Pourquoi sommes-nous si peureux ?

Tribune libre - 2007


[L’explication, vous la trouvez->10901] dans cette thèse de Mathieu Bock-Côté : [«
La dénationalisation tranquille »->rub573] Personne ne doit passer à côté de ce
document pour affronter pendant les Fêtes les cousins qui nous serviront :
« Encore la nation et la langue française ? Get a life ! C’est démodé!
L’ère est à l’ouverture sur le monde, non au repli sur le passé et à
l’isolement ! »
Mathieu refait l’historique de cette cassette qu’on nous a servie depuis
1995. Depuis l’héroïque déclaration de M. Parizeau : Battus par l’argent et
des votes ethniques (le love-in et les inscriptions massives de nouveaux
arrivants). Toute clairvoyante que fût la déclaration, elle fut dénoncée
d’abord par les tricheurs, ensuite par les médias inféodés à ce même
gouvernement anglocentriste, puis, comble de domination, par les ténors
indépendantistes eux-mêmes !
Ce fut le début d’une longue décennie de pensée canadianisée. Le
nationalisme banni, les souverainistes québécois, de peur d’être traités de
xénophobes, voire même de racistes, adoptèrent un discours défensif,
multiculturaliste canadien ! La langue ne pouvait plus être un motif de
fierté. Le peuple québécois ne pouvait plus être considéré comme peuple
fondateur, l’Histoire devenue taboue. Pour parler de culture de
convergence, il fallut glorifier le métissage et mépriser celle de la
majorité historique française. Ce processus de dénationalisation a culminé
dans l’affaire Yves Michaud. Celui-ci dut opérer un geste de rupture avec
le parti souverainiste tel qu’il cherchait à se redéfinir. Il invitait les
immigrants à nous accompagner sur le chemin qui mène à la maîtrise de tous
les outils de notre développement. Pendant la courte période qui conduisit
à sa malheureuse condamnation par l’Assemblée nationale de Lucien, il se
trouva même l’ineffable Bernard pour le dénoncer avec virulence, prenant
intégralement le tournant du pluralisme identitaire en disant de la société
québécoise qu’elle était « UNE NATION CIVIQUE INCLUSIVE QUI TRANSCENDE
TOUTE FORME D’ETHNICITÉ. » C’était la nouvelle marotte du QUÉBEC MODERNE
!… S’y sont engouffrés Louise Beaudoin (qui en paraît honteuse aujourd’hui,
comme d’autres) des jeunes souverainistes, tout heureux de se démarquer du
HONTEUX nationalisme francophone, et plusieurs membres éminents du PQ.
[Il a fallu que Pierre Dubuc sonne l’alarme en avançant que l’affaire
Michaud servait de prétexte à une offensive néolibérale qui s’attaque aux
fondements de l’existence même de la nation québécoise->http://archives.vigile.net/01-2/dubuc-neo.html]. Il parla à cet
égard d’une nation non plus québécoise mais montréalaise. Il aurait
pressenti ce qu’on a tenté de monter en épingle à la récente commission B-T
: [la scission du territoire québécois en deux : Montréal et les régions.
->10914]
La thèse que développe Bock-Côté approfondit ce cheminement de
dénationalisation anesthésiante dont nous peinons encore à nous sortir, à
cause, entre autres, des médias téléguidés qui ont intérêt à poursuivre la
manoeuvre. Objectif : que l’immigration massive (55,000/année) délibérément
non francisée par Charest NOUS ait noyés au vote démocratique, pour la
disparition non moins délibérée de la culture française d’Amérique : ONE
COUNTRY, ONE LANGUAGE. Voilà des propos que la faction assimilatrice
qualifiera de frileux, xénophobes et rétrogrades parce que orientés vers
l’indépendance du Québec français.
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Squared

Ouhgo (Hugues) St-Pierre196 articles

  • 147 093

Fier fils de bûcheron exploité. Professeur retraité d'université. Compétences en enseignement par groupes restreints, groupes de réflexion, solution de problèmes. Formation en Anglais (Ouest canadien), Espagnol (Qc, Mexique, Espagne, Cuba), Bénévolat latinos nouveaux arrivés. Exploration physique de la francophonie en Amérique : Fransaskois, Acadiens, Franco-Américains de N.-Angl., Cajuns Louisiane à BatonRouge. Échanges professoraux avec la France. Plusieurs décennies de vie de réflexion sur la lutte des peuples opprimés.





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    22 décembre 2007

    Monsieur Parent, voyez aujourd'hui le texte de Biz sur ledevoir à propos des célébrations du 400ième...
    On a dû l'accepter par erreur, croyant qu'il s'agissait d'humour. En tout cas, BRAVO, BIZ

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    20 décembre 2007

    M. Parent,
    Je faisais récemment un commentaire sur la dernière conférence de Mathieu sous le texte de M. Gendron(Lisée):
    ...il trouverait avec lui ce jeune aux convictions solides, Mathieu Bock-Côté. Car celui-ci mérite de bien meilleures salles qu’une Pizzeria à Repentigny où je l’ai entendu mardi passé. Il s’égosille sans micro dans ces petits rendez-vous depuis l’été, prêchant à de vieux fantassins un peu las, ouvrant les yeux à de jeunes ébahis, pas tout à fait dans le désert. Bénévole ?
    Il se fait accompagner de son père, ex-prof d'Histoire qui a semé chez-lui dès le jeune âge la graine indépendantiste. Il profiterait sans doute de vos services, surtout si vous maîtrisez la technique des micros personnels.
    Sur son site il publie son adresse courriel: mathieu_bockcote@yahoo.ca

  • Archives de Vigile Répondre

    20 décembre 2007

    Bonjour,
    Depuis des années que j'essaie de faire passer des textes dans Le Devoir mais ils ne sont jamais publiés. J'ai cessé de croire à la neutralité intrinsèque du Devoir. C'est tout de même le journal qui est le plus au centre. Votre texte est clair, concis et pourtant facile à comprendre. Comment se fait-il l'ensemble du peuple québécois ne semble pas se rendre compte du grrrrros sapin que lentement on lui passe sous le nez? Chapeau à Vigile pour permettre à ceux qui le veulent d'exprimer le fond de leur pensée.
    Au fait, j'aimerais bien un jour rencontrer M.Bock-Côté. Je suis équipé pour faire de la production vidéo professionnelle (prolotus.net) et à 66 ans, je peux me permettre de choisir mes contrats. J'aimerais bien me mettre au service de cette cause qui est la mienne et qui semble être la vôtre aussi. Savez-vous où je pourrais trouver ses coordonnées.
    Merci. Vous pouvez me rejoindre à: parivan07@videotron.ca
    Ivan Parent