Les trois petits cochons

Tribune libre 2008

Qu’il gagne ou qu’il perde cette élection, le P.Q. vient d’atteindre les
sommets du ridicule et de l’insignifiance lors de cette campagne électorale
qui l’oppose aux deux autres coquilles vides, le P.L.Q. et l’A.D.Q..
Ces trois-là n’ont pas que le Q en commun. Les trois voient tout en rose.
Charest, s’est fait croire qu’il était un as de la finance. Marois, est en
pâmoison devant l’efficacité de la loi péquiste 101. Notre langue n’est
plus menacée. Il faut faire preuve d’ouverture. L’histoire et la
géographie, au moins, seront enseignées en anglais, à tous les jeunes
Québécois, dès le secondaire. Le parti de Dumont, lui, est en chute libre
dans les sondages. Dumont ne le dit à personne, mais au fond, il est
heureux quand même. Il se pense gagnant dans son comté. Le reste lui
importe peu.
Ils sont si roses qu’ils me font penser aux trois petits cochons. Les
trois se méfient du grand méchant loup canadien. Charest dit : « Si on est
gentil avec lui, il ne nous mangera pas. » Marois répond : « C’est bien
beau cela, mais il a faim! Pour le calmer donnons notre langue au loup. »
Dumont, après avoir fait semblant de réfléchir, déclare « O.K. ! »
Michel Rolland
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 0e9e3cf6eeb576dc463643c64d7a598a

Michel Rolland33 articles

  • 22 720

Libre penseur. Confiance limitée au système d’instruction. Étude de l’Histoire de l’Occident, de la préhistoire à aujourd’hui, Grèce, Rome, France, Angleterre, Italie et États-Unis surtout, en autodidacte. Lecture d’ouvrages qui ont marqué les différentes époques, dont la Bible œcuménique et certains philosophes sceptiques. Diplôme d’études collégiales. Intérêt particulier pour français roman, philosophie marxiste, sociologie et psychiatrie.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    27 novembre 2008

    "Les trois se méfient du grand méchant loup canadien."
    Le seul moyen légitime de considérer cet angle de la situation serait le point de vue de la négation des continents: Un globe terrestre, un peuple!
    Légitimer l'abdication d'une Nation minoritaire en Amérique sous prétexte que l'Occident a cannibalisé l'Orient au cours de l'Histoire...
    Un raccourci fort discutable puisque ça implique de se fondre dans le Canada, qui est une propriété des États-Unis, le pays qui continue de nous donner des cours de cannibalisme par les industries minières au Mexique, en Amérique du Sud et ailleurs, sans parler de ses autres appétits.
    Vaudrait peut-être mieux se fédérer aux pays émergeants pour lutter pour l'égalité des peuples oppprimés. Mais le début, c'est de se faire reconnaître comme pays qu'on tente encore d'anéantir, par la langue, le revenu, les communications...
    Le maoyen le plus immédiat d'y parvenir, c'est d'éliminer le loup dans la bergerie: URGENCE ! Union des parlants français en Amérique!