Le manque de culture de monsieur Harper

Tribune libre 2008

J’ai assisté dernièrement, à la SSJB de la Mauricie, à un petit séminaire donné par un sondeur de la maison CROP, portant sur l’électorat québécois, y a-t-il quelque chose à comprendre ?
Le conférencier monsieur Pierre-Alain Cotnoir nous a dressé un tableau très complet sur le sujet. Dans sa conférence, il a fait un parallèle entre l’électorat québécois et celui du reste du Canada. Je ne vous apprends rien en disant que nous sommes tellement différents du reste du Canada et particulièrement en ce qui regarde la culture.
Prenons comme exemple, la radio et la télévision. Ici au Québec, la population écoute et visionne nos stations locales dans une très forte proportion contrairement à la population du reste du Canada, laquelle est souvent branchée sur les stations de radios et les stations de télévisions américaines dans une forte majorité. Or quand monsieur Harper dit comprendre les aspirations du Québec, je pense qu’il nous ment, parce qu’il n'aurait jamais fait les coupures dans la culture.
Nos artistes francophones à part le marché québécois (8 millions), le marché francophone le plus attrayant est celui de la France avec ses 60 millions d’habitants. L’Europe francophone représente plus de 250 millions de personnes. Alors qu’un artiste anglophone à cause de la proximité de nos voisins du sud et son marché de plus de 300 millions de personnes et les 25 millions de canadiens est beaucoup plus favorisé qu’un francophone.
A ce compte les artistes francophones se doivent d’être supportés par le gouvernement d’Ottawa car nos artistes deviennent des ambassadeurs de notre culture à travers le monde. Il en va de même pour nos auteurs et écrivains francophones, la petitesse de notre marché ne leur permet pas d’en vivre adéquatement. Il devient donc impératif qu’un programme d’aide soit mis en place pour favoriser notre expansion. C’est économiquement rentable pour les gouvernements d’investir dans la culture.
Monsieur Harper, votre déclaration en anglais sur votre perception du problème est totalement inacceptable et vous allez devoir vous en excuser. Mais je présume que vous vous devez de satisfaire vos collègues de l’ouest et de l’Ontario en montrant que vous maitriser le développement du Québec.
Le 14 octobre les francophones du Québec s’opposeront à vous et voteront contre vos politiques réductrices.
Roger Kemp
Trois-Rivières

Featured 46fbc2a38e3d4ccc9f329692d2b92d34

Roger Kemp110 articles

  • 80 832

Pamphlétaire actif à Trois-Rivières Membre actif à la SSJB de la Mauricie





Laissez un commentaire



4 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    24 septembre 2008

    "Comme ça, nous sommes sûr qu’en attendant l’État souverain du Québec, nos taxes et impôts fédéraux ne pourront pas financer des projets infâmes comme le Moulin à images de Robert Lepage..."(Luc Archambault)
    Attendre l'État souverain, voilà bien à quoi servent ces subventions ! Qu'est-ce que le moulin à images de Lepage contre les milliards en subventions à autant de moulins à propagande et désinformation ?
    "Plus sérieusement !"(Luc Archambault)
    S.V.P.
    "Les subventions fédérales aux arts n’assurent pas à elles seules la vie artistique du Québec. Mais se priver de leur apport n’aurait aucun sens et feraient d’immenses ravages en nos lieux, tant du côté de notre cinéma, que de notre télévision, sans parler de la danse, des arts et métiers d’arts visuels, etc."(Luc Archambault)
    Il y a longtemps que je ne regarde plus la télévision, M. Archambault. J'ai mieux et plus culturel à faire. Notre Cinéma ? Je pourrais même pas faire une "installation" avec les 4 films qui sont mémorables.
    Non, M. Archambault, les artistes québécois vivent en constante répression et la transcendance vers la véritable créativité leur est interdite.
    "Tant et aussi longtemps que nous ne cesserez pas de payer votre TPS et vos impôts fédéraux, il n’est pas question que ni la santé, ni les arts, ni l’aéronautique, ni les travaux d’infrastructure, ni..."(Luc Archambault)
    Je me fout des autres subventions fédérales, M. Archambault. La santé, l'aéronautique ou les infrastructures ne subissent pas le filtre politique et idéologique du fédéral.
    Vous savez très bien que la culture, c'est le sexe et l'âme de la nation. Ça ne se subventionne pas par une autre nation.
    "Ce qui n’empêche pas bien sûr de dénoncer la canadianisation de la culture, des fêtes du 400e, de Radio-Canada, de..."(Luc Archambault)
    Se prostituer pour ensuite dénoncer le proxénète ? Ça élève la conscience, çà ?
    "Contrecarrer la désinformation des zélotes anti-Bloc, anti-artistes de la droite conservatrice qui inonde les médias et Internet"(Luc Archambault)
    Bein moi je comprend très bien le malaise de Québécois et je vous l'exprime ici. Ces gens ne méritent pas le mépris car ils ont de cette "morale" que vous rejettez tant chez les Conservateurs que chez eux et qui mérite respect. Des valeurs, M. Archambault. J'espère que notre milieu culturel sait encore un peu ce que c'est.
    "Du reste, si les artistes s’empêchaient de demander leur dû au fédéral, ils ne seraient pas en train de donner aux souverainistes des armes pour faire valoir le bien-fondé de la souveraineté, de l’indépendance, comme c’est le cas actuellement dans le contexte de la charge canadianisatrice conservatrice."(Luc Archambault)
    Faut "attendre" aussi que les cachets des artistes soient attaqués pour qu'ils montent aux barricades ? Je ne les entends pourtant pas réclamer l'indépendance de leurs subventions pas plus que l'indépendance de la nation ! Je ne les entend que réclâmer leurs subventions.
    Je préférerais les voir ne pas "s'empêcher de demander le rappatriement de la culture au Québec".
    Sûrement gagneraient'ils plus de reconnaissance de la part de tous les Québécois envers leur vocation.

  • Archives de Vigile Répondre

    24 septembre 2008

    @ Gébé Tremblay
    Vous avez raison... Non aux subventions du fédéral pour les artistes ! Comme ça, nous sommes sûr qu'en attendant l'État souverain du Québec, nos taxes et impôts fédéraux ne pourront pas financer des projets infâmes comme le Moulin à images de Robert Lepage...
    Plus sérieusement ! Les subventions fédérales aux arts n'assurent pas à elles seules la vie artistique du Québec. Mais se priver de leur apport n'aurait aucun sens et feraient d'immenses ravages en nos lieux, tant du côté de notre cinéma, que de notre télévision, sans parler de la danse, des arts et métiers d'arts visuels, etc.
    Tant et aussi longtemps que nous ne cesserez pas de payer votre TPS et vos impôts fédéraux, il n'est pas question que ni la santé, ni les arts, ni l'aéronautique, ni les travaux d'infrastructure, ni... tout ce que le fédéral finance ou subventionne, ne souffrent d'un absentéisme de la chaise vide de qui que ce soit.
    Ce qui n'empêche pas bien sûr de dénoncer la canadianisation de la culture, des fêtes du 400e, de Radio-Canada, de... Ni n'empêche de dire que tout cela devrait être partie de la souveraineté politique du Québec, voire, rapatrié en vertu de la souveraineté culturelle du peuple souverain du Québec.
    Contrecarrer la désinformation des zélotes anti-Bloc, anti-artistes de la droite conservatrice qui inonde les médias et Internet
    Du reste, si les artistes s'empêchaient de demander leur dû au fédéral, ils ne seraient pas en train de donner aux souverainistes des armes pour faire valoir le bien-fondé de la souveraineté, de l'indépendance, comme c'est le cas actuellement dans le contexte de la charge canadianisatrice conservatrice. Les artistes ne seraient pas en train de se tenir debout, seuls, attaqués de toutes parts par la machine de la droite conservatrice qui s'acharne et inonde les Forums, les blogues, et les pages du courrier des lecteurs pour faire croire que le peuple du Québec n'est pas derrière les artistes parce qu'ils les trouvent « gâtés ». Il serait temps que les souverainistes prennent la plume en masse pour contrecarrer la charge de la droite conservatrice contre les artistes, contre le Bloc Québécois dans ces forums citoyens des médias papiers et Internet, pour dire qu'ils votent pour la culture. Écrivez en grand nombre au JdM au JdQ, aux multiples forums et Blogues de La Presse, au Soleil, aux autres médias de Gesca en « région », au Devoir, à Voir.
    Signez la pétition, transmettez vos commentaires :
    jevotepourlaculture.com
    journeesdelaculture.com

  • Archives de Vigile Répondre

    24 septembre 2008

    Les subventions du fédéral et le CRTC sont des systèmes de corruption des artistes québécois. Je me fout qu'on censure un groupe qui s'appelle F...k ! Que ce soit les Libéraux ou Conservateurs, c'est l'âme nationale québécoise, son histoire, sa culture, son identité, qui sont censurés par le filtre fédéral.
    Assez, la prostitution culturelle !
    Que les artistes fassent la grève et exigent le rappatriement de la culture au Québec !!

  • Archives de Vigile Répondre

    24 septembre 2008

    Non aux subventions fédérales en culture !
    On a vu ce que donne la culture québécoise filtrée aux subs fédérales pendant le 400e de Québec ! De la propagande ! Des productions lavées, dénationalisées, creuses.
    L'excellente vidéo de nos artistes démontre clairement ce que l'art québécois peut produire sans le filtrage du fédéral.
    Non au filtrage fédéral !
    Je préfère l'art 100% québécois et LIBRE d'un pauvre artiste sur un coin de rue qu'une production de 100,000$ filtrée par le fédéral !
    Je ne veux plus payer pour de l'art filtré au fedéral !