Le 400e… d’Ottawa

Lettre au nouveau maire de Québec et aux nouveaux membres de la société du 400e

Tribune libre 2009


Je crois avoir enfin trouvé ce qui va tout croche au sein de l’organisation du 400e… En recevant la brochure publicitaire de la ville d’Ottawa, le flash de la vérité m’a sauté aux yeux et je me suis écrié « Eurêka ! » : les couleurs retenues par la capitale nationale fédérale (voir [www.tourismeottawa.ca->www.tourismeottawa.ca]) sont le orange et le rose, exactement celles choisies pour le logo officiel du 400e de Québec. Incroyable méprise, me suis-je dit; il faut vite que j’informe les nouveaux parachutés au 400e de cette erreur de leurs prédécesseurs : l’usurpation des signes identitaires de la vraie capitale de ce pays !
Dédaignant les signes identitaires propres aux Québécois de la capitale, les Pierre Boulanger et consorts se sont mis à rêver qu’ils travaillaient dans l’autre capitale nationale, nantis des pouvoirs et de l’argent qui vont avec. Une chance qu’il reste des citoyens vigilants comme moi pour les sortir de leur hypnose fédérale et leur rappeler qu’Ottawa a tout sauf 400 ans ! Mais il faut les comprendre : comment ne pas rougir de honte devant la supériorité incontestable de l’ancienne Bytown, là où se tient chaque année l’incomparable « Bal de neige », décrit sur le site de la ville comme rien de moins que la « plus importante fête hivernale de l’Amérique du Nord »…
Jean-François Vallée
Québec
Le 30 janvier 2008

Featured 22fbb88912f1dbce87e719bb999b55c4

Jean-François Vallée90 articles

  • 81 570

Jean-François Vallée est professeur de littérature québécoise et française au niveau collégial depuis 1995. Son ambition de pédagogue consiste à rendre les étudiants non seulement informés mais objectivement fiers de la culture dans laquelle ils vivent. Il souhaite aussi contribuer à les libérer de la relation aliénante d'amour-haine envers leur propre culture dont ils ont hérité de leurs ancêtres Canadiens français. Il a écrit dans le journal Le Québécois, est porte-parole du Mouvement Quiébec français dans le Bas-Saint-Laurent et milite organise, avec la Société d'action nationale de Rivière-du-Loup, les activités de la Journée nationale des patriotes et du Jour du drapeau.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé