Le Roi des Amériques

Tribune libre 2008


J'ai été surpris et amusé de voir que VLB a attaqué Mme. Jean en la
qualifiant de reine-nègre. Ayant moi-même utilisé l'expression dans un
texte sur Vigile
(http://www.vigile.net/L-Etat-du-Quebec-le-Premier-Canada), je ne pouvais
que sourire à la pensée des pseudos-Québécois qui s'effarent devant la
sortie de VLB.
Je ne saurais parler pour VLB, mais je me permettrais de contribuer au
débat en expliquant pourquoi, moi aussi, j'ai utilisé le terme dans un
texte virulent, colérique. Parce qu'il faut réveiller les Québécois. J'ai
hésité, moi aussi, en écrivant le texte, me disant: Que dira-t-on?
Finalement, je me dis tant pis, c'est trop évident, trop vrai, avec une
touche d'humour, car on se moque de la négritude, bien franchement, mais on
l'utilise ici pour faire un point: nous sommes colonisés.
Mais l'essence de ce texte, c'était, finalement, que je sentais une
colère, alors, pourquoi la renier, pourquoi la cacher? Il ne s'agit pas
d'une colère de pacotille, d'une colère de petit ego, mais une colère
d'indignation; si l'alouette a le droit de chanter, pourquoi pas moi?
* * *
Qu'elle soit noire ou non importe peu, ce qu'a fait VLB, c'est simplement
profiter du fait qu'elle est noire, sachant qu'il allait provoquer
scandale, pour, justement, provoquer scandale. C'était ça le but: brasser
la cage et refuser de se plier à la reine-nègre du Second Canada.
Le seul homme dans l'histoire des Amériques qui mérite toute notre
admiration, le quarantième Père de la Nation, le quarantième signataire de
la Constitution, qui l'a signé avec son sang, celui que j'appelle le Roi
des Amériques, le plus grand des Américains, c'est Martin Luther King.
Lui n'était pas colonisé, il était Roi, de son nom, Réformateur, de son
prénom, et Souverain, de ses initiales (m-l-k est la racine arabe des
déclinaisons sémantiques de l'idée de souveraineté). À lui, je lui dis:
Rêvons, mon frère, d'une Amérique qui n'aille pour seule race que la
Liberté.
Mon peuple, comme le tien, était écrasé, je me lèverai, comme tu t'es
levé, rappelant ta gloire, et ton rêve, je rappellerai aux miens, qu'ils
sont les nègres d'Amériques. Nous, Québécois, sommes les derniers des
nègres, la dernière nation qui n'a pas sa couronne, sa fierté, sa
souveraineté.
Yâ Mâlik an-nûr, ô Cygne de Beauté, ô Blessed Mount of Virtue, les hommes
sont aveugles, mais moi, je vois, et je dis: Voici que Moïse est revenu,
déguisé, et qu'ils en ont fait ce qu'ils ont voulu, mais comme il n'est
jamais mort, il ne mourra jamais, et la promesse de la vie éternelle,
s'accomplira, éternellement.
Je vous le dis en vérité, en beauté: Les Égyptiens étaient blancs, et les
Juifs Noirs, mais ils n'ont rien vu, car ils étaient aveuglés, incapables
de percer le sens de la nuit profonde, celle où les âmes s'immiscent dans
le monde des corps, les élevant, lentement, vers les cimes du suprême
savoir: qu'il n'y a de mort qu'en apparence, et que la promesse
s'accomplira: les justes jouiront de la conscience d'immortalité, de ce que
le Frère Béni appelait la vie éternelle, de corps en corps, redécouvrant
l'être sous ses atours nombreux, et étant, tour à tour, d'une race ou d'un
sexe, d'une nation ou d'une religion, jusqu'à ce qu'ils réalisent qu'il n'y
a qu'un seul sens à l'être, celui vers lequel se porte le regard de
l'homme. Telle est sa liberté. Et le mien, mon regard, est porté vers un
pays, où règneront les noires et les blancs, les jaunes et les rouges, les
bruns et les métisses, chantant en français des Amériques, l'Ode à la
Liberté.
Vive le Roi des Amériques!

Vive la liberté!

Vive le Québec libre, indépendant, brillant,

Comme un phare de liberté,

Chantant les gloires de Bolívar et d'Alfaro,

De San Martín, et de Martí,

De Jefferson, et du Dernier,

Qui était le Premier,

Martin Luther King.
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Squared

David Poulin-Litvak51 articles

  • 38 967

[Campagne pour une Assemblée citoyenne sur la réforme du mode de scrutin au Québec ->http://www.assemblee-citoyenne.qc.ca/]





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé