Lettre aux députés du PQ

c'est dans les prochaines semaines que l'on va voir qui sont les vrais et qui sont les profiteurs, qui va faire partie des vrais bâtisseurs et qui va faire partie des vils ''loosers''

Pacte électoral - gauche et souverainiste

Cher député,
C'était écrit dans le ciel que la crise que le PQ et le Québec vivent en ce moment devait arriver. On ne peut pas toujours ''pousser mémé dans les orties' éternellement sans mériter un jour une sévère réprimande. La lettre des ''jeunes'' du PQ à Jacques Parizeau est d'un ridicule consommé. Premièrement de tous ces ''jeunes'' il n'y en a que trois de vrais. Dans la mi-trentaine et même dans la quarantaine, ils sont jeunes si nous les comparons à Jacques Parizeau mais, SVP, cessez de vous moquer du public. Vous réagissez comme de vieux députés sclérosés par le ''pouvoir'', des bénis-oui-oui semblables aux députés du PLQ, prêts à voter n'importe quoi si le chef le dit, comme des enfants devant mme. la directrice.
La gouvernance de Mme. Marois est de la bouillie pour les chats, elle n'est pas crédible, comme son auteur d'ailleurs, de la petite politique politicienne pour apaiser la population crédule en attendant que sa chef soit élue première première ministre de la PROVINCE de Québec. Si vous croyez à ça je vais réserver mes commentaires pour ne pas vous insulter inutilement mais si vous n'y croyez pas, pourquoi approuvez vous tout ce qu'elle veut faire gober au peuple? Si c'est ça, vous êtes au mieux malhonnêtes et au pire comme les députés du PLQ.
Quatre d'entre vous ont eu le courage de leurs opinions, et les autres? Pour une fois que des députés ont du courage il se trouve des personnes pour le leur reprocher. Lors de la dernière campagne électorale dans mon comté, en 2008, le comté de Terrebonne, j'ai offert mes services bénévoles à M. Mathieu Traversy. Il n'en a pas voulu mais cela est son privilège. Je lui avais aussi communiqué mes appréhensions sur les politiques démotivantes de Mme. Marois mais, bien sûr, avec la foi inébranlable d'un enfant à sa première communion, il a défendu ses politiques. C'est bizarre car Mme. Marois s'était opposée à son investiture, mais bon, la foi c'est la foi, croire sans réfléchir. On peut le comprendre mais actuellement, le PQ ne passera pas la prochaine élection et s'en va directement sur la mur de la disparition comme le BLOC si sa gouverne de chef et de mode de fonctionnement ne change pas, il sera emporté par une vague ''mauve'' comme je l'appelle, il n'est plus crédible. En 2008 j'ai voté pour M. Traversy par solidarité avec l'indépendance et aussi parce qu'il était jeune et que j'étais particulièrement heureux de voir un jeune entrer dans la ''Guerre Sainte'' de l'indépendance.
Aujourd'hui, je suis politiquement envahi par une profonde déception. À moins d'un revirement tout à fait inattendu, je ne vais pas voter PQ à la prochaine élection, pour la première fois depuis des lustres. On ne me gardera plus en otage pour l'indépendance. Je ne vais plus cautionner les conneries de Mme. Marois et de sa clique en vous emportant tous dans le tourbillon de son manque de vision. Comment pouvez -vous approuver une loi comme la 204 limitant la liberté de votre population, une loi aussi anti-démocratique? Êtes-vous aveugles ou retors? Comment pouvez-vous approuver une loi qui va faciliter une entreprise privée à soutirer d'importants montants d'argent à tous les citoyens pour payer un stade qui ne va profiter qu'aux riches, aux millionnaires? Ne vous leurrez pas, si le stade est construit, ce n'est pas le peuple qui va pouvoir se payer les billets pour assister à des spectacles ou du hockey, soyez tout de même un peu réalistes. Si il y a des profits, c'est le privé qui va ramasser et si il y a des pertes, c'est public qui va payer et vous appuyez ça?
Le centre Bell à Montréal a été payé par le privé, on n'a pas demandé aux gens de la ville de Québec de payer pour ça. Récemment on vous a demandé de féliciter les USA pour l'assassinat d'un homme supposément vivant au Pakistan. Il était mort depuis décembre 2001, c'est une vaste arnaque politique ''made in USA' et vous avez approuvé ça!?!! À quel titre? Sa responsabilité dans la destruction des tours jumelles n'avait jamais été prouvée et vous avez approuvé son assassinat, un meurtre crapuleux, en êtes-vous conscients? Vous rendez-vous compte ce que veut dire être un béni-oui-oui?... regardez-vous dans la glace.
Je vois qu'on peut vous faire gober n'importe quoi et vous voudriez que l'on vote aux prochaines élections pour un parti dirigé par une femme qui a mis de côté l'indépendance, raison première de l'existence du PQ, en plus de vous faire voter des ignominies? Non merci, et, croyez-moi, si vous restez dans le giron de cette dame, vous comprendrez ce qui est arrivé à vos confrère du BLOC. La population est tellement ''tannée'' des politiques des ''à peu près'' et des conneries qu'elle est prête à jeter dans la gueule de n'importe qui et, croyez-moi, il y a de la concurrence pour accueillir les péquistes déçus.
Si vous ne voulez pas prendre conscience de ce qui se passe, restez dans votre bulle, elle est sur le point d'éclater comme une bulle de savon. Comprenez que le peuple qui vote ne vous suit plus sauf les crédules bien sûr.
Vous avez peut-être peur de perdre les avantages monétaires et autres de la députation mais c'est dans les prochaines semaines que l'on va voir qui sont les vrais et qui sont les profiteurs, qui va faire partie des vrais bâtisseurs et qui va faire partie des vils ''loosers''.
Ivan Parent

Featured a3e971571ab3c25a01e01d56d6b9d9d3

Ivan Parent403 articles

  • 367 547

Pianiste pendant une trentaine d'années, j'ai commencé
à temps partiel d'abord à faire du film industriel, de la vidéo et j'ai
fondé ma compagnie "Les Productions du LOTUS" Les détails seront visibles sur mon site web.
Site web : prolotus.net





Laissez un commentaire



7 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    14 juin 2011

    Les perceptions,
    En politique surtout, les perceptions (impression du moment) que véhiculent la partie adversaire à la souveraineté du Québec font plus de dégâts à la cause que toutes les remises en question des militants sur le pourquoi, le comment et le quand de la souveraineté.
    Les caricatures farcies en boucle à chaque matin, les photos souvent manipulées pour accentuer un trait significatif d’un visage, des colonnes de mots en première page à partir de détails insignifiants deviennent une perle pour la plume, des suppositions deviennent des affirmations après quelques jours en première ligne, etc …
    La manipulation de l’information, voilà ce que réussit le mieux l’adversaire à la cause, jusqu’ici ils sont encore considérés comme adversaire, sans modération. Les Québécois ne soupçonnons même pas quelles cartes ils joueront en temps et lieux, alors nous pourrons enfin identifier l’ennemi à sa mesure.
    Quelle stratégie adopter devant les tactiques adverses ?
    Je crois que nos Grands Penseurs et Stratèges souverainistes devraient mettre beaucoup plus d’énergie là-dessus que ce qu’on entend sous la moustache de mon oncle souverainiste.
    La semence est en terre, le temps fera son oeuvre.

  • Archives de Vigile Répondre

    13 juin 2011

    Monsieur Parent a raison.
    Le PQ devrait se concentrer sur une seule question d'ici la prochaine élection: L'INDÉPENDANCE.
    Comme Pierre Bourgeault le pronait, une élection référendaire.
    La prochaine élection devrait être rendue claire par Marois: Si elle est élue, c'est l'Indépendance. En bas de cela, je ne voterai PAS pour elle.
    Cette déclaration d'indépendance devrait être unilatérale.
    Il faut cesser de travestir le PQ comme c'est le cas en ce moment.

  • Archives de Vigile Répondre

    13 juin 2011

    À la lecture de textes et commentaires présents sur Vigile, en plus de conversations que j'ai eu avec des amis, un de ceux-ci me faisait remarquer que cette caricaturale lettre des ''jeunes'' péquistes à M. Jacques Parizeau aura dû être approuvée par bureau de la censure du Parti québécois avant de paraître. Le contraire serait très surprenant, les initiatives ''privées'' étant rabrouées dans cette formation politique. Pour avoir laissé passer ça, la direction du PQ, Marois en tête, doit être aux abois On tente de faire porter le chapeau de la zizanie à M. Amir Kadir, on dénigre les protestataires et on tente de faire passer cette m...marmelade sur le dos des supposés jeunes du parti. J'aimerais bien entendre de vrais jeunes qui ont cru au Pq ce qu'ils en pensent, cela pourrait être intéressant et instructif sans oublier le fait que Mme. Marois a eu le culot de souhaiter que J J Charest passe la loi 204 au baillon, c'est dégoûtant. Cela aurait eu comme effet de court-circuiter ses propres troupes, d'empêcher toute controverse et c'est elle qu'on dit conciliante, à l'écoute de ses ouailles? Elle les a trahis ainsi que toute la population du Québec. Que faut-il de plus?
    Ivan Parent
    PS: ne ratez pas dans l'onglet Actualité la chronique de Patrick Bourgeois: Le fou du roi aux commandes !, c'est à ne pas rater.

  • Archives de Vigile Répondre

    13 juin 2011

    M. Parent les carriéristes péquistes autonomistes forment la très grande majorité des membres et dirigeants du PQ actuel. Pour ma part j'ai douté dès la première tentative de Pierre Marc Johnson d'évacuer le projet de souveraineté du programme du PQ que ce parti évoluait vers un membership d'allégeance provincialiste autonomiste. Jacques Parizeau a alors repris de mains fermes le projet de pays, raison première de l'existence du parti.
    Dès 1996 avec Lucien Bouchard j'ai décroché de ce parti sachant pertinemment que ce dernier allait tasser ce qui restait d'indépendantistes, cette saignée s'est lentement et irrémédiablement poursuivie jusqu'à ces derniers jours. Comme Richard Le Hir dans son dernier billet sur Vigile le mentionne il est rendu minuit moins cinq au PQ avant qu'il signe lui-même son arrêt-de-mort.
    Contrairement à Richard Le Hir je ne crois pas aux miracles. Je n'ai plus aucun espoir d'un retour du PQ à sa raison première d'être. S'il survit comme parti provincialiste il aura usurpé le nom que lui avaient donné les indépendantistes en 1968; je devrai alors combattre, à la vie à la mort, ces usurpateurs.

  • Archives de Vigile Répondre

    12 juin 2011

    Québec veut un amphithéâtre comme le centre Bell pour présenter des spectacles d'envergure international. Quelle place comptent-ils accorder à nos artistes québécois. A ma connaissance les Richard Desjardins et autres artistes porteurs de notre culture ne se sont jamais produits au centre Bell. Je vais donc payer pour me faire imposer une culture anglo-saxone... Je ne suis pas d'accord et mes députés préférés jeunes et vieux appuient cette situation.
    Sniffer le ligne du parti devrait être déclarée drogue illicite au même titre que la marijuana, la feuille de coca et la saveur d'un "cul léché" (excusez la vulgarité...c'est un peu comme un anti-dépresseur).
    Noel

  • Archives de Vigile Répondre

    12 juin 2011

    M.Parent,
    l'analyse que vous faites du PQ vous appartient ,mais ne pensez pas qu'elle est partagée par tous.Comme journaliste vous devriez prendre un peu de recul avant d'écrire ,vos émotions y seraient plus modérées.
    Qu'est ce que Ben Laden vient faire dans votre article ? Vous pensez détenir les réponses à tout ,même de choses qui peut être vous dépassent.
    Malgré certains arguments qui m'ont intéressé,à mon avis,votre article réflète plus vos frustrations envers le PQ qu'une analyse cohérente.

  • Archives de Vigile Répondre

    12 juin 2011

    Merci Monsieur Parent d'être aussi incisif. Cela fait plusieurs années que je dénonce les tergiversations et la veulerie de nos élus souverainistes. Ce que je disais était perçu comme des invectives, mais ce n'était rien à comparer de ce que vous écrivez. Le temps du politiquement correct est révolu, car on ne fait pas juste tourner en rond, on tourne en spirale vers le fonds. En espérant que votre indignation devienne contagieuse et que nous pavions enfin la voie vers notre indépendance nationale.
    Daniel Roy, C.A.