Le rapport à l'histoire

Québec

Un décodage utile, et le texte complet du message (historique) de Jacques Parizeau

«Le Québec est debout !» – Décodage du discours d’outre-tombe de Monsieur



Je l’ai réentendu en juin dernier, à la soirée hommage à Jacques Parizeau, Salut Monsieur !, lu par plusieurs voix fortes et fières. Je ne m’en souvenais presque plus. Il m’a retransporté, comme plusieurs, en octobre 1995.

Québec

La jambette de Lisée à Lisette Lapointe (ces deux-là ne s'aiment pas du tout)

RÉFÉRENDUM DE 1995

Le discours qui ne fut point

Petite histoire de l’allocution que Jacques Parizeau devait livrer si le Oui l’emportait


Infoman a surpris tout le monde, à son émission du 31 décembre, en dévoilant le discours de victoire enregistré par Jacques Parizeau avant le référendum de 1995. Mais le scoop n’en était pas tout à fait un. La vidéo avait été diffusée dès février 1996, quatre mois après le référendum remporté de justesse par le Non.

Québec

L'union mythique

L’homme derrière le discours



Le soir du 30 octobre 1995, il devait marquer la naissance d’un nouveau pays en Amérique. Préenregistré en français et en anglais à Télé-Québec dans l’éventualité d’un Oui majoritaire au référendum, ce discours balayé par la victoire du Non était celui de Jacques Parizeau.

Québec

Cruel rappel de la défaite

La souveraineté en 2016



Quelle idée de présenter à la télévision d’État à la fin de 2015 un extrait du discours de Jacques Parizeau préparé en cas de victoire le soir du référendum de 1995!

Québec

Le racisme du Canada anglais

La diversité, nous on connaît ça!



C'est ce que qu'a affirmé Trudeau junior: «La diversité est une source de forces», laissant entendre que nous, les descendants des Canadiens-français, sommes un peuple homogène et uniforme, peu ouverts à l'autre, en d'autres termes, fermés. C'est un refrain maintes fois entonné, surtout depuis les discussions autour du projet de charte des valeurs québécoises.

Québec

Un jour, à force de jouer avec le feu, il se produira un malheur

Le monde était au seuil d'une guerre nucléaire en 1983



Selon un rapport déclassifié par Washington, les Etats-Unis et l'URSS étaient sur le point de lancer un conflit nucléaire en novembre 1983.

Québec

Un constat facile à partager

Faux-fuyants et demi-vérités



Personne n'a sorti le champagne pour célébrer le 20e anniversaire du dernier référendum, tant le résultat fut amer pour les deux camps. Un retour sur le passé n'est pourtant pas inutile, car l'histoire pourrait se répéter comme elle s'était répétée en 1995, puisque ce second référendum faisait suite à celui de 1980.

Québec

Pessimiste. Le moment venu, les Québécois seront au rendez-vous

Fanfaronnades



On s'est déjà acharné, sans succès, à découvrir le secret de la Caramilk, moi je cherche toujours à élucider non pas le mystère de Québec, ni le mystère beauceron, ni le mystère du Plateau Mont-Royal, mais tout simplement le mystère DU Québec.

Québec

Les lendemains qui ne furent pas

Quand Parizeau sauva Chrétien

À l’occasion du 20e anniversaire du deuxième référendum sur la souveraineté, Jean-François Lisée remonte le temps dans un essai à paraître.


Le décès de Jacques Parizeau, en juin 2015, donne une actualité nouvelle à cet événement, dernier grand traumatisme politique québécois du XXe siècle.

Québec

Ça cafouillait dur dans le camp du non, mais ça trichait en masse

Le Non voulait une courte victoire

C’est ce qu’avance Sheila Copps


Le camp du Non au Québec souhaitait remporter le référendum de 1995, mais avec une mince majorité de voix pour s’assurer que la province maintienne un rapport de force contre Ottawa, avance Sheila Copps.

Québec

Tout vient à point à qui sait attendre

« La prochaine fois sera la bonne ! »



Ce jour-là, la planète Québec a tremblé... Ce n’était pas une partie de poker, pas une joute électorale pour le pouvoir, c’était un référendum pour réaliser la souveraineté, pour FAIRE du Québec un pays !

Québec

L'élection référendaire

Confidences préréférendaires de Lisette Lapointe



Vingt ans après le référendum, la veuve de Jacques Parizeau, Lisette Lapointe, livre les secrets sur les peurs et les tensions vécues par le couple dans les heures qui ont précédé le jour J, et lance un appel à l’unité des forces souverainistes.

Québec

Il s'en est fallu de si peu !

Parizeau a vu la terre promise



Pendant quelques minutes, le soir du 30 octobre 1995, Jacques Parizeau a eu la certitude de voir le Québec devenir souverain.

Québec

Un baume sur notre ego collectif

Un «nous» rassembleur



Récemment, une inscription sur une bouteille de vin chilien a attiré mon attention: «Au Chili, nous aimons produire et offrir des vins de haute qualité...» J’ai trouvé cela étrange. Plutôt que de dire: «Mon vignoble, au Chili, établi depuis tant d’années, produit des vins, bla-bla-bla», on a préféré parler de l’ensemble des vins chiliens, en parlant au «nous». Voilà un pays fier de ses origines et de son savoir-faire.

Québec

Des Lumières moins brillantes qu'on pensait

Des Lumières à la Révolution avec Voltaire

Conférence de Marion Sigaut à Neuchâtel – 15 septembre 2015


Québec

On se souvient

Crise d’Octobre : 45 ans plus tard...



Lundi soir, après le dîner, question de prendre une toute petite pause de cette très longue campagne électorale, j’ouvre ma radio à l’heure où je sais qu’on ne me parlera pas d’élections...

Québec

René Lévesque, carillonneur de l'éveil national

DES IDÉES EN REVUES

La politique identitaire de René Lévesque: portrait d’un paradoxe



Depuis sa création en 1968, le Parti québécois (PQ) a lié naturellement les concepts d’identité et de souveraineté. Son fondateur, René Lévesque, s’est régulièrement servi de l’un pour faire la promotion de l’autre. Comment ce dernier entrevoyait-il l’identité québécoise et de quelle façon celle-ci s’articulait-elle à sa politique nationaliste ?

Québec

Le vrai portrait du père de Versailles et de la Nouvelle-France

Lettre ouverte à Louis XIV pour le tricentenaire de sa mort



Marie-Françoise Ousset, guide conférencière à Paris et Versailles, réconforte le Roi-Soleil avec humour et affection, en réaction à l'émission Secrets d'Histoire qui lui a été consacrée sur France 2 au début de ce mois.

Québec

On s'en doutait !

Robert Bourassa voulait juguler la fièvre souverainiste



La commission Bélanger-Campeau a été créée dans l'espoir de juguler la fièvre souverainiste causée par l'échec de l'accord du lac Meech et de maintenir la crédibilité du fédéralisme.

Québec

La couenne dure

Quelques réflexions sur la destruction d'un peuple...



En 1845, quelques années après l'échec des Patriotes de 1837-1838 et l'imposition de l'Acte d'Union de 1840 qui enlevait à la langue française tout statut officiel, notre premier grand historien national, François-Xavier Garneau, écrivait dans le 1er tome de son Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours: «Quoiqu'on fasse, la destruction d'un peuple n'est pas chose aussi facile qu'on pourrait se l'imaginer.»

Québec

Une ouverture d'esprit réconfortante

Les Stastny arrivaient à Québec il y a 35 ans: «C'était naturel d'apprendre le français»

En 1980, les Nordiques de Québec organisaient la défection des Slovaques Peter et d’Anton, qui allaient marquer toute une génération


Le 25 août 1980, les Nordiques de Québec présentaient fièrement à leurs partisans ceux qui allaient marquer le plus profondément l’histoire de l’équipe, les frères Stastny. Aujourd’hui, c’est toujours la voix chargée d’émotion qu’ils évoquent le moment le plus marquant de leur vie.

Québec

L'imposture du nationalisme fédéraliste

IDÉES

L’Union de 1840 inaugure notre annexion au Canada britannique



Bien que deux colloques se soient tenus au printemps dernier pour discuter du régime de l’Union de 1840, rares sont les analystes québécois qui rappellent que l’année 2015 marque le 175e anniversaire de la mise en minorité politique du peuple québécois et de son annexion politique.

Québec

Le Canada n'a jamais été le pays des Québécois, comme le démontre l'histoire

Camillien Houde et la conscription maudite

Le 5 août 1940, le maire de Montréal est arrêté pour délit d’opinion, puis enfermé sans procès pendant quatre ans


L'entrée en guerre en septembre 1939 ramena à la surface le souvenir de la conscription maudite. Allait-on cette fois-ci encore devoir envoyer nos soldats en Europe se battre pour l’Angleterre et son empire ? Comme en 1917, par décision du premier ministre Borden, au nom du Canada anglais uni au-delà des partis.

Québec

La voie royale de notre histoire

Point d’eau

Au nom du fleuve

Sur les traces littéraires d’un Saint-Laurent passé tout près d’être nommé Sainte-Claire-d’Assise


Évidence ou préjugé ? Tous les Québécois ont, sinon un souvenir, au moins une idée du fleuve du Saint-Laurent. Qu’il soit associé aux vacances, à la traversée quotidienne d’un pont embouteillé, à la pêche sur glace ou à la peur de la construction d’un oléoduc, le Saint-Laurent charrie autant d’idées qu’il y a de têtes pour le rêver. Et ça ne date pas d’hier.

Québec

La vraie histoire du référendum de 1995 reste encore à raconter

Si le Québec avait dit Oui : retour sur Confessions post-référendaires



Dans Confessions post-référendaires (Éditions de l’homme, 2014), un livre paru il y a quelques mois, l’objectif de Chantal Hébert et de Jean Lapierre était le suivant: revenir, vingt ans plus tard, avec les principaux acteurs du référendum de 1995 (de Jacques Parizeau à Bob Rae en passant par Mario Dumont et Daniel Johnson et tant d’autres) pour comprendre ce qu’ils avaient prévu faire si le Oui l’avait emporté.

Québec

L'histoire manipulée

Magna Carta

Les 800 ans de la Grande Charte

À Londres et à Ottawa, deux expositions naviguent entre le mythe et la réalite


Chaque peuple a ses mythes fondateurs. Ainsi, la Magna Carta, ou Grande Charte, dont on commémore cette année le 800e anniversaire, est-elle à l’univers anglophone ce que la Déclaration des droits de l’Homme est au continent européen et à l’esprit républicain.

Québec

«On ne peut être maître chez soi que si l’on y maintient l’ordre soi-même»

Le Québec, d’octobre 1970 à la crise d’Oka



Au cours des 50 dernières années, deux épisodes d’intervention militaire sont venus bousculer notre itinéraire politique national. En 1970, la crise d’Octobre avec ses 12 000 soldats venus de partout au Canada, dont 8000 dans les rues et le ciel de Montréal. En 1990, la crise d’Oka et ses 2000 soldats autour de Montréal.

Un sale petit secret révélé au grand jour

Le Sun à propos des photos de la Reine faisant le salut nazi : «c'est d'une importance historique»



Sur fond de scandale en Grande Bretagne après la publication par le Sun de clichés montrant la Reine Elisabeth II faire un salut nazi, le tabloïde anglais a défendu son choix en parlant de «l'importance historique» de ces photos.