Laïcité - débat québécois

Du bon sens à l'intolérance



Le projet de loi du gouvernement Charest sur le voile comporte deux failles, dont la plus importante est qu'il pénalisera injustement les (très rares) femmes qui s'obstinent à porter le voile intégral, en leur interdisant l'accès aux services publics. Cette clause sera sans doute renversée par les tribunaux et ce sera bien mérité. Que l'on interdise le port du niqab aux employés des services publics est une...

Le retour du religieux menace-t-il nos droits?

De tranquille qu’elle était, notre laïcité est devenue le sujet le plus brûlant qui soit. Le sujet dont tout le monde parle.


Au Québec, nous ne voulons plus de cela. Nous voulons continuer de goûter cette vie librement sans qu’aucune religion ne vienne la rapetisser à nouveau. C’est la liberté qui nous fait protester, c’est la liberté qui nous fait se lever, pas le racisme, ni la xénophobie.

Au-delà des apparences



La vigilance est à l'ordre du jour. Comment respecter les droits individuels sans compromettre les valeurs communes du Québec en devenir? Est-on en train de mettre en place des éléments subversifs qui entraîneront une désintégration sociale?

De juges et de turbans



Québec a voulu s'enlever du pied l'épine du minuscule problème du niqab, mais il a évité de faire un pas de plus. La proposition Bouchard-Taylor était pourtant simple, sage et parfaitement soutenable des points de vue social et juridique. Mais bon, ce gouvernement depuis longtemps préfère la réaction à l'action le moindrement ambitieuse.

Accomodements: le CSF contredit la ministre de la Justice



«J'affirme et je suis persuadée que l'article 4 permet d'interdire le port de signes religieux ostentatoires par les fonctionnaires. La direction d'une école de Montréal pourrait à partir de maintenant interdire à ses enseignants de porter tout signe religieux ostentatoire, que ce soit la kippa, le voile, le turban.»

L'application confuse de principes clairs



Avec son projet de loi 94 sur les accommodements raisonnables, le gouvernement Charest vient démontrer son incapacité à mettre en pratique les principes qu'il affirme lui-même défendre. L'interdiction justifiée du voile intégral et du niqab lors de la prestation de services publics et parapublics continuera certainement d'alimenter le débat, compte tenu de l'hystérie de plusieurs médias anglo-canadiens, mais l...

Accommodements raisonnables - Premières balises



Le gouvernement Charest a fait son lit et opté pour l'expression par l'État québécois d'une laïcité ouverte. Dans l'espace public des institutions gouvernementales et paragouvernementales, le port de signes religieux ostentatoires sera permis, sauf le niqab et la burqa. Ce faisant, il relance le débat sur les accommodements raisonnables, qui est devenu «le» débat de société au Québec. Bien plus que la question de...

Des balises raisonnables



Le projet de loi déposé hier par le gouvernement Charest propose des balises raisonnables aux décisions des organismes publics en matière d'accommodements pour motifs religieux. Par la laïcité ouverte dont il se réclame, le gouvernement est fidèle à l'histoire du Québec, une société foncièrement libérale. Le projet de loi 94 établit que le voile intégral n'a pas sa place dans les services publics. Toute personn...

Red flag on niqab ban

bill 94; Don't intrude on rights, experts warn


By MARIAN SCOTT, KEVIN DOUGHERTY and PHILIP AUTHIER of The Gazette contributed to this report *** Proposed legislation that bans the niqab from government offices, the education sys...

La laïcité, jusqu'où?



Ouverte, pour envoyer un message clair d'inclusion sociale et de tolérance, ou forte, pour dénoncer les pratiques religieuses inégalitaire...

Un PM très «accommodant»...



Il importe aussi de bien mesurer à quel point cette question du niqab, récemment ultra médiatisée sous toutes ses coutures, aura eu comme effet de créer une formidable diversion par rapport aux questions de fond telle une Charte de la laïcité, le port des signes religieux ostentatoires dans la fonction publique, et tutti quanti.

Laïcité et droits fondamentaux

Une déclaration teintée d'insouciance

Certes, l’État a tout avantage à rester laïque, mais la solution proposée par les Intellectuels pour la laïcité débouche sur un risque de négation des droits fondamentaux qui soulève en moi une forte émotion.


