De La Boétie aux Béotiens

Tribune libre 2008

On nous rapporte ici une [diatribe opposant deux blogueurs->12780], au sujet du
nationalisme, semble-t-il, particulièrement. Comme l’échauffourée dure
depuis un certain temps, devine-t-on, il se peut qu’on ne s’intéresse pas
vraiment à en remonter la filière, mais l’expérience prouve que la seule
forme du texte nous renseigne sur les intentions de l’auteur.(procès
d’intentions)
Je me fais donc La Boétie pour démasquer celui qui qualifie de Béotien (ou
« farmer ») son détracteur.
On reconnaît un hâbleur à la longueur interminable de ses réponses. Quand
il traque chaque phrase pour y accoler une réplique fielleuse, et marteler
une telle épithète que Béotien de façon à stigmatiser, il use de méthodes
fascisantes. Ces tendances à exacerber les nationalismes portent
justement à dénigrer la noblesse que porte naturellement le sentiment
d’appartenance à sa nation. Ce type peut alors faire preuve de hargne
atavique sournoise, mal mental pouvant toucher les natifs comme les
adoptifs.
Le Chanoine Groulx sert facilement de cible. Il n’était pas plus raciste
que Jean-Louis Roux qu’on fustigea pour sa croix gammée dessinée sur le
sarrau d’étudiant. Effet de la désinformation de part et d’autre, tout
comme aujourd’hui. Attaquer Groulx, c’est l’unique argument des unilingues
anglo de Montréal qui ne seront heureux qu’au jour où tous les francophones
seront anéantis d’Amérique. R.I.P.
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Squared

Ouhgo (Hugues) St-Pierre196 articles

  • 147 087

Fier fils de bûcheron exploité. Professeur retraité d'université. Compétences en enseignement par groupes restreints, groupes de réflexion, solution de problèmes. Formation en Anglais (Ouest canadien), Espagnol (Qc, Mexique, Espagne, Cuba), Bénévolat latinos nouveaux arrivés. Exploration physique de la francophonie en Amérique : Fransaskois, Acadiens, Franco-Américains de N.-Angl., Cajuns Louisiane à BatonRouge. Échanges professoraux avec la France. Plusieurs décennies de vie de réflexion sur la lutte des peuples opprimés.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé