Pour l’Indépendance !

Pour contrer cette situation gênante, les Québécois devront opter pour la seule et unique alternative viable, le Parti Indépendantiste.

Tribune libre 2008


Les partis politiques présents à l’Assemblée nationale ne respectent pas
la population québécoise. Jamais l’Assemblée nationale n’a semblé aussi
absente de cœur et d’esprit qu’elle ne l’est aujourd’hui. Le pouvoir
québécois semble être tourné en dérision et n’est plus respecté par la
population.
Pas étonnant quand un certain Raymond Bachand dit que le combat des
Québécois pour l’indépendance est passéiste et digne des années 70. Pas
étonnant quand le Parti québécois tente d’embarquer dans le nouveau train
des chicanes constitutionnelles et de l’étapisme afin de plonger le Québec
dans une crise identitaire pour mieux faire avaler le référendum à la
population. Pas étonnant quand l’ADQ prend la grosse voix lors des
élections et aussitôt arrivée à l’Assemblée nationale devient muette et
amateure dans sa façon de faire la politique.
L’écœurement sociétal collectif envers la politique n’est pas surprenant
et est à l’honneur de l’intelligence des Québécois. La vérité est que les
partis politiques présents à l’Assemblée nationale prennent pour acquis le
pouvoir de cette assemblée pour faire en sorte d’établir une ligne de parti
sans tenir compte de ce que la population veut vraiment. Une ligne de parti
qui devient néfaste pour le Québec. J’en ai pour preuve que nos valeurs
profondes s’étiolent, que notre sentiment national s’effrite, qu’un
individualisme calqué sur les valeurs protestantes de jadis nous envahit et
qu’un esprit de défaitisme gagne de plus en plus de gens. De par notre
histoire, nous sommes un peuple qui a besoin d’un leadership gouvernemental
fort et présent dans nos vies et manifestement, les partis politiques
présents à l’Assemblée nationale ne peuvent pas nous donner ce que nous
méritons, soit un gouvernement qui est présent dans nos vies pour nous
pousser à repousser nos limites.
Pour contrer cette situation gênante, les Québécois devront opter pour la
seule et unique alternative viable, le Parti Indépendantiste. Nous
proposons un changement majeur dans la façon de faire la politique. Nous
proposons un Québec évolutif rempli de projets et ainsi, ramener le Québec
à l’avant scène mondiale. Imaginer un Québec possédant une bourse
nationale; un bureau québécois des brevets; des réseaux ferroviaires
électriques dont il est le seul propriétaire; un TGV reliant le Québec à la
côte est des États-Unis; un Québec accueillant une immigration fière d’être
française; un Québec prenant le leadership à l’intérieur de la Francophonie
pour défendre le français dans le monde; un Québec faisant la morale à ceux
qui dans le monde, privilégient la guerre au dialogue; un Québec faisant
l’envie du monde entier à cause de ses programmes sociaux en continuel
développement qui s’adaptent au réalité du moment; un Québec fort et
évolutif.
Le Parti Indépendantiste ne rêve pas. Il entend mener le Québec à une
visibilité internationale inégalée en posant des actions concrètes qui vont
dans le sens de nos aspirations. Comme Éric Tremblay dirait : « Qui peut
être contre ça? » Moi je dis : Y’a ceux qui y rêvent et y’a ceux qui
agissent !
En effet, je suis dans le camp de ceux qui agissent et non de ceux qui
occupent le pouvoir de façon décadente. Il est grand temps que les
Québécois aient une nouvelle voix à l’Assemblée nationale. Sans prétention,
sans politique politicienne, je vous le dis, le Parti Indépendantiste fera
l’indépendance avec la population du Québec. Pourquoi suis-je si confiant?
Parce qu’avec des gens comme Caroline Moreno, Richard Gervais, Éric
Tremblay et tous les autres membres du Parti Indépendantiste qui sont
convaincus que le Québec peut faire mieux, je ne peux faire autrement que
d’embarquer dans le train et de le pousser de toutes mes forces à avancer.
Ce que je dis à des Grands qui font les manchettes tels Gérald Larose,
Denis Monière et tous les autres : ne cherchez plus, la solution à vos
questionnements existe déjà. Il est évident que vous avez déjà entendu
parler du Parti Indépendantiste et pourtant vous esquivez son nom et son
existence dans tous vos textes. Que répondez-vous aux jeunes du Parti
Indépendantiste qui n’attendent que votre appui ? Vous tous intellectuels
québécois qui ne parlez jamais du Parti Indépendantiste dans vos textes car
vous savez pertinemment qu’avec ce véhicule politique la chose est
désormais faisable et qui plus est, démocratique ! Avez-vous peur ?
Avec ou sans vous, notre Assemblée de fondation aura lieu le 3 février
2008, le premier Congrès des Jeunes du Parti Indépendantiste aura lieu le
24 février 2008, nous présenterons des candidats aux élections partielles.
Certes, cela est ardu de créer un parti politique et surtout, de percer les
médias nationaux de masse qui nous ignorent à chaque tentative, mais nous
réussirons notre entreprise car nous sommes tenaces et dévoués à la cause.
Qui peut être contre ça ?
Pour l’Indépendance !
Érik Poulin
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured bba40099e447f225feb540be740359aa

Érik Poulin23 articles

  • 12 600

Président du Comité des jeunes du Parti indépendantiste - - Directeur national des régions - Il est membre fondateur du Parti indépendantiste et du Comité des jeunes du Parti indépendantiste. Il est membre du Comité exécutif du P.I. depuis février 2008.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    17 janvier 2008

    Votre affaire ne lèvera pas pas du tout tant que vous ne pourrez pas intéresser au moins une personne connue avec du charisme et qui a une envergure provinciale.
    Ça a pris des personnes comme Marcel Chaput, Pierre Bourgault, René Lévesque, Jacques Parizeau et Lucien Bouchard pour rendre la souveraineté et le PQ là où ils sont. Le PI, s'il ne va pas chercher de tels noms "de grosses pointures"va coller direct au fond comme Québec Solidaire l'a fait.