se sentir assiégés sont à haut risque d'être peu à peu remplacés par des non-Québécois qui eux resteront toujours des déracinés d'ailleurs.



L'Occident doit se préserver de l'envahissement des ressortissants de tous ces pays de misère qui mène tout droit à l'ensauvagement de nos sociétés, au retour à des pratiques barbares qu'ils cherchent à justifier par l'obéissance aveugle à des religions aux principes archaïques et irrecevables.


Tout ce qui fait qu'on se sent moins Québécois au Québec doit être identifié et rectifié.


Peut-on imaginer l'idée aberrante qu'une majorité de résidents du Québec n'y soient même pas nés?


Un non-sens absolu!



Nous avons le droit légitime et inaliénable de protéger tous les éléments qui forment notre identité collective historique.


Ne nous laissons pas voler notre identité collective sans offrir la moindre résistance.



Qui sait ce qu'ils en feront sur le marché noir?



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie611 articles

  • 1 134 933

Réjean Labrie est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses 600 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé