25 exemples de questions concrètes

Proposition d'un test des valeurs de l'immigrant

L'intégration doit être certifiée

0a011b3811d72188a6503a1507c95a7e

Tribune libre

Tout nouvel immigrant a des engagements à tenir, des comptes à rendre. Il faut s'assurer qu'il accomplit sa part du contrat social qui consiste à adhérer à 100% à la société d'accueil.


Plusieurs pays occidentaux utilisent déjà ce genre de test de vérification avec succès. Le Québec a un certain retard à rattraper en ce domaine.


J'ai exposé il y a quelques mois l'idée de faire passer à l'immigrant au bout d'un certain délai une batterie de tests d'intégration à la société québécoise afin de s'assurer de sa bonne foi et de son désir réel de l'accomplir.



La batterie de tests d'intégration de l'immigrant servira à déterminer si ce dernier possède les qualités requises pour devenir un citoyen comparable aux autres ou un agent de régression sociale indésirable.


On convient qu'un individu qui arrive avec pour tout bagage un lot de valeurs rétrogrades et réprouvées ne peut être le bienvenu ou être considéré comme un atout pour la société. Et le problème se voit décuplé, centuplé lorsque toute une communauté ethnique précise partage les mêmes idées inappropriées et se sert du poids du nombre pour tenter de les perpétuer chez nous et de les imposer dans le cadre du délétère communautarisme.


La généralisation de cette vague d'opposition étrangère à l'ordre établi au pays est génératrice de conflits et d'affrontements dont nous n'avons que faire. Elle provoque un violent choc des cultures qui ne peut amener qu'enfer et désolation, à l'image des pays du tiers-monde où règnent de tels principes directeurs fautifs.


Avoir pour objectif de devenir Québécois, ça s'apprend, ça s'acquiert, ça se prouve.


Et pas en 10, 20 ou 30 ans, non, mais dans un délai raisonnable de 3 ans. On ne peut redoubler 20 années d'affilée son secondaire 5. Que l'immigrant fasse ses devoirs.


***


Les examens et tests sont omniprésents dans toutes les sphères de la société. Les évaluations font partie du processus normal de vérification des compétences et des apprentissages.


On passe l'examen du Barreau ou de l'Autorité des marchés financiers. On passe un examen de conduite pour obtenir son permis. Les athlètes sont testés pour faire partie de l'équipe olympique ou pour le dopage. On passe des examens de fin d'année pour obtenir son diplôme du secondaire. On passe un test de français pour entrer au cégep. Les comédiens passent des auditions pour décrocher un rôle. Les employeurs testent les postulants dans le but de sélectionner les plus qualifiés.


Aucune entreprise ne conservera dans son organisation un incompétent, un poids mort improductif ou nuisible. Il ne doit pas en être autrement en matière d'immigration, cela tombe sous le sens.


La batterie de tests généraux proposée comportera des examens sur divers aspects majeurs de la vie au Québec démontrant les facettes d'une bonne intégration à la vie de tous les jours dans la société québécoise. Cliquez ici pour en voir les composantes principales.


En guise d'explications visant à répondre à certaines interrogations du public, abordons plus spécifiquement et en détail le contenu d'un test spécifique des valeurs afin de mieux cerner comment il peut s'articuler.


Le test des valeurs québécoises sera l'un des outils essentiels permettant de vérifier le degré d'intégration de l'immigrant à nos façons de faire.


Il servira de surcroît à identifier le candidat plus souple d'esprit, enclin à changer et à s'adapter à sa nouvelle réalité.


Il reflétera ce que les Québécois considèrent être la façon évoluée de vivre conformément à nos idéaux de société.



La raison d'être d'un tel test est simplement de rappeler à l'immigrant qu'il a des efforts à faire pour s'adapter aux règles qui ont cours ici et que c'est à lui qu'il revient de fournir ces efforts, pas l'inverse. L'intégration n'est certes pas facultative.


Il est souhaitable qu'il ressente une certaine pression à se conformer qui résultera en une adaptation rapide à la société d'accueil. Sinon, il risque fort de ne rien faire pour s'améliorer. La perspective de cet examen l'incitera à reconsidérer plusieurs aspects de sa vision des choses et à mieux découvrir et apprécier la nôtre.


Ce test des valeurs pourrait comprendre une centaine de mises en situation concrètes établies par les pédagogues du Ministère de l'éducation et les fonctionnaires de l'Immigration. L'examiné répondra comment il réagirait dans telle ou telle situation quotidienne.



Voici 25 exemples de mises en situation d'un test d'intégration des immigrants


1- Au Québec, les lois du pays ont préséance sur les préceptes des religions. Que pensez-vous de cette affirmation?


  a) la religion devrait avoir préséance sur les lois. Oui/non/cela dépend.


  b) les lois du pays ont toujours préséance sur la religion. Oui/non/cela dépend.


2- Au Québec, les parents ne choisissent pas l'époux de leur fille mineure plusieurs années à l'avance (marriages arrangés). Êtes-vous d'accord avec cela?


3- Au Québec, il y a l'égalité homme/femme. Le voile est généralement perçu comme une volonté d'inférioriser la femme. Êtes-vous prêt à adopter la vision québécoise et renoncer au port du voile?


4- Le tribunal de la charia est considéré comme mauvais au Québec. Êtes-vous prêt à combattre son implantation et son application?


5- La maltraitance des enfants et de la conjointe est condamnée au Québec.


  a) Avez-vous le droit de continuer à utiliser la manière forte contre eux comme cela se fait couramment dans votre pays d'origine?


  b) Devrait-on reconnaître vos droits acquis vous permettant d'y recourir au besoin?


6- Si votre enfant veut épouser quelqu'un d'une autre religion ou d'une autre ethnie, possédez-vous l'autorité de vous y opposer et de tout faire pour l'en empêcher?


7- L'immigrant doit-il s'adapter à nos moeurs et façons de faire ou doit-il nous forcer à s'adapter aux siennes par des demandes d'accommodements et des recours légaux?


8- Au Québec, il existe la liberté d'expression. Tout le monde peut contester ou s'opposer à une idéologie, une religion, une idée, un parti politique, aux élus. Êtes-vous d'accord avec cet énoncé?


  a) tout à fait opposé


  b) légèrement opposé


  c) un peu en accord


  d) parfaitement d'accord


9- Au Québec, l'enfant peut choisir librement son futur métier. Qu'en pensez-vous?


10- Au Québec, il y a l'égalité homme/femme.


  a) Une épouse peut-elle tenir tête à son mari et ne pas lui obéir?


  b) Peut-elle faire ses propres choix, prendre ses propres décisions?


  c) Peut-elle garder l'argent qu'elle gagne et en faire l'usage qu'elle veut?


11- Le mari sait-il mieux que la femme ce qui est bon pour elle?


12- Au Québec, il y a la démocratie. Quelqu'un peut-il dicter à ses proches pour qui voter?


13- Au Québec, les homosexuels sont acceptés. Est-ce bien ou mal?


14- À l'hôpital, la femme peut-elle être examinée par un médecin homme sans la présence du mari?


15- À l'hôpital, un homme peut-il refuser d'être traité par une femme médecin, parce qu'il ne l'accepte pas?


16- Au Québec on préconise la neutralité religieuse des employés de l'état. Est-ce bien ou mal?


17- Au Québec, il y a le principe de la laïcité, la séparation de l'état et du religieux. Est-ce une bonne chose?


18- Est-ce une pratique acceptable que la femme marche derrière son mari sur le trottoir?


19- Une femme peut-elle refuser d'avoir un enfant de plus?


20- Une femme peut-elle utiliser la contraception à l'insu de son mari?


21- Les Québécois adorent manger le savoureux porc du Québec, recherché à travers le monde pour sa qualité. Serait-il préférable de les dissuader d'en consommer?


22- Les chiens sont grandement appréciés comme animaux de compagnie. On le considère comme le meilleur ami de l'homme. Est-ce une bonne chose que vous approuvez sans réserve?


23- Êtes-vous ouvert à changer celles de vos pratiques qui nous heurtent et qui sont mal vues au Québec pour prouver votre volonté d'intégration?


  a) sur certains points de détail, oui


  b) sur l'essentiel, non


24- Les Québécois possèdent un système de valeurs qu'ils privilégient. Êtes-vous prêt à tenter de vous en rapprocher et d'en adopter le plus grand nombre possible?


  a) je préfère conserver les miennes


  b) je n'ai pas à changer quoi que ce soit. Qu'on me respecte.


  c) oui, je ne demande pas mieux. J'ai même déjà commencé à le faire.


25- Êtes-vous prêt à condamner et combattre la cruauté animale de type halal, casher ou autre?


                                                                           ***


Il serait tout à fait naïf de croire que l'immigrant répondra automatiquement la réponse attendue, la réponse pour bien paraître et sauver les apparences. Vous serez surpris de constater que ceux qui sont le plus strictement engoncés dans leurs croyances ne pourront jamais se résoudre à contredire leurs convictions intimes, ne serait-ce que le temps d'un examen. Ce serait renier leurs principes et leur foi, ce qu'ils ne feront sous aucun prétexte.


La teneur même de leurs réponse, leurs hésitations, le recours à des "cas d'exception" comme échappatoire, trahira leur vision inflexible des choses, leur rigidité mentale, le cas échéant.


Le simple fait que l'immigrant sache qu'il sera tenu de passer ce test justifie en partant son existence. Cela fait passer un message clair à l'effet que nous considérons qu'ils ont beaucoup de choses essentielles à changer (attitudes, points de vue, comportements, croyances, conception de la société et du bien commun, etc.) s'ils veulent être pleinement acceptés au Québec et qu'il vaudrait mieux pour eux qu'ils y voient sans tarder.


Ce test leur permettra de faire un examen de conscience salutaire et éclairant. Cela leur fera comprendre que nous ne les laisserons pas aller dans le mauvais sens. Quand bien même ce serait le seul résultat de l'exercice, ce serait déjà ça de gagné.



Rappelons que le test des valeurs ne sera qu'un seul élément parmi toute une série permettant de déterminer s'il s'agit d'un candidat suffisamment valable pour être accepté. Il devra faire ses preuves sur plusieurs autres aspects d'égale importance.


Advenant un échec sur toute la ligne à la batterie de tests, faudra-t-il alors se résoudre à expulser les candidats inadéquats? Cela ne s'avèrera même pas nécessaire. Il suffira de les relocaliser ailleurs au Canada, la terre promise du multiculturalisme et du pluralisme. Ce sont là deux visions qui sont néfastes au Québec du simple fait qu'il possède sa propre société distincte et pleinement constituée, ainsi qu'une vision commune des choses.


En effet, la population québécoise possède une identité collective historique solide qui fait à juste titre sa fierté, et que renforce et unifit un système de valeurs partagées par la grande majorité. À ce titre, cette précieuse identité mérite d'être protégée de toutes les tentatives d'érosion et de dégradation qui la guettent.


Le test d'intégration en plusieurs volets devient alors un outil indispensable pour atteindre l'objectif ultime et légitime de bâtir une société de convergence culturelle où il fait bon vivre et évoluer, et ce dans la continuité et la fidélité à ce que nous avons toujours voulu devenir en tant que nation.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie460 articles

  • 891 548

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait carrière dans la fonction publique à l’aide sociale. Il est fier d’être un enraciné de la 10è génération.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise.L'icône d'identification illustre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé