L'affaire St-André

Point de vue d’un jeune patriote

Tout cela aurait pu être évité assez facilement et n’était pas nécessaire à notre campagne.

Tribune libre 2008

J’ai appris la nouvelle avant que ça fasse les manchettes. J’ai été peu
surpris mais ma réaction a tout de suite été « Ah ouin!? Ils ont réussi à
avoir le support de l’exécutif? » ce à quoi on m’a répondu par
l’affirmative, en mentionnant que le National avait monté un dossier ficelé
de ses déclarations compromettantes ainsi que des problèmes financiers de
l’Assomption. Puisque c’était en plus pour qu’il soit remplacé par Scott,
que je connais et apprécie beaucoup. J’ai donc hoché la tête en me disant
que c’était pour le mieux alors, si les militants locaux ne se sentaient
plus représentés par St-André…
Quelle fut ma colère alors en apprenant les histoires de manifestations et
de contestations judiciaires. Comment quelqu’un qui se réclame du
patriotisme de nos ancêtres pouvait ainsi nuire « au seul parti pouvant à
court terme réaliser l’indépendance » (pour reprendre ses propres mots,
entendu à la SSJB) pour des raisons personnelles. Pourquoi ne décidait-il
pas de simplement essayer de gagner l’investiture? Puis si il la perd, de
rentrer chez lui et revenir si Scott perdait? Ou de se réessayer une autre
fois? Ou se contenter du poste de président local? Peu importe… En
alléguant de l’anti-démocratisme pour justifier des actions
anti-patriotiques, ne fait-il pas un peu ce que les référendistes du type «
Beau Risque » ont fait par le passé? Drôle tout de même de voir ceux qui
ont toujours mis l’idéal national avant l’idéal démocratique se réclamer de
la démocratie pour nuire « au seul parti pouvant à court terme réaliser
l’indépendance ».
Mais je ne pouvais m’empêcher de me dire que le National avait une part de
responsabilité. Que c’était provoquer inutilement un groupe qui autrement
aurait travaillé à sa campagne dans son coin. Qu’ils auraient sûrement pu
trouver une autre circonscription pour Scott malgré le refus de Groulx.
C’est lorsque j’ai lu sur les histoires de bagarres et que j’ai vu ça à la
télé que j’ai pété ma coche. Là j’étais vraiment en crisse contre la gang à
St-André mais aussi contre le National. Parce que je me suis rendu compte
qu’ils n’avaient pas eu l’appui de l’exécutif local, que leur dossier était
mal ficelé et qu’ils ont mal géré les communications dans ce dossier là.
Ils auraient pu prévenir St-André avant de sortir un communiqué, ils
auraient dû lui fournir des explications écrites, bien s’expliquer dans
les médias. Mais de tout cela on ressent une sorte d’attitude de mépris
envers St-André et ses partisans. Comme si ils avaient assumé que ça ne
ferait pas de grabuge (ou qu'ils s'en caliçaient), que sa gang accepterait
sans rechigner, qu’ils n’avaient pas à bien arranger leur dossier parce que
c’est un radical loose canon dont tout le monde se foutait (ce qui n’est
pas totalement vrai à l’interne).
Tout cela aurait pu être évité assez facilement et n’était pas nécessaire
à notre campagne. Si les partisans de St-André agissent de manière
inacceptable et égocentrique, le National lui a agi de manière arrogante et
imprudente. J’espère que le tout se réglera le plus rapidement possible
afin qu’on passe à autre chose, on n'avait vraiment pas besoin de ça…
***
Louis-Joseph Benoit, un jeune militant patriote doublement déçu
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 4b5ad7e9b8cd82625de800cb2bc3d5e8

Louis-Joseph Benoit8 articles

  • 6 181

Responsable du contenu Forum Jeunesse du Bloc Québécois





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    11 novembre 2008

    Bien justement, c'est pourquoi je dénonce toute cette histoire!?!
    Mais bon, n'empêche que rejeter le blâme totalement sur St-André serait facile alors qu'il y a une part de responsabilité au Parti aussi. C'était ça mon point. Cela dit, ça ne m'empêchera pas d'être un patriote pour Scott McKay!

  • Archives de Vigile Répondre

    10 novembre 2008

    J'essaye sincèrement Louis-Joseph, mais je ne parviens pas à comprendre votre logique. Peut-êtrer que je vieillis. Peut-être.
    Mais je ne vois pas comment en semant la zizanie dans le parti québécois, cela fait avancer d'un pouce la souveraineté du Québec.
    C'est les fédéralistes qui sont contents. Oh oui ils sont contents.

  • Archives de Vigile Répondre

    10 novembre 2008

    La meilleure façon de noyer une cause cerst de verser dans l'angélisme. Que St-André n'ait pas payé ses dettes au parti et qu'il refuse le programme du PQ pour imposer le sien plus pure, cela relève de la négation de la démocratie de l'assemblée au bénéfice de son petit égo. Ne rejetant pa les interventions de ceux qui l'appuient en paralysant la démocratie il en devient blâmable. Il le les cautionne. Qui ne dit mot consent.
    Une chose semblable s'est passé avec le NPD du temps de Lewis vers 1970. Le groupe Waffle contestant le parti a semé le désordre dans ce parti et la télé les a couvert plusieurs fois effrayant les socio-démocrates et les socialistes modérés et les indécis. Le NPD a reculé dans les sondage et lors de l'élection. Plus tard, on apprit que ce groupe avait été monté par la GRC. Cette fois est-ce seulement le fanatisme de gens de la go-gauche radicale... En tout cas ils sont anti-péquistes ou plus pour agir fanatiquement de la sorte croyant que le parti leur appartient.