La déclaration des Intellectuels pour la laïcité semble faire bien peu de cas de certains éléments importants du débat dans lequel la société québécoise est engagée et qui comptent beaucoup dans la manière dont nous tentons d'aborder la question. Il est vrai que la laïcité de l'État apparaît comme une condi...

Vous avez dit «gestes fondateurs»?

Vous avez dit «gestes fondateurs»? Eh bien, désolée. À la lecture du projet de loi 94, on y trouve zéro «gestes fondateurs». Aucun. Vraiment. Aucun.


Aussi un principe où, sous prétexte d'«ouverture» et de «pluralisme» - comme si le mot «pluralisme» n'avait qu'une seule définition -, on encourage en fait la multiplication des communautarismes culturels, ethniques ou religieux.

Québec choisit la laïcité ouverte

Il faudra avoir le visage découvert pour avoir droit à des services publics


Pour le Parti québécois, le projet de loi 94, c'est le «vide total». Aux côtés de la députée de Joliette et porte-parole en matière de justice, Véronique Hivon, la députée de Rosemont et critique en matière d'immigration, Louise Beaudoin, n'avait pas assez de mots pour décrire la vacuité du projet de loi «qui ne change rien à l'état actuel des choses, qui consacre le statu quo, qui ne clarifie rien».

Raisonnable et réaliste



(Québec) Le projet de loi 94 déposé hier pour baliser les demandes d'accommodement dans les services publics montre que le gouvernement a saisi l'essence du rapport Bouchard-Taylor. Son approche est ouverte, modérée et respectueuse des droits et libertés de tous. Bref, son action est tardive, mais raisonnable et réaliste. Le projet de loi ne réinvente pas la roue. Les chartes canadienne et québécoise des dr...

Enfin, le gros bon sens

Le projet de loi sur les accommodements raisonnables déposé hier à l'Assemblée nationale interdit peu et permet beaucoup. Trop, peut-être.


Le projet de loi sur les accommodements raisonnables déposé hier à l'Assemblée nationale interdit peu et permet beaucoup. Trop, peut-être. Commençons par les interdits : le voile intégral, burqa et niqab, qui cache tout le visage, sauf les yeux. Il sera banni de «l'administration gouvernementale», c'est-à-dire des écoles, cégeps, universités, centres de la petite enfance, CLSC, hôpitaux, bureaux du gouvernement, etc...

La religion dans l'espace public

Allocution présentée au Colloque sur la laïcité, UQAM, 22 janvier 2010


Et même si aujourd’hui l’intégrisme religieux cogne aux portes de nos institutions publiques, la religion aura dans notre société la place que nous voudrons bien lui donner. Parce que c’est à nous de décider collectivement du Québec dans lequel nous voulons vivre. Cet avenir-là nous appartient.

Analyse

La « laïcité ouverte » vue par Daniel Weinstock



Analyse Mohamed Pascal Hilout critique la « laïcité ouverte » vue par Daniel Weinstock, conseiller de Bouchard-Taylor 4 Janvier 2008 par Mohamed Pascal Hilout *** Selon Daniel Weinstock, « la laïcité est devenue une manière politiquement correcte de dire des choses méchantes, notamment à l’endroit de la communauté musulmane. Tout d’un coup on se découvre laïque au Québec parce que, essentie...

Laïcité ouverte?

Parler de « laïcité inclusive » est différent de parler de « laïcité ouverte »


POINT DE VUE En 2005, le centenaire de la loi de séparation permet d’espérer un large débat sur la laïcité. Ce débat ne s’effectue pas dans un vide social. Deux conception de la laïcité s’affrontent, en schématisant celle de certains philosophes qui s’affirment « républicains », comme s’ils avaient le monopole de la République, celle de certains dirigeants d’Eglises. Je défendrais, dans cette rubrique (et dans la ...

Journée Mondiale de la Philosophie

Les raisons de la laïcité ouverte



La laïcité ouverte est critiquée tant par les positions conservatrices que républicaines. Cela peut nous faire perdre de vue qu'elle est la voie de la juste mesure, celle qui se glisse entre les deux autres positions plus radicales et inconciliables sur le plan des principes. C'est elle qui est la plus susceptible de favoriser un aménagement équitable de la diversité des points de vue moraux et religieux dans le Québec d'aujourd'hui.

Journée Mondiale de la Philosophie

Une réponse aux défis du pluralisme démocratique



L'histoire récente du Québec montre que cette société pluraliste n'a pu éviter les grandes mutations: la sécularisation de la société civile, le morcellement des identités et l'interdépendance des nations. Elle n'a pas non plus évité certains écueils qui favorisent la désintégration du lien social. C'est ainsi que, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, un individualisme exacerbé a provoqué peu à peu la gé...

Journée Mondiale de la Philosophie

Offensives contre les acquis de la pensée philosophique



Existerait-il encore à notre époque, dans les officines du ministère de l’Éducation ou parmi les intellectuels de renommée internationale, des gens qui entretiennent encore et toujours une détestation primaire envers le « parti philosophique »? Des gens d’abord et avant tout préoccupés par la sauvegarde de leurs intérêts professionnels ou par la promotion de leurs convictions personnelles plutôt que par les finalités éthiques que sont la poursuite du bien commun et la reconnaissance de l’autre?

L'anti-star



Cette visite a pourtant relancé un débat que l'on croyait clos. Le président français en a profité pour faire la promotion de ce qu'il nomme la «laïcité positive». Discret, le pape s'est contenté de se dire ouvert à «une nouvelle réflexion sur le vrai sens et sur l'importance de la laïcité». Il avait déjà défini le contexte de sa visite en affirmant: «La foi n'est pas politique et la politique n'est pas une religion.»

Espace voilé

Défendre la laïcité ne signifie pas que l'on s'oppose à la liberté de religion et que l'on est raciste


La Commission Bouchard-Taylor se drape dans le voile de la liberté religieuse et prétend qu'on ne peut interdire le port du voile musulman sous prétexte que certaines femmes le portent librement. Quel manque de considération pour les femmes obligées de se voiler sous la contrainte! Ce sont des fillettes, déguisées en êtres inférieurs, qui intériorisent leur condition de servantes, confrontées à leurs f...

Vers un pacte laïc international



La question religieuse se repose avec acuité en ce début de siècle. Tranquille comme une révolution d’ici, le débat au Québec débouche sur le concept flou de laïcité ouverte où comme dans une auberge espagnole, tout un chacun y trouve ce qu’il y apporte. Rien de tel, pour essayer...

Voile: faire le pari de l'intégration

Réplique: "Interculturalisme et laïcité"


Sur la question du port du foulard islamique, nous croyons avons manqué à notre devoir de clarté. Cette tribune est une belle occasion de rectifier le tir. À notre avis, toutes les institutions religieuses tentent depuis fort longtemps de soumettre les femmes à des règles sexistes. Leur corps devient le premier lieu de ce pouvoir misogyne qui voit les femmes comme des occasions de péché. «Cachez ce sein que je ...

L'épouvantail



Il serait en effet embarrassant de reconnaître que les Québécois ne sont pas les seuls à ressentir une insécurité culturelle et que celle-ci est même partagée par des peuples aussi anciens que les Néerlandais et les Britanniques. Il deviendrait alors impossible d'attribuer le malaise québécois à la seule enflure médiatique.

Rapport Bouchard-Taylor

Pourquoi la laïcité ouverte ?

Ce modèle réalise le mieux les quatre principes de la laïcité : respect de l'égalité morale des personnes, liberté de conscience et de religion, autonomie réciproque de l'Église et de l'État et neutralité de ce dernier


Voici d'autres extraits du rapport, liés ceux-ci à l'un des concepts que les commissaires proposent de mieux définir, soit celui de la laïcité ouverte La laïcité est aujourd'hui une dimension indispensable des modes de gouvernance des États démocratiques et libéraux, mais elle s'incarne toujours dans des contextes particuliers. Les États interprètent et appliquent les valeurs et les principes ...

Québec

La commission expliquée aux Français

«L'invention d'une laïcité interculturelle est vraiment une solution d'avenir, y compris pour la France. À ce chapitre, le Québec montre la voie.»


La commission Bouchard-Taylor aura d'ici quelques mois une sorte de complément rédigé par Jean Baubérot, spécialiste mondialement connu de la laïcité. Un rapport sur les accommodements raisonnables, c'est bien, mais deux, c'est franchement mieux. «J'ai décidé de m'intéresser au débat québécois à compter de l'automne 2006 et depuis je suis venu sept ou huit fois», dit le savant, rencontré hier à Montréal. Le professe...