Qui est Robin Philpot ?

Tribune libre - 2007

Je connais Robin Philpot. Il est mon candidat dans Saint-Henri Sainte-Anne. Je l'ai connu bien avant aujourd'hui. Il n'est pas le genre pour dire n'importe quoi n'importe comment. C'est un intellectuel sérieux qui a reçu une solide formation. Il est tout l'opposé du journaliste à sensation. D'où la haine que lui vouent les journaux jaunes du Québec, dont font partie La Presse et la bande à Gesca.

Toutes ses thèses sont fouillés, vérifiées et re-vérifiées.
Il faut accepter son discernement pour le lire. Trop avancé pour les Libéraux, qui exploitent le simplisme et la crédulité primaire des gens dépourvus de jugement.

Cette fois, Gesca et la Presse ont affaire à une population dont le niveau d'instruction monte continuellement. Les badauds se font de plus en plus rares. Le jugement critique augmente. Les gens lisent et communiquent sur l'Internet, se renseignent, savent que les journaux à sensation mentent à chaque page et s'en méfient. Ils savent que la vérité n'est pas évidente et qu'il faut fouiller parfois longtemps pour la trouver.

Car la vérité est dans les faits, les faits en contexte et en situation, non hors contexte. Voilà ce qui est très exigeant. Facile de dire n'importe quoi n'importe comment. Ça fait intelligent pour certaines gens. Les autres, plus avertis, savent à quoi s'en tenir et gardent leurs distances en attendant d'être mieux informés.

L'essentiel, c'est de s'abstenir de juger. On se rend ridicule lorsqu'on juge alors qu'on ne sait rien. Ceux et celles qui savent savent qu'ils ne savent pas tout, sont conscients de ce qui leur manque et s'abstiennent de juger, c'est-à-dire tout le temps. Il faut voir dans les instituts de recherches gérés par d'authentiques chercheurs. Plus ils trouvent, plus ils prennent conscience du vide effrayant de savoir qu'il leur reste à combler. Plus on devient savant, en somme, plus on est conscient de son ignorance et plus on devient discret et réservé. L'ignorance crasse sait tout et connaît tout et c'est à cette catégorie que s'adressent La Presse et le Parti Libéral du Québec dirigé par Jean Charest.

En passant, que devient Benoît Pelletier par les temps qui courent? En voilà au moins un qui est capable de faire preuve de discernement de temps à autre.

Plus les Québécois se rapprochent de cette maturité, moins les journaux et média jaunes n'auront de prise sur eux. Ce temps approche. Il faut continuer de travailler et d'étudier, afin de s'instruire d'une manière critique. Nous en avons besoin pour nous prendre en charge et gérer notre propre État.

JRMS


Featured 751d93ca198caacf4590a022022f5bc8

René Marcel Sauvé217 articles

  • 231 143

J. René Marcel Sauvé, géographe spécialisé en géopolitique et en polémologie, a fait ses études de base à l’institut de géographie de l’Université de Montréal. En même temps, il entreprit dans l’armée canadienne une carrière de 28 ans qui le conduisit en Europe, en Afrique occidentale et au Moyen-Orient. Poursuivant études et carrière, il s’inscrivit au département d’histoire de l’Université de Londres et fit des études au Collège Métropolitain de Saint-Albans. Il fréquenta aussi l’Université de Vienne et le Geschwitzer Scholl Institut Für Politische Wissenschaft à Munich. Il est l'auteur de [{Géopolitique et avenir du Québec et Québec, carrefour des empires}->http://www.quebeclibre.net/spip.php?article248].





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Archives de Vigile Répondre

    9 mars 2007

    Robin Philpot est un des rares journalistes d'enquêtes sérieuses qu'il nous reste au Québec.
    Bien avant son livre, c'est de la journaliste Alison Desforges que j'appris la vérité sur le Rwanda.
    Il est regrettable que nos politiciens semblent si peu instruits sur la politique! Au point de douter de nos meilleurs journalistes et même leur faire procès!
    Quelle honte à La Presse! Un autre clou dans le cercueil de sa crédibilité.
    Pour ceux qui voudraient tout savoir:
    http://129.194.252.80/catfiles/1317.pdf