Le rapport à l'histoire

Québec

On se souvient

Crise d’Octobre : 45 ans plus tard...



Lundi soir, après le dîner, question de prendre une toute petite pause de cette très longue campagne électorale, j’ouvre ma radio à l’heure où je sais qu’on ne me parlera pas d’élections...

Québec

René Lévesque, carillonneur de l'éveil national

DES IDÉES EN REVUES

La politique identitaire de René Lévesque: portrait d’un paradoxe



Depuis sa création en 1968, le Parti québécois (PQ) a lié naturellement les concepts d’identité et de souveraineté. Son fondateur, René Lévesque, s’est régulièrement servi de l’un pour faire la promotion de l’autre. Comment ce dernier entrevoyait-il l’identité québécoise et de quelle façon celle-ci s’articulait-elle à sa politique nationaliste ?

Québec

Le vrai portrait du père de Versailles et de la Nouvelle-France

Lettre ouverte à Louis XIV pour le tricentenaire de sa mort



Marie-Françoise Ousset, guide conférencière à Paris et Versailles, réconforte le Roi-Soleil avec humour et affection, en réaction à l'émission Secrets d'Histoire qui lui a été consacrée sur France 2 au début de ce mois.

Québec

On s'en doutait !

Robert Bourassa voulait juguler la fièvre souverainiste



La commission Bélanger-Campeau a été créée dans l'espoir de juguler la fièvre souverainiste causée par l'échec de l'accord du lac Meech et de maintenir la crédibilité du fédéralisme.

Québec

La couenne dure

Quelques réflexions sur la destruction d'un peuple...



En 1845, quelques années après l'échec des Patriotes de 1837-1838 et l'imposition de l'Acte d'Union de 1840 qui enlevait à la langue française tout statut officiel, notre premier grand historien national, François-Xavier Garneau, écrivait dans le 1er tome de son Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours: «Quoiqu'on fasse, la destruction d'un peuple n'est pas chose aussi facile qu'on pourrait se l'imaginer.»

Québec

Une ouverture d'esprit réconfortante

Les Stastny arrivaient à Québec il y a 35 ans: «C'était naturel d'apprendre le français»

En 1980, les Nordiques de Québec organisaient la défection des Slovaques Peter et d’Anton, qui allaient marquer toute une génération


Le 25 août 1980, les Nordiques de Québec présentaient fièrement à leurs partisans ceux qui allaient marquer le plus profondément l’histoire de l’équipe, les frères Stastny. Aujourd’hui, c’est toujours la voix chargée d’émotion qu’ils évoquent le moment le plus marquant de leur vie.

Québec

L'imposture du nationalisme fédéraliste

IDÉES

L’Union de 1840 inaugure notre annexion au Canada britannique



Bien que deux colloques se soient tenus au printemps dernier pour discuter du régime de l’Union de 1840, rares sont les analystes québécois qui rappellent que l’année 2015 marque le 175e anniversaire de la mise en minorité politique du peuple québécois et de son annexion politique.

Québec

Le Canada n'a jamais été le pays des Québécois, comme le démontre l'histoire

Camillien Houde et la conscription maudite

Le 5 août 1940, le maire de Montréal est arrêté pour délit d’opinion, puis enfermé sans procès pendant quatre ans


L'entrée en guerre en septembre 1939 ramena à la surface le souvenir de la conscription maudite. Allait-on cette fois-ci encore devoir envoyer nos soldats en Europe se battre pour l’Angleterre et son empire ? Comme en 1917, par décision du premier ministre Borden, au nom du Canada anglais uni au-delà des partis.

Québec

La voie royale de notre histoire

Point d’eau

Au nom du fleuve

Sur les traces littéraires d’un Saint-Laurent passé tout près d’être nommé Sainte-Claire-d’Assise


Évidence ou préjugé ? Tous les Québécois ont, sinon un souvenir, au moins une idée du fleuve du Saint-Laurent. Qu’il soit associé aux vacances, à la traversée quotidienne d’un pont embouteillé, à la pêche sur glace ou à la peur de la construction d’un oléoduc, le Saint-Laurent charrie autant d’idées qu’il y a de têtes pour le rêver. Et ça ne date pas d’hier.

Québec

La vraie histoire du référendum de 1995 reste encore à raconter

Si le Québec avait dit Oui : retour sur Confessions post-référendaires



Dans Confessions post-référendaires (Éditions de l’homme, 2014), un livre paru il y a quelques mois, l’objectif de Chantal Hébert et de Jean Lapierre était le suivant: revenir, vingt ans plus tard, avec les principaux acteurs du référendum de 1995 (de Jacques Parizeau à Bob Rae en passant par Mario Dumont et Daniel Johnson et tant d’autres) pour comprendre ce qu’ils avaient prévu faire si le Oui l’avait emporté.

Québec

L'histoire manipulée

Magna Carta

Les 800 ans de la Grande Charte

À Londres et à Ottawa, deux expositions naviguent entre le mythe et la réalite


Chaque peuple a ses mythes fondateurs. Ainsi, la Magna Carta, ou Grande Charte, dont on commémore cette année le 800e anniversaire, est-elle à l’univers anglophone ce que la Déclaration des droits de l’Homme est au continent européen et à l’esprit républicain.

Québec

«On ne peut être maître chez soi que si l’on y maintient l’ordre soi-même»

Le Québec, d’octobre 1970 à la crise d’Oka



Au cours des 50 dernières années, deux épisodes d’intervention militaire sont venus bousculer notre itinéraire politique national. En 1970, la crise d’Octobre avec ses 12 000 soldats venus de partout au Canada, dont 8000 dans les rues et le ciel de Montréal. En 1990, la crise d’Oka et ses 2000 soldats autour de Montréal.

Un sale petit secret révélé au grand jour

Le Sun à propos des photos de la Reine faisant le salut nazi : «c'est d'une importance historique»



Sur fond de scandale en Grande Bretagne après la publication par le Sun de clichés montrant la Reine Elisabeth II faire un salut nazi, le tabloïde anglais a défendu son choix en parlant de «l'importance historique» de ces photos.

Québec

Les Américains ne pouvaient le tolérer. Ils sont à l'origine de son départ

Pourquoi de Gaulle adorait la Russie



On connaît la russophilie du Général de Gaulle. Mais rien ne vaut les discours du Grand Homme pour retrouver la lettre et l'esprit du combat russophile initié en France par les Lumières aux temps de la Grande Catherine, et poursuivi ensuite par un Chateaubriand aux temps des tsars Alexandre et Nicolas.

Québec

Un rappel des débuts de la Nouvelle-France

FRANCISCAINS-RÉCOLLETS

Les Montréalais soulignent 400 ans de vie religieuse

La première messe documentée à Montréal a été célébrée le 24 juin 1615 par deux récollets


En marge des défilés, des fêtes de quartier et des discours politiques prononcés à l’occasion de la Fête nationale, des centaines de fidèles réunis dans l’église Saint-Jean-Baptiste ont souligné mercredi un moment marquant de l’histoire religieuse du Québec : il y a exactement 400 ans, le 24 juin 1615, deux récollets ont célébré la première messe historiquement documentée sur l’île de Montréal, marquant ainsi le point de départ de la vie religieuse catholique en Amérique du Nord.

Québec

Le drapeau dit tout sur qui nous sommes

Un drapeau porteur d'histoire



Le 21 janvier, le fleurdelisé p renait la place de l'Union jack britannique et flottait pour la première fois au sommet de la tour du parlement à Québec.

Québec

Comme le pape François, De Gaulle, l'homme du 18 juin 1940, était un révolutionnaire

Une révolution en héritage



Cet ouvrage sur la politique sociale de Charles de Gaulle veut réhabiliter un thème fort peu évoqué par l’ensemble des ouvrages consacrés à son œuvre.

Québec

Des choses qu’il fallait dire

La déclaration controversée



À la suite de son décès, les éloges n’ont pas manqué sur la personne et la carrière de Jacques Parizeau... et ils étaient bien mérités.

Québec

«Une première synthèse claire et accessible.»

HISTOIRE

Des patriotes aux vire-capot

Peu d’ex-patriotes se sont opposés à l’Union de 1840 et à la Confédération de 1867


En publiant sa Brève histoire des patriotes à la faveur de la commémoration de ceux qui illustrèrent l’insurrection de 1837-1838 et le mouvement progressiste sous-jacent, Gilles Laporte dépoussière un sujet presque usé.

Québec

«Les patriotes doivent sans relâche promouvoir les moyens par lesquels le peuple acquiert ses vertus politiques»

Les patriotes contre l’arbitraire royal



Depuis quelques années déjà, le Québec célèbre en mai ses patriotes au lieu de la reine, alors qu’ailleurs au Canada, on fête toujours le « Victoria Day », par loyauté à celle qui régna sur ses sujets de l’époque des rébellions de 1837-1838 à 1901. Çà et là au Québec, quelques drapeaux tricolores claqueront au vent, des discours de Papineau enfleront des poitrines. Mais la signification de ces commémorations échappera à nombre de Québécois, qui préféreront profiter autrement d’un jour de congé.

Québec

L'héritage empoisonné de Pierre Elliott Trudeau

L'héritage empoisonné de Pierre Trudeau



Dans un éditorial, André Pratte vantait le legs de Pierre Elliott Trudeau, dont l’œuvre aurait été caricaturée par les nationalistes québécois. La réalité serait plutôt que son règne a eu des effets bénéfiques et durables pour tous les Canadiens, incluant les francophones.

Québec

Pour déboulonner quelques mythes

Le Duplessis inspirant



Il est fréquent d’entendre nos amnésiques pseudo-progressistes des temps modernes, surtout à la radio, répéter que Maurice Duplessis, ce fut la «grande noirceur».

Québec

À la recherche de nos racines

L'empreinte: le «grand tabou de l'histoire du Québec»



Avec le documentaire L'empreinte, les coréalisateurs et coscénaristes Carole Poliquin et Yvan Dubuc tentent, avec Roy Dupuis en intervieweur, de répondre aux questions hantant l'histoire du Québec depuis des années: qui sommes-nous et quelles sont les valeurs qui fondent notre identité, notre sentiment d'appartenance au Québec?

Québec

Jacques Parizeau aurait pu rester au pouvoir en dépit de sa défaite référendaire de 1995

Louis Bernard dans les coulisses du pouvoir



Jacques Parizeau aurait pu rester au pouvoir en dépit de sa défaite référendaire de 1995. Brian Mulroney est responsable du naufrage de l'accord du lac Meech, parce qu'il a usé de ses stratégies de négociateur patronal. Robert Bourassa n'a pas toujours été le fédéraliste qu'on a connu à la fin de sa carrière politique.

Québec

Effacer les distinctions nationales et réaliser l'assimilation en douceur

175E ANNIVERSAIRE DE L’ACTE D’UNION

L’angle mort de notre histoire



La propagande des fédéralistes nous prépare à bien accueillir la commémoration en 2017 du 150e anniversaire de la création du Canada. En 1867, une loi du Parlement britannique, le British North America Act, remplaçait ainsi l’Union législative du Haut-Canada et du Bas-Canada de 1840 avec son Parlement unique par une Union fédérale élargie de quatre colonies.

Québec

La corruption fait tout autant partie de l'ADN des Conservateurs que des Libéraux

Macdonald est au centre de la plus gigantesque affaire de corruption de l’histoire du Canada



En 1871, le Colombie britannique se joint à la Confédération à condition que la construction d’un chemin de fer la reliant à l’Ontario commence dès 1873 et qu’elle soit terminée au plus tard en 1881. Mais l’année 1872 est une année électorale et les Ontariens sont en colère contre Macdonald qu’ils estiment avoir fait trop de concessions aux Métis du Manitoba à la suite de leur rébellion de 1870.

Québec

La diglossie phonétique des Québécois

Histoire de notre accent

En 1841, les Québécois découvrent que leur prononciation est critiquée. Ils la changeront.


En Nouvelle-France, nos ancêtres, qu’ils aient appartenu au peuple ou à l’élite, parlaient ainsi : « La couvarte de la barline éta trop légearte pour aller à Montrial. On a resté cheu nous. » Pourtant, tous les Français de passage soulignaient la qualité de notre langue. Ensuite, au XIXe siècle, alors que notre manière de parler est presque la même, les jugements sur celle-ci se font sévères. Nous parlerions comme des péquenauds. Que s’est-il passé pour que la même langue soit soumise à des évaluations aussi contrastées ?

Québec

Entretien entre l'historien Robert Comeau et Simon-Pierre Savard-Tremblay

Nouveaux regards sur notre histoire



La Société historique de Montréal diffuse l’émission Nouveaux regards sur notre histoire tous les samedis à 18 h sur les ondes de Radio Ville-Marie au 91,3 FM. Les émissions sont par la suite intégrées au site de la Société pour une écoute en différé.

Québec

Le devoir de mémoire, l'obligation de faire le point

EN SOUVENIR D'ELLES

6 décembre, 14 femmes, 25 ans



Vingt-cinq ans plus tard, nous n’oublions pas. C’est une obligation morale, une nécessité. Quatorze jeunes femmes assassinées en bloc, dans un lieu où par leur seule présence, elles battaient en brèche mille ans d’histoire, sont devenues le symbole exceptionnel d’une réalité terriblement ordinaire : celle de la violence faite aux femmes et de la misogynie.