NON À UNE POLICE D'ÉTAT CACHÈRE OU HALAL

L'argent à la saveur cachère et halal

Casher & Halal - arnaque ?

Le débat sur les produits halal et cacher est bel et bien reparti en fin de semaine. Cependant nous ne sommes pas devant un rejet du multiculturalisme, ni d’accommodations raisonnables, ni d’antisémitisme, ni d’islamophobie et encore moins de salubrité publique. Nous sommes devant des groupes de lobbyistes de la finance très puissants qui font la loi. Ne tombons pas dans le jeu du « religieux ». Beaucoup d’entreprises n’ont pas eu le choix. Et j’en veux pour preuve la réflexion d’un chimiste de Québec qui m’a fait parvenir la note suivante, suite à une de mes publications sur le sujet.
« À Marius Morin :
C'est drôle que vous parliez de ça parce que mon employeur SiliCycle inc. a dû il y a trois ans, se faire certifier cacher pour un client américain. Le rabbin est venu nous inspecter et à vérifier que nous ne faisions pas d'abattage de porc dans l'usine, que nous ne mangions pas de porc dans les aire de productions, que nous ne travaillions pas le jour du sabbat etc. Il s'agit d'une usine chimique et personne ne mange dans une hotte chimique avec un masque à gaz! Donc le petit monsieur le rabbin a visité l'usine sans avoir compris quoique ce soit du procédé, il a béni l'usine et les employés et bien sur n'a pas oublié d'empocher sont chèque et exiger un dédommagement pour ses frais de déplacements! Le plus drôle dans tout ça, c'est que la silice que nous fabriquons n'est en aucune façon destinée à l'alimentation. C'est une sorte de sable que sert à faire de l'analyse chromatographique, bref personne n'en mange! Bref on en a bien ri, mais en réalité c'est la communauté juive qui rit bien de nous autres puisqu'elle nous a obligés à payer une "taxe déguisée" à leur église!
Mais comme ce contrat rapporte beaucoup d'argent à l'entreprise, nous nous somme pliés à la demande bien que nous trouvions, tous, cette demande déplacée et complètement ridicule.
Bonne fin de journée à vous et gardons le sourire!
Sylvain Morin, Québec »

Il est temps que le gouvernement légifère en ce sens (à moins qu’il y ait des religieux radicaux ou de puissants financiers dans ses rangs) pour empêcher des minorités religieuses de faire la loi et d’imposer à toute une population de lourdes taxes cachées et obligatoires. On ne peut pas se contenter d’utiliser la belle formule de Marie-France Bazzo: « Pas de religion dans mon assiette ». De plus, il faut aller plus loin que le PQ qui se contente de poser des questions : Au Québec, combien d’entreprises… combien d’abattoirs… depuis combien de temps… Non, le problème est beaucoup plus endémique et profond. Il faut arrêter de se faire exploiter par les gaz de schistes, les minières et aussi les oligarchies financières et religieuses. C'est au peuple Québécois de faire ses lois et à personne d'autres.
Marius MORIN

Featured 8c0f59ed26d0671347255ad7ccf3e7ea

Marius Morin130 articles

  • 120 463

Citoyen du Québec, Laval, Formation universitaire, Retraité toujours
interpellé par l'actualité socio-politique

Laval





Laissez un commentaire



14 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    28 août 2014

    Toutes ces réflexions sont à mon avis fort pertinentes et inquiétantes pour le futur si nous laissons aller les choses sans intervenir. être informé et se tenir au courant m'apparait être la première étape mais elle restera vaine si d'autres action se sont pas mises de l'avant. Je crois que nous devons écrire massivement à nos députés pour leur manifester notre mécontentement ainsi qu'aux autres instances comme l'office de la protection du consommateur, les acefs, demander à nos épiciers de mieux identifier leurs produits et le cas échéant refuser de les acheter leur précisant que nous ne souhaitons pas endosser le mouvement de groupuscules religieux en payant une taxe cachée. Notre réel pouvoir repose sur nos actions et non seul sur la dénonciation de ces injures.

  • Archives de Vigile Répondre

    27 mars 2012

    Il faut chialer, râler et aussi boycotter. Il n'y a pas une épicerie où on ne m'entend pas dire à haute et forte voix:" encore un maudit produit cachère". Évidemment je le dis lorsqu'il y à des auditeurs. Surprise! un très grand nombre de personnes ignorent ce qu'est cachère, comment le reconnaitre, à quoi ça sert et où va l'argent. Les gens ne savent pas non plus comment les producteurs se font extorquer genre:"Si tu veux être distribué ...c'est une offre que tu ne peux pas refuser!"
    Le publique ne sait même pas où vas cet argent exempt de taxes et non imposé. Si les gouvernements imposaient les religions une grande partie du problème serait réglé.
    A mon avis il faudrait:
    1: publiciser le plus ce racket.Étaler au grand jour ses tenants et aboutissants.
    2: boycotter le plus possible,produit et magasins et rendre cette action le plus publique possible.
    3: Demander à nos élus et futures élus, de prendre position.
    4: expliquer aux gens la direction que prend cet argent i.e. Israël et à quoi elle sert i.e. payer la guerre contre les Palestiniens.
    5: harceler les épiciers pour qu'ils nous fournissent pour que cela cesse.
    6: et puis, pourquoi pas, suggérer aux catholiques d'exiger une nourriture chrétienne...
    Croyez le ou non j'ai vu du papier de toilette MK.

  • Archives de Vigile Répondre

    23 mars 2012

    L’honorable ministre colonisé MK Christian Paradis, ministre de l'Industrie et ministre d'État (Agriculture) a annoncé le versement d'un montant pouvant atteindre 763 650 $ au Conseil de la communauté juive de Montréal qui s'emploie à renforcer la salubrité des aliments certifiés kascher. Notez que ce contaminé ministre est aussi le ministre de l’Industrie qui contrevient allègrement à la loi sur les conflits d’intérêts. Pas très éthique le gouvernement Harper!

  • Archives de Vigile Répondre

    23 mars 2012

    Mon point de vue est le suivant:
    Bien sûr que taxer tout le peuple québécois sous le faux prétexte de la religion, peu importe le produit acheté qui plus est, est une arnaque évidente et qui, je le crois, a été comprise par celui-ci. Puis il y a aussi celles et ceux qui se foutent de payer pourvu que ce soit pas cher, qui n'en démorderont jamais pour toutes sorte de motifs, dont la pauvreté, et qui sont nombreux.
    Je le veux moi aussi que le gouvernement légifère pour remettre à leur place les religions. Mais pendant ce temps, le peuple est laissé à lui-même par les médias, par ses soi-disants élites politiques et autres organismes qui devraient mais ne l'éclaire pas sur les détails de cette taxe déguisée. Ils sont tous à la solde de ces revenus lucratifs ... carrière oblige !
    D'autre part, je crois qu'on ne peut exiger de tous les individus d'un peuple d'avoir tous la même méthode de pensée et d'analyse d'une situation précise. Alors, compte tenu du grand nombre de gens qui se foute de l'orgine de la bouffe et compte tenu qu'il y a tout de même aussi une sérieuse question de religions opportunistes à expulser des secteurs québécois étatique, publique et des entreprises qui doivent être laïc, on ne peut donc ignorer l'aspect religieux. C'est aussi ce qui donne une certaine force aux deux religions sémites en question qui nous ont été imposées par leurs propres lobbyistes, ceux-ci sachant parfaitement qu'il pourraient utiliser l'argumentaire antisémite. C'est un cercle sans fin avec ces gens-là qui se victimisent continuellement.
    Mais éliminer, sans crainte des injures sans fondement, les religions sémites des secteurs mentionnés correspond dans les faits à éliminer cette arnaque économique et il n'y a rien là d'inhumain, le Québec est laïc. Notre ouverture sur les autres n'excuse en rien l'agressivité de ces religions sémites qui méprisent de toute évidence ce qui leur est différent.
    Il ne faut pas croire que l'ensemble du peuple québécois ignore la présente fourberie économique. Cependant nous avons une réalité à vivre qui dépasse nos moyens actuels, moyens dont nous privent nos propres représentants qui eux vivent grassement.
    Il est là le dilem et le peuple le sait.

  • Martin Perron Répondre

    20 mars 2012

    C'est une arnaque évidente le sceau cacher. Bravo pour cette belle religion juive orthodoxe qui donne le droit d'exploiter les peuples de la terre et c'est encore nous les antisémites si nous nous indignons de ces crimes et de ces mensonges. Pourrait-on poursuivre en cour de justice ces rabbins de Montréal et du Canada qui ont pignon sur rue ici? Est-ce que la loi de protection du consommateur pourrait être utilisé dans ce cas? Quelqu'un sait? Attention, il est évident que la simple justice et le bon droit sont bafoués par ces personnes à la moralité pervertie.

  • Serge Gingras Répondre

    20 mars 2012

    Comment des produits non comestibles peuvent-ils être ou ne pas être cashère ou halal?
    Du papier d'aluminium cashère! Et quoi encore?
    Il ne saurait y avoir de place pour le religieux dans le commerce.
    Bien traiter les animaux de la naissance jusqu'à leur mort prématurée, j'en suis. Mais me faire payer un coût supplémentaire pour satisfaire des croyances religieuses qui me sont étrangères... Non, Merci.
    La logique voudrait que ce soit les demandeurs qui paient pour services rendus et non l'inverse. Tout cela sent l'extortion.

  • Serge Charbonneau Répondre

    19 mars 2012

    C'est chaque jour que l'on tombe sur le cul !
    Le ridicule ne tue pas et se porte comme jamais.
    Merci pour cette information renversante (c'est le cas de le dire!)
    C'est à se demander si un jour nous serons «maîtres chez nous» ?
    Après avoir été sous le joug du Canada va-t-on glisser sous le joug de la stupidité ?
    Le joug du religieux, le joug des lobbys religieux ?
    On (les entreprises) se prostitue pour faire la $.
    La prostitution c'est exactement pour cela: la $ !
    Et la fausse morale nous oblige à l'accommodement déraisonnable !
    Le raisonnable en prend pour son rhume !
    À mon sens, on nous entraîne peu à peu vers le totalement inacceptable.
    Oser dire que c'est totalement inacceptable, c'est s'exposer à se faire traiter de xénophobe, raciste, intégriste laïc et même de «nationaliste» !
    Parfois, je ressens comme une sorte de rage !
    Salutations, M. Morin,
    Serge Charbonneau
    Québec

  • Archives de Vigile Répondre

    19 mars 2012

    A Yves Claudé. c'est incontestable que tous les Canadiens Français sont des antisémites. La preuve réside dans ce commentaire/jugement émis par une journaliste de cette même communauté «que les cdn-franc -les frogs-se font transmettre leur antisémitisme via le lait maternel de leurs mères» sic. Ce qui lui a mérité beaucoup de points évidemment.
    La pente pourrait être assez raide dans ce cas. Mais la n'est pas la question, et tu a bien vu. Fric..Fric..Fric. nothing else, my man. Tranchage de gauche a droite et orienté vers ?? n'est rien d'autre que distraction qui ne cherche qu'à faire dériver le débat. Et les dretteux et autres pissous de l'establishment et autres médias qui vivent des commendites (business oblige) ne sauraient se manifester, encore moins contester. ex La Presse/Desmarais et famille. Mais si on y réfléchi un instant c'est a nous de jouer, on attend après quoi au juste, la bénédiction d'un putain (genre putes, chieux)de fonctionnaire. C'est à la caisse que tout cela va se régler. Wake-up, les tarlas.
    Peter Largie

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    19 mars 2012

    Au temps de Bouchard-Tayler, METRO voulut minimiser l'importance des 70% de produits portant marque de rituel et admit que les coûts reliés à ces contrats sont répartis sur toute la marchandise qui passe à la caisse... Voilà la taxe cachère que nous payons même si nous excluons de notre panier tous les produits identifiés d'un K ou d'un KKK.

  • Archives de Vigile Répondre

    19 mars 2012

    Bien ciblé et circonscrit. Merci. Mes multiples commentaires orientés vers cet aspect fondamental de toutes ces démarches questionnables, du point de vue avantages indues « pour ne pas dire taxage» de ces procédés, ont été rejetés. Pratiques commerciales douteuses et abus des impôts sont a la base même de mes contributions des derniers jours. Mal formulés, je le concède, mais non moins valables. Au delà de l'imposition de pratiques religieuses intolérables, sous aucun prétexte,il y a
    des pratiques commerciales fort douteuses qui ne peuvent que profiter qu'a des groupes religieux dont les motivations sont fort questionnables. Ca s'approche dangereusement du domaine de la construction qui est présentement (onhold) sous enquête. Je crois..enfin je l'espère. De se laisser berner en acceptant que ceci relève principalement de la religion est absurde. Cherchons plus loin et ne soyons pas dupes, encore une fois. A quoi ca sert et a qui ca sert. Comme on le dit fréquemment « follow the money trail».
    Parceque ici contrairement a ce que tous les opinions émis par les «Grands» c'est essentiellement de (fric) d'ont il s'agit. bon suffit pour le moment on va encore m'exclure. Désolé Vigil, mais malgré les poursuites il faudra bien un jour appeler les choses par leurs nom.

  • Yves Claudé Répondre

    19 mars 2012

    Le très regretté Mordecaï Richler l’avait bien compris. Les Québécois sont tous des “antisémites” ! Et comme notre société est très inclusive, cela comprend aussi les citoyens de confession hébraïque. Alors, où est le problème ?
    Je confesse être moi-même un “antisémite”, et pour une fois, Monsieur David Ouellette sera d’accord avec moi : en effet, je préfère manger pas cher que cacher !
    Je n‘ai toujours pas compris comment se calcule la taxe cacher, en fonction ou non de la TVQ et de la TPS ? Qui peut m’éclairer là dessus, car on a peut-être droit à un remboursement de cette taxe sur le calcul de l’impôt ?
    Veuillez bien excuser la lenteur et la lourdeur de mon esprit … tout cela me semble si compliqué !
    Yves Claudé

  • Archives de Vigile Répondre

    19 mars 2012

    En lisant un autre article écrit par M Dubuc, sur le même sujet, je note quelques désaccords.
    Dire que la viande halal ou casher a le même goût que la viande non halal ou non casher est faux. Simplement parce que un animal égorgé sans être préalablement endormi, stresse et cela se ressent sur la qualité de la viande (concentration de toxines, ...). Mais là n'est pas le problème. Pourquoi moi qui ne suis ni musulman, ni juif mais athée, devrais-je être obligé de manger une viande dont le caractère religieux est évident puisque je n'ai pas fait le choix d'une quelconque religion ? Pourquoi les tenants de ces religions m'imposeraient-ils leur choix ; en vertu de quelle supériorité ? La mention du mode d'abattage sur les viandes devrait être obligatoire afin que tout un chacun puisse choisir en conscience. C'est cela le respect de l'autre, c'est cela la démocratie, c'est cela la laïcité. Et puis, il ne faudrait pas stigmatiser ceux qui s'opposent à la vente non identifiable en les assimilant à des racistes ou des antisémites ; manière trop facile d'éluder le vrai débat.
    Je précise qu'en France le débat est ancien, qu'il est porté depuis longtemps par les défenseurs de la cause animale, qu'il existe une loi interdisant l'abattage sans assommage préalable de l'animal, que malgré tout de plus en plus d'abattoirs ont obtenu des dérogations pour faire de l'abattage rituel au-delà des besoins réels des pratiquants musulmans et juifs (manière de se faire de l'argent car les coûts de production sont moins élevés pour ce type d'abattage), qu'un reportage passé à l'émission "envoyé spécial" a révélé au grand public ce problème, que M Le Pen a ensuite sauter sur l'occasion pour stigmatiser une partie de la population(mais rien n'empêchait la gauche de reprendre et d'apporter une position juste et laïque, ce que bêtement elle n'a pas fait, au contraire), que cette information a ensuite été reprise dans une autre émission orienté sur l'alimentation, que le problème existe et que ce n'est pas parce que l'extrême-droite en fait un de ses arguments qu'il ne faut pas en parler. Sinon, nous allons tout leur laisser et nous ne vivrons que d'accommodements de moins en moins raisonnables, entre le marteau fasciste et l'enclume intégriste religieuse (ou l'inverse).

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    19 mars 2012

    " C’est au peuple Québécois de faire ses lois et à personne d’autres." (M. Morin)
    Voilà justement ce que Marois doit clamer haut et fort!
    Pour ça, il faut défier l'inspection fédérale des aliments.
    Et surtout voir qui siège autour de la table chez METRO !! Le Canada peut y être assez puissant pour commander au PLQ. Des chercheurs professionnels à Agriculture Canada ont perdu leur boulot pour avoir résisté aux diktats...
    http://voir.ca/societe/1998/12/17/sante-canada-organisme-sous-influence/

  • Archives de Vigile Répondre

    19 mars 2012

    Aucun de nos journalistes frileux n’a osé aller cogné à la porte des mosquées et des synagogues pour savoir combien ça rapporte ce racket et où va l’argent ainsi récolté.
    Je commencerais par la caisse des partis politiques en premier, c'est par là qu'on obtient des accords déraisonnables si on est chum avec Charest et ainsi de suite.