Des néo-nazis dans l’Armée canadienne

Brutalité policière - Profilage politique



Ci-dessous un site qui dénonce la présence de néo-nazis dans l’Armée canadienne à Valcartier.

Ce genre d’individu entre volontiers dans l’armée et espère être employé dans une mission qui lui fournira l’occasion d’exercer ses instincts de tueur. Il sera le premier à tirer sur les autres, surtout les faibles sans défense dont il veut débarrasser la terre. La mentalité nazie et fasciste ne prétend pas davantage.

Aussi loin en arrière que je me souvienne, nous avions des individus de cette sorte dans l’armée canadienne. Entre 1955 et 1957, alors que j’avais été intégré contre mon gré dans le régiment des Canadian Guards, dont le troisième bataillon était cantonné à Valcartier, nous avions des allemands et des hongrois qui servaient dans l’unité, des anciens de la Wehrmacht et de la Waffen SS, qui avaient trouvé refuge dans un Canada complaisant et fuyaient les tribunaux qui auraient pu les juger et les condamner en Europe.
***
Avant eux, il y a eu le cas du pasteur Timothy Thorburne Shields de la Jarvis Baptist Church à Toronto, qui avait tenté rien de moins qu’inciter Ottawa à entreprendre une intervention armée majeure contre le Québec et nous déposséder comme les Acadiens, à cause de nos «treacherous utterances ». Nous nous étions opposés à la conscription pendant la guerre et nous méritions d’être déportés et ruinés.

Ce qui a arrêté le pasteur Shields, c’est la présence dans l’armée canadienne de 200,000 soldats pendant la deuxième Guerre mondiale, sans compter les réguliers et réservistes de l’après-guerre, dont je faisais partie, étant trop jeune pour m’enrôler pendant la guerre. Officier d’infanterie dès 1948 et informé des intentions du pasteur Shields, j’avais, avec d’autres collègues, entrepris de former et entraîner plus de 50,000 francs-tireurs afin de dissuader Ottawa et le Canada anglais de prendre les armes contre nous. Je suis demeuré 28 ans dans l’armée, toujours dans l’infanterie, simple capitaine, pour former et entraîner le plus de Québécois possible, des hommes et des femmes ordinaires qui sont retournés dans la vie civile.
***
Maintenant, voilà que les nazis recommencent. Ils sont extrêmement dangereux, comme ce Brevik en Norvège, qui a abattu 76 personnes comme des chiens et qui s’en vante et est prêt à recommencer.

Des nazis, il y en a beaucoup dans l’armée américaine qui n’attendent qu’une occasion pour tirer sur tout le monde, en commençant par les plus faibles. Les autorités ont très peu de contrôle contre ces psychopathes qui jouissent de tuer les autres et en rient. Ils sont particulièrement actifs dans des périodes troubles et chargées d’incertitudes comme celle que nous traversons.
***
Aux Québécois et Québécoises, je n’ai qu’une seule recommandation : Aux armes citoyens. Que tout le monde ou presque s’entraîne et se prépare à la guerre. Ce sera dans un avenir proche le seul moyen de garder la paix. Nous allons faire comme les Suisses. Vous ne savez pas comment? Je vais vous l’expliquer dans mon prochain livre : Défense armée pour l’État du Québec.

Dans l’avenir qui s’annonce, nous n’aurons plus le choix.
***
JRMS, auteur de Défense territoriale pour la nation et l’État du Québec :
Le Québec carrefour des empires
Géopolitique et avenir du Québec

Des néo-nazis dans les Forces Armées Canadiennes ?


Featured 751d93ca198caacf4590a022022f5bc8

René Marcel Sauvé217 articles

  • 236 499

J. René Marcel Sauvé, géographe spécialisé en géopolitique et en polémologie, a fait ses études de base à l’institut de géographie de l’Université de Montréal. En même temps, il entreprit dans l’armée canadienne une carrière de 28 ans qui le conduisit en Europe, en Afrique occidentale et au Moyen-Orient. Poursuivant études et carrière, il s’inscrivit au département d’histoire de l’Université de Londres et fit des études au Collège Métropolitain de Saint-Albans. Il fréquenta aussi l’Université de Vienne et le Geschwitzer Scholl Institut Für Politische Wissenschaft à Munich. Il est l'auteur de [{Géopolitique et avenir du Québec et Québec, carrefour des empires}->http://www.quebeclibre.net/spip.php?article248].





Laissez un commentaire



13 commentaires

  • Francis Déry Répondre

    15 mai 2012

    Je pensais surtout au traitement des forces spéciales.Qu'ils soient des SEALs, des commandos (Airbornes ou JTF2).
    Le genre d'individus appelés à sur-performer en action et qui ne se gênent pas à brûler les chandelles par les deux bouts.
    Un égo gonflé pour les pousser au-delà de leurs limites.
    Un ancien para qui disait avoir fait des missions en des endroits dont je ne croyais pas que l'Armée Canadienne y intervenait, me contait que ceux qui ne se bourraient pas d'alcool ou ne se droguaient pas était plus susceptibles de développer des burn-outs dûs au stress traumatique.
    Il me semblait sincère. Mais je ne crois pas que les Forces Canadiennes aiment parler de ce sujet.
    Comme j'écrivais plutôt, les nôtres doivent pénétrer dans les FC pour assurer un contrôle relatif et développer nos propres forces. Mais on ne peut les laisser seuls devant l'organisation de la Couronne. Il faut une structure d'encadrement qui s'assure qu'ils restent fidèles aux valeurs de leur nation et qui les protègent des perversions mentales.
    Évidemment, on ne peut discuter ouvertement d'une telle organisation.
    En cas de crise, je ne crois pas que ce sera seulement eux vs les forces du ROC. Déjà qu'au Québec, les Warriors forment une force armée qui pourrait seconder Ottawa dans les efforts de déstabilisation. De même que les réseaux mafieux si généreusement arrosés par les commandites ou parce que Ottawa laisse le champ libre comme dans le port de Montréal.
    Il faut rajouter un autre danger, le Kitat Konenut.
    http://www.youtube.com/watch?v=j7IANhRJDqo
    Je suis sûr que ce groupe va étendre ses activités au Canada via des clones ou en entraînant des volontaires canadiens en sol américain dans les Adirondacks ou en Arizona.
    Jadis il y a eu le Doric Club qui fournissait des milices officiellement auxiliaires mais qui agissaient de leur propre chef. Puis les clans écossais de Montréal ont fourni une milice rattachée aux Black Watch Highlanders. Il faut s'attendre à des oppositions anti-nationalistes pas toujours subordonnées à Ottawa.
    Bien à vous,
    FD

  • Archives de Vigile Répondre

    14 mai 2012


    Monsieur Dery,
    Pendant les 28 ans que j'ai passées dans l'Armée canadienne, dont vingt au Royal 22e Régiment, nous avions les mêmes menus que dans les camps de bûcherons. Ce qui veut dire beaucoup de calories, plus de 6000 par jour, car
    nous vivions la plupart du temps à l'extérieur, hiver
    comme été.
    En Allemagne et à Chypre nous étions nourris par le Danemark, dont le menu est presque le même que le nôtre,
    exception faite des plats froids dont les Danois sont friands. Leurs plats froids sont délicieux.
    La consommation de drogues était inconnue dans mon temps, quoiqu'il y avait beaucoup d'alcoolisme, y compris chez les officiers et les sergeants.
    J'ai aussi pratiqué la lutte olympique pendant une vingtaine d'années, sans stéroides et j'ai remporté onze médailles d'or au Québec. J'ai finalement été battu par un adversaire chargé de stéroides et j'ai abandonné. Ce n'était plus du sport.
    N'ayant jamais consommé de drogues, avec alcool modéré, je suis encore en forme à 81 ans et capable d'écrire des livres.
    Les alcooliques que j'ai connus, dans l'armée et en dehors, sont tous morts en bas âge, autour de 50-60ans.Je suis sûr que les drogués ne vivent pas plus longtemps. Ils veulent tout tout de suite et finissent par tout perdre.
    JRMS

  • Archives de Vigile Répondre

    14 mai 2012

    Dans l'affaire somalienne du Airborne,il fut remarqué que trois des quatre accusés avaient reçu une dose du médicament expérimental Mefloquine contre la malaria, qui pourrait avoir des effects secondaires psychiatriques.
    Peut-être.
    Mais je crois plutôt que les soldats du commando doivent prendre des stéroïdes anabolisant pour se développer musculairement. Un des effets secondaires pourrait être d'accentuer l’agressivité. Anders Breivik en consommait de fortes doses avant de commettre ses actes.
    Que consomment nos soldats ?

  • Archives de Vigile Répondre

    13 mai 2012

    Pour le livre, je préfère laisser la chance à d'autres.
    Écrire n'est pas le but. Chercher la vérité au delà des constructions mentales est une quête personnelle.
    j’ai personnellement rencontré et passé une soirée avec Hannah Reitch. C’était au Ghana, au cours de l’année 1962 si ma mémoire est bonne. Ce genre de femme prend parti pour ceux qui détiennent le pouvoir et l’argent et ignore les autres. C’est celà être nazi : nazional socialiste, partisan du pouvoir et de l’argent.

    Je ne reconnais pas la dame qui frise souvent la mort pour se sentir vivante. C'est celle qui a atterri dans la cour du Bunker sous le feu des Soviétiques et qui a redécollé. Cette même dame a piloté des V1 pour reconnaître le problème du mécanisme cybernétique du gouvernail. Les autres pilotes ne survivaient pas à cause du niveau de stress. Collée sur le pouvoir ? Cela n'a pas paru en Allemagne puisqu'elle n'a jamais accepté de se dénazifier.
    Et ce, même si elle fut invitée des Kennedy à la Maison-Blanche. De même, elle a aimé un officier NS qui s'est suicidé à la chute du Reich. Elle ne s'est jamais réaccouplée par la suite. La fidélité fait son honneur.
    Celui qui se colle sur le pouvoir et l'argent, cela s'appelle un prostitué et s'épelle L-I-B-E-R-A-L.
    Les NS pratiquaient un populisme pour atteindre le pouvoir de façon démagogique. Le type de gouvernement était un socialisme fondée sur des assises bismarckienne. Son programme ressemblait beaucoup à celui du communisme, à part qu'il ne cherchait pas la lutte des classes, mais la collaboration des classes, ni la révolution mondiale.
    Derrière ce populisme fondé sur le romantisme allemand, l'ancien état-major impérial qui refusait la défaite et le traité de Versailles, mais surtout à éteindre le spectre de la Révolution Mondiale qu'il avait lui-même allumé en permettant le passage de Lénine et en soutenant la lutte de l'Armée Rouge jusqu'au Traité de Brest-Litovsk où les intentions des Bolchéviques ont apparu clairement.
    Hitler n'était qu'une marionnette. Un agent infiltré qui a détourné un parti de travailleurs pour qu'il suive un programme rédigé en arrière-plan. Les lignes de force furent le romantisme allemand et la nécessité de l'unité nationale. Les premiers dangers de l'Allemagne était les Français et la sape des valeurs allemandes.
    Un des premiers accomplissements à reconnaître, c'est la fin du fossé entre Catholiques et Protestants. Hitler étant de tradition catholique, et la Prusse qui fit l'unification allemande, fut fondée sur le Luthéranisme et la sécularisation de l'Ordre Teutonique. Le Grand Reich de l'Histoire, le Saint-Empire Romano-Germanique a souffert des divisions religieuses alimenté par le cardinal Richelieu au point que sa population est passée de 20 millions à 4 millions lors de la Guerre de Trente Ans.
    Peut-on parler de génocide ici ?
    D'abord les armes, puis les purifications religieuses. "Plutôt réduire des villages en désert que d'y laisser des âmes protestantes." se rapproche du motto américain "Burn the village to save the village." pendant la guerre du Vietnam. La population allemande s'est reconstituée dans un Reich parcellé en nombre de petits états. Les surplus de population était exportés via le mercenariat ou les établissements en Russie ou en Amériques.
    Napoléon a officiellement détruit le Grand Reich. La victoire prussienne sur Napoléon a permis la reconstitution partielle du Reich. Les franges dissidentes de la noblesse se sont déplacés soit en Autriche, soit au Royaume-Uni.
    Sous l'ère de Bismarck, c'est le KulturKampf contre l'Église Catholique et contre l'Autriche-Hongrie. Incidemment, Bismarck a soutenu l'unification italienne et Joseph Garibaldi dans l'optique d'affaiblir le vieil ordre catholique. La Bavière catholique était le bastion antiprussien dans le Second Reich. Son statut était celui d'un état libre gouverné par une dynastie ducale vieille
    de plus de sept siècles, mais unie à l'Allemagne par le Zollverein. Son abolition provient d'une interprétation douteuse fait par Kurt Eisner de la Déclaration d'Anif qui a mené à une république avortée. Je saute les détails, mais la réaction à la tentative de soviétiser la Bavière a mené au soudage de l'Allemagne du Sud au Nord. Les National-socialistes ont effacé cette division qui affaiblissait l'entité allemande au profit des autres puissances. Il aura fallu inventer la division Est-Ouest pour l'affaiblir après la SGM.
    Derrière Hitler, Erich von Luddendorf fut le grand marionnettiste de la réaction pour rétablir l'entité allemande. Sauf qu'il a perdu le contrôle après le putsch de la Brasserie en 1923. Et c'est le divorce en 1928. Les NS volaient de leurs propres ailes grâce au discours populiste. Luddendorf a viré anti-chrétien et prônait un retour à l'Odinisme. Hitler était trop modéré pour lui.
    Sous Weimar, l'Allemagne fut ruinée par les réparations exigées par le traité de Versailles. Comme le mark allemand ne valait plus grand chose. Les anciennes fortunes et aristocraties faisaient face à la ruine et à la déchéance.
    Et le parti NS méprisait initialement la culture bourgeoise et la libéralisation des mœurs allant de pair avec l'individualisme. C'est un mythe l'histoire que les banquiers allemands et étrangers ont financé Hitler pour contrer le communisme et relancer la guerre. Les industriels allemands se sont fait rançonner et ils ont bénéficié de la reconstruction.
    Pour en revenir à Reitsch, elle aurait pu essayer de désavouer sa part en 1945, comme Leni Riefenstahl. Non, elle ne l'a jamais fait. Ce fut sa fierté d'être un personnage du 3e Reich. Vous l'avez rencontré et l'impression fut mauvaise. Que voyait-elle en vous ?
    Sans doute un fringant officier Canadien heureux d'être du camp victorieux. Elle devait se rappeler que les Canadiens fournissaient les contingents de pilotes qui écrasaient les populations civiles sous les bombes. Ou encore les exécutions systématiques des prisonniers allemands en dépit de la Convention de Genève après le Débarquement de Normandie. Ou encore la vieille propagande des soldats crucifiés par les Allemands. Beaucoup de raisons pour justifier qu'une véritable "FémiNazi" se prennent d'inimitié avec vous. C'est un détail à passer par dessus.
    Pensez à la nouvelle géopolitique européenne. Suite à la collaboration Pétain/Hitler (et Pétain était un germanophobe), ce fut l'axe Paris-Bonn relancé par DeGaulle (lui qui fut méprisé par Roosevelt ET Churchill). La fin de la Concorde par les alliances transrhénans ont relancé l'unification continentale effectué sous Napoléon et sous la SGM. Elle effrayait à la fois les intérêts de Londres et de NY. Il ne faut pas s'étonner des efforts de sabotages qui ont entre autres utiliser les endettements souverains pour casser la zone euro. Les élites françaises sont vendues. L'Allemagne est légalement prise par des obligations de la SGM. Elle vient de fournir un cinquième sous-marin de la classe Dolphin à Israël en dépit de la haine que lui porte ce pays.
    Vous écriviez auparavant que vous aviez été approché pour des fournitures d'armes pour une armée québécoise par des agents américains et britanniques. Cela sent la manipulation à plein nez. Peut-être la nécessité d'une crise pour une fusion nord-américaine complète.
    Le NAFTA/ALENA a déjà presque effacé les frontières au niveau économique avant le 9/11. On se rapproche du ZollVerein.
    Mes salutations les plus respectueuses.

  • Archives de Vigile Répondre

    12 mai 2012


    Vous devriez écrire un livre monsieur Dézy. J'appelle nazi tout individu prêt à prendre les armes pour appuyer la droite possédante et régnante.
    Vous ne m'apprenez rien sur l'Allemagne, y avant vécu pendant plusieurs années et ayant travaillé militairement avec la Bundeswehr, dont nous empruntions les installations pour le tir et les manoeuvres. Quant aux personnages que vous mentionnez, j'ai personnellement rencontré et passé une soirée avec Hannah Reitch. C'était au Ghana, au cours de l'année 1962 si ma mémoire est bonne. Ce genre de femme prend parti pour ceux qui détiennent le pouvoir et l'argent et ignore les autres. C'est celà être nazi: nazional socialiste, partisan du pouvoir et de l'argent.
    Ce que je recommande pour le Québec: faire comme la Suisse et la Suède. C'est le but de mon prochain livre. Il est basé sur 28 ans d'expérience comme officier de l'armée canadienne et autant d'années d'expérience comme militant indépendantiste à l'intérieur de la même armée. J'ai travaillé en silence, tant pour m'instruire que tuer dans l'oeuf au moîns quatre tentatives de prendre les armes contre le Québec après la crise d'Octobre 70. On n'accomplit pas ce travail d'un coup comme par magie, croyez-moi.
    ET maintenant, j'écris pour instruire tout le monde.
    Comme la paix, la guerre, la reconnaissance de statuts et la défense territoriale sont des sujets vastes et complexes, j'ai publié un seul sujet à la fois pour ne pas semer de confusion. D'abord Géopolitique et avenir du Québec(Guérin. 1994) pour faire prendre conscience aux Québécois que notre géographie est à l'origine de notre survivance et nos statuts. Puis: Le Québec carrefour des empires. Éditions du Québécois. 2007, pour que vous sachiez que le Québec contient les assises d'un grand pouvoir politique et économique. Vint ensuite: Défense territoriale pour la nation et l'État du Québec. (Édition du Québécois.2011). Je vous enseigne encore une fois que nous ne sommes nullement des perdants et quels sont les principes qui gouvernent notre État.
    Finalement, je poursuis la rédaction de Défense armée pour l'État du Québec. Cette fois, je vous explique comment nous devons organiser notre défense armée pour un État démocratique. Je relève les problèmes qui vont se présenter afin d'ouvrir le chemin vers la réussite et éviter une guerre d'indépendance du Québec.
    Ces travaux sont également fondés sur 50 années d'études, de recherches et d'enseignement en géographie, géopolitique et polémologie.
    Laissez-moi vous instruire une chose à la fois et surtout restez froids et non émotifs. Nous réussirons dans la mesure ou nous aurons basé notre action sur l'expérience plusieurs fois millénaire des États qui ont jalonné le monde.
    Salutations.
    JRMS

  • Archives de Vigile Répondre

    11 mai 2012


    L’administration américaine prend désormais les moyens pour vaincre la dissidence interne (1). Ces moyens sont dignes des anciens régimes totalitaires, les soi-disant communistes, et les fascistes.

    Les USA se préparent pour une guerre civile.
    Elle devrait se faire sur des lignes raciales.
    En particulier la communauté hispanique dont bon nombre d'immigrants illégaux. Il suffit de voir la folie avec les cartels de drogue au Mexique pour avoir une idée de ce qui pourrait se passer dans le Sud-Ouest.
    Sans le mentionner, l'internement va viser d'abord les illégaux. Ensuite les citoyens qui les aident sans doute parce qu'anciens illégaux ou fils et filles d'immigrants.
    Les USA ont déjà interné les résidents et citoyens originaires du Japon ou de seconde et troisième générations.
    Un effet bénéfique fut la destruction des liens oyabun-kobun, fondement des yakusas. Les citoyens issus de ces camps devinrent des citoyens modèles pour deux générations.
    David E. Kaplan and Alec Dubro in Yakuza: The Explosive Account of Japan's Criminal Underworld, Reading, Massachusetts: Addison-Wesley Publishing Co., 1986

  • Archives de Vigile Répondre

    11 mai 2012

    Est-ce qu’on a encore le droit de brûler le drapeau du conquérant ? Il est temps de sortir de ce Canada !
    ---Daniel Roy, C.A.
    Sheila Copp m'a apprit qu'un vieux drapeau doit être disposé par le protocole de l'incinération.
    Tanné du régime désuet ? Brûlez ses symboles comme les drapeaux.

  • Archives de Vigile Répondre

    11 mai 2012

    Il me faut vous corrigez sur certaines impressions et appréciations.
    Ci-dessous un site qui dénonce la présence de néo-nazis dans l’Armée canadienne à Valcartier.
    Ce genre d’individu entre volontiers dans l’armée et espère être employé dans une mission qui lui fournira l’occasion d’exercer ses instincts de tueur. Il sera le premier à tirer sur les autres, surtout les faibles sans défense dont il veut débarrasser la terre. La mentalité nazie et fasciste ne prétend pas davantage.

    Il faudrait définir les termes néo-nazis et nazis pour faire contraste avec les national-socialistes de l'Histoire.
    Le terme "fasciste" est utilisé contrairement à son sens premier. Malheureusement cet effet de propagande corrompt la vision historique de plusieurs générations d'après-guerre.
    "Nazi" fut un sobriquet appliqué aux NS partisans d'Hitler.On y associe des images d'Épinal créées par un système de propagande, voire pornographique.
    Pourriez-vous croire qu'une personnalité comme Thea Gabriele von Harbou fut une NS par conviction ?

    Idem pour Savitri Devi
    Ou encore Leni Riefenstahl et Hanna Reitsch ?
    Ou encore Georges Rémy (Hergé) et plus près de nous, l'écologiste Pierre Dansereau.
    Entre 1955 et 1957, alors que j’avais été intégré contre mon gré dans le régiment des Canadian Guards, dont le troisième bataillon était cantonné à Valcartier, nous avions des allemands et des hongrois qui servaient dans l’unité, des anciens de la Wehrmacht et de la Waffen SS, qui avaient trouvé refuge dans un Canada complaisant et fuyaient les tribunaux qui auraient pu les juger et les condamner en Europe.
    Vous faites une image de mercenaires sanguinaires de pauvres types plutôt "losers". Les Hongrois ont connu un terrible régime communiste sous Belà Kún. Les "fascistes" comme l'amiral Horty ont libéré la Hongrie d'une dictature détestée. Et Belà Kún n'a pas amélioré sa réputation lors de son exil au "Pays des Travailleurs". Ces pauvres types sont généralement issus de camps de prisonniers de guerre dans lesquelles ils croupissaient, au début sans toit, sans soins, sans nourritures, au point d'émouvoir le général Patton. On leur offrait que deux issues : les travaux forcés de reconstruction en Europe ou la Légion Étrangère. Le service militaires dans les Forces Canadiennes et dans l'Armée américaine fut autorisée avec la création de la République Allemande en 1955 et la légalisation de l'immigration de ces ressortissants. Auparavant, ils servaient de chair à canon dans les conflits de Corée et d'Indochine. Pensez au cas de Pál Sarkozy.
    Les Waffen SS étaient connus comme une organisation de combat bien entraînée, bien disciplinée dont plus de 60% de ses membres n'étaient pas Allemands. On y retrouvait une diversité raciale issue des auxiliaires dont elle avait la charge. Cela incluaient des bataillons Turkmènes et Tartares de la Ost Legion auxquel s'ajoutait des Mongols, des Coréens et des Chinois. Tous des conscrits qui ont désobéi à l'Ordre 227 de l'Armée Soviétique (interdiction de se rendre sous peine de mort), des bataillons de Transcaucasiens (Georgie, Arménie et Azerbaidjan).
    Les Orientaux étaient des conscrits dans les territoires du Nord de la Chine occupés par l'Armée Rouge lors des conflits russo-japonais. Les Turcomans étaient braqués contre les Soviétiques par la répression antitouranienne.
    Un corps d'Indiens Libres issus des camps de POW et appartenant aux mouvances nationalistes (Gandhi avait encouragé l'enrôlement dans les forces britanniques).

    Ils rejoignirent le Azad Hindi Fauj.

    La légion Freies Arabien qui incluait Arabes et Africains musulmans). À distinguer d'Handschar.
    Certain d'entre eux feront partie du groupe sous les ordres de Franz Wimmer-Lamquet dans le coup d'état en Iraq.

    Les citoyens allemands de couleur pouvaient servir dans la Wehrmacht. Ce fut le cas de Horst Sabac El Cher, mort au Caucase. Son père Gustav, fut officier de l'Armée prussienne lié à la famille impériale, et membre du Stahlhelm. À sa mort, le régime NS a présenté une couronne de fleurs avec croix gammée, de même qu'il en reçu une de la part du Kaiser en exil.

    Si un citoyen allemand de couleur comme Hans-Jürgen Massaquoi pouvait ne pas être mobilisé, c'est probablement parce qu'il fut le petit-fils du consul libérien et que sa mère était d'origine yougoslave, née austro-hongroise. Cela ne l'a pas empêché de bien passer la guerre en Allemagne. Son orienteur de métier technique fut un officier SS.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Hans_Massaquoi
    Tandis qu'un Africain comme Louis Brody pouvait être star de lutte et de cinéma durant toute la période NS.

    Et qu'un Olympien américain noir (Jesse Owens) fut mieux traité à Berlin qu'il ne le fut aux États-Unis après sa victoire.
    De même que les garde-chiourmes allemands ont traité les officiers noirs de l'escadrille 332 à égalité avec les officiers blancs dans les camps de prisonniers. Ce rapport d'égalité était inconcevable aux États-Unis où le Blood Drop Rule était appliqué.
    http://www.amazon.com/gp/reader/1453812695/ref=sib_dp_pt#reader-link
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_troupes_collaborationnistes_turques,_caucasiennes_et_cosaques_avec_l%E2%80%99Axe
    Les forces issus d'Union Soviétique furent rapatriées de force et exécutés ou dépérissant dans les camps de concentration de Sibérie (comme la VI armée capturée à Stalingrad). Les Cosaques qui croyaient trouver protection chez les Britanniques furent carrément à coups de crosse expulsés de leur camp de Lienz pour finir concentrés en Sibérie ou exécutés par le SMERSH.
    The Germans are not interested in politics, they take everything from a military point of view. They need troops that can hold certain positions and clear certain areas of the Partisans. If they ask us to do it, we cannot do it. The Chetniks can.
    —Major Mirko Blaž, March 5, 1944[44]
    —Major Mirko Blaž, March 5, 1944[44]

    La Waffen S.S. était un corps bien entraîné au combat et bien discipliné. Ils ne se livraient pas aux viols et pillages, ou aux meurtres gratuits. Ceux qui le firent étaient traduits en cour martiale. Par contre, le terrain russe a obligé les méthodes de contre-terreur incluant ôtages et destructions de villages associés aux activités partisanes. L'Armée Rouge n'étant pas sujette à la Convention de Genève, elle utilisait les tactiques de Robespierre. Bon nombre de Russes et de minorités ont accueilli et rejoint volontairement les forces de l'Axe.
    Les crimes de guerre qui se classent au dessus des méthodes de contre-terreur, sont plus les faits des auxiliaires mal-disciplinés. La très notoire brigade Dirlewanger (Einsatzgruppen) fut à l'origine constituée de braconniers repris de justice habilités aux interventions forestières. Il a servi aussi de bataillon pénal pour la Wehrmacht puisque c'était un déshonneur d'en être membre. Suppléée par des auxiliaires ukrainiens et biélorusse pas assez bon pour le champs de bataille, elle a aussi recruté dans les camps de concentration de Mathausen et Dachau. Des éléments communistes s'y retrouvaient dans l'espérance de s'échapper et de traverser le front. Lors qu'employée sur le champ de bataille, son manque d'entraînement et son indiscipline lui causait d'énormes saignées et une inefficacité. Les désertions s'ensuivirent. Son dernier usage en Poméranie fut un échec caractérisé par le lynchage de son commandant, un ancien commandant du camp de Mathausen qui rencontra ses anciens détenus.
    Maintenant, voilà que les nazis recommencent. Ils sont extrêmement dangereux, comme ce Brevik en Norvège, qui a abattu 76 personnes comme des chiens et qui s’en vante et est prêt à recommencer.
    L'association de Breivik aux Néo-nazis est une invention fallacieuse des médias. C'est clair en lisant son manifeste qu'il réprouvait l'idéologie hitlérienne. Issu d'un milieu travailliste lui-même, ses maîtres à penser sont des idéologues sionistes islamophobes pour la plupart : Pamela Geller, Geert Wilders, Robert Spencer, Fjordman, Bat Ye'or, dont plusieurs sont des anciens communistes ou trotskyistes.
    Son avocat est Geir Lippestad, un Juif travailliste...
    -------------------------
    Pour en revenir aux éléments dits "néo-nazis" dans l'Armée Canadienne, ce n'est pas une première. Des éléments du Heritage Front avaient déjà infiltré l'Armée Canadienne pour recevoir une formation poussée dans le combat. Et certains se sont retrouvés parmi les Airbornes. Pour ce qui est des bévues somaliennes.
    "Airborne operations force more responsibility on the individual soldier. You want an individual who will push himself, prove himself. But you also get an individual who wants to prove he's a tough guy and who adopts that badge of identity -- someone who for the same reason might join a motorcycle gang."

    -- Nicholas Stethem, ancien officier des Airbornes
    Les deux soldats impliqués et non-acquittés dans le meurtre sadique de Shidane Abukar Arone furent Kyle Brown

    et Clayton Matchee.

    http://desk.unita.it/cgi-bin/showimg2.cgi?file=F_EST_L2_0543/00000024/0000482F.1fda6a3a.jpg
    En dépit de son apparence blanche, Clayton Matchee est un Cree.
    On ne dit rien des origines de Kyle Brown, mais il semble avoir aussi des origines autochtones. Jadis les Autochtones étaient exclus de la GRC parce que leur caractérisation raciale les rendait enclin à la violence. Par contre, l'Armée Canadienne les recrutait. Mais pour beaucoup, ce sont les US Marines qui les attirait. Kahnawake en est un vivier traditionnel. L'Autochtone cherche à valoriser sa nature de guerrier, puisque c'est associé à la virilité et au mérite. Les Warriors ne sont-ils point des suprémacistes autochtones qui ont apporté la culture du sang pure dans une société qui en était le contre-exemple ?
    Parmi les autres Airbornes, il faut mentionner le Capt. Michel Rainville, surnommé Rambo. Il fut derrière l'Opération Bonhomme (assaut de la Citadelle de Québec), l'épreuve initiatique "virile" de Sandra Perron (http://www.cbc.ca/news/story/1998/05/01/perron980501a.html), et la molestation de plusieurs recrues qui incluait la sodomie.
    Michel Rainville n'arrive toujours pas à la cheville de David William Russell, un ami d'enfance de Paul Bernardo.
    Les "épreuves initiatiques" semblent relever d'une culture apprise à Fort Bragg (US Airbornes), en Caroline du Nord. On peut relever des similitudes avec les Scout Snipers (SS) de Fort Lejeune dans le même état (US Marines Corps) qui se sont mal illustrés en Afghanistan.

    Ils ne sont pas des national-socialistes. Ils admirent la force des Waffen S.S. mais ils vivent des clichés empruntés à la pornographie. Les rituels qu'ils pratiquent (et que le Major Sandra Perron a subi) sont supposés les préparer aux horreurs de la guerre et d'éliminer les inhibitions à l'acte de tuer.
    Curieusement, les psychologues et psychiatres de l'armée qui les conditionnent sont souvent des Juifs. L'art du brainwash est étudié via MK Ultra et par l'expert en "killology" Dave Grossman.

    Des nazis, il y en a beaucoup dans l’armée américaine qui n’attendent qu’une occasion pour tirer sur tout le monde, en commençant par les plus faibles. Les autorités ont très peu de contrôle contre ces psychopathes qui jouissent de tuer les autres et en rient. Ils sont particulièrement actifs dans des périodes troubles et chargées d’incertitudes comme celle que nous traversons.
    S'il y a beaucoup de psychopathes dans l'armée américaine malgré les tests d'intelligence pour les écarter, c'est sûrement parce que l'armée casse les recrues pour soi-disant les renforcer. Les traumas génèrent les troubles de personnalités. Les individus veulent paraître forts en feignant la psychopathie comme habilité de survie. Mais encore peu le sont vraiment comme David Russell Williams.
    Ils font des idioties comme pisser sur des cadavres afghans, prendre des poses de photos macabres ou conserver des parties de cadavres comme des oreilles momifiés dans le sel (vétérans du Vietnam).
    Ils le font, mais ils ne peuvent s'empêcher de développer des traumatismes.
    ------------------------
    Aux Québécois et Québécoises, je n’ai qu’une seule recommandation : Aux armes citoyens. Que tout le monde ou presque s’entraîne et se prépare à la guerre. Ce sera dans un avenir proche le seul moyen de garder la paix. Nous allons faire comme les Suisses. Vous ne savez pas comment ? Je vais vous l’expliquer dans mon prochain livre : Défense armée pour l’État du Québec.
    L'idée est bonne. Mais il faut une vraie formation et des vraies armes, et non des pétoires. Ensuite il faut des lignes de ravitaillements en vivres, en munitions et en médicaments. Si on échappe des éléments, la résistance est condamnée et c'est plutôt un massacre qui peut déboucher au nettoyage ethnique.
    Avec la volonté québécoise de réduire l'accès aux armes à feu civiles via l'enregistrement ou autre, il y a du chemin à faire avant d'atteindre l'idéal du peuple aux armes.
    La participation à l'Armée Canadienne permet la formation, l'information et un accès à des armes de pointe. C'est juste qu'il faut un encadrement des soldats souverainistes pour qu'ils restent disciplinés, attachés à la cause et ne virent pas psychopathes ou embarqués dans d'autres cliques comme celles qu'ils peuvent trouver à Fort Bragg. Il est évident que ce n'est pas à Ottawa de fournir cet encadrement.
    Les Marines ont un problème. En plus de servir d'instrument de formation pour les Warriors, les gangs criminalisés hispaniques y dépêchent de leurs membres pour qu'ils soient formés au combat sous différents théâtres. Il y a possibilité d'union de ces gangs dans le cadre du mouvement de La Raza qui pourrait générer une guerre civile et le détachement du Sud-Ouest. Cela va de pair avec leur croissance démographique.
    Une organisation telle le MPQ ne peut que servir de milice.
    La formation y est déficiente. Elle est sûrement infiltrée et ses membres fichés. Une rafle comme en octobre 1970 en viendra à bout assez vite. La coquille vide pourra servir pour des stratégies de tension avec fausses bannières. Elle sera un appât pour ceux qui voudront embarquer dans la résistance. Ensuite, il reste le problème de l'autorité légitime à définir. Le réseau de vrai résistance sera sûrement parcellaire avec des milices ou cellules indépendantes. De quoi ressembler aux Chetniki serbes durant la Seconde Guerre ou à la résistance afghanes avec des seigneurs de guerres ou des condottières indépendants qui vont virer dans les activités criminelles purent subsister.

  • Archives de Vigile Répondre

    11 mai 2012


    Les nazis ne sont pas nécessairement ceux que l’on pense : crâne rasé, main levé et pas de l’oie, on a qu’à voir ce qui se passe présentement chez nos voisins du sud.
    L’administration américaine prend désormais les moyens pour vaincre la dissidence interne (1). Ces moyens sont dignes des anciens régimes totalitaires, les soi-disant communistes, et les fascistes.
    Nos canadian soldier, de tendance fascistes, auront là, un bel exemple.
    Vraiment très inquiétant.
    (1) http://www.dedefensa.org/article-l_us_army_pr_te_r_duquer_le_dissident_us_en_citoyen-syst_me_05_05_2012.html

  • Daniel Roy C.A. Répondre

    11 mai 2012

    En attendant, l'étau se resserre sur nous. La démocratie s'effrite. Le maire de Montréal veut adopter une loi pour restreindre nos droits lors des manifestations. Par exemple, on n'aura plus le droit de se protéger le visage contre les gaz lancés par les policiers. Le gouvernement d'Ottawa veut aussi adopter des lois qui vont dans le même sens. On sera passible de 10 ans de prison pour s'être couvert le visage avant, pendant et après les manifestations. Est-ce qu'on a encore le droit de brûler le drapeau du conquérant? Il est temps de sortir de ce Canada!

  • Archives de Vigile Répondre

    10 mai 2012

    Ce n'est pas rassurant du tout ce genre de gars-là. Et le fait d'être dans l'armée est une invitation nette à la radicalisation. Surtout si déjà l'équilibre émotionnel ou mental n'est pas au rendez-vous.
    Je crains ces gens. Et quand on sait qui gouverne, fermer les yeux sur le genre de choses que les facistes peuvent provoquer n'est pas à écarter.

  • Archives de Vigile Répondre

    10 mai 2012


    René Lévesque a consenti à me recevoir et à m'écouter
    seulement lorsque PE Trudeau, alors premier ministre à
    Ottawa, a ouvertement menacé de prendre les armes contre
    le Québec péquiste, fin novembre 1977. J'avais alors
    un plan de contingentement qui a été publié dans le
    journal Le Jour, avec les propositions de nous armer
    en provenance d'Angleterre, de France et d'Allemagne.
    Pas de problème, on paie et l'équigement est expédié
    d'un coup.
    Les adversaires avaient répandu la rumeur que le Québec
    sera armé par la Russie ou la Chine communiste.
    PET a déchanté aussitôt qu'il a réalisé que nous
    allions être armés par l'Occident, y compris les États
    Unis qui nous fourniraient des hélicoptères. Un repré-
    sentant est venu me voir à cet effet.

    Madame Marois est favorable mais n'ose pas le dire
    ouvetement pour ne pas créer de remous dans son parti.
    Je sais comme vous que la défense est question interdite
    au Québec et j'en ai fait plus que l'expérience. Mais je
    continue de travailler pour changer les mentalités.
    Au moins,faisons comme la Suisse qui est armée et
    continuellement entraînée mais n'est pas militariste
    puisque la défense et les armes sont l'affaire de tout
    le monde. Résultant: sa neutralité est compétente et
    reconnue.
    Dans les conditions actuelles, j'ai publié en un premier
    temps Défense territoriale pour la nation et l'État du
    Québec, qui se vend bien maintenant. Les mentalités
    changent lentement au Québec mais elles changent.
    Mon travail est pédagogique. Je puis vous en
    expédier une copie si vous voulez. Autrement, vous
    pouvez vous adresser aux Éditions du Québécois.

    Salutations cordiales
    JRMS

  • Archives de Vigile Répondre

    10 mai 2012

    Vous avez raison sur ce point, mais avant d'intéresser les péquistes à ce dossier, il va falloir que vous ramiez fort.
    J'ai essayé d'organiser dans le passé, alors que j'étais à l'exécutif du PQ de Montréal-Centre, un colloque sur la défense d'un Québec souverain et sur les services de renseignements.
    J'ai essayé aussi de mettre sur pied un comité de travail au sein du PQ sur ces questions. J'ai été boycotté à mort à chaque occasion.
    Je pourrais écrire un livre juste sur ces inepties, mais personne ne me croirait, vous le premier.
    Pierre Cloutier