Prévision électorale selon le taux de participation II

Tribune libre 2008

Il y a longtemps qu’on attendait un sondage! Les résultats parus le 5
décembre surprennent sans doute beaucoup de monde qui s’attendait à une
chute des libéraux depuis le débat des chefs. Le PLQ reçoit 45% des
intentions de votes, le PQ 29%, l'ADQ 15%, le Parti vert 6% et Québec
solidaire 5%.
La question que l’on peut se poser est l’influence du bas taux de
participation sur les résultats finaux. J’avais déjà fait le calcul le 19
novembre dernier, mais les résultats ont changé depuis, les intensions de
vote pour le Parti québécois chutant de 33% à 29%.
Il est impossible présentement de savoir quel pourcentage de la population
aurait l’intension de ne pas se présenter aux urnes le 8 décembre prochain.
Je vais donc me baser sur les résultats du sondage de la mi-novembre
portant sur cette question. On estimait alors que 27% des libéraux, 34%
des péquistes et 52% des adéquistes étaient susceptibles de ne pas faire
usage de leur droit de vote. Sur la base de ces données, faisons le calcul
:
PLQ = 45 – 27/100 * 45 = 45 – 12,15 = 32,85%

PQ = 29 – 34/100 * 29 = 29 – 9,86 = 19,14%

ADQ = 15 – 52/100 * 15 = 15 – 7,80 = 7,20%

PVQ = 6 – 52/100 * 6 = 6 – 3,12 = 2,88%

QS = 5 – 52/100 * 5 = 5 – 2,60 = 2,40%
Notez que pour QS et les verts, j’ai utilisé le même taux de possible
abstention que l’ADQ, puisque les données étaient inexistantes. J’estimais
que leur taux serait sans doute très élevé, puisque l’électorat de Québec
solidaire et du Parti vert est très susceptible de voter de façon
stratégique, surtout lorsqu’on appréhende un gouvernement libéral
majoritaire.
Lorsqu’on additionne les résultats, on obtient un taux de participation de
64,47%. Pour obtenir les résultats des partis s’il y avait eu une
élection, il faut retirer le taux prévu d’abstention en divisant chacun des
résultats par le taux de participation pour ensuite le multiplier par 100.
PLQ = 32,85/64,47 * 100 = 50,95%

PQ = 19,14/64,47 * 100 = 29,69%

ADQ = 7,20/64,47 * 100 = 11,17%

PVQ = 2,88/64,47 * 100 = 4,47%

QS = 2,40/64,47 * 100 = 3,72%
Ce sont des résultats qui ont de quoi surprendre. Selon ces calculs, le
PLQ arriverait nettement en tête avec près de 51% des votes, ce qui
représente une avance de plus de 21% sur le PQ. La dernière fois qu’un
parti a récolté la majorité absolue (50% + 1) des votes, c’était en 1973 ;
les libéraux avaient alors remporté presque tous les sièges à l’Assemblée
nationale (102 sur 110). Avec 30% des votes, le Parti québécois n’avait
alors récolté que 6 sièges, soit un de moins que lors des élections de
1970. Par conséquent, cela vaut la peine de projeter ces résultats sur une
base territoriale. Ainsi, le site Prédictions HKDP prévoit si on entre les
résultats suivants :
PLQ = 51,0% = 87 sièges

PQ = 29,7% = 38 sièges

ADQ = 11,2% = 0 sièges

PVQ = 4,4% = 0 sièges

QS = 3,7% = 0 sièges
Si cette prévision est juste, ce serait donc près des sept dixièmes de
l’Assemblée nationale qui seraient composés de députés du Parti libéral.
L’ADQ passerait de l’opposition officielle à néant, ce qui aurait de quoi
mettre un terme à la vie de ce parti. Quant aux Parti québécois, il ne
gagnerait que deux sièges de plus, ce qui est fort décevant suite au
résultat désastreux du printemps 2007. Un tel résultat aurait de quoi
décevoir les militants et les pousser à penser qu’ils ne peuvent accorder
une deuxième chance à leur chef Pauline Marois.
Maxime Schinck
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 729fd9c3dd6c007c447e1f0966c26272

Maxime Schinck24 articles

  • 12 954

« Jeune homme dans la vingtaine, Maxime Schinck est finissant de
l'Université de Sherbrooke en Études politiques appliquées, profil «
Politiques publiques ». Il avait précédemment entrepris des études en
Éducation au secondaire, profil Univers social (1ère année effectuée).

Depuis plusieurs années, il fait paraître plusieurs articles dans divers
quotidiens, telles que Le Devoir et le journal sherbrookois La Tribune.
Ses études, entre autres, ont contribué à sa compréhension des systèmes
politique et partisan et à développer son indépendance d'esprit.

Son principal champ d'intérêt est l'étude des mouvements associés à la
droite de l'échiquier politique en Europe et en Amérique du Nord. De façon
globale, il s'intéresse aux problématiques sociologiques et politiques que
vivent les sociétés occidentales et à la place de ces sociétés, comme bloc
à la fois uni et diversifié, au sein de la communauté mondiale. »





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Michel Guay Répondre

    5 décembre 2008

    Incroyable cette prédiction suivant les sondages . Incroyable que Jean Charest le partitionniste de meech-moins voleur de référendum et violeur de la loi référendaire québecoise puisse obtenir un tel vote de confiance de la population québecoise.
    La dictature des médias tous fédéralistes et divisionnistes est vraiment totale
    Votons PQ en BLOC pour éviter ce désastre angliciseur