Questions de vie ou de mort ?

Tribune libre 2008


Ces derniers temps, des questions lancinantes et sans réponses logiques me sont venues à l’esprit. Le Québec serait-il devenu amnésique ? N’aurions-nous de la mémoire que sur nos plaques minéralogiques ?
Élections s’en viennent, précédées des incontournables sondages. On a pas fini d’en voir. Ce qui me dépasse le plus c’est comment il se fait que le gouvernement Harper peut recueillir autant de pourcentage d’intention de votes après tout ce qu’il a fait contre le Québec. Reconnaître le Québec dans un Canada uni est une magistrale farce, une insulte à peine déguisée. Pensez-y un peu, c’est pas croyable !...et plein de monde a gobé ça sans même réfléchir. Récemment, les coupures dans la culture attaque principalement le Québec, le Canada aussi mais c’est au Québec qu’on crée le plus.
Beaucoup de tournées internationales sont compromises, Harper nous fait passer pour les parents pauvres culturels de l’Occident. C’est sûr qu’ »il y a eu quelques protestations mais les intentions de vote n’ont par contre pas fléchies. La population est-elle complètement inconsciente de ce que ça veut dire ? On applaudit celui qui nous tape sur la tête, a-t-on déjà vu ça ? Dans aucun pays au monde on ne verrait un tel laxisme, un tel aveuglement. Harper envoie des jeunes hommes et femmes servir de chair à canon en Afghanistan pour finalement enrichir les complexes militaro-industriels. C’est pourtant connu ! La propagande fédérale n’a semble-il pas de limites. Croyez-vous sincèrement qu’on va instaurer la démocratie à coup de fusil et de bombes, qu’on va aider les femmes à se libérer, qu’on va construire des écoles dans un pays en guerre et qui veut chasser les étrangers de chez-lui ?...et on encense celui qui a fait tuer une centaine de jeunes en plus des blessés physiquement et psychologiquement. On approuve en voulant voter pour lui celui qui cherche un moyen de rétablir une rigide censure dans le cinéma, mesure qui a été abolie depuis des lustres. Encore une fois la majorité des films produits au Canada viennent du Québec.
Au 400ième de Québec il nous a fait passer pour des imbéciles avec la complicité de notre rampant national jean Charest en envoyant la gouverneuse en France en plus de totalement dénaturer notre histoire.
Le plus incroyable c’est que ce sont les gens de la région de la ville de Québec qui vont s’auto-flageller en votant conservateur. Je croyais pourtant que c’étaient des gens lucides !
Est-il possible que Harper vienne au Québec nous faire les yeux doux et avec son petit sourire si mignon tenter de nous faire perdre la proie pour l’ombre. Nous ne sommes pourtant pas si débiles ! Tant qu’à Stéphane Dion, on a pas à l’assommer, il le fait très bien lui-même. Probablement que c,est lui s’accapare ce qui reste de la mémoire des Québécois. Tout le monde se souvient qu’il est le père de la clarté, celui qui a toujours combattu avec acharnement le droit qu’ont les Québécois de s’autodéterminer. Un vrai roi-nègre lui aussi. Vu que lui n’a pas la peau noire, on ne va pas me faire un procès cette fois-ci !
Il ne faut pas non plus compter sur le Parti Québécois pour nous apporter quelque réponse ou quelque appui dans cette élection car ça semble être devenu une sous-succursale fédéraliste ‘’low profile’’ du parti Libéral.
On va devoir s’ouvrir les yeux du cœur et de l’intelligence avant que les Sirènes n’aient eu raison de nous.
Ivan Parent

Featured a3e971571ab3c25a01e01d56d6b9d9d3

Ivan Parent403 articles

  • 348 520

Pianiste pendant une trentaine d'années, j'ai commencé
à temps partiel d'abord à faire du film industriel, de la vidéo et j'ai
fondé ma compagnie "Les Productions du LOTUS" Les détails seront visibles sur mon site web.
Site web : prolotus.net





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    9 septembre 2008

    Monsieur Parent,
    Je vis à Québec , et je ne voterai absolument pas conservateur. Beaucoup d'autres, ici, feront comme moi; après tout, nous ne nous trouvons rien en commun avec un chef conservateur qui véhicule des valeur de droite religieuse protestante, dignes des années 1950, à peu près.
    En outre, il y a ce que j'appellerais le cas Verner... Vous voyez, il y a environ 2 ans, je me demandais bien ce que Josée Verner avait pu faire pour mériter, sérieusement, de devenir députée, voire ministre... Or, depuis qu'elle est devenue ministre du Patrimoine (est-ce bien ça?), nous n'avons pas cessé de nous poser toujours la même question: où est Josée Verner... ou, que diable fait-elle, au moment où ça «brasse» dans un dossier sous sa responsabilité, et qu'elle ne fait rien, ou semble carrément se cacher!!!
    En fait, son «pattern», cette chère Mme Verner, c'est de laisser passer la tempête, à ne rien faire, ou presque (et pendant ce temps, on se demande où elle est); puis, elle réapparaît, elle nous offre un bref petit «speech», suivi de son large sourire. Un sourire qui est sa marque de commerce, je dirais...
    Je ne sais pas... Josée Verner, je dois admettre qu'elle paraît bien; elle fait très «people», diraient certains. Je la verrais assez bien succéder à Mitsou en tant que rédactrice en chef du magazine de mode Clin d'oeil. Mais ministre du Patrimoine...
    Comme au fond, Stephen Harper, à mon humble avis, ressemble plus à un révérend, ou ministre du culte protestant, qu'à un premier ministre; vous ne trouvez pas, M. Parent?
    Je ne suis pas sûr qu'il y a aura encore une grosse vague conservatrice à Québec, cette fois-ci. Et je ne suis pas convaincu que notre Capitale nationale en a pour longtemps, à demeurer le château-fort conservateur dont on la qualifie fréquemment. Toute chose a une fin... les bonnes choses, et Dieu merci, les mauvaises choses aussi!