Passeport canadien

Billet de Caroline


Défiant les autorités chinoises,
des manifestants, dont deux Canadiens,
dans le but de dénoncer
la politique d’occupation du gouvernement chinois à l’endroit du Tibet,
ont réussi l’exploit de dérouler, du haut de la Grande Muraille,
une banderole de 42 mères carrés sur laquelle on pouvait lire :
ONE WORLD
ONE DREAM
FREE TIBET
L’une des protestataires, la Vancouvéroise Mélanie Raoul, a déclaré :
« Pour moi en tant que détentrice d’un passeport canadien,
c’est une devoir et une obligation d’agir et
de me mettre dans une situation d’où je peux livrer mon message. »
Suggérons à Mélanie et ses amis,
la croix du Mont-Royal, le rocher percé ou encore
le balcon de l’hôtel de ville de Montréal
afin qu’ils puissent y déployer la bannière :
UN MONDE
UN RÊVE
UN QUÉBEC LIBRE
en réaction à la politique antidémocratique du gouvernement canadien
à l’égard du Québec et
à plus de 240 ans d’occupation.

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 236 625

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    12 août 2007

    Bien dit ! Il fallait que quelqu'un le dise. J'ai pensé à la même chose lorsque j'ai appris cette nouvelle à la télévision. Et dire que ces mêmes Canadiens appartiennent eux-même à une nation de la sorte.

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    12 août 2007

    Excellente idée de proposer aux activistes courageux la cause de la nation québécoise. Et prenons au mot Jean Charest qui s'insurge avec vigueur contre une autre invasion du fédéral au Québec en obstruction à la sécession: la ligne électrique canadienne, autre forme de partition du territoire. M. Charest ferait lui-même l'offre aux activistes en vue d'un Québec libre pour une autre raison: sa propre création, Le Machin de la Confédération, le ridiculise dans sa proposition de limiter le pouvoir fédéral de dépenser dans les provinces, et de plus, Le Machin fait la preuve qu'à n'importe quelle table canadienne où le Québec se retrouve à côté des 13 autres entités anglophones, il se fait bafouer parce que nos intérêts diffèrent, de par cette culture francophone mère du Canada, qu'on souhaite réduire à l'égal des autres ethnies récemment immigrées au pays!