Les ‘’reines-nègres’’

On croit généralement que les rois-nègres sont des souverains à peau noire. En réalité la couleur de la peau n’a aucune importance.

Tribune libre 2008

On croit généralement que les rois-nègres sont des souverains à peau noire. En réalité la couleur de la peau n’a aucune importance. C’est sûr qu’il y en a eu en Afrique mais l’expression vient du
fait qu’un roi nègre est un personnage colonisé qui a acquis la confiance
du colonisateur pour soumettre son propre peuple aux désirs du conquérant,
de l’envahisseur. Le premier qui a refusé ce statut est Moïse. Aussitôt
qu’il a su qu’il était d’ascendance juive, il a tout fait pour sortir son
peuple des griffes du Pharaon. Il a réussi, lui. [Un conquérant ne pourrait
jamais garder un pays qu’il envahit sans avoir des complices, des
rois-nègres qui sont souvent plus durs pour leur population que le
conquérant lui-même->http://archives.vigile.net/idees/critique/lesagemalaise.html].
Dans l’Histoire, les exemples font légion. Au
ViêtNam, les américains ont placé leurs rois-nègres aux commandes et quand
l’un d’eux, Diem, a voulu arrêter la guerre et prendre des arrangements
avec HôChiMinh, ils l’ont fait assassiner par la CIA et certains généraux.
C’est le même phénomène en Iraq et en Afghanistan ou toute autre colonie.
Plus proche de nous, et dans contexte moins
guerrier, les rois-nègres font légion. On n’a qu’à penser aux Trudeau,
Chrétien Dion (qui lui est toujours là) et le roi de la traitrise, notre
fossoyeur national, Jean Charest. Comme je vous le disais dans un texte
précédent, ne me croyez pas. Vérifiez par vous-même ses actions depuis
qu’il a été envoyé par Ottawa pour mettre le Québec à sa vraie place :
soumise au gouvernement fédéral. Il nous vend à la pièce, sous son règne,
les acquis sociaux se désagrègent lentement au profit des PPP ou carrément
du privé, tout ce qui touche à la langue, à la culture a vu ses budgets
diminués jusqu’à les rendre inopérants. Les compagnies ferment et on ne dit
mot, etc. etc.
Avec le 400ième de la ville de Québec on avait une
chance d’avoir une visibilité accrue à travers le monde et particulièrement
en France et les pays francophones. C’était trop beau pour le Québec alors
avec la complicité évidente de Charest, le fédéral a monopolisé les
représentations de cette manifestation jusqu’à envoyer notre « reine-nègre
» (la première fois que je peux féminiser ce mot) à Paris rencontrer
Nicolas Sarkosy, un admirateur de George W Bush et de son petit caniche
Stephan Harper.
Dans Le Devoir de mardi 6 mai 08, on lisait à la
une : ’’Le gouvernement Charest joue les seconds rôles sans le
plaindre’’.C’est une véritable honte, il y a assez que le citoyens du ROC
se foutent de notre gueule (on passe pour des moins que rien, un peuple
sans colonne vertébrale), les Européens et la France en particulier n’en
reviendront pas, surtout que Sarkosy commence a être mal vu chez-lui.
Remarquez qu’au PQ, on ne dit rien, nihil, nada, nothing. On plie l’échine
sans mot dire, sans maudire les traîtres qui nous gouvernent. À ma
connaissance il n’y a eu que madame Agnès Maltais qui semblerait-il, se
questionnait sur le bien fondé de toutes ces actions du fédéral. Ce
questionnement me fait penser à la conversation nationale de Mme.Marois. Du
vide, du néant.
Il est possible qu’au point où nous sommes rendus
il soit trop tard, mais a moins d’un réveil national brutal, on va, dans
les prochaines années, plonger dans l’abime du néant, de la disparition
pure et simple du Québec et devenir de petits canadian anglophones, sans
culture, sans racines, dans une insignifiance toute colonisée.
Ivan Parent
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Featured a3e971571ab3c25a01e01d56d6b9d9d3

Ivan Parent403 articles

  • 343 375

Pianiste pendant une trentaine d'années, j'ai commencé
à temps partiel d'abord à faire du film industriel, de la vidéo et j'ai
fondé ma compagnie "Les Productions du LOTUS" Les détails seront visibles sur mon site web.
Site web : prolotus.net





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    7 mai 2008

    Voyez-les et entendez-les, le PQ et le BQ geindre et se plaindre, faire des colères, quand ils auraient dû, depuis belle lurette, exiger, obtenir via la Loi d'accès à l'information, le contrat ou l'entente intervenue entre les gouvernements fédéral et provincial, ainsi qu'avec la ville de Québec. Il ne fallait pas être sorcier pour savoir ce qui se passerait. C'était écrit!
    Des incapables, des impuissants, des paresseux, voilà ce qu'ils sont.
    Nous n'avons que ce que nous méritons.
    Marie Mance Vallée

  • Archives de Vigile Répondre

    7 mai 2008

    Je suis porté à m'indigner autant que vous, M. Parent mais je me contrôle.Nous ne sommes qu'une province dans un pays, le Canada qui va toujours avoir la priorité dans un autre pays même en France sauf sous De Gaulle à la suite de son VIVE LE QuÉBEC...LIBRE.
    On ne peut pas dire au fédéral de se cacher. Si les Québécois n'aiment pas ça, ils n'ont qu'à voter pour un autre parti que le PLQ et les Conservateurs au fédéral.
    Mme Marois ne peut pas passer son temps à crier au loup quand Mme Jean qui est, pour l'instant, notre gouverneure générale, se promène avec tous les honneurs, dans les autres capitales du monde.
    Pour nos rois-nègres blancs Libéraux, je suis d'accord avec vous. Ils en profitent mais nous sommes leurs complices.