Islamocratie au Québec, oui ou non?

4b90a1277b783a944de9933e1a8fac2f

Tribune libre

Les projets de dictature islamiste au Québec comme au Canada avancent désormais à visage découvert, et nos garde-fous juridiques n’opèrent plus. Je le dis suite au jugement du blogueur Philippe Magnan. Respecter l’islam et lui dérouler le tapis rouge revient à dire renoncer à nos libertés individuelles, en particulier à notre liberté d’expression. Gare à vous si vous ne partagez pas la pensée unique. La lutte pour l’islamocratie est contraire à nos droits et libertés.


L’islamocratie produit et nourrit un sentiment de supériorité exigeant la soumission de tout opposant, de tout mécréant. Et quand une personne islamique n’arrive pas à dominer et à s’imposer, elle épouse le rôle de victime. La victimisation se base sur le racisme et l’islamophobie de l’autre. La personne affirme que sa vie a changé, qu’elle est devenue un cauchemar, qu’elle ne dort plus, qu’elle a peur de circuler en public etc.


Le plus inquiétant est que ces individus puissent le faire dans médias sociaux, dans un quotidien national, dans une émission télévisée de grande écoute, dans leurs lieux de culte sans être interpelés et sans susciter une levée de boucliers. Toutes les questions de démocratie, de libertés individuelles, de liberté d’expression doivent s’aplanir, et tout propos contraire doit être pondéré et même muselé dans certaines circonstances. J’y vois l’illustration d’une faiblesse préoccupante des Québécois à réagir. On rit, on se moque, rien de plus. Par naïveté ou ignorance, on regarde passer le train de l’institution silencieuse de l’islamocratie dans notre milieu. L’islamocratie progresse lentement mais sûrement.


Quel sociologue, politicien, juriste se fera un devoir de rappeler que nos lois fondamentales n’ont pas pour fonction d’afficher une idéologie mais d’organiser la répartition juste et équitable des pouvoirs, des droits, des devoirs et libertés. Le fait est que nous avons perdu toute capacité collective à mener un débat normal sur la laïcité et l’islam. Chacun demeure tétanisé devant la doxa islamique et de ses implications diplomatiques.



Featured 8c0f59ed26d0671347255ad7ccf3e7ea

Marius Morin129 articles

  • 130 550

Citoyen du Québec, Laval, Formation universitaire, Retraité toujours
interpellé par l'actualité socio-politique

Laval





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé