Ci-git le Québec, mort de peur !

La population en a assez de cette parlotte nationale, elle veut des actions mais n’en a pas

Pacte électoral - gauche et souverainiste

Dans le Devoir de ce matin (12 juin 2011), nous avons la désagréable surprise de voir M. François Legault, si sa formation, la CAQ, devenait parti politique, prendre 33% des votes contre 21% pour le PQ dirigé par Mme. Marois et 20% pour le PLQ dirigé par M. J J Charest!
Vous rendez-vous compte où nous en sommes rendus? Mme. Marois a 1 seul petit point devant Ali Baba Charest et ses 40 voleurs, celui-là même qui pue la corruption, le mensonge et la rouerie. Qu’est-ce que ça prend pour que les inconditionnels de Mme. Marois réalisent qu’elle nous mène directement sur un mur?
Le BLOC a subi le 2 mai un tsunami orange. La mièvrerie du PQ n’y est pas étrangère. Si rien ne se passe dans ses rangs, le PQ verra une vague mauve, annonciatrice de mort. La population en a MARRE de l’inaction, la population en a marre de l’attentisme, des faux semblants, la population n’en peut plus de rêver à une libération prochaine qui ne vient pas parce que la chef du seul parti susceptible de la réaliser n’y croit pas. La population est ‘’tannée’’ de la petite politique politicienne à la petite semaine. J’ai l’air de frapper toujours sur le même clou mais qui est à la tête du PQ, qui a choisi son entourage, ses conseillers et conseillères, qui a tenté de faire passer des politiques édulcorées de bonnes gouvernances ou de la parlotte nationale. La population en a assez de cette parlotte nationale, elle veut des actions mais n’en a pas. J J Charest, à l’Assemblée Nationale, une fois les caméras fermées, se moque ouvertement des esclandres spectacles de Mme. Marois.
La population ne réagit pas toujours rapidement mais avec les nombreuses gaffes, les erreurs majeures de Mme. Marois, l’appartenance au PQ ainsi que le désir d’indépendance se sont érodés lentement mais sûrement. Au 400ième de la ville Québec, nous nous sommes fait scandaleusement voler ces manifestations par le fédéral sous la houlette des collabos. Qui a manifesté, qui s’est indigné de ces manipulations? Mme. Marois? …. elle était en vacances? Non, absente comme d’habitude quand elle devrait être aux premières loges, ce sont des citoyens engagés, de vrais patriotes ainsi que des membres du RRQ, le Réseau de Résistance du Québécois, mouvement pacifiste s’il en est, qui étaient aux barricades. Il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles, cette absence n’est pas passée inaperçue.
Sa crédibilité associée au PQ s’est érodée lentement mais sûrement. Elle a eu le temps de se réorienter mais ne l’a pas fait. Elle a préféré ne pas faire de vagues pour être certaine de ne pas faire peur au monde pour être réélue première ministre de la PROVINCE de Québec. Nous, les indépendantistes, n’en avons rien à foutre de la fonction de premier ministre, nous voulons un ou une chef d’état qui prenne ses responsabilités.
Mme. Marois a préconisé le bilinguisme dès la petite enfance à l’école primaire. A-t-elle oublié que le bilinguisme est la porte grande ouverte à l’assimilation. Au fond, c’est peut-être ce qu’elle désire, à l’instar de Lucien Bouchard. Je n’ai rien contre l’apprentissage de l’anglais mais après que la langue maternelle, le français, soit bien intégrée, ce qui n’est définitivement pas le cas actuellement. Il est très enrichissant d’apprendre une autre langue, l’anglais, l’espagnol et pourquoi pas le chinois, la prochaine langue universelle. À travers la planète, dans les pays qui ont favorisé le bilinguisme, cela a toujours profité à la culture dominante et à l’assimilation, ici, c’est l’anglais. L’anglais est encore très fort mais avec la désintégration lente mais inexorable des USA, l’anglais, à l’instar du dollar US, va perdre de son importance. Les anglo-saxons ont dominé depuis quelques centaines d’années et rien n’est éternel, sauf que le Québec lui, petite enclave dans ce monde anglo-saxon de l’Amérique du nord, est beaucoup plus vulnérable.
Si nous voulons survivre, nous n’avons pas le choix que de nous unir et agir, pas faire de la parlotte politicienne. Il est très réducteur de rabaisser ce qui se passe actuellement à du machisme, de l’antiféminisme; c’est déplacer le problème, refuser de le voir. Il ne s’agit pas ici d’hommes ou de femmes mais de quelqu’un de sérieux et de crédible à la tête des troupes. J’ai même dit à plusieurs reprises que j’aurais un préjugé favorable à la venue d’une femme, une pensée nouvelle, faire les choses autrement… mais pas Mme. Marois. Elle a eu le temps de s’affirmer et ne l’a pas fait ou du moins très maladroitement, n’en déplaise aux inconditionnels.
Au lieu de dénigrer ceux qui ont eu le courage de s’affirmer au PQ, tentons plutôt d’analyser ce qui ne va pas à l’intérieur de cette formation politique sclérosée. Ce qui est arrivé devait se produire; alors maintenant, enlevons nos œillères réductrices de préjugés. Nous avons toujours reproché à nos élus de manquer d’honnêteté, de ne pas toujours suivre les lignes de parti, mais maintenant que quatre d’entre eux l’ont fait, nous allons leur jeter la pierre?!? Soyons congruents SVP. Il est facile de blâmer à gauche et à droite quand on ne veut pas voir le problème de fond.
Si le PQ réussit à faire un ménage en profondeur à sa direction et dans ses structures, si Mme. Marois démissionne, ce qui est hautement improbable, le PQ et le Québec pourront peut-être s’en tirer, sinon c’est l’hécatombe politique et l’envahissement du fédéralisme canadien assimilateur.
Peut-on envisager la formation d’un nouveau parti indépendantiste? C’est risqué mais que pouvons-nous faire d’autre? Quand le bateau coule, on prend la dernière bouée.
Une chose que je ne voudrais jamais voir, c’est une pierre tombale sur laquelle serait inscrit : Ci-git le Québec, mort de peur!
Ivan Parent

Featured a3e971571ab3c25a01e01d56d6b9d9d3

Ivan Parent403 articles

  • 367 549

Pianiste pendant une trentaine d'années, j'ai commencé
à temps partiel d'abord à faire du film industriel, de la vidéo et j'ai
fondé ma compagnie "Les Productions du LOTUS" Les détails seront visibles sur mon site web.
Site web : prolotus.net





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    11 juin 2011

    Vous avez raison Monsieur Parent. Votre texte m'a incité à écrire aux trois partis souverainistes:
    @ Parti Québécois;
    @ Québec Solidaire;
    @ Parti Indépendantiste,
    Veuillez S.V.P. mettre de l'eau dans votre vin et former une véritable alliance afin de faire du Québec un pays et de battre Charest et Legault, tous deux des traîtres, car l'un est fédéraliste et l'autre est pour le statuquo, donc le fédéralisme.
    Regardez les sondages: http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2011/06/20110611-145924.html et les critiques: http://www.vigile.net/Ci-git-le-Quebec-mort-de-peur
    On commence à en avoir marre de vos divisions en ce qui a trait à la façon de faire du Québec un pays. À cause de vos divisions et de votre manque de courage (P.Q., Q.S. et P.I.) on tourne en rond et on reste dans l'opposition ou dans l'ombre.
    Il y a maintenant une Milice québécoise pour la protection du territoire http://www.cyberpresse.ca/environnement/dossiers/gaz-de-schiste/201106/10/01-4408098-gaz-de-schiste-des-menaces-contre-lindustrie.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS2 qui profère des menaces des plus justifiées. Qu'attendez-vous? Une prise de la Bastille québécoise.
    De plus, allez-vous enfin la faire la promotion de la souveraineté et le procès du fédéralisme? Je peux vous en donnez plusieurs milliers de raisons de faire du Québec un pays.
    Entendez-vous, ou je prévois que cela va aller mal, très mal au Québec: chaos, assimilation, exploitation, etc.
    Daniel Roy, C.A.

  • Archives de Vigile Répondre

    11 juin 2011

    M.Parent,
    Tout comme vous, depuis quelques temps je crois qu'il est temps qu'un nouveau parti voit le jour. D'ailleurs, "voit le jour", n'est pas la bonne expression, nous sommes tous déjà là.
    Le nombre d'auteurs/lecteurs prenant position ici sur Vigile.net augmente au fil des mois. Pourquoi, si ce n'est que l'appui au PQ commence à nous sortir par les oreilles.
    Chaque fois où Mme Marois a été absente de l'avant-scène à des moments cruciaux pour les Québécois, tel les gaz de schiste, la loi 115, même si le PLQ est majoritaire, pourquoi ne pas avoir provoqué des mouvements populaires qui auraient mobilisés les Québécois recréant enfin la confiance perdue envers le parti.
    Si du moins, celui-ci avait appuyé les constestations citoyennes, mais non, quelques vagues médiatiques pour la forme, rien de mobilisateur, le vide.
    Le réseau "Cap sur l'Indépendance" a réuni des souverainistes se sentant de plus en plus orphelins de représentation politique. Le Bloc Québécois a été le premier à passer à la moulinette, le Parti Québécois selon les sondages est lui aussi sur la chaîne de démontage, le CAQ qui offre du supposé changement a le vent dans les voiles.
    Il n'est plus minuit moins cinq, il est minuit et telle la nuit de Noel, le travail de l'accouchement est commencé et doit se terminer avant que le cordon fédéraliste étouffe notre Pays, par l'assimilation et l'anglicisation provoquant la mort de notre culture.
    Lise Pelletier,
    membre du Rassemblement pour l'Indépendance nationale.