Soldat, quand tu reviendras...

Quand tu reviendras lacérédans un beau cercueilavec le rouge unifoliécomme lugubre linceulils béniront ta hardiessevanteront ton mépris du périlpoussant même la petitesseà verser de l’eau de crocodile.

Tribune libre - 2007

Quand beau et preux militaire

tu astiques tes mires

et rayes de la terre

jusqu’à en faire vomir

tu es victime et instrument

dans les coupables mains

de menteurs influents

à comportement deshumain.
Ton cerveau javellisé

par la désinformation

te fait un jugement paralysé

après une insidieuse formation.
Obéir dispense de penser

et tu développeras bientôt

bien des plaies à panser

dans ton ciboulot.
Matricule en uniforme

sans la moindre hésitation

on te chloroforme

pour l’ultime manipulation.
Quand tu reviendras lacéré
dans un beau cercueil
avec le rouge unifolié
comme lugubre linceul
ils béniront ta hardiesse
vanteront ton mépris du péril
poussant même la petitesse
à verser de l’eau de crocodile.
Quand tu rentreras handicapé

sur les chapeaux de roues

de ta précieuse vie amputée

on t’adressera des garde-à-vous

pour toute cette pseudo-liberté

inoculée à ces états dits vauriens

et pour cette démocratie patentée

qui t’aura charcuté pour rien.
Parents et amis défaits

femme et enfants dévastés

victimes des coupables méfaits

d’une politique pour s’approprier.
Existent des guerres inévitables

sorties d’une insensée fatalité

mais se trouvent aussi sur table

des conflits sertis d’inéquités

pour une opportunité de mourir

en se faisant servile apôtre

consentant à se détruire

pour la guerre des autres.
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 550900f130d875a76cec032283913664

Gilles Ouimet66 articles

  • 31 383

Né à Mont-Laurier en 1947. Études primaires à cet endroit. Études classiques à Mont-Laurier et Hull entre 1961 et 1968. Diplômé en histoire de l’Université Laval en 1971. Enseignant à la polyvalente de Mont-Laurier entre 1971 et 2005. Directeur d’une troupe de théâtre amateur (Troupe Montserrat) depuis 2000. Écriture pour le théâtre, notamment une pièce à l’occasion du centenaire de Mont-Laurier en 1985 (Les Grands d’ici), une autre à l’occasion du 150e anniversaire du soulèvement des Patriotes (Le demi-Lys...et le Lion) en 1987 (prix du public lors du festival de théâtre amateur de Sherbrooke en 1988 et 2e prix au festival canadien de théâtre d’Halifax la même année). En préparation, une pièce sur Louis Riel (La dernière Nuit de Louis Riel). Membre fondateur de la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides. Retraité de l’enseignement depuis 2005.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Laurent Desbois Répondre

    21 juin 2007

    « dans un beau cercueil
    avec le rouge unifolié
    comme lugubre linceul »
    Effectivement, une feuille d'érable rouge, c'est une feuille d'érable morte!!!
    Le Canada est le seul pays qui a une feuille morte sur son drapeau!!!!
    La feuille d’érable des patriotes était verte et bien vivante!!!!
    Longueuil (Québec)