Laïcité - débat québécois

La charte des droits n'est pas un pacte de suicide

Les chartes des droits ont été adoptées il y a plus de 25 ans, et force est de constater qu’elles ont mal vieilli et qu’on ne peut pas définir notre identité comme nation en fonction de ces instruments.


Il y a quelque chose de profondément ironique à voir une « infidèle », la chroniqueuse Lysiane Gagnon de La Presse, dénoncer l’interdiction du voile intégral proposée par le gouvernement Charest, tandis qu’un homme musulman, Tarek Fatah, se porte quant à lui, dans le National Post, à la défense de cette interdiction.

Montréal, Paris, Bruxelles



Après la France et le Québec, c'est au tour de la Belgique de proposer une loi limitant la présence du voile intégral dans les lieux et les services publics. Ceux qui soupçonnaient la loi 94 de cultiver une xénophobie insupportable en seront quittes pour leurs frais. À moins d'accuser 95 % des Québécois, des Belges et des Français de racisme. Le projet de loi belge est le plus radical. Il bannit le niqab dans tous l...

L’essor, chez nous, d’intégrismes religieux met-il en péril la paix sociale ?

Texte présenté le samedi 27 mars à la Bibliothèque du Mile-End lors de la Conférence-Débat du CCIEL, par Pierre Joncas


Texte présenté le samedi 27 mars à la Bibliothèque du Mile-End lors de la Conférence-Débat du CCIEL, par Pierre Joncas « Le retour du religieux menace-t-il nos droits ? », demandez-vous. Vous me trouverez peut-être tatillon, mais la question me paraît mal posée. Voici comment, si vous me l’aviez demandé, je l’aurais formulée : « Conjuguée au laxisme des autorités et au clientélisme électoral croissa...

Projet de loi 94 - Port du niqab: une loi inutile



Dans les deux cas, les tentatives ont échoué et, quelques décennies plus tard, des verdicts sévères d’intolérance sont portés à l’endroit des décideurs de l’époque. En sera-t-il de même pour le projet de loi 94 ? Le projet de loi semble avoir été bâclé : il est peu clair, constitutionnellement fragile, risqué et pourrait avoir des répercussions sérieuses. Pourquoi légiférer ?

Je partage entièrement et la position et la colère et la révolte de VLB



Je partage entièrement et la position et la colère et la révolte de VLB. Tout est lié dans les événements historiques et actuels qui nous aliènent. Pour nous libérer de l'un, il importe de nous libérer de tous. Autrement, nous continuerons de tourner en rond jusqu'à étourdissement complet, c'est-à-dire jusqu'à aveuglement à ce que nous tentons d'être depuis des siècles: un peuple libre. Libéré de toutes les domi...

Vos paupières sont lourdes...



Note à Jean Charest: "Bravo, monsieur le premier ministre, mission accomplie! Avec votre projet de loi 94, vous avez convaincu le Canada tout entier qu'en limitant le port du niqab et de la burqa, vous imposiez aussi des "balises" aux autres demandes d'accommodements religieux, alors que c'est faux! Sur cette question, tout au moins, vous êtes un hypnotiseur aux talents exceptionnels. Votre prochaine carrière est ...

Sur la laïcité

Lettre d'opinion par Victor-Lévy Beaulieu



Quand on ne sait pas encore que Dieu est mort, que les Églises sont de grandes salopes et les religions la négation de toute civilisation, on reste dans le trou noir de son obscurantisme, on n'écoeure pas les autres avec!

Projet de loi 94

Une laïcité ouverte… sur l’homophobie?



par André Gagnon, Éditorialiste, Magazine Être - Depuis le dépôt du rapport Bouchard-Taylor, une nouvelle notion a été introduite dans le débat sur la laïcité de l’État québécois, la laïcité ouverte. Ce serait une version plus pragmatique, plus tolérante de la laïcité de l’État, qui favoriserait l’intégration des immigrants en établissant une distinction entre la laïcité des institutions et la liberté ...

Du bon sens à l'intolérance



Le projet de loi du gouvernement Charest sur le voile comporte deux failles, dont la plus importante est qu'il pénalisera injustement les (très rares) femmes qui s'obstinent à porter le voile intégral, en leur interdisant l'accès aux services publics. Cette clause sera sans doute renversée par les tribunaux et ce sera bien mérité. Que l'on interdise le port du niqab aux employés des services publics est une...

Le retour du religieux menace-t-il nos droits?

De tranquille qu’elle était, notre laïcité est devenue le sujet le plus brûlant qui soit. Le sujet dont tout le monde parle.


Au Québec, nous ne voulons plus de cela. Nous voulons continuer de goûter cette vie librement sans qu’aucune religion ne vienne la rapetisser à nouveau. C’est la liberté qui nous fait protester, c’est la liberté qui nous fait se lever, pas le racisme, ni la xénophobie.

Au-delà des apparences



La vigilance est à l'ordre du jour. Comment respecter les droits individuels sans compromettre les valeurs communes du Québec en devenir? Est-on en train de mettre en place des éléments subversifs qui entraîneront une désintégration sociale?

De juges et de turbans



Québec a voulu s'enlever du pied l'épine du minuscule problème du niqab, mais il a évité de faire un pas de plus. La proposition Bouchard-Taylor était pourtant simple, sage et parfaitement soutenable des points de vue social et juridique. Mais bon, ce gouvernement depuis longtemps préfère la réaction à l'action le moindrement ambitieuse.

Accomodements: le CSF contredit la ministre de la Justice



«J'affirme et je suis persuadée que l'article 4 permet d'interdire le port de signes religieux ostentatoires par les fonctionnaires. La direction d'une école de Montréal pourrait à partir de maintenant interdire à ses enseignants de porter tout signe religieux ostentatoire, que ce soit la kippa, le voile, le turban.»

L'application confuse de principes clairs



Avec son projet de loi 94 sur les accommodements raisonnables, le gouvernement Charest vient démontrer son incapacité à mettre en pratique les principes qu'il affirme lui-même défendre. L'interdiction justifiée du voile intégral et du niqab lors de la prestation de services publics et parapublics continuera certainement d'alimenter le débat, compte tenu de l'hystérie de plusieurs médias anglo-canadiens, mais l...

Accommodements raisonnables - Premières balises



Le gouvernement Charest a fait son lit et opté pour l'expression par l'État québécois d'une laïcité ouverte. Dans l'espace public des institutions gouvernementales et paragouvernementales, le port de signes religieux ostentatoires sera permis, sauf le niqab et la burqa. Ce faisant, il relance le débat sur les accommodements raisonnables, qui est devenu «le» débat de société au Québec. Bien plus que la question de...

Des balises raisonnables



Le projet de loi déposé hier par le gouvernement Charest propose des balises raisonnables aux décisions des organismes publics en matière d'accommodements pour motifs religieux. Par la laïcité ouverte dont il se réclame, le gouvernement est fidèle à l'histoire du Québec, une société foncièrement libérale. Le projet de loi 94 établit que le voile intégral n'a pas sa place dans les services publics. Toute personn...

Red flag on niqab ban

bill 94; Don't intrude on rights, experts warn


By MARIAN SCOTT, KEVIN DOUGHERTY and PHILIP AUTHIER of The Gazette contributed to this report *** Proposed legislation that bans the niqab from government offices, the education sys...

La laïcité, jusqu'où?



Ouverte, pour envoyer un message clair d'inclusion sociale et de tolérance, ou forte, pour dénoncer les pratiques religieuses inégalitaire...

Un PM très «accommodant»...



Il importe aussi de bien mesurer à quel point cette question du niqab, récemment ultra médiatisée sous toutes ses coutures, aura eu comme effet de créer une formidable diversion par rapport aux questions de fond telle une Charte de la laïcité, le port des signes religieux ostentatoires dans la fonction publique, et tutti quanti.

Laïcité et droits fondamentaux

Une déclaration teintée d'insouciance

Certes, l’État a tout avantage à rester laïque, mais la solution proposée par les Intellectuels pour la laïcité débouche sur un risque de négation des droits fondamentaux qui soulève en moi une forte émotion.


La déclaration des Intellectuels pour la laïcité semble faire bien peu de cas de certains éléments importants du débat dans lequel la société québécoise est engagée et qui comptent beaucoup dans la manière dont nous tentons d'aborder la question. Il est vrai que la laïcité de l'État apparaît comme une condi...

Vous avez dit «gestes fondateurs»?

Vous avez dit «gestes fondateurs»? Eh bien, désolée. À la lecture du projet de loi 94, on y trouve zéro «gestes fondateurs». Aucun. Vraiment. Aucun.


Aussi un principe où, sous prétexte d'«ouverture» et de «pluralisme» - comme si le mot «pluralisme» n'avait qu'une seule définition -, on encourage en fait la multiplication des communautarismes culturels, ethniques ou religieux.

Québec choisit la laïcité ouverte

Il faudra avoir le visage découvert pour avoir droit à des services publics


Pour le Parti québécois, le projet de loi 94, c'est le «vide total». Aux côtés de la députée de Joliette et porte-parole en matière de justice, Véronique Hivon, la députée de Rosemont et critique en matière d'immigration, Louise Beaudoin, n'avait pas assez de mots pour décrire la vacuité du projet de loi «qui ne change rien à l'état actuel des choses, qui consacre le statu quo, qui ne clarifie rien».

Raisonnable et réaliste



(Québec) Le projet de loi 94 déposé hier pour baliser les demandes d'accommodement dans les services publics montre que le gouvernement a saisi l'essence du rapport Bouchard-Taylor. Son approche est ouverte, modérée et respectueuse des droits et libertés de tous. Bref, son action est tardive, mais raisonnable et réaliste. Le projet de loi ne réinvente pas la roue. Les chartes canadienne et québécoise des dr...

Enfin, le gros bon sens

Le projet de loi sur les accommodements raisonnables déposé hier à l'Assemblée nationale interdit peu et permet beaucoup. Trop, peut-être.


Le projet de loi sur les accommodements raisonnables déposé hier à l'Assemblée nationale interdit peu et permet beaucoup. Trop, peut-être. Commençons par les interdits : le voile intégral, burqa et niqab, qui cache tout le visage, sauf les yeux. Il sera banni de «l'administration gouvernementale», c'est-à-dire des écoles, cégeps, universités, centres de la petite enfance, CLSC, hôpitaux, bureaux du gouvernement, etc...

La religion dans l'espace public

Allocution présentée au Colloque sur la laïcité, UQAM, 22 janvier 2010


Et même si aujourd’hui l’intégrisme religieux cogne aux portes de nos institutions publiques, la religion aura dans notre société la place que nous voudrons bien lui donner. Parce que c’est à nous de décider collectivement du Québec dans lequel nous voulons vivre. Cet avenir-là nous appartient.

Analyse

La « laïcité ouverte » vue par Daniel Weinstock



Analyse Mohamed Pascal Hilout critique la « laïcité ouverte » vue par Daniel Weinstock, conseiller de Bouchard-Taylor 4 Janvier 2008 par Mohamed Pascal Hilout *** Selon Daniel Weinstock, « la laïcité est devenue une manière politiquement correcte de dire des choses méchantes, notamment à l’endroit de la communauté musulmane. Tout d’un coup on se découvre laïque au Québec parce que, essentie...

Laïcité ouverte?

Parler de « laïcité inclusive » est différent de parler de « laïcité ouverte »


POINT DE VUE En 2005, le centenaire de la loi de séparation permet d’espérer un large débat sur la laïcité. Ce débat ne s’effectue pas dans un vide social. Deux conception de la laïcité s’affrontent, en schématisant celle de certains philosophes qui s’affirment « républicains », comme s’ils avaient le monopole de la République, celle de certains dirigeants d’Eglises. Je défendrais, dans cette rubrique (et dans la ...

Journée Mondiale de la Philosophie

Une réponse aux défis du pluralisme démocratique



L'histoire récente du Québec montre que cette société pluraliste n'a pu éviter les grandes mutations: la sécularisation de la société civile, le morcellement des identités et l'interdépendance des nations. Elle n'a pas non plus évité certains écueils qui favorisent la désintégration du lien social. C'est ainsi que, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, un individualisme exacerbé a provoqué peu à peu la gé...