En ce 04.05.16

Eb0876608b4a2f71b26c20a1a8ef66c0

Deux poids, deux mesures pour ceux assoiffés de liberté

Sans cérémonie
Le poing en l’air de Péladeau a été interprété comme un acte de guerre (alors que nous sommes bel et bien en guerre et sur le point de la perdre).
.
Étonnamment, la tuerie du Métropolis, où Henri Richard Bain envisageait de commettre un massacre chez les indépendantistes, a été reléguée à la rubrique des faits divers. Il s’agissait d’un cas isolé, d’une folie passagère, etc.
Un poing levé cause davantage de remous que la tentative d’assassinat de la chef de l’État québécois.
Et on se croit en démocratie. Et on croit à la neutralité des journalistes et lecteurs de nouvelles.
Rappel: Richard Henry Bain aurait tenté de faire irruption au Métropolis, dans la nuit de mardi à mercredi, le 04 septembre 2012, alors que la nouvelle première ministre, Pauline Marois, célébrait son élection avec quelque 2000 militants. Des gardes du corps ont empoigné Mme Marois après qu’un coup de feu eut retenti à l’extérieur. Ignorant tout de la menace qui planait trop près d’elle, Mme Marois est revenue sur la scène pour terminer son discours avant que le Métropolis ne soit finalement évacué.
Bain aurait abattu Denis Blanchette et blessé Dave Courrage. Celui-ci a été traîné à l’intérieur par des policiers. L’arme de Bain, une carabine Ceska Zbrojovka (CZ) en vente libre au Canada, qui ressemble à un AK-47, se serait enrayée, ce qui a permis à un organisateur du PQ de refermer la porte au nez de l’assassin.
Pris à l’extérieur, Bain aurait ensuite mis le feu à l’arrière du Métropolis. Pourchassé par les policiers, il a été rapidement maîtrisé sans faire d’autres victimes.
En plus de sa carabine, il avait en sa possession une arme de poing de 9 mm. Les policiers ont aussi retrouvé trois autres armes et un bidon d’essence dans sa fourgonnette, garée à deux pas du Métropolis dans le stationnement des Habitations Jeanne-Mance.
Selon la procureure de la Couronne, Éliane B. Perreault toutes les armes de Bain avaient été acquises légalement, sauf une. Outre la CZ, il avait aussi un Beretta 9mm et un revolver magnum .357. Il aurait cependant modifié ou altéré certaines armes au point d’en faire des armes illégales.

Featured df5b7351bef44f5ef9d14600f6d8203f

Caroline Moreno476 articles

  • 314 198

Château de banlieue

Mieux vaut en rire que d'en pleurer !


Chapitre 1
http://www.tagtele.com/videos/voir/73927/

Chapitre 2
http://www.tagtele.com/videos/voir/73949/

Chapitre 3
http://www.tagtele.com/videos/voir/73967/1/





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé