Indépendance : Prendre en main tous nos leviers de pouvoir

Québec

Une position souverainiste : renoncer à la péréquation pour percevoir tous les impôts

La bande-annonce



Jean-François Lisée a dit voir dans une déclaration de revenus unique gérée par Revenu Québec une « bande-annonce pour l’indépendance ».

Québec

Où sont les partis « nationalistes » sur le dossier de la loi 99 ?

Appel du jugement de la Cour supérieure et comparution du Canada :

Maxime Laporte enjoint la classe politique québécoise à prendre ses responsabilités sur le front constitutionnel



 À la suite de la décision de Keith Henderson d’interjeter appel du récent jugement rendu dans l’affaire de la loi 99, et de celle du fédéral, révélée aujourd’hui même, de comparaître dans la nouvelle instance, le Président général de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB), Me Maxime Laporte dénonce l’immobilisme de la classe politique quant à la défense du statut et aux droits fondamentaux du peuple québécois.

Québec

Chronique de Richard Le Hir

Coup de tonnerre assourdissant dans les relations fédérales-provinciales !

Dix-huit ans après son adoption, le tribunal valide la Loi sur l’exercice des droits fondamentaux et des prérogatives du peuple québécois et de l’État du Québec - Projet de loi no 99 (2000, chapitre 46)

Une décision très courageuse de la juge Claude Dallaire qui écorche au passage la Loi fédérale sur la clarté


Il faut toujours se rappeler que l’indépendance est une somme, et rien ne l’illustre mieux que la longue liste de CONSIDÉRANTS qui précède la douzaine d’articles de la Loi 99. En effet, c’est l’addition de ceux-ci qui a ouvert la porte à l’adoption de la Loi 99, et ce sont tous et chacun de tous les gestes qui devront encore être posés dans l’édification de l’État québécois qui finiront par déboucher sur l’indépendance, pour peu que la nation québécoise finisse par prendre conscience que sa survie est en jeu et que son avenir repose sur le renforcement et le déploiement de cet État dans tous les champs de compétence.

Québec

Lettre de Richard Le Hir

Les suites de la loi 99

Lettre à Maxime Laporte

Donner au Québec une constitution


Jusqu’à la semaine dernière, le mouvement indépendantiste québécois était encore engagé dans la longue traversée du désert qui était la sienne depuis le référendum de 1995. Un événement spectaculaire encore mal très mal compris des militants et de tous les Québécois est venu y mettre fin, dans lequel tu as joué, faisant preuve d’une rare intelligence de la situation, un rôle déterminant.

Québec

Ottawa ne fera pas appel de la décision

Loi 99: la fin d’un combat de dix-sept ans?



« C’est la loi la plus fondamentale que l’Assemblée ait adoptée », déclare le premier ministre Lucien Bouchard à la fin de l’année 2000. Le projet de loi no 99, selon lequel un référendum sur l’indépendance du Québec est soumis à la règle du 50 % des votes plus un, avait reçu quelques jours plus tôt la sanction royale de la lieutenante-gouverneure Lise Thériault.

Québec

« Le Juge semble au contraire cautionner la Loi 99 parce qu’il la considère bien inoffensive. »

99 nuances d’autodétermination



Ce jeudi, l’Honorable juge Claude Dallaire brisait un mythe : la prose juridique peut être distrayante. Près de 100 pages colorent une cause cruciale pour l’avenir du Québec avec clarté, vulgarisées comme si le Juge s’était attendu à être lu par des profanes, émaillées d’images croquantes et d’humour. Sans verser dans le conte pour enfants, Claude Dallaire n’égare pas son lecteur en exaltant sa propre sagesse.

« La vérité que l'évidence nous jette crûment à l'esprit, c'est, dans ce pays, une volonté implacable de nous éliminer comme nationalité. »

Loi 99 - Point de presse historique de Maxime Laporte



Loi 99 - Victoire du Québec

Québec

Victoire de la SSJB au sujet de la loi 99

La Cour supérieure valide le «50 % + 1» lors de référendums



La Cour supérieure a reconnu jeudi la validité de la loi sur l’autodétermination du Québec, qui affirme notamment que le «50 % plus un vote» est acceptable lors d'un référendum.

Québec

Un jugement qui marquera l'histoire du Québec

Préserver l’avenir



C’est un séisme politique, juridique et constitutionnel. Dans un jugement longuement attendu, la Cour supérieure valide la loi 99. Adoptée en décembre 2000 sous le gouvernement péquiste de Lucien Bouchard, elle répondait à la loi dite sur la clarté du gouvernement fédéral de Jean Chrétien.

Québec

Inscrire la nation québécoise dans la constitution canadienne ?

Jugement historique dans l’affaire de la loi 99



Ce jeudi, la Cour supérieure, sous la plume de l’honorable Claude Dallaire, a rendu un jugement historique sur le droit à l’autodétermination du peuple québécois.

Québec

Lire le jugement dans son intégralité

Loi 99

Dossier spécial sur la plus importante loi de l'histoire du Québec

Loi sur l'exercice des droits fondamentaux et des prérogatives du peuple québécois et de l'État du Québec


« C'est, à ma connaissance, la première fois que l'on codifie dans un document juridique les droits et prérogatives de l'État québécois. »

Québec

Le contrôle du territoire : enjeu fondamental du combat souverainiste

Territoire : petit à petit on se laisse déposséder



Lorsque Jean Lesage lançait le slogan « Maîtres chez nous ! », il voulait que le Québec développe son autonomie en prenant le contrôle de plusieurs institutions sociales et en encourageant le développement économique de la province. Ce slogan a marqué l’histoire comme étant un idéal à atteindre : une existence politique québécoise pleine et entière.

Québec

« Comme le disait l’humoriste américain George Carlin, la rectitude politique, c’est le fascisme avec de bonnes manières »

Vos gueules ET en français



Nous avons raison de craindre l’érosion du fait français au Québec, ce qui mènerait à longue échéance à l’affaiblissement de notre culture, à notre disparition.

Québec

«Le Québec doit saisir avec courage l’occasion de réaffirmer et de revendiquer les pleins pouvoirs en culture !» Chiche, M. Couillard !

Les pouvoirs du Québec en culture face au fédéral



Le 4 janvier dernier, dans la page Idées du Devoir, j’écrivais le commentaire suivant : « On conviendra qu’il est particulier qu’en cette même année 2017 le gouvernement fédéral d&ea...

Québec

C'est la moindre des choses

Québec prêt à imposer la TVQ à Netflix



Le ministre des Finances, Carlos Leitao, n'entend pas «abdiquer» le droit du Québec à imposer une taxe de vente aux clients de Netflix, même si le gouvernement fédéral exclut pour l'instant d'imposer la TPS à la multinationale américaine.

Reprendre le contrôle de l'État

La Souveraineté, une Affaire d'État



Jean-Claude Pomerleau discute de Jean René Marcel Sauvé, l'auteur de Géopolitique et avenir du Québec.

Québec

Le Québec peut très bien vivre sans UBER

Saint-Uber? Non merci.



Depuis mardi, on veut nous faire croire qu’une catastrophe s’abat sur le Québec. Laquelle ? Uber pense quitter notre territoire. À voir la mine effarée de ceux qui ont l’impression que le ciel leur tombe sur la tête, on devrait plutôt parler de Saint-Uber !

L'OQLF devient le joual de Troie

ÉDITORIAL

Nouvelle politique linguistique: l’Office québécois de la langue franglaise



En catimini, l’Office québécois de la langue française (OQLF) a adopté plus tôt cette année une nouvelle Politique d’emprunts linguistiques tranchant avec celles qui guidaient l’organisme. Pour la confection de son Grand Dictionnaire terminologique, l’OQLF a assoupli ses critères visant l’adoption d’emprunts à d’autres langues que le français, emprunts qui, pour la grande majorité, sont des anglicismes.

Québec

Nominations partisanes, décisions partisanes

Le PQ veut revoir le processus de nomination des dirigeants du BAPE

Le comité de sélection est contrôlé par le politique, déplore Sylvain Gaudreault


Les dirigeants du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) doivent être choisis par l’Assemblée nationale pour renforcer la crédibilité du chien de garde du développement durable, demande le Parti québécois.

Québec

Une mobilisation qui a commencé avec la crise de St-Léonard en 1968

DES IDÉES EN REVUES

La loi 101 est avant tout le fruit d’une importante mobilisation populaire



L'histoire officielle a tendance à attribuer la paternité de la Charte de la langue française au seul Parti québécois. Or, elle découle en réalité d’importantes mobilisations sociales qui s’enracinent dans une longue trajectoire populaire de résistance à l’oppression nationale.

Québec

«Pourquoi les Québécois francophones désertent-ils les cégeps francophones et leur préfèrent-ils les cégeps anglophones ?»

Les chiffons identitaires et linguistiques



C’est ainsi que s’est exprimé le premier ministre, Philippe Couillard, dans une réplique au chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, le 14 juin dernier, quand il a déclaré en période de questions à l’Assemblée nationale : « Je comprends cette attitude du Parti québécois : quand ça va mal de leur côté, on agite soit le chiffon identitaire, soit le chiffon linguistique. »

Québec

Le français menacé par un excès de laxisme

Le «bar ouvert»



À la veille d’un congrès, une loi non écrite impose à un chef du PQ de défendre la langue française avec une ardeur inversement proportionnelle à son empressement de tenir un référendum sur la souveraineté.

Québec

«Le français dans l’affichage commercial, ça fait 25 ans que ça recule au Québec»

Un affichage français qui stagne

La nouvelle disposition adoptée par le gouvernement provincial ne sera pas suffisante, selon des organismes


La loi 101 a bel et bien permis au français de gagner du terrain sur les devantures de magasins, mais la situation stagne depuis près de trois décennies, déplorent des organismes.

Québec

Très Juste. Et tout ça parce que le PQ s'est contenté d'activer le volet protection sans activer le volet promotion

IDÉES — LES 40 ANS DE LA LOI 101

La loi 101, un sentiment de fausse sécurité



Rares sont les lois dont on célèbre les anniversaires. La Charte de la langue française, de par son impact social, politique et économique et de par sa symbolique, fait exception.

Québec

ESSO a été la première grande entreprise au Québec à accepter de se plier de bonne grâce à la Loi 101 dès son adoption, brisant ainsi l'unanimité de l'opposition patronale

Le milieu des affaires jugeait la loi 101 trop contraignante



Le 26 août 2017 marque le 40e anniversaire de l’adoption de la loi 101 au Québec. Pour l’occasion, Le Devoir a invité différentes personnalités à réfléchir à l’histoire de cette loi et à son influence. Une série qui se poursuit toute la semaine dans la page Idées.

Québec

«Le Québec est la seule société d’immigration où la pérennité de la langue de la majorité est fragilisée par cette immigration»

LES 40 ANS DE LA LOI 101

La loi 101, indispensable, mais insuffisante



Le 26 août 2017 marque le 40e anniversaire de l’adoption de la loi 101 au Québec. Pour l’occasion, Le Devoir a invité différentes personnalités à réfléchir à l’histoire de cette loi et à son influence. Une série qui se poursuit toute la semaine dans la page Idées.

Québec

Le Canada anglais s'est senti visé. Les Québécois n'ont pas vu que ce choc leur était d'abord destiné

IDÉES

Camille Laurin voulait que la loi 101 soit un choc



Le 26 août 2017 marque le 40e anniversaire de l’adoption de la loi 101 au Québec. Pour l’occasion Le Devoir a invité différentes personnalités à réfléchir à l'histoire de cette loi et à son influence. Une série qui se poursuit toute la semaine dans la page Idées.

Québec

« Le Québec vit toujours une crise linguistique, une crise larvée, une crise étouffée »

LES 40 ANS DE LA LOI 101

Il faut repenser la politique linguistique québécoise



Le 26 août 2017 marque le 40e anniversaire de l’adoption de la loi 101 au Québec. Pour l’occasion, Le Devoir a invité différentes personnalités à réfléchir à l’histoire de cette loi et à son influence. Une série qui se poursuit toute la semaine dans la page Idées.

Québec

C'est le premier critère de la souveraineté

Un Québec indépendant ferait respecter sa frontière, affirme Lisée



Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a affirmé lundi relativement à l'installation par l'armée d'un deuxième camp pour les migrants à Saint-Bernard-de-Lacolle que les «Québécois sont contre qu'on régularise un passage illégal», et qu'un «Québec indépendant ferait respecter sa frontière».