Vive le Québec libre... Quelle liberté ?

Tribune libre 2008


Le Parti Québécois a commis une faute grave lorsqu'il s'est coupé de
l'histoire en dissociant la «lutte sociale» de la «lutte nationale».
Car la lutte première, était celle du combat des Patriotes pour défendre
leurs terres et nourrir leurs femmes, leurs enfants, leur famille.
Le Parti Québécois n'a su libérer, ni le pays territorial, ni le pays
citoyen, c'est-à-dire «le peuple» de l'oppression économique des plus
fragilisés et des plus précaires ; ce qu'il avait toutes les possibilités
de faire durant toutes ces nombreuses années où il détenait le pouvoir.
Le PQ nous promet une indépendance de pacotille en frappant sans cesse,
comme tous les autres partis bourgeois, sur les plus fragilisés et les plus
humbles de notre société. Et c’est en ce sens qu’il se trahit lui-même,
trahit ses origines et trahit les citoyens.
«La liberté ne procède pas de la seule ratification d'une entente
constitutionnelle intervenue entre deux États, mais de la lutte pour la
libération du peuple de la violence économique et de la prison de la
pauvreté».
Tout parti politique ou gouvernement qui ne comprend pas cette
fondamentale notion, ne respecte pas la «Déclaration universelle des
Droits de l'homme» de l'ONU, se fait l'ennemi du peuple et ne mérite pas
de gouverner.
Oui... Très certainement...
Vive le Québec... libre…
...Mais la libération des citoyens et des citoyennes des chaînes de
l’oppression de la pauvreté, aurait toujours dû être autant, sinon plus,
prioritaire que celle de la libération politique ou de nos frontières
territoriales.
Lorsque l'on parle de liberté, encore faut-il savoir de quelle liberté ou
de quelle indépendance il s'agit...
Car de nombreux pays nouveaux apparaissent sur la carte du monde et
deviennent des États voyous ou des républiques de bananes.
Nul ne peut se prétendre «Patriote» s'il abandonne un seul des siens dans
la misère.
Extraits de la «Déclaration universelle des Droits de l'homme» de l'ONU :
Article premier :
«Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.
Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers
les autres dans un esprit de fraternité.»
Article 3 :
« Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa
personne.»
______________________
Christian Montmarquette

Membre fondateur de Québec solidaire

Musicien et membre de l'Union des Artistes (1977/1991)

Militant pour l'éradication de la pauvreté et l'indépendance du Québec
Espace MSN : http://christianmontmarquette.spaces.msn.com Ancien site
électoral : www.ufp-laporte.ca.tc
Textes de références :
Déclaration universelle des Droits de l'homme de l'ONU :

http://www.un.org/french/aboutun/dudh.htm
«La politique Nazi des bouches inutiles»
- R. Bourgeoys :
http://www.ledevoir.com/2008/11/21/commentaires/0811211021207.html

Dénonciation de Mario Dumont par le FCPASQ :

Le chef de l'opposition officielle renforce les préjugés :

http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/November2008/23/c3132.html

Site du " Front commun des personnes assistées sociale de Québec "(FCPASQ)

: http://www.fcpasq.qc.ca/
* * *
« La pauvreté n’est pas naturelle. ce sont les hommes qui la créent et la
tolèrent, et ce sont les hommes qui la vaincront. Vaincre la pauvreté
n’est pas un acte de charité, c’est un acte de justice. »
- Nelson Mandela
* * *
- QS -

Featured 56599d2190662f65fbfa0affdabd4b20

Christian Montmarquette55 articles

  • 92 287

Membre fondateur de Québec solidaire

Militant pour l'éradication de la pauvreté et l'indépendance du Québec

Site officiel : [www.quebecsolidaire.net->www.quebecsolidaire.net]

Courriel de Québec solidaire info@quebecsolidaire.net

Programme : [http://quebecsolidaire.net/engagements_2008->http://quebecsolidaire.net/engagements_2008]

Téléphone : (514) 278-9014





Laissez un commentaire



7 commentaires

  • Christian Montmarquette Répondre

    17 décembre 2008

    Tout d'abord bonjour et merci à tous les deux, pour vos contributions de qualités et de contribuer à enrichir ce ce débat.
    Je m'empresserai tout d'abord de dire à Jean-François, que bien loin de moi était l'idée de l'insulter !
    Lorsque je faisais allusion à l'autruche, je pensais bien plus à nos gouvernements !
    Mais,je reste tout de même bien perplexe en ce qui concerne la libération du peuple de l'oppression économique...
    Je sais bien que l'histoire semble donner raison à mes détracteurs.. Mais je ne peux (sans vouloir manquer de respect à qui que ce soit) penser à cette réplique stridente d'Elvis Gratton qui dans sa séance de photo avec Falardeau dit :
    «..pis des pauvres... y'en aura toujours..!» (fin de la citation...)
    En fait, cela me conduit à répondre succinctement à Mill au sujet du combat des Patriotes pour la démocratie...
    Cet rapprochement entre la survie de l'époque et la philosophie adéquiste de la division des classes entre les «familles » et les autres segments de l société me surprend beaucoup en fait. Je dois dire que je ne m'y attendais pas à celle-là...
    Car le combat pour la démocratie, n'est-il pas en fait, partie prenante du combat pour la démocratisation de la répartition des richesses ?
    Car il me semble bien évident, que lorsqu’on n’a pas son mot à dire... Ce sont les autres qui s'en emparent...
    Merci grandement à tous les deux encore une fois…
    Et sachez bien que j’apprécie hautement vos commentaires.
    Car il n'y a rien comme de se parler pour apprendre et se comprendre…
    En toute gratitude,
    Christian(QS)Montmarquette
    * * *
    «Un jour Dieu dit : Il faut partager !»
    Les riches auront de la nourriture...
    ...et les pauvres...
    de l'appétit...
    (Coluche)
    QS
    .

  • Michel Pilon Répondre

    16 décembre 2008

    Cher M Montmarquette, je souscris à votre commentaire, mais j'ajouterais l'aspect politique a votre affirmation historique se lisant comme suit: " Car la lutte première, était celle du combat des Patriotes pour défendre leurs terres et nourrir leurs femmes, leurs enfants, leur famille." Non,et renon, les patriotes n'avaient pas une vision Adéquiste de l'avenir des Canayens-français. Ils ne sont pas morts en vain,les armes à la main pour la démocratie. Parce que c'est pour la Démocratie qu'ils se sont engagés dans une lutte qu'ils savaient perdus. Mais la Démocratie avait un sens différent du nôtre, lisez les textes M Montmarquette, " Pas de taxation sans représentation " Voilà le message, et suivez moi dans ce méandre politique. On le sait les insurgés de Boston à l'encontre de la mère Patrie britannique, se sont soulevés en raison de la taxation. " Boston thee Party " Si on paye on veut être représenter, disaient-ils alors, on connait la suite, la lutte pour l'Indépendance. Idem au Québec, quelques années plus tard, mais sans succès. Un peuple sans Histoire Lord Durham, comme il l'avait déjà écrit au sujet de l'Inde. Le Lord avait tord, il y a une Histoire politique à refaire, soit celle de la trahison des classes possédantes et dirigeantes à l'endroit de notre peuple, amérindien y compris et plus tard métis. La Démocratie était à vendre et la bourgeoisie l'a acheté à vil prix, le peuple étant écrasé. Depuis, elle ne cesse de la répandre à sa manière. Un exemple, le Gouvernement Harper intervient en Afghanistan ! A-t-on voter pour cela ? De nouveaux budgets militaires pour s'y incruster ! A-t-on voter pour cela ? Au lendemain des élections fédérales le Gouvernement Harper coupe ici et là, A-t-on voter pour cela ? Mais avant lui, il y avait pas mieux, les libéraux d'un Laurier à Trudeau, d'un Turner à Chrétien et Martin et que dire du ministre de la clarté ?
    Non , le Canada est une prison des peuples, et le PQ n'a tenté que de négocier la dimension de notre cellule et au fil des ans, celle-ci s'est singulièrement rétrécie, tout comme les idées qui justifient notre enfermement. La proportionnelle, parlez en donc avec ceux qui étaient contre la Confédération de 1867. Non, les indépendantistes doivent reprendrent le flambeau de la lutte pour la Démocratie et laissez le bla-bla aux vieux partis qui pronnent les valeurs de la famille et qui luttent pour " défendre leurs terres et nourrir leurs femmes, leurs enfants. " Il faut élever le débat, les vieux partis en sont incapables. La présence de Québec Solidaire sur la scène politique met de l'avant la question primordiale, soit la Démocratie au sens large du terme. Démocratie politique, démocratie économique, démocratie sociale, bref le Démos, ce nous touche Tous, la gestion de notre quotidien, même chance pour tous devant la vie, l'éducation, le travail et même devant la mort. Bref, penser l'Utopie, seule sortie de crise possible. Mais pour cela, il faut vouloir et s'organiser pour pouvoir réaliser le rêve, il faut désirer changer les choses. Ok, retournons nos manches, il y a des élections municipales qui viennent, serons-nous silencieux. Ah, Démocratie quand tu nous tiens !

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    16 décembre 2008

    Cher monsieur Montmarquette,
    Vous vous inscrivez en faux, contre quoi, au juste? Avez-vous bien lu ce que j'ai écrit? D'abord, à aucun moment, je ne parle de l'éradication de la pauvreté au Québec (ni ailleurs) de façon spécifique.
    Ce que j'ai exprimé, se situait, je crois, à un niveau beaucoup plus général: j'ai dit que depuis que nous vivions en société, nous avions vécu différentes formes de lutte. Parfois, nos sociétés humaines sont en compétition les unes avec les autres; dans d'autres cas, il y a lutte, à l'intérieur de nos sociétés. Comme la lutte entre différents groupes religieux; ou des luttes entre différentes classes sociales. Dans ce dernier cas, je pense notamment à l'épisode du soulèvement de la plèbe, dans la Rome antique.
    C'est ce genre de choses-là, qui me semble être une constante; c'est pour ça que je disais que je crois que c'est la condition humaine. ä en fait partie, en tout cas! Le commentaire se voulait très général; dépassant largement le cadre du Québec d'aujourd'hui. Et je ne tentais pas de vous contredire sur vos propres points, ni de faire un «statement» politique en soi.
    Qui dit qu'on ne peut pas éradiquer la pauvreté? Pas moi, ce n'est pas spécifiquement de ça, dont je vous parle. Et je n'ai pas devant moi les chiffres que vous dites posséder, pour avoir présentement de quoi me faire une opinion là-dessus, de manière précise. Outre les chiffres, il y a tout un cadre légal, également, qui doit être pris en compte. je n'irai pas plus loin avec ça: on purrait en parler TRÈS longtemps. Et pour rien, car ce n'est pas mon propos.
    Cependant... puisqu'on parlait de luttes; les riches qui ont des abris fiscaux, comme vous le mentionniez... Pensez-vous qu'ils abandonneraient leurs privilèges, sans aucune résistance, avec le sourire? Ils tireraient les ficelles qu'ils pourraient tirer. Ou peut-être simplement émigreraient-ils ailleurs, emportant avec eux de grands capitaux...
    Pour que se produisent de grands changements, comme ceux que vous invoquez (et je ne suis pas contre) cela implique des actions qui dérangeront dans leur routine les riches et les puissants. Ils n'aimeront pas ça; donc, une forme de conflit naîtra, vous ne pensez pas? Voulez-vous argumenter contre cela?
    Mais, de retour à ce que j'énonçais plus haut... Je crains que vous ayez bien mal compris ce que j'avais écrit; et distordu mes propos, tout en déplaçant le niveau auquel se faisait le débat (en allant du général, de l'universel, vers le spécifique).
    Enfin, bref, pour dans un tel cas nous sortir des chiffres sur les impôts et le PQ (qu'est-ce que ça venait faire en rapport avec ma propre thèse?), pour ensuite, sous-entendre (points de suspension à l'appui), que l'auteur du présent commentaire est une autruche (sic), qui ne sait que se mettre la tête dans la sable.... il faut vraiment, mais vraiment, n'avoir rien compris!!! Je ne veux pas du tout, vous manquer de respect, monsieur Montmarquette, mais je pense que votre dernier «post» méritait une mise au point.
    Je m'excuse sincèrement, cependant si le fait que j,ai écrit, que QS n'aurait pas le pouvoir, même devenant un jour le gouvernement, d'abolir cet aspect de la condition humaine )malgré tout le bien qu'ils pourraient faire malgré tout). Je ne voulais pas dire que QS est une organisation dérisoire. Pas du tout.

  • Christian Montmarquette Répondre

    15 décembre 2008

    Tenter de nous faire accroire qu'il est impossible d'éradiquer la pauvreté au Québec est d'appuyer le même discours et la même propagande que l'impérialiste, l’oppresseur et le colonisateur.
    Vous ne vous étonnerez donc pas que je m’inscrive totalement en faux par rapport à vos affirmations.
    Les chiffres sont d'ailleurs plus qu'éloquents en la matière, pour ceux et celles qui affirment qu'il est impossible d'éliminer la misère au Québec.
    Dans cette seule période de 1998 à 2001, le Parti Québécois est parvenu à réduire les impôts de 4.5 $ milliards, par année et récurrents, à la classe la plus riche du Québec pendant qu'il sévissait du même souffle plus de 70 $ millions dans l'aide sociale.
    Et je ne vous parle même pas des paradis fiscaux et des subventions princières concédés à des entreprises déjà multimilliardaires.
    Mais, il est clair pour moi qu’il y a des autruches qui préfèrent, pour des raisons évidentes, garder la tête bien enfoncée dans le sable…
    Merci de votre commentaire,
    ____________________
    Christian Montmarquette
    Membre fondateur de Québec solidaire
    « La pauvreté n’est pas naturelle, ce sont les hommes qui la créent et la tolèrent, et ce sont les hommes qui la vaincront.»
    (Nelson Mandela)
    Références :
    «La politique Nazi des « bouches inutiles» - Rodolphe Bourgeoys :
    http://www.ledevoir.com/2008/11/21/commentaires/0811211021207.html
    Jour de scrutin anti-pauvreté :
    LES PARTIS POLITIQUES OBTIENNENT LEUR « SCORE » :
    http://www.pressegauche.org/spip.php?article3077

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    14 décembre 2008

    @ C. Montmarquette, et à tous ceux qui consultent Vigile:
    Vous voulez vraiment savoir ce que je pense?
    Nous avons, depuis l'Antiquité, été pris dans des luttes. Pas seulement des guerres entre nations. Mais aussi des luttes à l'intérieur-même de telles nations...
    Des luttes entre le peuple et des dirigeants qui en abusent; des luttes entre ceux qui cumulent la plus grande part des richesses, et les masses; des luttes, entre ceux qui veulent sauver la planète, et ceux qui polluent pour s'enrichir Tout en étant déjà très riches)... Et cetera.
    Enfin, bref, nous avons TOUJOURS été impliqués dans des luttes. Parfois, carrément, dans des conflits entre le BIEN, et le MAL!
    Et cela continuera, M. Montmarquette, même si un jour nous réalisons l'indépendance du Québec! C'est la condition humaine.
    Vous ne devez surtout pas, surestimer la portée, d'une force politique telle que Québec Solidaire, à ce niveau-là! Et ce, même si un jour, Québec Solidaire réussissait à prendre le pouvoir.

  • Archives de Vigile Répondre

    13 décembre 2008

    Monsieur Montmarquette,
    J'ai voté PQ toute ma vie...je viens de les laisser tomber car je ne crois plus en leur intégrité.. j'ai voté QS et évidemment j'ai perdu mes élections..
    Par contre... j'étais très heureuse d'apprendre la victoire d'Amir Khadir....
    Ouf... enfin.. une voix !

  • Archives de Vigile Répondre

    13 décembre 2008

    Vous avez raison M. Montmarquette,
    Vous répondez aux Ignatieff et compagnies qui refusent d'admettre que la nation québécoise est une colonie opprimée.
    Je suggère que Québec Solidaire, le PQ, le PI, le PRQ, le Parti Jeanne de Lys et peut-être l'ADQ, préparent une déclaration à cette effet qui serait envoyée à l'ONU, à Ottawa, au Royaume-Uni, etc... et à tous les Québécois et Québécoises.
    Il est temps d'agir.
    Daniel Roy, C.A.