Me Christian Néron

Avant toute conquête, il y a toujours la guerre !

La guerre : acte de justice ou acte criminel ?

Ce qu’en dit le droit

DE QUI LE BARREAU SE MOQUE-T-IL ?

Plaider par traducteurs et interprètes

Le pacte de 1867 reposait sur la promesse du bilinguisme

UN ASSASSIN DEVENU PRÉSIDENT

George Washington

Ce qu’en dit le droit

Honoré Mercier contre le Canada anglais

1889 : Les Anglo-protestants sur un pied de guerre

La légitimité de l’option génocidaire

Le désastre multiculturaliste canadien

L'engrenage canadien : multiculturalisme, islam et misogynie

Justin Trudeau doit s'excuser pour sa complaisance envers les pratiques barbares

Une communauté de conscience qui cherche à vaincre le temps et à s’affirmer dans la durée

La Nation

Un cas enviable du phénomène de civilisation

Ignorance, condescendance, ou mépris pur et simple !

Encore une bavure de Lord Conrad Black !

L'histoire falsifiée à l'avantage des Anglais pour mieux nous assimiler

Le cheval de Troie de la Confédération

Cette Cour suprême qui ne devait jamais le devenir !

Des promesses explicites de Cartier totalement trahies !

Philippe Couillard et Jean-Marc Fournier au secours de... l’anglais !

Quand la langue du pouvoir l'emporte sur la langue du nombre

Deux colonisés décomplexés qui carburent à l’argent et aux votes ethniques

Jean-Marc Fournier davantage colonisé que bien informé !

Les droits des anglophones du Québec en 1867

La résurgence du vieux rêve colonial de voir disparaître la langue du vaincu

La Confédération déçoit depuis ses tout débuts

Le cinquantenaire passe presque inaperçu

Le Devoir, 2 juillet 1917

Canada 150 : Le pistolet sur la tempe !

George Brown au Bas-Canada en termes voilés : C'est la Confédération ou la guerre civile !

L'histoire que l'on veut absolument vous cacher

Coincés entre la peste et le choléra !

Nos députés en état de panique !

Louis Archambault nous dit pourquoi il a choisi la peste.

En 1867, tous les Canadiens français rêvaient du Grand Jour

La Confédération en tant que passage obligé vers l’indépendance

L’autonomie aujourd’hui ! L’indépendance demain !

George qui ?

Ottawa réécrit l'histoire pour cacher le vrai « Père » de la Confédération

Quand l'impératif du contrôle de la narration politique l'emporte sur la vérité historique

Les 150 ans d’une belle supercherie

À qui donc a profité la Confédération ?

C'est pourtant bien évident !