Lettre à la direction de Québec solidaire

Tribune libre 2008



Ayant produit de nombreux articles et combattu sur plusieurs tribunes durant ces élections. - Élections auxquelles j’ai par ailleurs consacré la majeure partie de mon temps et de mes énergies. J'apprécierais grandement que le rapport de campagne de Québec solidaire en fasse minimalement état. D’autant plus que j’ai fait parvenir à la direction nationale, une bonne majorité de mes principales actions durant cette campagne.

D'autre part, je crois qu'il serait de mise et d’un minimum de gratitude de consacrer un espace sur le site « Québec solidaire » pour remercier les militants et militantes qui se sont le plus illustrés-es, et même d’autres, qui accepteraient d'y être cités-es publiquement ou qui en feraient la requête.

En ce qui me concerne, ces efforts ont été suffisants pour recevoir une lettre de félicitations de la part du « Front commun des personnes assistées sociales du Québec » (FCPASQ) en action synergétique avec le « Collectif pour l’élimination de la pauvreté ».

Il est à noter que durant mon combat sur ce front, je suis parvenu
à mettre la main sur un « rapport interne » du ministère de l'Emploi et de la
Solidarité sociale ; un rapport qui, selon toutes évidences,
vient de mettre le gouvernement sur la défensive dans le dossier
du double statut des prestataires de la sécurité du revenu.

J'apprécierais donc que rapport de campagne de Québec solidaire en fasse mention.

D'autre part, je crois qu'il serait de bon ton de consacrer un espace sur le site national de « Québec solidaire » pour remercier et honorer tous les militants et militantes de la base qui se sont illustrés-es durant cette campagne et qui accepteraient d’y être nommés-es publiquement.

En ce sens, il serait même possible pour vous, de publier rapidement un communiqué sur le site national pour inviter ceux et celles qui seraient intéressés-es à recevoir une telle reconnaissance publique de la part de notre parti. Pour y parvenir, il serait à mon avis relativement aisé de constituer rapidement un petit «comité-reconnaissance des militants et militantes» de Québec solidaire.

Je prends la peine de me pencher sur ce problème, car il s’est déjà produit par le passé, que la gauche politique ne s’acquitte pas de cette tâche pourtant bien simple qu'est celle de reconnaître publiquement le travail des plus humbles et de ceux qui oeuvrent dans l’ombre pour notre parti. Cela irait exactement dans le sens de nos valeurs les plus fondamentales.

Dans les circonstances, il m’apparaît donc essentiel et d’un minimum d’élégance de procéder une telle reconnaissance, si l’on souhaite garder ses bénévoles motivés-es, mobilisés-es et enthousiastes afin qu’eux même puissent transmettre cette même motivation, cette même mobilisation et ce même enthousiasme autour d’eux et elles.


Dans l’attente de vos nouvelles et dans l’espoir de votre appui,



Solidairement,



________________________

Christian Montmarquette
Membre fondateur de Québec solidaire
Musicien et membre de l’Union des artistes (1977/1991)
Militant pour l'éradication de la pauvreté et l'indépendance du Québec

MSN: http://christianmontmarquette.spaces.msn.com
Ancien site électoral : [www.ufp-laporte.ca.tc->www.ufp-laporte.ca.tc ]


N.B. Je profite de l'occasion pour vous annocer de ma ferme intension d'entreprendre un recours légal contre le gouvernement, afin de rendre justice à tous ceux et celles qui ont été lésée par l'hypocrisie gouvernementale en ce qui concerne le " double statut " des prestataires du ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale.

J'invite donc toutes ceux et celles qui souhaitent contribuer à cette démarche à me contacte, afin d'y joindre leur voix, leurs connaissances et leur énergie.

_________________________________________________


Références :
« rapport interne » du ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale
La politique Nazi des "bouches inutiles" et la lecture des statistiques d'aptitude au travail : Rodolphe Bourgeoys / Envoyé Le vendredi 21 novembre 2008 10:00 :
http://www.ledevoir.com/2008/11/21/commentaires/0811211021207.html

----------------------------------------------------------------------------------

Lettre de remerciement du « Front commun des personnes assistées sociales du Québec » (FCPASQ)


Bonjour,

Je me présente: je suis Amélie Châteauneuf, présentement porte-parole du Front commun des personnes assistées sociales du Québec. J'ai reçu vos courriels tout au long de la campagne électorale et je souhaitais vous remercier d'avoir combattu, par vos excellents textes, les préjugés contre les personnes assistées sociales qui ont été véhiculées dans cette campagne.

On se souhaite des candidatEs solidaires à l'Assemblée nationale.

Bonne journée
Amélie Châteauneuf
FCPASQ

------------------------------------------------------------

Action du « Front commun des personnes assistées sociales du Québec » (FCPASQ) / Voir le site du Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) - Dénonciation de Mario Dumont par le FCPASQ :
LE CHEF DE L’OPPOSITION OFFICIELLE RENFORCE LES PRÉJUGÉS SUR LES PERSONNES ASSISTÉES SOCIALES :

http://www.fcpasq.qc.ca/COMM/COMM/Communiqu%E9_Mario%20Dumont.html


COMMUNIQUÉ DU FCPASQ / MONTREAL, 21 NOV 2008 :
/R E P R I S E CNW / Dénonciation de Mario Dumont par le FCPASQ
http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/November2008/23/c3132.html


-------------------------------------------------------------------------------------------------------


Réaction à la campagne du « Conseil national du bien-être social.» :
Aide sociale: le Québec cité en exemple au reste du Canada :
Éric Desrosiers
Édition du jeudi 11 décembre 2008
Mots clés : revenus, Conseil national du bien-être social, pauvreté, Aide sociale, Québec (province), Canada (Pays)
Référence :
http://www.ledevoir.com/2008/12/11/222672.html


------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Réaction du « FCPASQ » et du « Collectif pour un Québec sans pauvreté » suite à cet article paru au Devoir et à ma requête
Vendredi 12 Décembre 2008 9h35mn 58s



Bonjour à toutes et à tous,

Suite à l'article paru dans le Devoir et dont parle Christian Montmarquette dans son courriel (Aide sociale: le Québec cité en exemple au reste du Canada), le Front commun des personnes assistées sociales du Québec et le Collectif pour un Québec sans pauvreté ont envoyé une lettre d'opinion à plusieurs médias nationaux et à tous les groupes membres du Front commun. Vous trouverez cette lettre d'opinion en pièce jointe et vous pouvez la diffuser largement.

Merci et bon vendredi
Amélie Châteauneuf
FCPASQ


----------------------------------------------------------------------------------------------------



Lettre publique du FCPASQ ____________________________________



LETTRE D’OPINION


Le Québec, un exemple, vraiment?

Le 10 décembre dernier, le Conseil national du bien-être social du Canada publiait son rapport Revenus de bien-être social 2006-2007. Dans ce rapport, le Québec est présenté comme un exemple quant à sa stratégie de lutte contre la pauvreté. Sans nier que des avancées ont été faites pour certains ménages, le Front commun des personnes assistées sociales du Québec et le Collectif pour un Québec sans pauvreté tiennent à réagir à certaines affirmations publiées dans ce rapport.

En effet, bien que les montants des prestations d’aide sociale soient plus élevés au Québec que dans la majorité des autres provinces canadiennes, il est faux de prétendre qu’il représente un modèle à suivre. Par exemple, le rapport du Conseil indique qu’au Québec, seules les familles monoparentales avec un enfant d’âge préscolaire ont des prestations de l’État leur permettant péniblement de subvenir à leurs besoins de base. Pour tous les autres ménages dont les revenus ont été étudiés, les revenus d’aide sociale étaient absolument insuffisants pour couvrir les besoins minimaux. En d’autres mots, ces prestations ne « couvrent qu’une petite partie des nécessités de subsistance » (pp. 128 et 131).

Même si la situation est encore plus désastreuse ailleurs au Canada, des centaines de milliers de personnes assistées sociales vivent toujours avec des prestations qui les placent en état permanent d’insécurité alimentaire et de lutte pour la survie. Le Conseil souligne également qu’au Québec, la situation économique des personnes assistées sociales sans enfant s’est détériorée. Est-il réellement possible de citer le Québec en exemple lorsque l’Institut de la statistique du Québec évoque une augmentation de 91% du nombre de personnes qui fréquentent les banques alimentaires entre 1989 et 2007 ?


Amélie Châteauneuf,
Front commun des personnes assistées sociales
Robin Couture,
Collectif pour un Québec sans pauvreté



____________________________________________________________________



En terminant, je vous invite vivement à suivre et à participer au débat en cours chez Vigile.Net à l’article ci-dessous :

____________________________________________________________________


Vive le Québec libre... Quelle liberté ?

Christian Montmarquette

Tribune libre de Vigile

samedi 13 décembre 2008

Lien vers l'arcticle : http://www.vigile.net/Vive-le-Quebec-libre-Quelle




Voir tous mes articles chez Vigile.Net :

http://www.vigile.net/Vive-le-Quebec-libre-Quelle#forum12971

____________________________________________________________




« Une seule allumette suffit pour percer les ténèbres »

(inconnu)

Featured 56599d2190662f65fbfa0affdabd4b20

Christian Montmarquette55 articles

  • 92 287

Membre fondateur de Québec solidaire

Militant pour l'éradication de la pauvreté et l'indépendance du Québec

Site officiel : [www.quebecsolidaire.net->www.quebecsolidaire.net]

Courriel de Québec solidaire info@quebecsolidaire.net

Programme : [http://quebecsolidaire.net/engagements_2008->http://quebecsolidaire.net/engagements_2008]

Téléphone : (514) 278-9014





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    15 décembre 2008

    Cette démarche me semble lié à un phénomène plus large qui aurait à voir avec la transformation erratique de ce que nous pourrions appeler, la perte des repères de civilisation, dans une société moderne bousculée par l'histoire. Un problème encore plus présent ici au Québec, dans une société déstructurée par la Conquête.
    Il est assez ironique que telle dénonciation soit le fait de personnes qui ont quitté le PQ, ou qui l'on dénoncé, pour les mêmes raisons, entre autres justement parce que les personnes en autorité au PQ, n'ont pas su pallier aux manques reliés à telle perte de repère, dont, celui qui est ici dénoncé, le manque de reconnaissance. Les organisations peinent à être de bon réceptacle pour ce qu'ils s'évertuent à solliciter, puisqu'ils tirent leur force de l'implication de leurs militants.
    Comme quoi il ne suffit pas de changer d'organisation pour combler nos manques. Le PQ lui aussi devra trouver le moyen d'être un contenant valable.
    Bien recevoir tels apports implique un certain nombre de chose qui doivent tenir compte de la nature humaine, dont, reconnaître qu'on a été aidé, le manifester, l'incarner dans la lettre de l'organisation. L'absence de reconnaissance à cet égard a des conséquences néfastes. Les organisations doivent trouver le moyen de combler les manques. La suggestion de M. Montmarquette me semble être un bon moyen pour ce faire. L'idée c'est de contrer l'impression que ce que l'on donne, n'est pas aspiré par le vide.
    Vigile est l'un de ses réceptacles capables de contenir un contenu qui autrement serait dispersé et perdu. Pas étonnant que M. Montmarquette dépose ici l'expression de sa « dénonciation ». Elle ne tombe pas dans le vide. Elle existe quelque part. Si en plus les lecteurs prennent la peine d'appuyer le tout, en déposant un message d'appui, on aura collectivement fait quelque chose pour combler le vide de repères qui nous afflige tant, sociétalement et politiquement parlant.