Au nom de la laïcité, tout n'est pas permis

Quand des professeurs « laïcistes » manquent de jugement total

Tribune libre

C’est tout de même incroyable, ce délire « laïciste » de la part d’un professeur de musique d’une école primaire de Sorel-Tracy. Dans son cours de musique, il s’est donné le droit de censurer une chanson d'Édith Piaf sur l’amour, où le nom de Dieu apparaissait. Selon les informations, il aurait pris cette décision d'un commun accord avec ses collègues enseignants.
Le comble dans tout cela, c’est l’attitude d’Alain Laberge, le directeur général de la Commission scolaire de Sorel-Tracy qui a défendu son professeur… il n’a pas eu de plaintes… dit-il. Il n’a même pas formulé une réprimande envers ce professeur aliéné et ceux et celles qui l’ont appuyé. Si on suit bien leur laïcisme sans jugement, il nous faudra bientôt amputer les phrases suivantes du « O Canada » comme : « Car ton bras sait porter l'épée, il sait porter la croix » ou encore « God keep our land glorious and free! ».
J’entends des commentaires acerbes et négatifs, et les gens ont raison. Ils ont raison pour deux raisons : on se doit en tout temps de respecter les Droits d’auteur, les œuvres musicales, littéraires et autres ne nous appartiennent pas; deuxièmement, comme société laïque, on se doit de protéger à tout prix notre patrimoine culturel, éducatif et linguistique. Sous aucun motif, nous avons le droit de réécrire l’histoire des peuples et de l’humanité, encore moins la nôtre!! Ce n’est pas pour rien que l’UNESCO veille depuis 40 ans à la protection du patrimoine mondiale. Je me réjouis de la réaction de la Ministre de l’Éducation Line Beauchamp et de Christine St-Pierre, Ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine.

Featured 8c0f59ed26d0671347255ad7ccf3e7ea

Marius Morin130 articles

  • 120 463

Citoyen du Québec, Laval, Formation universitaire, Retraité toujours
interpellé par l'actualité socio-politique

Laval





Laissez un commentaire



9 commentaires

  • Michel Pagé Répondre

    24 février 2012

    o Monsieur, Lecteurs,
    Vous nous dites en faits que : " « Un peuple qui n’a pas la conscience de transmettre sa langue, ses valeurs, son patrimoine culturel, dont religieux, est un peuple perdu, qui a perdu le Nord, littéralement ! " MP
    J’ai toujours pensé qu’en éliminant "le bébé d’avec l’eau du bain" par le passage de l’école confessionnelle à l’école laïque non-confessionnelle linguistique, et en éliminant le libre choix entre un cours de morale et un cours de religion chrétienne (en continuité avec notre patrimoine culturel religieux, de 92% de la population), on faisait fausse route, que nous obvions vers une forme de crise identitaire accentuée...
    Sur ce seul point, ne serait-il pas bon et judicieux de retourner au libre choix dans les écoles entre un cours d’enseignement religieux catholique ou protestant et un cours de morale/d’éthique morale générale ?
    Je le crois. Exprimons donc cette volonté auprès des députés... et des instances politiques..
    Acuellement, reconnaissons-le le régime québécois brime la liberté de choix des parents de tradition et de foi catholique...
    Espérant que mon commentaire ne sera pas censuré, comme cela est arrivé auparavant, lorsque je me suis prononcé pour la tradition et le patrimoine religieux ayant marqué l’identité des Canadiens-français...

  • Archives de Vigile Répondre

    19 février 2012

    Les gens de droite appellent ce monde des marxistes culturels en référence à l'École de Francfort.
    Ils appartiennent en fait à un mouvement sectaire séculaire apparu au XVIII siècle qui a entre autre provoqué la Révolution Française. Contre les Roys et contre les Papes.
    Leur influence antinationaliste et antireligieux vise un monde globalisé sans ces frontières. Elle a même déteint sur Lord Durham pour l'assimilation civique et religieuse des Canadien-Français à l'Empire sur lequel se bâtirait le Nouvel Ordre Mondial. Quoique la terminologie s'est plutôt raffiné vers la fin de l'Empire Victorien.
    Une vraie plaie. Et leur plaisirs s'assouvissent dans le blasphème et le salissage des consciences. Tendre des pièges de tentation et voir les individus y succomber. Saper les valeurs morales pour remodeler la société, non pour la rendre meilleur, mais pour l'avilir et y injecter la honte de soi.
    L'oeuvre est d'abord une oeuvre de destruction sociale.
    Et quand on voit ce que fait entre autres vedettes d'Hollywood, Madonna. C'est à pleurer de voir que certains nationalistes d'ici vantent ses origines maternelles canadiennes-françaises. C'est une cousine de Céline Dion, tout comme pour Hillary Rhodam-Clinton. Le cri du coeur de Céline à la mort de Whitney Houston, c'est qu'elle sait ce qu'est le monde d'Hollywood. De même, elle sait ce qu'elle a fait elle-même dans sa naïve jeunesse. Céline a peur d'être aspirée vers le suicide.
    http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/hugo-dumas/201202/18/01-4497426-les-dangers-du-showbiz-selon-celine.php
    http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/sur-scene/201202/13/01-4495483-mort-de-whitney-houston-celine-dion-denonce-hollywood.php
    http://abcnews.go.com/GMA/video/celine-dion-whitney-houston-music-live-forever-15573116

  • Archives de Vigile Répondre

    18 février 2012

    Tu as raison, Marius, favoriser la laïcité ne signifie pas faire fi de sa culture et de son patrimoine.
    François Laberge
    (Je ne connait pas Alain,ce directeur qui a témoigné d'un manque de jugement semblable à celui de son enseignant.)

  • Daniel Roy C.A. Répondre

    18 février 2012

    Les Anti-Nationalistes, destructeurs de notre peuple!
    Ceux qui firent de nous jadis un peuple fier, fort et uni par les liens du sang, de la langue, et de l’amour de leur patrie, c'est-à-dire nos ancêtres, sont maintenant attaqués. Tous les efforts qu’ils mirent pour la construction de notre magnifique coin de pays sont maintenant ridiculisés. Cette merveilleuse culture qui est née grâce à eux il y a de cela plusieurs siècles en Amérique du Nord, celle du peuple Québécois, est aujourd’hui bafouée.
    Nous, Nationalistes, fiers de notre culture, de nos valeurs, de nos mœurs, de nos traditions et pour ainsi dire fiers de notre héritage nous ayant été légué par nos aïeux, sommes également aujourd’hui attaqués par les mêmes genres d’individus. Ces individus sont communément appelés les anti-nationalistes.
    Depuis quelque temps, ces gens militent de plus en plus contre toute organisation, organisme, association, regroupement, Parti politique, et même contre toute personne s’affirmant être Nationaliste. Ces gens s’en donnent à cœur joie et ne cherchent rien d’autre que de dissoudre notre Nation. Ces gens crachent sur leurs propres ancêtres et par le fait même, souvent sans le savoir, sur eux-mêmes. Ces Anti-Nationalistes se revendiquent souvent en tant qu’anarchiste et/ou communiste d’idéologie. Ils n’hésitent jamais à salir qui ou quoi que ce soit de Nationaliste sur la place publique, allant même jusqu’à mentir sur plusieurs aspects pour s’assurer une certaine crédibilité, afin que d’autres les suivent dans leur délire destructeur.
    Ces gens sont dangereux! Dangereux, car ils ne souhaitent que la mort du peuple Québécois dont NOUS, Nationalistes, sommes si fiers! Un peuple différent des autres sur tous les plans! Un peuple unique en son genre!
    Ces gens sont dangereux pour chaque Québécois et Québécoises, ainsi que pour la prospérité future de notre peuple!
    Nous n’avons pas l’intention de nous laisser berner et attaquer par eux!
    Afin d’enrayer cette idéologie destructrice qu’est l’anti-nationalisme Québécois, nous nous devons d’agir en grand nombre et en informer le plus de gens possible.
    ‘’ La seule condition au triomphe du mal, c’est l’inaction des gens de bien! ’’


    Québécois et Québécoises, nous avons besoin de vous!
    Nationalistes, au service du Peuple!
    La Légion Nationale

  • Oscar Fortin Répondre

    17 février 2012

    Tout à fait d'accord avec M. Morin. Le fanatisme, l'étroitesse d'esprit, la censure ne peuvent être des fenêtre ouvertes sur le monde des connaissances et du savoir vivre en société. Dire que c'est à l'intérieur d'une maison d'enseignement que nous retrouvons pareil comportement! Il faut dire non à toutes les formes de fanatisme et d'intransigeance quelque soit les idéologies ou les croyances qui en sont l'inspiration. Sans se nier soi-même dans ses convictions et croyances, il ne faut pas en faire la norme pour tout le monde. On peut discuter, on peut échanger, on peut s'enrichir en ouvrant nos portes et fenêtres, mais il ne nous appartient pas d'imposer quoi que ce soit qui ne soit préalablement recherché et voulu.

  • Archives de Vigile Répondre

    17 février 2012

    C'est en effet bien terrible! Si des décisions de ce genre devaient se généraliser, les Canadians devraient sauter le couplet de leur hymne national où il est question de Dieu. C'était pourtant si simple. Il n'aurait fallu qu'indiquer la porte à ceux qui ne voulaient pas l'entendre. Ca s'est déjà fait dans une cabane à sucre à l'heure de la prière. Ou distribuer des cache-oreilles aux enfants, comme à la petite fille à qui sa culture ne permettait pas d'écouter les comptines de sa garderie. La mesure n'a-elle pas été approuvée par la ministre de l'Education elle-même? Quelle crime de sédition aussi à l'encontre du gouvernement Charest et de sa laïcité ouverte! La politique n'est pas encore validée par l'Assemblée nationale, mais du moins le cours Ethique et Religions, qui permet de faire la promotion de tous les dieux et du «vivre-ensemble» des croyants, n'en est-il pas une balise éclairante? Vivement, il faut soumettre à la Cour suprême ce viol évident de la liberté d'expression des artistes, comme celle des danseuses nues lui a naguère été confiée.

  • Archives de Vigile Répondre

    17 février 2012

    Un manque total de jugement de la part du professeur. Je suis surpris qu'il ait eu aussi l'encouragement de ses collègues et du directeur de la Commission scolaire Sorel-Tracy.
    Ils ont censuré un texte, ils ont tu l'information globale de ce texte; c'est une honte que des adultes (enseignants de surcroît)proposent l'absence d'information à des enfants dont ils ont la charge d'enseigner.
    Où est notre passé? N'avons-nous pas une histoire? Faudra-t-il enlevé "Les relations des Jésuites" de nos bibliothèques? Faudra-t-il enlever nos manuels d'histoire car ils font référence à l'arrivée de prêtres et de religieux?
    Un enseignant devrait être en mesure d'expliquer ce mot Dieu dans l'hymne à l'amour. S'il ne le peut pas (qu'il soit ou non croyant), il n'est pas à sa place.

  • Archives de Vigile Répondre

    17 février 2012

    Je doute qu'il sagit vraiment d'une question de laïcité. Je crois que nous n'avons peut-être pas toute l'information ou tout le contexte. La laïcité existe depuis longtemps et ont a jamais entendu parler d'un truc pareil avant.
    On peut être laïque et conserver notre patrimoine historique chrétien(greco-romain) et les éléments culturels des premières nations. On va pas changer les noms de villes ("St"-Jerome), de fleuve("St"-Laurent), l'année ("2012" dans le sense de 2012 apres...), les fetes("Noel", Halloween), ca fait parti de notre culture.

  • Archives de Vigile Répondre

    17 février 2012

    Oui, les intégristes de la laïcité sont aussi ridicules et intolérants que les intégristes religieux!
    Et que dire des intégristes de l'indépendance! ;)
    Euh... C'est une blague!