Michel C. Auger au « Soleil » : Qui s'en étonnera(it)...?

2006 textes seuls

« Michel C. Auger quitterait «Le Journal de Montréal» pour «Le Soleil» », [nous apprend «Le Devoir» de ce 6 avril->www.ledevoir.com/2006/04/06/106165.html].
Incidemment, «Le Journal de Québec», frère du premier nommé, publiait - prophétiquement ? - le petit mot suivant de mon cru dans son édition du 22 mars dernier:
_______________
SE CUIRE AU PETIT CRU
_ Michel C. Auger : un chroniqueur recru et surmené... ?
Dans les journaux de Québécor du 20 mars, [Michel C. Auger écrivait ce qui suit->www2.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2006/03/20060320-123700.html]
«C'est une stratégie que le PQ devra revoir. On ne peut saluer la mort du Conseil de l'unité canadienne, comme M. Boisclair l'a fait samedi, et, du même souffle, dire que le Conseil sur la souveraineté, lui, a toujours sa raison d'être.»
Or,
confondre dans une simple et courte phrase une opulente organisation de propagande, d'ailleurs essentiellement occulte et qui s'est toujours estimée au-dessus des lois, avec un organisme transparent, on ne peut plus légal, ouvert à tous et supra-partisan, et qui incarne un lieu de réflexion où l'on débat de la manière la plus appropriée de donner naissance à un projet de haute noblesse, à savoir la gratification d'un nouveau pays à l'humanité, monsieur C. Auger, relève rien moins (il faut bien, hélas, l'admettre) que de la sottise intellectuelle.
Encore une ou deux couleuvres comme celle-là, monsieur le chroniqueur Auger, et vous êtes bon pour la «Gesca» de vos collègues de la rue Saint-Jacques.
[22 mars '06]
_______________
Coda (ce 6 avril) : Michel C. Auger au «Soleil» ? Qui désormais s'en étonnera(it)...?

Featured 9d70efc13bfcf28a347710d42fbdde90

Jean-Luc Gouin84 articles

  • 59 208

Chambrelan du verbe et indocile citoyen de la Cité (les dossiers de la Francité et de la « Question » nationale du Québec l’occupent – et le préoccupent – tout particulièrement), mais également docteur en philosophie diplômé de l'Université Laval et spécialiste nord-américain du penseur allemand Hegel, JLG a publié ouvrages et maint article portant pour la plupart sur celui-ci.

Hegel. De la Logophonie comme chant du signe, son dernier opus, fruit de trente ans de recherche, a été publié simultanément, en 2018, et aux PUL, à Québec, et chez Hermann à Paris.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé