En réponse à Jean-François Lisée au Devoir

Associer la question nationale à la question sociale

Comment combattre la peur référendaire

E9e443643f5cefacda7b4840ab461afb

Tribune libre

Si, à l'instar de Jacques Parizeau, je suis d'emblée d'accord avec la création d'une devise québécoise, nécessaire à une véritable souveraineté économique du Québec. En contrepartie, le prétendu souverainiste de gauche qu'est Jean-François Lisée, devrait concentrer ses efforts sur l'épineuse et déterminante question des «garanties sociales» d'un éventuel Québec souverain, plutôt que sur la création d’une armée québécoise pour maintenir les alliances coûteuses et contraignantes des traités militaires avec les Américains.

En ce sens, il faudrait aussi savoir si Jean-François Lisée est en faveur ou non du maintient du libre-échange et des Traités de l’ALENA et Québec-Europe, qui correspondent tout autant à une perte de souveraineté économique du Québec que son assujettissement au dollar canadien.

Car, non seulement l’importante question des garanties, et même, des améliorations sociales, d’un éventuel Québec indépendant ferait-elle en sorte de combattre les sempiternels arguments de peurs, ô combien de fois utilisés comme épouvantail référendaire par le camp fédéraliste pour manipuler l'opinion publique. Mais cela procurerait-il d'importantes munitions de campagne pour faire la promotion préalable des avantages de l’indépendance «pour le peuple», plutôt que celui des gains de pouvoirs «pour les dirigeants» et le gouvernement.

En ce sens l’Écosse vient d’en faire la patente démonstration, puisqu’en associant la question nationale à la question sociale, le camp du Oui a réussi à faire passer ses appuis de «20%» à «45%». Et cela est on ne peut plus compréhensible. Car on ne change pas de pays pour le plaisir de changer de pays, mais avec l’objectif bien légitime d’améliorer son sort.

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/422118/un-dollar-quebecois-et-une-armee-pacifique-pour-un-quebec-independant

Featured 56599d2190662f65fbfa0affdabd4b20

Christian Montmarquette55 articles

  • 92 027

Membre fondateur de Québec solidaire

Militant pour l'éradication de la pauvreté et l'indépendance du Québec

Site officiel : [www.quebecsolidaire.net->www.quebecsolidaire.net]

Courriel de Québec solidaire info@quebecsolidaire.net

Programme : [http://quebecsolidaire.net/engagements_2008->http://quebecsolidaire.net/engagements_2008]

Téléphone : (514) 278-9014





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Christian Montmarquette Répondre

    29 octobre 2014

    .
    «La meilleure façon de lier la question nationale et la question sociale est de prévoir une constituante citoyenne afin qu’une constitution d’un Québec indépendant soit rédigée par et pour le peuple.» - :Pierre Cloutier
    C'est de l'étapisme social.
    La meilleure façon de d'avancer sur la question sociale, c'est de défendre «en tout temps» la question sociale. Autant il faut d'abord promouvoir et défendre la question nationale pour préparer les esprits et construire des appuis stables à l'indépendance. Autant faut-il il défendre la question sociale en tout temps pour que les citoyens comprennent qu'il y va de leur propres intérêts.
    Ce n'est pas l'indépendance nationale qui conduit à l'émancipation sociale. C'est l'émancipation sociale qui conduit à l'indépendance nationale.
    Les mensonges, les peurs et les manipulations fédéralistes ont beaucoup plus d'emprise sur un peuple constitué de 50% d'analphabètes fonctionnels dont 20% vivent sous le seuil de pauvreté et dont 40% ne gagnent pas assez pour payer de l'impôt. - Cm

  • Pierre Cloutier Répondre

    25 octobre 2014

    La meilleure façon de lier la question nationale et la question sociale est de prévoir une constituante citoyenne afin qu'une constitution d'un Québec indépendant soit rédigée par et pour le peuple.
    Et personnellement, je vais plus loin que Québec solidaire, car j'estime que cette constituante devrait être composée de citoyens et citoyennes tirés au sort provenant des 4 coins du Québec, suivant le modèle que propose Étienne Chouard. Voir ici : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/
    J'ai posé la question un jour à un représentant de la commission politique de Québec solidaire, concernant le tirage au sort, et je n'ai jamais eu de réponses.
    Indépendance et démocratie citoyenne, c'est toujours ce que j'ai répété depuis des années.