MJF - personne ne peut être tenu à accomplir l'impossible

Elle a tenu loin au delà du possible dans les circonstances. Et elle a fini par voir qu'on ne peut accomplir l'impossible, donc elle a décidé de tout quitter.

Tribune libre 2009


Monique Jérôme-Forget a démissionné. C'est un signe des temps. Il y en a qui se sont empressés de crâner et crier: "Bon débarras".
Ne dites jamais "bon débarras" en parlant de personne, peu importe que ce soit votre pire ennemi. L'adversité est un service essentiel à l'État. Le Québec est un État Nation. C'est à nous, Québécois, d'en faire la preuve et de le faire valoir, même si nous sommes reconnus comme État Nation.

Soyez au dessus de vos affects. Des propos comme "bon débarras" sont dignes des commérages de la corde à linge. Vous n'êtes plus des enfants.

Le départ de Madame Monique Jérôme-Forget, (je ne savais pas qu'elle a 68 ans, dix ans plus jeune que moi), EST UN SIGNE DES TEMPS.

C'est la seule manière de le voir et de s'en servir pour mettre en pratique les deux premiers principes de stratégie d'État: Appréciation rigoureuse, correcte, impartiale, objective et compétente du contexte et de la situation.

À défaut de saisir le sens de ces principes, vous n'irez pas plus loin que la corde à linge à "môman".

Monique Jérôme-Forget était l'homme de confiance de Jean Charest. Je ne me rétracte pas. Une femme de cette trempe est un homme sans sacrifier sa féminité. Une vraie femme est aussi un homme et un vrai homme porte en lui les caractères d'une femme, sans sacrifier sa virilité, loin de là. Un vrai homme et une vraie femme sont des êtres complets. On se comprend??

Comme la grosse Angela Merkel qui mène l'Allemagne actuelle, sans se laisser influencer par Sarko my boy, ou, Vladimir Poutine, qui a les yeux tout croches et tout pleins d'eau lorsqu'il la voit. Il ne pensait jamais se faire planter par elle en plein Kremlin devant tout le monde. Mais elle a été polie, n'a pas sacrifié sa dignité et n 'a pas fait exprès pour l'humilier. Sauf que le petit Vladimir avait affaire à plus fort que lui.

Ce sont des gens de ce genre qui transforment l'humanité.

Comme Michèle Bachelet du Chili, qui est bien plus un homme que le pauvre Allende qui est allé mourir sur les barricades. On va en parler des barricades à Saint Eustache samedi qui s'en vient. Le temps du pelletage de nuages est fini au Québec. C'est le temps de tomber les pieds par terre. On se comprend??

Donc, Monique Jérôme Forget était l'homme de confiance de Charest. À 68 ans, on a un moral à toute épreuve. On a la couenne dure, extrêmement dure. On ne brise plus comme du cristal, ce à quoi sont exposés les jeunes.

Si elle a démissionné, c'est qu'elle réalise que personne ne peut être tenu à accomplir l'impossible.

C'est un SIGNE DES TEMPS. C'est la seule manière de le voir. Laissez faire les affects et les fantasmes. Laissez faire les photos des journaux qui faussent les perspectives. Celle du Devoir de ce matin la représente très bien, cependant. D' autres en présentent une image fausse.

En vrais stratèges de l'État, sortis des jupes de maman et des fantasmes de l'enfance, pensez aux conséquences de cette démission. Elle a tenu loin au delà du possible dans les circonstances. Et elle a fini par voir qu'on ne peut accomplir l'impossible, donc elle a décidé de tout quitter.

Ce faisant, elle nous envoie un message: A vous indépendantistes de prouver que c'est vous qui faites la meilleure appréciation du contexte et de la situation et que vous allez trouver les solutions qui conviennent, comme des gens qui possèdent à fond le sens de la stratégie d'État.

À gens intelligents, peu de mots suffisent. Aux idiots, il faut tout dire, tout, sans omettre le moindre point sur les i. On se comprend??

Et qu'on se débarrasse de ces enfantillages.

JRMS

Featured 751d93ca198caacf4590a022022f5bc8

René Marcel Sauvé217 articles

  • 236 124

J. René Marcel Sauvé, géographe spécialisé en géopolitique et en polémologie, a fait ses études de base à l’institut de géographie de l’Université de Montréal. En même temps, il entreprit dans l’armée canadienne une carrière de 28 ans qui le conduisit en Europe, en Afrique occidentale et au Moyen-Orient. Poursuivant études et carrière, il s’inscrivit au département d’histoire de l’Université de Londres et fit des études au Collège Métropolitain de Saint-Albans. Il fréquenta aussi l’Université de Vienne et le Geschwitzer Scholl Institut Für Politische Wissenschaft à Munich. Il est l'auteur de [{Géopolitique et avenir du Québec et Québec, carrefour des empires}->http://www.quebeclibre.net/spip.php?article248].





Laissez un commentaire



6 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    14 avril 2009

    M. Sauvé,
    Je lisais votre article avec délectation, pourquoi? Au-delà des insultes bas de gamme qu'on peut lui adresser, au-delà des tromperies, mensonges et autres entourloupettes qu'ele nous a servis, il faut admettre qu'elle était située un cran plus haut que ses homologues. M.Sauvé, quoi que vous disiez et de quelle façon vous le disiez, il y aura toujours des Michel G. et consorts qui interpréteront vos textes à leur manière faussant totalement le sens profond.
    Dans Vigile ou ailleurs, il ne faut pas aller trop dans les subtilités même celles qui nous apparaissent très claires.
    En ce qui concerne son ex-chef, ce vil personnage, les mots, même les plus acides, ne sont plus assez forts pour le décrire. Je ne me suis pas gêné d'ailleurs pour illustrer mes propos.
    Bref, bravo encore M.Sauvé.
    Ivan Parent

  • Archives de Vigile Répondre

    13 avril 2009


    Je ne l'ai pas louangée et je n'ai pas parlé de grandeur non
    plus. J'ai seulement écrit qu'elle est tenace et réaliste. Il
    est évidenet qu'elle a dépassé plusieurs sinon beaucoup d'
    hommes de son clan, Qu'elle ait employé ses talents pour
    servir une mauvaise cause ne change rien à ses talents.
    Autrement, elle me laisse froid. J'ai la couenne dure.
    Je ne suis pas entiché d'elle et d'autre part, je ne suis
    pas en faveur qu'on l'insulte. Comme militaire, j'ai appris
    à me montrer respectueux envers l'ennemi, qui reste l'ennemi.
    Tous, vous omettez la phrase la plus importante de mon
    message:
    L'adversité est un service essentiel à l'État.
    Cette adversité, elle nous l'a bien servie.
    JRMS

  • Archives de Vigile Répondre

    13 avril 2009

    Mais qu'est-ce que c'est que ce discours confus sur la grandeur de Jérôme-Forget?
    Il faut vraiment être très vulnérable au discours médiatique de l'Autre pour aboutir à un tel constat. S'il n'y a pas vraiment de bon débarras à dire c'est que celui qui la remplace sera encore pire puisqu'il vient directement de ce fameux "Québec inc" qui s'est reviré de bord pour partir avec la cagnotte.
    Cette fois monsieur Sauvé il faut le reconnaître: c'est vous qui êtes pris dans vos affects. Madame Forget n'était qu'un clown qui égayait la galerie. Elle pouvait dire de très grosses niaiseries sans se démonter et mentir avec aplomb, soit. Mais cela suffit-il à en faire une politique admirable?
    Elle a encaissé, c'est tout. Et elle "rit sur le chemin de la banque".

  • Archives de Vigile Répondre

    13 avril 2009

    Je n'ai que de la gratitude pour votre texte de matin 13 avril.
    Il faut se tourner la langue 7 fois avant de faire un commentaire. Mde Forget a eu une formation à Mc Gill et elle a prouvé que c'était vrai.
    Elle a eu le courage d'admettre que nul n'est tenu à l'impossible, et la vérité devra éclater.
    Salutations
    le grand roch

  • Archives de Vigile Répondre

    10 avril 2009

    Bonjour M.Sauvé
    J'ai lu vos livres dédié à la géopolitique du Québec. Plusieurs devraient aussi le faire. C'est indispensable pour ceux qui veulent connaître notre vrai réalité.
    Plusieurs bibliothèques en possèdent des exemplaires.
    Salutations

  • Michel Guay Répondre

    9 avril 2009

    C'est vous qui semblez avoir des affects pour cette videuse de ma Caisse de retraite et qui part comme une ''voleur'' après nous avoir menti comme une ''bandit''pour se faire réélire avec son option anti Québecoise fédéraliste à tous prix.
    Bon débarras et celui qui va les remplacer LE RACCOUCIT qui servit de taupe contre le PQ n'est pas mieux qu'elle , j'en ai la certitude
    Et 99% des combats se gagnent hors guerres, pour ceux qui se tiennent debout , et 100% des combats avec guerre sont perdus d'avance en blessant à mort toute la nation autant les nations d'agresseur fédéralistes que les nation d'agressés indépendantistes .
    Elle a acomplit l'impossible en livrant la Caisse de Dépôt du Québec à un Ontarien du Conseil privé royaliste canadian de la loge anti Québec de Gesca.