Le Canada a le devoir d'en faire autant

La Grande-Bretagne reconnaît l'échec du multiculturalisme en Europe

L'identité collective de l'État-nation doit primer

6fb8dd29624df3984bb4ab7dc487373a

Tribune libre

La lutte au multiculturalisme pernicieux et destructeur, à l’immigration massive débridée et défigurante, et à la migrance envahissante et non voulue, prend de l’ampleur et gagne en force grâce à l'appui de la population et des élus qui les représentent.


Il faut se réjouir que de plus en plus de pays combattent officiellement ces 3 fléaux  en prenant des mesures énergiques.


De son côté, la France vient tout juste d'adopter la Loi Immigration pour en contrer les excès.


Quant à elle, la Grande-Bretagne annonce à son tour son changement de position. Elle va même jusqu'à étendre le cuisant échec du multiculturalisme non seulement à elle-même, mais à l'Europe entière. Ce regard des plus lucide est tout à son honneur. C'est comme reconnaître et identifier tous les dégâts commis à la grandeur de l'Europe que d'aucuns cherchaient à dissimuler. On ne veut plus jouer à l'autruche. On admet que cette idéologie est impossible à appliquer en pratique.


L'expérience démontre qu'on ne peut mélanger avec succès que les rapprochés, les semblables, les frères d'âmes.


the-home-secretary-gets-it-but-are-the-conservatives-breaking-their-promises


Je vais maintenant citer les déclarations sans détour de la ministre de l’Intérieur de Grande-Bretagne, Madame Suella Braverman, dénonçant et condamnant les méfaits du multiculturalisme.


Lors d’un discours officiel à Washington, la ministre de l’Intérieur de Grande-Bretagne a parlé de la diminution des ressources du Royaume-Uni en raison de l’immigration clandestine due aux « taux de natalité élevés parmi les mères nées à l’étranger ».


Elle a également souligné « les menaces pour la sécurité publique », notant « des niveaux accrus de criminalité liés à certaines arrivées de petits bateaux ».


Elle a déclaré que le multiculturalisme avait « échoué » en Europe et menaçait la cohésion sociale dans l’État-nation.


Elle a déclaré : « Une immigration incontrôlée, une intégration inadéquate et un dogme erroné du multiculturalisme se sont avérés une combinaison toxique pour l’Europe au cours des dernières décennies. »


Elle a déclaré que le multiculturalisme « a échoué parce qu’il a permis aux gens de venir dans notre société et d’y vivre des vies parallèles », et même de « poursuivre des vies visant à saper la stabilité et à menacer la sécurité de notre société ».


La migration vers le Royaume-Uni et l’Europe au cours des 25 dernières années « a été trop importante, trop rapide, avec trop peu de réflexion sur l’intégration et l’impact sur la cohésion sociale », a-t-elle déclaré.


« Si le changement culturel est trop rapide et trop important, alors ce qui existait déjà est dilué. Et comme conséquence, cette culture fondatrice disparaîtra. »


Mme Braverman a déclaré que des milliers de places supplémentaires dans les écoles devront être créées en raison du « taux de natalité élevé parmi les mères nées à l’étranger ».


« Les personnes qui choisissent de traverser la Manche illégalement depuis un autre pays sûr ont déjà fait preuve de mépris pour nos lois », a-t-elle déclaré.


(fin des citations)


Source : Déclarations de la ministre de l’Intérieur de Grande-Bretagne, Madame Suella Braverman



Ces déclarations réfléchies résultant d'observations exactes reflètent les torts qu’on a fait subir aux populations occidentales contre leur gré en cherchant à les noyer dans le nombre, à attenter à leur modèle de société. C’est le signe d’un juste retour du balancier. Tous les espoirs sont maintenant permis pour entreprendre la revalorisation de l'esprit national, de l'identité collective historique, du Nous majuscule.



