L’indépendance: nécessaire pour défendre nos frontières

Les 27 pays européens prennent enfin des mesures énergiques pour contrer le fléau des migrants

Mais qu’attend donc le Canada pour fermer le chemin Roxham?

87026511347f73dc040e7ae98a463eb7

Tribune libre

Les pays européens prennent enfin des mesures énergiques pour contrer efficacement le fléau des migrants. Au programme: murs, clôtures, retours immédiats automatiques.




La population de chaque pays a fait suffisamment d’éclat pour que leur gouvernement respectif agisse enfin. Et ce n’est pas trop tôt.




Les chefs d’État et de gouvernement ont notamment validé des conclusions pour mieux lutter contre l’immigration illégale, à commencer par la question du financement par l’Union européenne de murs à ses frontières extérieures.




En 2015, l’un des signes avant-coureurs du changement d'attitude face aux mouvements migratoires massifs et incontrôlés, fut la réaction du président Viktor Orbán de Hongrie qui a décidé courageusement de construire une clôture de fils de fer barbelés à sa frontière avec la Serbie. Félicitons ce grand dirigeant nationaliste qui devrait inspirer tous les autres.




Le sommet européen acte l’Europe forteresse”, titre Le Soir. Protection des frontières, le cas échéant avec des murs, augmentation des retours, solidarité d'action entre États membres. Réunis à Bruxelles, les chefs d’État et de gouvernement ont défini une série de mesures concrètes visant à reprendre le contrôle des flux migratoires.




D’un côté, certaines capitales souhaitent que le gouvernement central européen participe au financement des clôtures frontalières. De l’autre, plusieurs pays ont insisté pour que l’accent soit mis sur le retour automatique des demandeurs d’asile déboutés. Ce sont des signes clairs qui montrent que l’Union européenne se réveille enfin de la passivité apathique dont elle avait fait montre jusqu'à maintenant, et qui l'a précipitée dans le marasme déstructurant actuel.




Les 27 pays demandent finalement à l’exécutif européen “des fonds et des moyens substantiels de l’UE pour aider les États membres à renforcer les capacités et les infrastructures de protection des frontières, les moyens de surveillance, y compris aérienne, et les équipements”.




Les barrières concrètes se lèvent contre la migrance envahissante insensée : Actuellement, “pas moins de 12 pays de l’Union européenne et de la zone de libre circulation Schengen ont érigé des barrières physiques à leurs frontières pour prévenir les entrées illégales”, expliquent Les Échos. “De l’Espagne à la Bulgarie en passant par la Hongrie, de l’Estonie à la Grèce et même en France, à Calais”, le Parlement européen a comptabilisé “19 sections de frontières protégées par des clôtures, sur plus de 2 000 km”, poursuit le quotidien.




Mais le sujet de la folie de la migrance massive est “redevenu une question pressante pour de nombreux pays du nord de l’Europe, notamment les Pays-Bas, la Belgique ou l’Autriche, qui font face à une crise de l’hébergement des demandeurs d’asile”.




Les conclusions du Conseil appellent finalement “au renforcement immédiat des moyens d’action existantsD’abord en intensifiant la coopération avec les pays d’où partent les migrants, afin de prévenir les départs illégaux et les pertes de vie. Ensuite en augmentant les retours effectifs dans leur pays d’origine des migrants illégaux. Et pour cela tous les leviers seront mobilisés : politiques de visa, aide au développement, relations commerciales avec les pays de départs”.




À ces mesures nécessaires : murs, clôtures, retours automatiques, il faudrait ajouter le retour de tous les migrants fraudeurs entrés illégalement depuis 30 ans, les faux réfugiés (la majorité), les demandeurs d'asile malhonnêtes. Et comme punition, que le migrant soit banni à vie de toute demande d'immigration officielle en Occident.




Ici-même au Québec, on comprendra que l’indépendance s’avère plus que jamais nécessaire pour défendre adéquatement nos frontières de l'assaut des millions de profiteurs malhonnêtes qui ne seraient jamais acceptés au pays par les voies régulières. Car ce n’est pas le Canada de Justin Trudeau qui y verra de sitôt.




L’Occident doit cesser se laisser envahir par les pires peuplades les plus sous-civilisées et aux mentalités les plus rétrogrades de la planète Terre. Il en va de la protection et du maintien de notre niveau de civilisation avancée si on a à coeur que nos sociétés demeurent à l’avant-garde du progrès. Sinon, gare à la tiers-mondisation débilitante généralisée qui guette tous nos pays, précipitant l'ensauvagement, le retour à l'âge de pierre et à la barbarie.




Références:


Lutte concertée à la migration illégale désordonnée en Europe :


Conseil européen : les Vingt-Sept veulent durcir la politique migratoire européenne


L'Europe se barricade toujours plus derrière des murs


L'Europe prête à renforcer la lutte contre l'immigration illégale


Pour empêcher les arrivées de migrants, douze pays de l’Union européenne veulent ériger des barrières à leurs frontières




Note: cliquez sur les mots surlignés en bleu pour approndir davantage votre réflexion sur le sujet


 


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie834 articles

  • 1 439 778

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance vertueuse, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le bon peuple.

Plus de 830 articles publiés en ligne ont été lus un million 400 000 fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 14 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Réjean Labrie Répondre

    24 février 2023

    Les médias devraient se servir de l'exemple de l'Europe pour vanter, défendre et justifier les politique adoptées par le Québec et que le Canada critique idiotement, fidèle à son mauvais penchant diversitaire.


    Ils vont dans le même sens que nous. C'est le Canada, les fédéralistes, les mondialistes qui sont dans leur tort.



    1- 27 pays cherchent à protéger leurs frontières des migrants, comme nous avec le Chemin Roxham, avec murs, clôtures, retours et autres mesures, comme on vient de le lire dans mon article.



    2- Les pays européens sont tous laïques, comme ici au Québec.



    Les pays européens : tous laïques, tous différents ! - Confrontations Europe


































       










     

    Les pays européens : tous laïques, tous différents ! - Confrontations Eu...


    admin


    Bérangère MASSIGNON, EPHE et GSRL






    On estime que moins de 1 migrant sur 1000 est un véritable demandeur d'asile. Les autres ne sont que des profiteurs.


    Nos lois sont bonnes et appliqués ailleurs en Occident moderne avec succès et légitimité.


    Ce que désire la majorité de la population est le parfait exemple de la démocratie à l'oeuvre.


    Certains médias pencheraient-ils un peu trop d'un bord? Honte à eux!