Les jeunes péquistes de l'Université Laval se joignent à Aussant

Option nationale - Jean-Martin Aussant


Québec — Des jeunes péquistes de l'Université Laval ont annoncé hier leur démission en bloc. Ils rejoindront Option nationale (ON), le nouveau parti souverainiste lancé par Jean-Martin Aussant, député indépendant de Nicolet-Yamaska et élu en 2008 sous la bannière péquiste.
Dans une lettre envoyée en fin de journée hier, Simon Domingue et Julien Gaudreau, respectivement représentant jeune pour le PQ dans Taschereau et président de PQ-Laval, ont annoncé leur démission. À leurs yeux, les membres de l'exécutif du PQ-Laval «ne croient plus que le PQ redevienne le fier porte-étendard de l'indépendance tel qu'il le fut jadis». Pour eux, le Parti québécois «est devenu, au fil du temps, tellement passif qu'il commence à nuire à la cause indépendantiste. Option nationale représente maintenant le vecteur le plus sérieux pour porter la cause indépendantiste».
Quant à M. Domingue, ancien président du PQ-Laval, il écrit que la stratégie de Pauline Marois de «gouvernance souverainiste» «n'est pas mauvaise en soi, je l'ai appuyée, mais le plan de match tarde décidément trop à accoucher, et les souverainistes de bonne foi ont raison de se poser des questions». Joint hier, M. Gaudreau a annoncé qu'il serait du premier rassemblement d'ON à Montréal le 9 décembre. Le communiqué d'ON annonçant ce rassemblement signalait que le député indépendant de Borduas, Pierre Curzi, serait présent. La semaine dernière une autre démissionnaire, Lisette Lapointe (Crémazie), a fait savoir qu'elle avait pris sa carte d'ON. L'ancien député péquiste de Vachon Camil Bouchard était aussi présent au lancement de la plateforme d'ON.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé