Pour une immigration sélective respectant nos valeurs

Des quotas d'immigration pour les minorités qui deviennent nuisibles avec leur nombre grandissant

8 raisons d'agir; 6 mesures à adopter

E81ea5449986b08a5bb36b6d03731971

Tribune libre

C'est pourquoi il serait temps de reconnaître que lorsqu'on laisse augmenter en nombre certaines minorités problématiques dans un pays, des tensions bien identifiables apparaissent rapidement, ne faisant que s'accentuer avec le temps. Toujours plus de revendications, plus de conflits ouverts, plus d'antagonisme dû au choc des cultures et des valeurs opposées, plus d'insécurité chez les natifs, plus de sentiment d'envahissement créant malaise.



Ces minorités revêtent plusieurs caractéristiques problématiques réduisant les chances d’intégration:



Photo: Haïtiens venant de demander la résidence permanente au Québec



1- celles qui ont trop de différences dues à certains traits raciaux bien identifiés (par exemple une propension innée à la violence, une plus grande impulsivité)



2- celles qui ont des différences marquées dues à leur ethnie spécifique (par exemple un caractère querelleur inné, un sens moral douteux, une volonté de conquête et de domination, une démographie galopante, la fainéantise au travail)



3- celles qui ont trop de différences dues à leur type de vie en communauté (conception du bien-vivre ensemble incompatible avec la nôtre, une fâcheuse tendance au repli communautariste pour vivre refermée en marge de notre société, établissant des sociétés parallèles qui s'ignorent mutuellement et qui affichent un mode de vie différent et des comportements indésirables)



4- Celles qui passent directement de la tribu primitive à la promiscuité des hlm de quartiers chauds, affligées d'un niveau de société sous-civilisée



5- différences de religions dont certaines sont à la base hégémoniques ou exterminatrices. Certains plus toqués exigent que la religion régisse leurs actes quotidiens et les lois plutôt qu'elle s'en tienne à leur vie spirituelle. Cela est mal et doit être combattu.



6- différences au niveau politique (par exemples des communistes infiltrant peu à peu un pays capitaliste, ou des gens habitués à un régime intégriste et trouvant cela normal que cela se répande ici)



7- différences de potentiel de maîtrise de la langue, mettant la sauvegarde du français en péril



8- différences de valeurs qui polarisent les groupes et altèrent les avancées de la société (égalité homme/femme, laïcité de l'État, droits des homosexuels)



En fait, on parlera de toutes les différences qui viennent mettre en danger l'identité collective établie et le bon fonctionnement de la nation établie historiquement dans son espace vital.



Par exemple, ce serait une erreur d'accepter sans restriction des catégories d'immigrants bien identifiées qui optent automatiquement et définitivement pour l'anglais à leur arrivée comme le reste de leur ethnie. Et on sait qui elles sont, pas besoin de faire de dessin.



Pour bien comprendre cette nécessité d'établir des quotas, citons le cas de la France qui est actuellement aux prises avec le problème suraigu de l'islam conquérant solidement implanté sur son propre territoire et cherchant toujours à  gagner du terrain. Nul besoin de s'étendre là-dessus, ni sur le fait que plus les arabes musulmans augmentent en nombre sur leur territoire, plus le peuple français est ciblé et en est négativement affecté, à tel point que des voix s'élèvent et commencent à parler de devoir recourir à la guerre civile comme seul moyen de s'en débarrasser, si le gouvernement se montre trop faible pour agir efficacement. Faut vraiment que la situation se soit bien dégradée pour qu'on en vienne là. Pourtant, tous ces troubles étaient prévisibles et annoncés. Mais la bien-pensance issue de la bêtise humaine est une adepte naïve de l'aveuglement volontaire...



Compte tenu des tensions qui règnent en France provoquées par cet islam provocateur et envahissant et des récentes mesures prises par l'État français pour y faire face, le Québec risque d'être inondé à son tour d'un flot de demandes de statuts de résidents permanents venant des arabes. Il faut prévenir et bloquer au plus tôt ces tentatives par l'adoption de quotas stricts. Sinon, c'est le même triste sort qui nous attend à plus ou moins brève échéance. Personne n'en veut. Personne.



Je connais quelques jeunes Français nouvellement établis ici, et tous m'ont confié individuellement que c'est cette situation malaisante et cette morosité suffocante qu'ils ont cherché à fuir avant tout.



Il importe que les Québécois et le gouvernement qui les représente prennent conscience de tous ces dangers qui menacent son intégrité, le maintien de la démographie ayant façonné son identité collective, sa conception de la vie en société, et qu'on y pallie en adoptant des critères plus sélectifs des immigrants, ainsi que des quotas restrictifs pour chaque ethnie.



Quelques exemples:



1- On pourrait établir que le Québec ne doit pas être composé de plus de 2% d'africains, 2% d'hindous, 2% d'arabes, 2% d'asiatiques, 2% de latinos, etc. Dès qu'on atteint ce pourcentage maximum par rapport à la population totale, on referme les vannes.



2- On pourrait établir un grand maximum de 15% de non-Occidentaux au Québec pour préserver le visage historique de la nation qui est le nôtre, sa démographie naturelle, l'aspect de sa population native



3- On pourrait établir qu'il doit y avoir un maximum de 3% de musulmans au Québec, la seule façon efficace de contrer la volonté hégémonique de l'islam conquérant



4- On pourrait établir un maximum de 10% d'allophones de la population totale pour la pérennité de notre langue nationale officielle française



5- On pourrait établir un maximum de 10% d'anglophones de naissance au Québec, l'excédent se faisant relocaliser dans les autres provinces



6- On pourrait établir un maximum d'un total de 15% de gens non nés au Québec en tout temps



Il importe que le gouvernement québécois rapatrie rapidement tous ses droits en matière d'immigration afin de contrer les mauvaises visées diversitaires du gouvernement fédéral, lequel cherchera toujours et par tous les moyens à nous noyer dans le nombre, en tentant de remplacer chaque Québécois de souche par un tiers-mondiste sous-civilisé de mentalité irrécupérable.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie629 articles

  • 1 159 836

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses 625 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé