La médiasserie

« Au lieu de dire que vous ne vous sentez pas respecté du fait qu’on ne s’adresse pas à vous en français, apprenez donc l’anglais. »

Tribune libre 2010

Comme Messieurs Charbonneau ( http://www.vigile.net/Les-Pratte-et-Cie-manipulent-l ) + ( http://www.vigile.net/La-dictature-a-un-an ) et Meloche ( « Petitesse intellectuelle et insignifiance » ), je suis conscient de la désinformation que nous subissons chaque jour, heure, minute… et seconde. Depuis des lustres, je me dirige vers les sites alternatifs comme Vigile, AgoraVox et le Grand Soir, lorsque vient le temps de m’informer.
Pouvons-nous attribuer à l’évolution des mentalités, le fait que tant de personnes voient aujourd’hui, l’idée de faire du Québec un pays indépendant, comme une « doctrine » ? En ce qui me concerne, le désir de faire un pays ne vient pas de la tête, mais du cœur. Qu’en plus on en fasse une mode dépassée, me… dépasse.
Est-ce un hasard, qu’une jeune femme, à qui je ne m’adressais pas, alors que je parlais à ma conjointe, déplorant que les DVD en vente au Tigre Géant de ma localité, à 99% québécoise, nous étaient présentés en anglais seulement, donc, ne nous permettaient pas de savoir ce que nous pourrions acheter… me réponde : « Au lieu de dire que vous ne vous sentez pas respecté du fait qu’on ne s’adresse pas à vous en français, apprenez donc l’anglais. » ?
Est-ce à cause d’une évolution des mentalités, d’une plus grande ouverture des Québécois sur le monde, que les plages publicitaires, qui, à la des années des années « 80 », s’adressaient à « nous », nous présentent maintenant une image d’un « nous » multiculturel, où le blanc s’efface de plus en plus, où l’identité québécoise n’est manifestement plus vendeuse ?
Est-ce pour nous familiariser avec la langue de l’« ouverture au monde », que de plus en plus, la radio french canadian, comme CKAC, nous passe de trop longues minutes d’entrevues en anglais, traduites en très peu de secondes… si traduites ? Que dire des émissions des canaux à… reprises, de Québécor, comme le Canal D, où la plupart des émissions, plutôt que d’être traduites intégralement, nous laissent, en « volume » de fond, la version anglaise originale, avec la cacophonie que cela suppose ?
Le phénomène répandu de surconsommation se traduisant par l’endettement, qui amène tant de gens, alors qu’il y a souvent, deux revenus par foyer, à augmenter leurs heures de travail, à retarder l’âge de la retraite, ou à conserver un travail peu rémunérateur après la retraite, profite à qui ? Est-ce le fruit de l’évolution ?
Que dire de ces Québécois, qui défendent les intérêts de l’occupant canadien au détriment des leurs ? de ces travailleurs qui tiennent des propos que l’on s’attendrait plutôt à entendre sortir de la bouche de leurs patrons ? Ces comportements correspondent-ils à une évolution normale des mentalités ? Est-il normal de travailler contre ses propres intérêts ? Qui profite de cette évolution ? Qui a intérêt à nous manipuler ?
La médiasserie, que je définirai comme étant l’ensemble des médias occidentaux, son, image, papier, électronique ; passés, présents ou à venir ; subventionnés par le capitalisme ou ses gouvernements via la publicité, nous bombarde de tout ce qu’elle veut nous faire penser. Tous « nos » journaux, toute « notre » radio, et toute « notre » télévision font partie de cette médiasserie que nous devons déserter si nous ne voulons pas être des automates télécommandés par la propagande canadienne et capitaliste.
Michel Rolland

Featured 0e9e3cf6eeb576dc463643c64d7a598a

Michel Rolland33 articles

  • 24 406

Libre penseur. Confiance limitée au système d’instruction. Étude de l’Histoire de l’Occident, de la préhistoire à aujourd’hui, Grèce, Rome, France, Angleterre, Italie et États-Unis surtout, en autodidacte. Lecture d’ouvrages qui ont marqué les différentes époques, dont la Bible œcuménique et certains philosophes sceptiques. Diplôme d’études collégiales. Intérêt particulier pour français roman, philosophie marxiste, sociologie et psychiatrie.





Laissez un commentaire



5 commentaires

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    22 juillet 2010

    @ Michel Rolland:
    «En terminant, félicitations pour votre pseudonyme !
    Continuez de le porter avec fierté !»
    Ça, oui! Fièrement, et usque mortem!
    Et vous, vous me semblez digne du Rolland de la «Chanson de Rolland», le proche de Charlemagne!
    Nous vaincrons!

  • Archives de Vigile Répondre

    22 juillet 2010

    À Jean-François-le-Québécois,
    Merci Jean-François, pour ces exemples percutants du travail et des effets produits par la médiasserie.
    La médiasserie, c'est aussi, pour atteindre les intellectuels, l'élite de notre nation : Radio-Canada. À cet endroit, on use de subtilité en manipulant les techniques de propagande, les plus avancées. En première page de Vigile, vous pourrez lire L'emprisonnement du langage, de Pascal SACRE :
    http://www.legrandsoir.info/L-emprisonnement-du-Langage.html#reactions
    Comme je suis un peu paresseux, vous me permettrez de faire un copier-coller de ce que j'ai déjà dit sur Radio-Canada, avant d'avoir lu l'article de Pascal Sacre :
    "Avez-vous remarqué combien de fois les « radio-canadiens » peuvent glisser les mots « Canada », « canadien », le « pays » (en parlant du Canada), la « province » (en parlant du Québec), et nous intéresser à tout ce qui se passe dans « les autres provinces » pour nous faire croire que nous sommes canadiens ? Et ça marche ! Écoutez parler les gens autour de vous. Ils se disent « canadiens », ils parlent de la « province », du « pays ». Tout ce qui s’apparente à notre affirmation nationale prend un sens péjoratif. Tout ce qui suggère notre appartenance au grand tout canadien multiculturel anglophone, prend un sens mélioratif."
    Entre la radio-poubelle et Radio-Canada, la propagande s'ajuste aux différentes clientèles de TVA, TQS, etc..
    Vous dites : "Inquiétant !"... et comment !!!
    En terminant, félicitations pour votre pseudonyme !
    Continuez de le porter avec fierté !
    Michel

  • Archives de Vigile Répondre

    22 juillet 2010

    Qui se cache derrière votre pseudonyme, AnimeLove que je n’ai jamais vu sur Vigile ? Est-ce par dérision que vous avez écrit ce message où l’orthographe, le vocabulaire et les contradictions trahissent la fabrication ? Nous serions-nous déjà rencontrés ailleurs, sous votre vrai nom ?
    Michel

  • Jean-François-le-Québécois Répondre

    21 juillet 2010

    @ Michel Rolland:
    «Que dire de ces Québécois, qui défendent les intérêts de l’occupant canadien au détriment des leurs ? de ces travailleurs qui tiennent des propos que l’on s’attendrait plutôt à entendre sortir de la bouche de leurs patrons ?»
    Cela me fait penser aux auditeurs fidèles de nos deux radios-poubelles, à Québec. Ils tiennent souvent un discours anti-Québécois («on est des pas bons, 'stie, on l'a pas l'affaire»), et antisyndicaliste («c'est rien que des crottés, 'stie, pis du monde qui font fermer des entreprises»), notamment.
    Il faut dire que ces gens-là, sont plus souvent qu'autrement des ignares, qui en plus de ne pas connaître leur propre histoire (ou quoi que ce soit d'autre), n'ont pas l'esprit critique bien développé...
    Si vous leur dites quelque chose de faux, mais en utilisant de bonnes techniques de démagogue, ils auront une forte tendance à tout gober, sans vouloir vérifier.
    C'est ainsi que ces gens, sont transformés à leur insu, en soldats prêts à se battre contre leurs propres intérêts collectifs, pour ainsi dire. Cela donne des résultats, sur le terrain, comme des auditeurs de CHOI-FM, francophones unilingues, prêts à descendre dans la rue pour promouvoir l'accès à l'école anglaise, l'idée des cours en anglais à l'Université Laval, l'abolition des normes du CRTC pour la chanson française, etc.
    Ces abrutis à casquette arborant en permanence un t-shirt de marque de bière, peuvent même parfois avoir recours à la violence. Comme quand il y a quelques années, certains d'entre eux (menés par le chanteur des Pistolets roses, groupe québécois qui a enregistré une chanson pour défendre CHOI-FM, en 2004) ont agressé un jeune homme oeuvrant pour l'organisation Québec punk scene, lors d'un concert rock.
    Québec punk scene, en effet, était contre la radio-poubelle, et le jeune homme en question, distribuait des tracts sur la question...
    Inquiétant!

  • Archives de Vigile Répondre

    21 juillet 2010

    L'aliénation populaire passe par le contrôle de l'information et la désinformation au service des corporations et autres dictatures économiques. L'ouvrier ou l'artisan n'est plus nécessaire dans ce contexte, il fût remplacé par la machine durant l'ère industrielle. Tout ce qu'il reste est un système organisé vers la consommation massive, de ces produits qu'ils nous vendent sans en avoir de besoin, de pétrole, et sans oublier leur intérêt pour nous abonner à des services sociaux lucratif. L'entreprise 'globale' devient donc au service des gouvernements, leurs principaux clients, et cultivent des mesures d'austérité, des moyens pour profiter des moins-nantis et honnètes citoyens dans ce système de type plutocratique.
    AnimeLove