France 24, ou les nouvelles à la p'tite semaine... ?

De France 24 au Bloc Québécois, par le détour de la France tout entière

Tribune libre 2008

Att. : Direction de France24.com (webdesk@france24.com)

Antenne télévisuelle nationale française d'information
« Qui aime beaucoup châtie comme loup »
Att. : Direction de France24.com (webdesk@france24.com)
Antenne télévisuelle nationale française d’information

« Qui aime beaucoup châtie comme loup »

Baroudant dans l’espace franco-français depuis plus d’un an, j’ai eu maintes occasions, hélas, de m’attrister de la qualité de la télévision d’« ici ». De fait je me retrouve entièrement, et pour ainsi dire sans réserves, dans le commentaire critique suivant d’une compatriote publié sur la toile numérique il y a déjà quelques mois : « Azincourt court toujours »

Or compte tenu de la crédibilité intellectuelle que l’auditeur est en droit d’attendre, en particulier, d’une chaîne exclusivement destinée à l’information (et qui au surplus se définit elle-même comme étant la voie internationale française de l’information), j’ai toujours été étonné de devoir prendre acte combien sur France 24 « la priorité des priorités » semble être accordée à la juvénilité et au joli minois, sinon aux mensurations du tour de poitrine, des lectrices des téléjournaux diffusés en boucles le jour durant.
Mais il n’y a pas que cela. Loin s’en faut. Et après tout, pourrait-on me rétorquer illico et non sans raisons, même Arte (chaîne franco-allemande dite de culture...) nous admoneste en permanence des voix totalement infantilisées de femmes dans ses auto-promotions d’antenne. Comme si une femme, désormais, ne pouvait se révéler de quelque intérêt pour l’auditoire (outre son corps obéissant radicalement aux paramètres de l’idée que les directeurs d’antenne s’en font, directeurs qui semblent tous – et ne parlons pas de la pub – avoir freiné leur âge mental au stade de la pré-adolescence) que si celle-ci joue le rôle d’une enfant de six ou sept ans jouant elle-même... à la femme (fatale, bien sûr). Sidérant. Et primaire. Comme le tronc neuronal où baignent nos archaïsmes pulsionnels.
Vraiment, un siècle de féminisme intelligent pour en arriver là... ? M6, TF1, Arte, Cartoon, Histoire, Jimmy, C+Family, TV Breizh, Canal +, TSR, TPS Star, Virgin et TV5 Monde (que dis-je ? TV5-World, de son propre aveu ! chaîne internationale autrefois de qualité qui s’est laissée littéralement squattée par la programmation franco-française, notamment par ses pénibles « variétés » plus ou moins abrutissantes) : toutes des chaînes interchangeables... ?
Décidément, à l’instar de la télé étatsunienne, la télévision européenne ne recule plus devant aucun ridicule. Car la Suisse, la Belgique, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne, entre autres pays, disons-le sans ambages (en surplus de l’anglo-saxonie qui maintenant, et depuis toutes les strates de la société sans exception aucune, pénètre chaque phrase ou quasi de ces nations, révélant par là même un haut sens du mépris d’elles-mêmes), n’ont à ce sujet rien à envier au terrible manque d’imagination, à l’érotisation tous azimuts (voire obsessionnelle) de tout et de rien, ainsi qu’à l’indigence généralisée de la télévision – hormis exceptions rares – qui prévaut en France. Mais revenons plutôt à l’objet de la présente, soit : France 24.
En effet, au fil des mois je constatai à plusieurs reprises – et c’est sans compter ce qui (à l’instar de la so very important News, bien sûr, du divorce de la chanteuse Madonna) participe franchement de la « non-nouvelle » : « Le gouvernement français a l’intention de..., » prétend France 24, par exemple, alors qu’aucune annonce officielle de cet ordre n’aura été présentée au préalable par l’institution désignée (comme si à l’occasion France24 se faisait tout simplement la porte-parole tout à la fois « rassurante » et officielle de l’État même) – une « lecture », disons, quelque peu orientée des actualités. Ne fût-ce que par troncature des faits et des informations légitimes qui eussent dû y être associées minimalement – ce qui relève moins, j’en conviens, de la désinformation (foncièrement malhonnête par définition) que de la mésinformation (qui selon les cas relève ou de l’ignorance, ou de la paresse intellectuelle, ou du préjugé, ou de l’incompétence, ou de quelque autre attitude de même nature). Jamais à ce jour, toutefois, le phénomène ne m’était apparu aussi probant qu’au petit matin de ce 15 octobre 2008.
Ainsi, consécutivement au scrutin électoral qui s’est tenu la veille au Canada, France24 nous « apprend » la réélection du Parti Conservateur (quoique minoritaire, derechef) ; face incidemment à un Parti Libéral plus affaibli que jamais (ce qui est exact : une Opposition officielle qui aura eu grand’ peine à engranger 78 élus sur les 308 de l’ensemble du pays) et un NPD qui sort grandi (mutatis mutandis ce n’est pas inexact non plus) de cet appel pan-canadien aux urnes. Le hic, c’est que l’on n’a pas soufflé mot – rien de rien, néant, silence, zéro : ça n’existe pas ! – de l’autre grand parti en lutte sur la scène fédérale, soit le Bloc Québécois.
Or outre qu’il s’agit, symbole incarné du dysfonctionnement du Canada de tout temps incapable de composer avec la différence française en son sein, d’un joueur particulièrement important sur l’échiquier politique du pays (et dont le Québec constitue encore et toujours « l’envers d’un pays qui n’est ni pays, ni patrie », selon le mot fameux de Gilles Vigneault), et qui mêle passablement les cartes (avec bonheur, ajouterais-je) dans un État essentiellement anglophone où on dénonce avec violence le « gène congénital séparatiste du Québec » tout en ignorant, pourtant, opiniâtrement et avec superbe, ses aspirations légitimes (même à l’intérieur des frontières actuelles !), ledit Bloc Québécois récolta à lui seul, à la faveur de ces élections, et pour l’unique territoire du Québec, une députation de 32% supérieure au NPD pour tout le Canada (soit 50 des 65 sièges du Québec, eu égard aux 37 sièges pan-canadiens du NPD...).
Alors, simple et triviale question à France24.com : Est-ce donc là l’idée que vous vous faites d’une information crédible, pertinente, exhaustive et de qualité ???
Car enfin, si je veux bien constater (tout en la déplorant avec consternation, profonde déception aussi) la « politique » de banalisation à peine dissimulée de l’actuel président de la France à l’égard de ce pays en devenir nommé Québec, reste qu’il ne relève pas du mandat de France 24, sauf erreur (sur cette question certes, mais point seulement), de se métamorphoser de la sorte en instrument complaisant du pouvoir étatique de la République. En l’occurrence, la 5e.
Laquelle, rappelons-le pour mémoire, fut fondée par nul autre que le général de Gaulle, immense ami du Québec ; et dont vous, Français, commémorez rien moins que le jubilé cette année même.
Jean-Luc Gouin,

16 octobre 2008

Featured 9d70efc13bfcf28a347710d42fbdde90

Jean-Luc Gouin94 articles

  • 84 280

Chambrelan du verbe et indocile citoyen de la Cité (les dossiers de la Francité et de la « Question » nationale du Québec l’occupent – et le préoccupent – tout particulièrement), mais également docteur en philosophie diplômé de l'Université Laval et spécialiste nord-américain du penseur allemand Hegel, JLG a publié ouvrages et maint article portant pour la plupart sur celui-ci.



Hegel. De la Logophonie comme chant du signe, son dernier opus, fruit de trente ans de recherche, a été publié simultanément, en 2018, et aux PUL, à Québec, et chez Hermann à Paris.

 

Textes « citoyens » choisis de Jean-Luc GOUIN ( 1995-2018 )

( parmi quelques centaines, qui hélas ne vieillissent pas )

 

•• Les Bilinguistes. Grands sorciers des langues phagocytaires

•• Débat sur la langue dans le quotidien Le Devoir (Été de 1998)

•• Qui sort, digne ! Franchir le miroir de notre schizophrénie collective

•• Le Franc Pays. Québécois ou Québec coi ? (+ de 20 ans plus tard, rien n’a changé...)

•• Le Lys dans le lisier (Ou pourquoi l’Indépendance du Québec, en quelques mots)

•• Aux larmes citoyens ! (anthropoème en hommage à Gaston Miron)

•• Philippe Couillard : Le Philippe Pétain de notre temps (Lettre à mon premier sous - ministre)

•• Autres espaces de réflexion (Société, Culture, Politique... dont : Ouvrez le Feu ! , Liquider pour argent liquide , Halloween. Plaie ou plaisir de l’enfance ? , Interdit de ne pas fumer ! ...) 

•• De l’humain travesti en divin (modeste contribution au projet d’une Charte de la laïcité)

•• Précis sur la malhonnêteté intellectuelle (aussi nommée mauvaise foi)

•• L’Homme Prométhée (une forme de « CQFD » irrésistible aux textes qui précèdent...?)

 

 





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    3 février 2011

    les exemples fusent de la tunisie au yemen en passant par l'egypte un vent nouveau et fort sec pour les chefs d'Etats soufflent emportant avec lui les vestiges de temps ou la democratie etait un mythe un luxe pour le le peuple.Aujourdhui la grogne populaire symbole d'un ral bol se se fait sentir et fait echo dans d'autres Pays qui jusque là se croyait epargnés.Je veux parler de l'Afrique noir,ou au courant de cette année pas moins d'une dizaine auront à exprimer leur volonté via les urnes.le desir et en communion avec les freres arbes est qu'un tel vent souffle afin de balayer ces regimes dictatoriaux d'un autre age et souvent soutenus par les puissances.

  • Archives de Vigile Répondre

    12 janvier 2011

    Bonjour,
    c'est un message qui est un peu long , je le sais , mais prière d'essayer de le lire en entier , j'ai tant de choses à dire, mais , voilà
    je suis une citoyenne tunisienne, une mère de famille de 30 ans, faisant partie de la classe moyenne, mon avis est partagé par une majorité d'autres citoyens tunisiens, on est choqué et attristé par les dégâts occasionnés par des groupes de casseurs et de pilleurs, visant des lieux que nous tunisiens comme étant"sains", telles que les lycées, les banques, les centres de formations pour jeunes,les magasins, les centres Bricorama, les caves de vin a monoprix de Bizerte (ville au nord de la Tunisie touchée hier par les actes de violence) ...
    on trouve que de telles agissements n'émanent pas d'une volonté de faire avancer les choses et d'améliorer la situation de notre jeunesse, mais plutôt d'aggraver les faits et de détériorer notre beau pays. c'est carrément fou ce qui est entrain de nous arriver.la police ne peux plus cerner la chose. et c'est bien vrai que parfois on un nombre telle de casseurs que le nombre de policier présents sur les lieux devient illusoire. et c'est vrai qu'ils ont commis l'irréparable en tirant sur des civiles , mais je vous assure qu'on ne leur a pas laissé le choix. et actuellement c'est les militaires qui vont essayer de prendre la chose en main. il faut qu'on vous signale une chose, c'est que les manifestations pacifiques se font le jour, chose logique qu'on n'a rien à cacher et lorsqu'on veut faire passer des messages aux dirigeants , et non pas la nuit comme le font certains groupes qui n'agissent que la nuit, qui massacrent les propriétés privées et publiques et qui veulent après cela être respectés. là on est en face de 2 groupes , un premier qui veut vraiment faire évoluer les choses en Tunisie, créer plus d'opportunités de travail , de combattre l'injustice sociale et un deuxième groupe qui est poussé par la haine, l'état de folie collective, probablement aussi par certains groupes extrémistes qui sont jusque là existant en mode veille . il y'a un facteur aggravant, c'est celui des propos diffamatoires diffusés par certaines chaines qui n'apprécient déjà pas notre pays et qui ont trouvé le moment tant attendu pour enfoncer le clou dans le cœur de notre Tunisie.
    je ne sais pas si mon message veut dire quelque chose ou pas , je ne sais même pas s'il va être lu ou pas , je ne sais pas si on va rire de moi ou me prendre au sérieux , mais je prie tous les tunisiens , les vrais , ceux qui ont garder encore un peu de bon sens, de peser au bien de notre pays , on ne veux pas vivre sue nos terres la situation que vivent d'autres pays. on veut que ce cauchemar s'arrête. et on espère vraiment qu'il y'aura de bons changements vis a vis du peuple, et émanant de lui, dans les jours à venir.
    merci et que dieu nous aide à garder touts nos esprits afin de sauver notre peuple qui ne mérite pas ça. allez tout le monde à son poste 'j'ai un déjeuner à préparer et un enfant à lui faire faire ces devoirs.
    merci france 24 pour cet espace disons de psychothérapie de groupe. je rigole.