Personnellement, mes lecteurs savent que cela fait 15 ans que j’affirme cette position défendue dans des dizaines de mes articles. Je suis heureux de voir que j’avais vu juste, mais  ne faisant au fond que refléter les inquiétudes fondées de Monsieur-tout-le-monde. Le marasme migratoire dévastateur actuel était prévisible. Mais la défense des identités nationales historiques établies est enfin en train de reprendre son droit de cité, comme il se doit.


Justin Trudeau's Indian outfits mocked tirelessly on Twitter (PHOTOS) — RT  World News


Au Canada, le grand coupable est le Parti libéral du Canada aux vues mondialistes et post-nationales actuellement sous la férule du fédéraliste Justin Trudeau, qui s'est toujours vanté d'être le porte-étendard de l'idéologie mortifère du multiculturalisme et de son pendant perdant la diversité dilueuse. Honte à eux tous. Qu'ils reconnaissent cette monumentale erreur de jugement qui nuit depuis à l'évolution du pays et contribue à sa déchéance, son appauvrissement et son ensauvagement.



On ne peut que constater avec dépit l'ampleur des dégâts accomplis causés par le surnombre actuel d'immigrants décivilisateurs qui nous tiersmondisent à fond de train. Imaginez l'enfer si on en laissait encore entrer le double, le triple ou 10 fois plus. Ils sont des milliards à s'y préparer. Si on ne les bloque pas, ils vont tous s'en venir en masse, soyons-en certains. Bloquons-les tous avant qu'il ne soit trop tard.



Que le Québec de demain demeure le Québec de toujours. Le nôtre, et pas celui des autres.





Note: cliquez sur les termes surlignés en bleu pour approfondir davantage votre réflexion sur le sujet


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie808 articles

  • 1 397 734

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance vertueuse, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le bon peuple.

Plus de 805 articles publiés en ligne ont été lus un million 395 000 fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 14 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    8 janvier 2024

    Une vidéo pertinente en complément: La préférence nationale, majoritaire dans le Monde, est la base de l'Etat


    Alexandre Del Valle était l'invité de Sonia Mabrouk sur CNEWS lors de Midi News. Il a expliqué la nature géopolitique et civilisationnelle des problèmes posés par une hystérisation du débat sur la loi immigration adoptée par le Parlement et l'irresponsabilité de ceux qui amalgament le racisme, et la xénophobie au nécessaire contrôle des flux migratoires.


    Alexandre Del Valle sur LinkedIn : La PréférenceNationale majoritaire dans  le monde,est la base de l'Etat.Del…


  • Réjean Labrie Répondre

    7 janvier 2024

    À preuve que les citoyens européens en ont assez de l'immigration non-occidentales qui détériore et dénature, cette carte récente de l’attitude des pays de l’UE vis-à-vis de l’immigration:



    Cette carte, réalisée à partir de données d'Eurostat et mises en forme par Public Tableau, indique le pourcentage des Européens qui ont une opinion globalement positive vis-à-vis de l'immigration provenant des pays extra-UE. Plus le pourcentage est élevé, plus l'opinion est positive.


    Le tableau montre clairement que c'est l'opinion négative vis-à-vis de l'immigration qui l'emporte pratiquement partout, en jaune, orange et rouge.


    La carte indique que seule la Suède (en vert), qui a accordé l'asile a trois fois plus de réfugiés que l'Allemagne, le pays de l'UE qui en a accueilli le plus, est le seul pays de l'Union dont la population a une opinion généralement positive vis-à-vis des immigrés extra-UE.


    Source: La carte de l’attitude des pays de l’UE vis-à-vis de l’immigration


    Autrement dit, pratiquement plus aucun pays d'Europe ne veut se laisser submerger par les peuplades sous-civilisées qui abaissent les standards de vie occidentaux.


    La majorité des Européens affichent désormais une opinion négative de l'immigration massive invasive.


    Le Québec et le Canada doivent emboîter le pas et fermer les vannes de l'immigration submersive non voulue.