Pour une quête de la dépendance

Nous tomberons bien bas de n’avoir su ordonner nos combats ou si bien su encombrer nos débats

Tribune libre

L’indépendance
_ c’est ni de gauche
_ ni de droite.
_ La souveraineté
_ a besoin des deux côtés.
_ En mode survivance
_ la division est mère
_ de dépendance
_ amère,
_ notre éparpillement
_ un inespéré don
_ pour les dominants
_ experts en unisson
_ La division
_ mère de chapelles
_ multiplie les religions
_ par où s’attèle
_ encore plus grande division
_ voilà qu’on tourne en rond
_ et dans cent ans ou environ
_ toujours nous en discuterons.
_ La dépendance
_ jamais ne s’embarrasse
_ de ceux qui embrassent
_ l’ambivalence.
_ Cela fera toujours l’affaire
_ de ceux qui s’affairent
_ de ceux qui nous mangent
_ pendant qu’on se perd
_ sur le sexe des anges.
_ Nous allons mourir
_ empêtrés dans les virgules
_ de nos rigides principes,
_ périr
_ écrasés sous nos scrupules
_ d’aveugles disciples,
_ dépérir
_ à organiser la maison
_ avant son acquisition,
_ languir
_ dans la prétention
_ de réussir sur deux fronts.
_ Nous tomberons bien bas
_ de n’avoir su ordonner nos combats
_ ou si bien su encombrer nos débats.

Featured 550900f130d875a76cec032283913664

Gilles Ouimet66 articles

  • 31 388

Né à Mont-Laurier en 1947. Études primaires à cet endroit. Études classiques à Mont-Laurier et Hull entre 1961 et 1968. Diplômé en histoire de l’Université Laval en 1971. Enseignant à la polyvalente de Mont-Laurier entre 1971 et 2005. Directeur d’une troupe de théâtre amateur (Troupe Montserrat) depuis 2000. Écriture pour le théâtre, notamment une pièce à l’occasion du centenaire de Mont-Laurier en 1985 (Les Grands d’ici), une autre à l’occasion du 150e anniversaire du soulèvement des Patriotes (Le demi-Lys...et le Lion) en 1987 (prix du public lors du festival de théâtre amateur de Sherbrooke en 1988 et 2e prix au festival canadien de théâtre d’Halifax la même année). En préparation, une pièce sur Louis Riel (La dernière Nuit de Louis Riel). Membre fondateur de la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides. Retraité de l’enseignement depuis 2005.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé