Cap sur la souveraineté avant tout

Martin Laforest, Sophie Léveillé et Roxane Legros, simples militants péquistes

2006 textes seuls


Nous avons lu dans Le Devoir de vendredi une lettre de jeunes gens de l'UFP et d'Option citoyenne à laquelle nous nous devons de répondre en notre qualité de simples militants péquistes. À vrai dire, nous nous entendons bien sur le fond des choses, car nous partageons entièrement leurs convictions progressistes ainsi que leur analyse des gestes posés par nos dirigeants dans la dernière année.
Cependant, nous sommes indépendantistes avant tout. Comme une majorité de jeunes québécois, nous aspirons à voir le Québec devenir un pays. Peu nous importe que le parti qui le réalisera soit à gauche ou à droite maintenant. Nous ne croyons pas à la théorie des dommages permanents car nous avons foi en notre jeunesse et en celle de demain qui pourront façonner à leur guise le pays qu'elles se seront donné. Seul un parti de coalition pourra nous permettre d'arriver à ce but qui doit être celui de tous les Québécois, incluant ceux de la droite, du centre et de la gauche. Cette coalition, c'est le PQ qui l'incarne le mieux présentement. L'arrivée d'un parti de gauche unifiée, avec lequel nous sommes tout à fait en accord idéologiquement, est quant à nous prématurée. Car elle risque de brouiller les cartes à un moment clé de notre histoire.
Bien entendu, quand nous entendons André Boisclair discourir à droite, nous rageons! Mais doit-on rappeler qu'il n'est aucune position moins sûre que celle de chef du parti Québécois? Nous ne croiyons pas que ses militants toléreront bien longtemps ses remarques insipides et néolibérales. Ils savent bien que leurs appuis naturels ne se retrouveront pas au conseil du patronat et que la mobilisation entourant un référendum doit nécessairement inclure les regroupements de travailleurs et les salariés de l'État. Les militants péquistes contraindront bien leur chef à le faire le moment venu.
La prochaine élection nous mènera au référendum gagnant à moins qu'un nouveau joueur ne vienne gruger les votes du PQ pour permettre aux libéraux de continuer leur ouvre de destruction du modèle social-démocrate Québécois. C'est bien beau la gauche, encore faut-il qu'elle ne serve pas la droite! Mais nous vous assurons, une fois l'indépendance faite, que nous serons des vôtres, à l'Option Citoyenne. Asta la victoria siempre camarade!


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé