Une idée, c'est comme une graine qu'on plante: elle pousse et fait son chemin

M. Jacques Parizeau: une crise politique suscitera le désir de l'indépendance

L'échec d'un référendum sectoriel pourrait servir d'amorce

Tribune libre 2011

M. Jacques Parizeau a récemment déclaré estimer que la tenue d'un référendum sectoriel, c'est-à-dire sur un thème précis, une formule dont on a commencé à débattre au Parti québécois, pourrait être très utile au mouvement souverainiste [en engendrant une crise politique->20322] qui conduirait à l'indépendance du Québec.
Une bonne idée, c'est comme une graine qu'on plante: elle pousse et fait son chemin.
J'avais moi-même exprimer la teneur de cette stratégie dans l'un de mes articles publiés ici-même sur Vigile. Et comme c'est mon habitude d'acheminer mes idées aux bonnes personnes, je l'avais fait parvenir aux bureaux du PQ. Petit train va loin (celui de Sainte-Adèle qui mène à l'indépendance bien sûr)!

Source: http://www.vigile.net/Une-crise-majeure-declenchera-le#forum31183

L'idée qu'une crise majeure pouvait déclencher le désir de l'indépendance m'était venue en réfléchissant à un fait psychologique vérifié: les gens qui entrent en thérapie sont beaucoup plus susceptibles d'apporter un changement majeur et positif à la situation problématique qu'ils vivent s'ils se retrouvent en état de crise temporaire. L'énergie psychique conflictuelle en présence permet alors de "donner un coup de barre" et d'être canalisée dans le bon sens. La personne comprend que "ça ne peut plus durer comme ça". Il suffit d'appliquer ce principe à l'échelle de tout un peuple pour qu'il réagisse vers ce qui est le mieux pour lui mais qu'il hésitait à mettre en application.

Revenons à M. Parizeau qui poursuit: "En fait, il faudrait susciter la crise. C'est évident qu'un référendum sur un sujet défini peut créer une telle crise".

L'un des quatre volets du «Plan pour un Québec souverain» dévoilé dimanche par la chef du PQ, Pauline Marois, porte sur le rapatriement au Québec de pouvoirs exercés par le gouvernement fédéral à l'heure actuelle, notamment en matière de culture et de communications. La récupération de certains pouvoirs pourrait faire l'objet d'un référendum sectoriel.

Les articles publiés sur Vigile sont une source de réflexion pour tous les nationalistes et permettent de faire circuler les idées à tous les niveaux de décision.

Continuons tous ensemble notre travail pour la bonne cause.
Déclaration complète de M. Jacques Parizeau:
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/254293/parizeau-il-faut-une-crise-politique
Réjean Labrie, de Québec, capitale nationale.

Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie851 articles

  • 1 469 245

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance vertueuse, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le bon peuple.

Plus de 850 articles publiés en ligne ont été lus un million 465 000 fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période dépassant 15 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé