1759-2009

Je m'oppose fermement

Tribune libre 2009

Invitation à la commémoration du 13 septembre 1759
Je m'oppose fermement à ce que la Société de généalogie de Québec, dont je suis membre, collabore avec le Gouvernement du Canada à la commémoration du 250e anniversaire de la victoire des armées anglaises sur les armées françaises à Québec, le 13 septembre 1759.

François Simard


***


Invitation reçue par la Société de généalogie de Québec pour transmission aux membres

En 2007, la Commission des champs de bataille nationaux vous avait contacté en ce qui concerne le 250e anniversaire des batailles de Québec, plus particulièrement des commémorations qui se dérouleront le 13 septembre 2009. La Commission était à ce moment à la recherche de descendants patronymiques des militaires qui composaient les armées française et britannique ainsi que des descendants des miliciens et amérindiens ayant combattu, en alliés, aux côtés de ces armées dans le but de les convier à un rassemblement le 13 septembre 2009.
Afin de permettre à un plus grand nombre de prendre part à ces commémorations, la Commission invite désormais tous les descendants, pas uniquement les patronymiques, à participer à cette journée historique.
Vous trouverez en pièce jointe une lettre qui explique le but de ce rassemblement ainsi que la procédure à suivre pour les personnes intéressées.
Ève-Marie Lévesque Fournier
Commission des champs de bataille nationaux
Adjointe aux communications
Tél. : (418) 648-4801
Téléc. : (418) 648-3809
eve-marie.levesque-fournier@ccbn-nbc.gc.ca
www.ccbn-nbc.gc.ca

Featured 1042bf3f13d7f9cc50f46ab59ea94f82

François-Xavier Simard21 articles

  • 15 121

Auteur du livre {[Le vrai visage de Pierre Elliott Trudeau->http://qc.novopress.info/2860/le-vrai-visage-de-pierre-elliott-trudeau/]} (Les intouchables, 2006)

Originaire du Saguenay, François-Xavier Simard est docteur en médecine. Il est aussi titulaire d’un diplôme en sciences naturelles de l’Université de Paris et de certificats en anthropologie, en paléontologie et en génétique. Il a enseigné à la Faculté de médecine de l’Université Laval, puis il a travaillé à la Régie de l’assurance maladie et au ministère de la Santé du Québec. Il est aujourd’hui retraité.





Laissez un commentaire



8 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    11 février 2009

    Petites précisions:
    La France a été conquise lors de la deuxième guerre mondiale.
    La Nouvelle-France a été cédée, oubliée, laissée à elle-même par la France lors de la Guerre de 7 ans.
    Nous parlons de reconstituer deux batailles (celles des plaines d'Abraham et de Ste-Foy) et non de fêter ces moments.

  • Fernand Lachaine Répondre

    23 janvier 2009

    Donc il y aurait une « grande fête » à Québec pour commémorer la défaite, en 1759, de ceux et celles qui ont eu le cœur de se battre contre ceux qui allaient devenir nos maîtres.

    Ce matin dans Le Devoir, madame Lise Payette et monsieur Christian Rioux émettent des commentaires auxquels j’adhère totalement.
    En effet nous serions un des seuls peuples (peut-être le seul) sur cette terre à fêter une défaite, qui allait faire de nous, un peuple complètement contrôlé.

    Le pire, ce n’est pas des anglophones qui nous incitent à « fêter ». Non, ce sont des francophones. Ainsi, selon l’article de monsieur Rioux, c’est le président de la Commission des champs de bataille, André Juneau, qui en serait le « joyeux proposant ».

    Je ne connais pas André Juneau mais pour corriger cette anomalie je serais intéressé à ce qu’il sorte de sa tour d’ivoire et vienne expliquer à nous les nouilles québécoises, le gros « fun » que nous pourrions avoir à revoir une autre fois la manière dont se sont pris les Anglais, pour nous flanquer toute une raclée.

    Si jamais ce grand évènement se concrétisait je suggère comme date : le 11 septembre. De cette façon nous pourrions « fêter ça » de concert avec les Américains qui eux aussi ont une commémoration « l’fun » cette journée-là.
    Fernand Lachaine

  • Archives de Vigile Répondre

    18 janvier 2009

    La colère est un plat qui se mange froid ?
    Au lieu de crier, pourquoi n'attendons-nous pas le moment propice ?
    Il se produit fatalement toujours des erreurs ça serait le bon temps pour leur faire savoir qu'on ne peut se réjouir de la destruction du 1/7 de notre population ?
    Ce n'est pas la bataille des Plaines qui nous a perdu c'est le pillage, les viols, les assassinats multiples contre le peuple du Québec qu'il faut dénoncer.
    Les envahisseurs de partout dans le monde sont des gens sans morale, ni foi ni lois, seuls les canons parlent et parce qu'ils ont les canons ils croient que c'est la vérité ?
    Je n'yrai certainement pas fêté il n'y a rien a fêté?
    Demandez à Jean Charest s'il peut fêter avec Ottawa qui l'a retourné chez lui bredouille ?
    le militant

  • Archives de Vigile Répondre

    17 janvier 2009

    Bravo M. Simard.
    Je vous supporte complètement.
    Selon Mme Fournier les québécois étaient des alliés des français.
    On aura tout entendu.
    ''des miliciens et amérindiens ayant combattu, en alliés, aux côtés de ces armées'', écrit Mme Fournier.
    Comme si la défaite des plaines n'étaient pas la notre mais celle d'européen.
    Ils ne réussiront pas à séparer les québécois de leurs amis français.
    Pas plus qu'ils ne réussiront à nous faire oublier que la naissance du Canada anglais arrive à Yorktown en 1781 quand nous les avons expulsés des États-Unis.
    La bousculade des plaines fut une victoire Pyrrhic qui a eu un effet dévastateur sur l'empire britanique et qui conduira les anglais à leur épouvantable défaite américaine contre nous, les français.
    Loin d'être une victoire, l'invasion du Québec mènera les anglais à leur pire défaite en amérique.
    Ce n'est pas cette version que les fédéralistes vont nous vendre cet été
    Ils voudront nous faire croire qu'ils ont été fondée dans une victoire anglaise et non pas dans leur défaite contre nous à Yorktown.

  • Archives de Vigile Répondre

    17 janvier 2009

    Une reconstitution du défilé militaire de Hitler sur les champs Élysées !
    Tous les Français invités à venir voir çà !
    Vous-vous imaginez ?
    Une reconstitution, en Pologne, de la prise de Varsovie par l'Armée Rouge soviétique ! (C'elle-là aussi le PQ serait d'accord)

  • Archives de Vigile Répondre

    17 janvier 2009

    M. Georges-Étienne Cartier écrit : « "Bande de crétins, OUBLIEZ ÇA et VITE ! Ou alors... !"»
    Alors quoi ? Des tomates avec des cailloux dedans ? Une menace vers qui ? Laissons donc les autorités de la Ville de Québec décider. Les fédéralistes, incluant M. Charest, s’opposent encore plus parce qu’ils craignent, avec cette reconstitution, une montée de nationalisme chez les Québécois francophones. Sont pas fous.

  • Luc Duranleau Répondre

    17 janvier 2009

    Le Parti Indépendantiste s’y oppose fermement !
    Ça suffit !
    Quand les fonds publics des Québécois servent à financer une célébration dont l’objectif ultime est de sans cesse nous rappeler notre statut de citoyen de deuxième classe, incapable de faire autre chose que de faire le bouffon devant ceux qui nous humilient sans vergogne. Un rappel incessant, d’un peuple vaincu à jamais, que plusieurs viennent cautionner en agissant comme des colporteurs de bonnes nouvelles concoctées pour nous convaincre que cet événement représenterait en fait une occasion de célébrer notre existence. Une poignée de main avec un général anglais qui a brûlé nos fermes, violé nos femmes et détruit nos familles. Salopards! Vous êtes ignobles! Des incompétents au service de la monarchie canadienne qui viennent glorifier la souffrance de notre peuple pour vendre leurs billets de spectacles.
    Essayons d'imaginer une image d'Adolf Hilter en train de serrer la main à Churchill pour commémorer la reconstitution de la retraite de Dunkirque en 1940. La renconstitution de 1759 est une honte et d'essayer de la justifier démontre clairement combien nous essayons de nous faire avaler notre humiliation une fois de plus.
    Alors que notre capitale a été agressée militairement par le gouvernement canadien en avril 2001 lors du Sommet des Amériques, alors que ce même gouvernement a utilisé nos fonds publics pour usurper les fêtes du 400e anniversaire de notre capitale, voilà qu’en septembre 2009, le gouvernement fédéral propose de célébrer notre assujettissement ? JAMAIS !
    C’est franchement scandaleux !
    Cessons d’accepter cette humiliation qui illustre le profond mépris que l’autre nous témoigne afin de glorifier sans cesse son pouvoir sur nous et ainsi l’enchâsser à jamais dans l’histoire.
    Le Parti indépendantiste dénonce sans réserve la tenu de cet événement. Il n’y a rien à célébrer ! Ses membres demandent officiellement que cet événement soit annulé dès maintenant et exigent que les fonds publics servent plutôt à appuyer les Québécois à affronter la crise économique qui s’abattra cette année.
    Advenant l’arrogance du gouvernement fédéral à vouloir tenir cette mascarade glorificatrice du militarisme canadien, le Parti indépendantiste organisera une grande marche pour l’indépendance afin de mettre un terme définitif à ce symbole de notre humiliation. J’invite tous les indépendantistes de tous les horizons politiques à se joindre à nous.
    Ralliez-vous à l’indépendance. Dénoncez cet événement. Et militer pour son annulation sans compris.
    Voilà la seule chose à faire pour faire respecter notre dignité et notre peuple.
    Luc Duranleau
    Candidat du Parti indépendantiste
    Jean-Talon et Montmorency

  • Georges-Étienne Cartier Répondre

    16 janvier 2009

    Ca devrait aller de soi pour tout le monde !
    La seule réponse digne est :
    "Bande de crétins, OUBLIEZ ÇA et VITE! Ou alors...!"