Appel

Quand la mémoire ne retient que les défaites

Tribune libre 2008


Quand on ne peut écrire sur le pays

Sans un tressaillement du cœur

Quand les mots s’affolent pressés de rentrer chez eux

Quand les porteurs d’eau n’en finissent plus de marcher

Quand la mémoire ne retient que les défaites

Quand les voix de l’avenir sont divisées

La poésie reste lettre morte

La poésie ne sert plus.

Elle devra bien pourtant un jour reprendre ses lettres de noblesse

Crier, hurler comme hier les hommes debout

Comme autrefois les femmes insoumises.

De toutes parts domine à présent la peur

L’humain ne rêve plus de métamorphose

Son cri se dissout dans la neige de l’hiver.

Sans le secours de son peuple

La poésie restera lettre morte

Sans la voix de ses poètes

Notre pays n’aura que visage éperdu devant l’aurore

Coulera-t-il sans retour

Sous les soubresauts, les tressaillements du cœur?
France Bonneau

4 novembre 08
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured 9667633ae5aaba20845bac85fb41b69e

France Bonneau39 articles

  • 29 183

France Bonneau est professeure de français auprès des adultes-immigrant-e-s . (MICC)





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    4 novembre 2008

    PARENTHÈSE
    Vous êtes cordialement invité(e)(s) au lancement du recueil de poésie
    de France Bonneau : AU BOUT DE L’EXIL
    L’événement aura lieu
    dans l’ambiance chaleureuse du CAFÉ SARAJEVO
    le dimanche 30 novembre 2008, à 15h30
    Publié aux éditions TEICHTNER, ce recueil fait suite au spectacle du même nom, donné avec succès en 2007, à Montréal, Québec et Saguenay. Pour bien marquer cette occasion, un extrait du spectacle sera offert. France Bonneau sera accompagnée des deux musiciens qui ont écrit et interprété la musique de son spectacle: Jacques Fiore à l’accordéon et Pauline Tidbury au violon.
    Dans un style simple, intense, empreint d’humanisme, France Bonneau trace ici le parcours intérieur des multiples visages que peut prendre l’exil. Ces poèmes sont un appel à l’amour et à la solidarité humaine, thèmes qui animent et soutiennent sa démarche en écriture.
    France Bonneau a publié des textes et poèmes dans différentes revues littéraires et a participé à de nombreuses lectures publiques. Passionnée de la scène, elle a aussi conçu et livré trois spectacles de poésie avec accompagnement musical et offert ceux-ci dans divers lieux culturels. AU BOUT DE L’EXIL est sa dernière création scénique.
    CAFÉ SARAJEVO
    6548 boulevard St-Laurent
    (entre Beaubien et St-Zotique)
    Autobus 18 vers l’ouest à partir du métro Beaubien
    ou autobus 55 Saint-Laurent
    Tél : 514-284-5629
    Une réponse par courriel serait appréciée.
    caroline.moreno@videotron.ca

  • Archives de Vigile Répondre

    4 novembre 2008

    Madame Bonneau,
    La poésie nous fait connaître ce que l'on ignore de la réalité.
    JLP