Des mesures concrètes sont nécessaires

Comment contrer le multiculturalisme?

Un appel à tous

Tribune libre


Deux récents articles parus sur Vigile démontrent la nécessité de combattre le dogme du multiculturalisme au Québec, source d'effritement de l'identité québécoise, outil néfaste d'assimilation de notre nation.


Je cite M. Bernard Landry:

Il faut nous rapprocher les uns des autres. Il est dans l’intérêt de tous d’avoir une solide culture commune. Notre patrie, c’est le Québec. Nous n’avons qu’à l’aimer ensemble et la rendre meilleure : nous rendrons ainsi oiseuses bien des discussions divisives. Aucun particularisme de doit nuire à notre cohésion nationale. Même si on peut garder l’amour d’autres terres, la nôtre est ici. Elle est vaste, belle, et elle nous est commune.

Référence: http://www.vigile.net/Multi-et-interculturalisme


Pour sa part, M. Éric Tremblay, chez du Parti Indépendantiste déclare:

Pour le Parti indépendantiste, le Manifeste pour un Québec pluraliste et la réplique d’un autre groupe d’intellectuels intitulée Pour un Québec laïque et pluraliste ne sont que deux thèses multiculturalistes à rejeter dans l’intérêt supérieur de notre Nation. Le premier fait la promotion d’un multiculturalisme religieux et le second fait la promotion d’un multiculturalisme laïque. Ces deux manifestes, à leur façon, annoncent la mort de notre projet d’indépendance nationale qui sera remplacé par une course partisane aux votes ethniques pour gouverner la Province of Quebec.

Référence: http://vigile.net/Pour-un-Pays-du-Quebec-libre-et#forum30018


Il faut maintenant s'interroger sur les moyens concrets à prendre pour combattre ce multiculturalisme qui affaiblit la nation québécoise et diminue d'autant les chances d'accéder un jour à la souveraineté. Quelles sont les mesures qu'un gouvernement responsable et conscient de l'enjeu devrait prendre?

Pour alimenter la réflexion, proposez à la Tribune Libre vos suggestions.

À vous la parole!
Réjean Labrie, de Québec, capitale nationale.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie541 articles

  • 1 012 900

Réjean Labrie, né en 1954, est originaire de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale à l’aide sociale.

Il est fier d’être un enraciné de la 10ème génération en sol natal.Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces cliques et élites qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelque 530 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partagé sa réflexion s'étendant sur une période de plus de 10 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    23 mars 2010

    Un bon moyen tout simple est de valoriser la culture Québécoise ainsi que nos réalisations. Il me semble que depuis peu, tout ce qu'on entend c'est à quel point certaines "cultures" sont riches, spéciales, uniques, etc... Cependant, je crois qu'il est dans l'intérêt commun (spécialement des parents et des professeurs) de redorer le blason Québécois. Nous sommes nous-mêmes une culture unique, riche et spéciale. Pourquoi se chercher ailleurs quand on peut se trouver chez-soi?
    Prenons pour exemple certains proto-intellectuels Cégepiens qui revendiquent leurs droits "fondamentaux" en se basant sur des révolutions non-accomplies de nations opprimés depuis des siècles. Il est grand temps que ces gens réalisent à quel point nous avons réussi à faire notre révolution ici, et ce d'une façon pacifique. Bref, un modèle pour la génération d'aujourdh'ui.
    Cependant, si nos jeunes tiennent tant à supporter des causes sociales, je crois qu'il est grand temps de leur faire comprendre la cause du Québec. Si on s'intéresse un peu à notre histoire, on se rend vite compte à quel point nous sommes, oui oui, des résistants! Et nous devons être fiers de l'être.
    N'ayons pas peur de notre passé, de notre folklore, de nos origines! Sans histoire nous irons nulle part. Il faut redonner la chance aux gens de reprendre leur fierté en leur nation, leurs héros nationaux et leur folklore!
    Le meilleur moyen de contrer le multiculturalisme est de crier haut et fort notre fierté d'être qui nous sommes! Un peuple fier, fort et résistant! Il faut cesser d'avoir peur de penser ce que nous pensons! Soyons maîtres chez-nous (en parlant de héro national - pourquoi pas!?). Faites des enfants!!!!!

  • Archives de Vigile Répondre

    20 mars 2010

    Nous ne pouvons combattre le multiculturalisme fédéral car il fait partie de sa constitution.
    Parcontre, l'affaiblissement momentané de la cohésion nationale des Québécois après l' imposition de la charte est entrain de rebondir en réflexe de défense de cohésion et même d'affirmation nationale !
    L'effet boomerang se fait sentir. Le multiculturalisme se transforme en l'objet principal du désir de séparation des Québécois. Il se transforme en une agression insupportable.
    Un gouvernement québécois nationaliste devrait fournir des subventions à des organisations civiles représentatives de la communauté des Québécois pour l'éducation des dangers du multiculturalisme.
    Le Québec n'a pas signé la constitution.