Il faut sauver Jean-Claude St-André

Tribune libre 2008

Mme Marois, Monsieur McKay
J’aimerais vous exprimer mon indignation la plus profonde du rejet du
bulletin de candidature de monsieur Jean-Claude St-André, dans
l’Assomption. Vous le savez plus que moi, monsieur St-André incarnait la
détermination d’atteindre le rêve souverainiste au sein du parti Québécois.
Exclure sa candidature, à ce stade, ne fera qu’exclure ceux qui, au parti
Québécois, s’identifient à cette aile (pure et dure).
J’avais, avec monsieur St-André, une occasion en or de m’impliquer pour le
PQ.
Monsieur St-André fut un député aimé des électeurs de l’ancien comté de
Jacques Parizeau. Monsieur St-André fut également un député aimé des
militants du parti Québécois. Il serait donc étonnant que l’histoire en
reste là. Monsieur St-André pourra compter sur mon support indéfectible,
peu importe la décision politique qu’il prendra suite à votre outrage.
Il y eut un jour, un grand jour, où le parti Québécois fut une coalition de
trois mouvements. Gauche, droite, mous et durs, vieux et jeunes, ethniques
et de souches, tous unis par René Lévesque et son rêve. En excluant
monsieur Jean-Claude St-André, vous brisez cette coalition. Vous brisez ce
rêve.
Finalement, vous laissez un arrière goût anti-démocratique à cette
affaire, ne justifiant en rien votre décision. Cette décision m’apparaît
autant nébuleuse qu’arbitraire. De telles pratiques sont inacceptables pour
un parti qui se targue de vouloir faire l’indépendance de façon
démocratique.
Je trouve la situation extrêmement dommageable pour monsieur McKay. J’ai eu
l’occasion de travailler personnellement avec lui. C’est une personne
dynamique, passionnée, inspirée par des idées novatrices et fortes. Ce
serait sans aucun doute un candidat exemplaire pour le PQ … dans un autre
comté.
Frédéric Picard, Militant amer
-- Envoi via le site Vigile.net (http://www.vigile.net/) --

Squared

Frédéric Picard16 articles

  • 11 450

St-Jean-Sur-Richelieu

Membre de l'Union démocratique pour l'indépendance du Québec (UDIQ)





Laissez un commentaire



22 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    15 novembre 2008

    Étant un séparatiste depuis le tout début du parti, je peux vous dire que le choix de Mc Kay est d'une honte pour nous. ce parti devrais avoir Monsieur Duceppe pour le faire avancé vers son unique but l'indépendance!!
    Mon vote n'ira pas pas pour ce Mc Kay, Monsieur St-André joigné les rang du parti indépendantiste et vous aurez mon vote.
    Daniel Desgagnés
    L'Assomption.

  • Daniel Magnan Répondre

    11 novembre 2008

    Un jour vous comprendrez que vous avez mis assez de temps et d'argent sur votre minoune et vous la changerez.
    Vous jouez à Perfection et vous vous entêtez à essayer de faire entrer des blocs carrés dans des trous ronds, ça va vous exploser à la figure après un certain temps, même des enfants confrontés à ce jeu le comprennent.
    Jouer les indignés face à ce que tout le monde a vu venir de la part du PQ ne fait que démontrer un manque d'esprit critique. Combien êtes-vous de la sorte a mettre de la broche pour tenir le pare-choc péquiste? Vous nous faite perdre un temps précieux, le savez-vous? Est-ce dans l'espoir de vous mériter un poste au sein de ce parti ou dans la fonction publique? Je ne comprends pas cet acharnement thérapeutique à maintenir artificiellement en vie ce parti.
    Néanmoins, j'aimerais bien sauver Monsieur Saint-André, à quel numéro dois-je appeler? Vais-je voter PQ dans mon comté? Peut-être, dans le but d'empêcher Riedl, le vire-capot inefficace d'être élu, mais je crois que mon X sur le bulletin de vote sera la croix de Saint-André.
    Je ne croix plus en le PQ, qui squatte mes rêves d'avoir un pays qui soit mien, et si ce n'était de Riedl, j'aurais probablement annulé mon vote.
    Ok, j'avoue que si Drainville devient chef du PQ, je changerai sûrement mon fusil d'épaule, car lui j'y crois, lui il a le Québec dans les veines! Lui ne pense pas au pouvoir avant tout, mais au Québec.

  • Archives de Vigile Répondre

    9 novembre 2008

    Monsieur St-André est un homme courageux comme il en faudrait davantage au Québec!J'ai eu brièvement l'occasion de travailler avec lui alors que j'étais président de comté au début des années 90. Ses convictions nationalistes sont admirables. Le rejet de sa candidature me fait sérieusement remettre en cause mon appui au P.Q.

  • Archives de Vigile Répondre

    9 novembre 2008

    L'épuration et la censure poursuivent leur cour. Plutôt incroyable qu'il y en a encore qui croient que le PQ va réaliser l'indépendance avec Mme Marois à sa tête.

  • Archives de Vigile Répondre

    9 novembre 2008

    S'il a été lynché pour sa position au sujet de la souveraineté, et si ceux qui votent PQ ne le font que pour bloquer un autre parti...
    Pourquoi St-André ne rejoindrait pas les rangs du Parti Indépendantiste, qui veut justement l'indépendance du Québec? Non seulement un vote pour ce parti est un vote pour la souveraineté, mais en se joignant à ce parti il ferait en sorte que le PI ait un gros gain de popularité dans les circonstances actuelles... et on sait que la pub d'un tel coup d'éclat est gage de nombreux votes... qui sait?

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    9 novembre 2008

    Qu'on aime ou pas, le Parti Québécois, démocratiquement élu en opposition à l'Assemblée ntionale, a recruté comme chef Pauline Marois. Elle a établi ses conditions qui ont été votées.
    Le PQ a fait son nid, les dissidents ont grogné mais n'ont pas quitté le parti. Maintenant que la guerre est déclarée, les membres doivent serrer les rangs.
    À la première escarmouche contre l'ennemi Charest, un bataillon se mutine ouvertement.
    Comment ça s'appelle une rébellion en pleine guerre?...

  • Archives de Vigile Répondre

    8 novembre 2008

    A qui de droit.
    Nous sommes indignés par ce que les instances du P.Q. ont fait a Jean-Claude St-André! C'est comme si le parti était un club privé. Et de plus, c'est comme si le parti avait honte du seul député péquiste a ne pas avoir voté pour l'abjecte censure a M.Yves Michaud , censure uniquement justifiable sous un régime nazi ou communiste.
    Gérald Hudon
    Maria Teresa Pérez-Hudon

  • Réal Ouellet Répondre

    8 novembre 2008

    J'ai pu entendre les raisons données par Madame Marois concernant le rejet de la candidature de M. St-André et je trouve ces raisons défendables.. Si monsieur St-André ne veut pas se conformer aux orientations du parti et aux règles de fonctionnement, il se place lui-même sur la voie d'évitement et doit en accepter les conséquences.

  • Archives de Vigile Répondre

    8 novembre 2008

    Monsieur Julien,
    JE pense que vous n'avez pas lu le programme du BLOC. Et les documents internes. Ce parti, que dirige de main de fer Gilles Duceppe, n'est pas indépendantiste. Dois-je vous l'écrire en lettre de cent mêtres sur le Mont-Royal? Il est CONFEDERALISTE.
    Gilles Duceppe à la tête du PQ? Il cultivera l'ambivalence dont parle le philosphe Daniel Jacques dans son dernier ouvrage. Lisez ce livre, avant d'aller voter.
    Je le ferai sans me boucher le nez. Je voterai à l'air libre et je ne pourrai voter pour le PQ qui déraille sans cesse et qui nous dévie de notre objectif.
    P.B.

  • Archives de Vigile Répondre

    8 novembre 2008

    Madame Marois a donné deux raisons justifiant le rejet de la candidature de M St-André. Ces deux raisons sont à mon sens très valables. Si monsieur St-André ne veut pas se conformer aux orientaitions et aux règles de fonctionnement du parti, il se place lui-même sur la voie d'évitement...et qu'il en accepte les conséquences.
    Réal Ouellet

  • Michel Guay Répondre

    8 novembre 2008

    Les divisionnistes anti PQ sont en effervescence pour faire réélire Charest.
    Saint André à refusé de se rallier et de payer ses dettes à l'Exécutif du Partio Québecois et de signer cette entente obligatoire pour être élu dans son comté.
    Il n'a pas été exclu il s'est exclu

  • Archives de Vigile Répondre

    8 novembre 2008

    Denis Julien : Les péquistes ne voudront pas sécher 4 années dans l’opposition. Duceppe prendra la direction du PQ et fera l’indépendance du Québec.
    Mon commentaire :
    Pourquoi cette attitude sempiternelle de chercher un miracle, de courir après le chef-miracle ? Duceppe, lui-aussi, a été contesté, durant la dernière campagne ; la différence, c’est qu’il n’a pas à supporter le poids éventuel du pouvoir..et, qu’à la longue, on oublie. Ottawa, c’est plus loin du traffic quotidien.
    Nos chefs, nous les zigouillons TOUS les uns après les autres. Les votes de confiance dans les Congrès du PQ se transforment en "roastbeef".
    Boisclair devait être le Messie ! Bouchard ! Landry !
    Ceci étant dit, je ne peux me prononcer sur le cas St-André.Un jour, on en connaîtra le pourquoi !
    Pierre Grandchamp qui va voter PQ Comté de Joliette

  • Archives de Vigile Répondre

    7 novembre 2008

    Je suis déçu d'apprendre que Raymond Gravel et Nicolas Dufour appuient le tassage de Jean-Claude St-André.

  • Archives de Vigile Répondre

    7 novembre 2008

    Il semble bien qu'au Parti Québécois on ait de la suite dans les idées; après avoir mis la souveraineté sur la glace, on fait de même avec un ex-député indépendantiste.
    Il doit bien exister de recours contre un tel acte antidémocratique.
    Ou est-ce qu'on signe pour s'enrôler afin de livrer et gagner cette bataille?
    Luc Trottier

  • Archives de Vigile Répondre

    7 novembre 2008

    G. Tremblay:
    Jean-Claude St-André, Robert Laplante, Denis Monière, Marcel Masse, Robin Philpot, VLB, ...
    Nous avons des géants.
    Mon commentaire:
    Mais je ne comprends pas! Pourquoi, vous Monsieur Tremblay, qui favorisez QS, vous vous préoccupiez du PQ?
    L'important, avez-vous écrit, c'est d'abord d'avoir des structures sociales et économiques..avant de devenir souverains!
    Pierre Grandchamp

  • Archives de Vigile Répondre

    7 novembre 2008

    Je persiste et signe!
    La seule personne qui a une véritable stature de chef d'état, qui a établi des alliances avec la gauche canadienne depuis toutes ces années où il a siégé à la Chambre des Communes et qui sera une personne indispensable lorsque viendra le moment des négociations et qui surtout, fera l'indépendance du Québec est Gilles Duceppe.
    Je ne redeviendrai pas membre du PQ et n'y militerai pas avant que Duceppe en dirige les destinées.
    Les grenouilleux de la direction du PQ lui ont bloqué la voie à deux reprises avec Marois et Boisclair. Pauline Marois est une femme politique respectable mais elle n'a pas fait le ménage en profondeur qui s'imposait comme s'entourer d'une équipe nouvelle. Son organisation est encore teintée de la ''Gang à Boisclair.'' Venez dans Lotbinière et vous allez le constater sur le terrain!
    Le fruit n'est pas encore mûr. Duceppe est comme le Beaujolais nouveau; il mature! Il continue à prendre de l'expérience, à se faire des amis à Ottawa.
    Je voterai PQ par pure stratégie tout comme je l'ai fait à la dernière élection générale, en me bouchant le nez! Des milliers d'indépendantistes en ont fait tout autant et je les invite à récidiver.
    La première étape consiste à empêcher les fédéralastes de diriger un gouvernement Charest majoritaire. La deuxième étape est de se débarasser le la droite populiste néo-créditiste de Dumont. La troisième est de redevenir l'opposition officielle.
    À partir de là, tous les espoirs sont permis!
    Les péquistes ne voudront pas sécher 4 années dans l'opposition. Duceppe prendra la direction du PQ et fera l'indépendance du Québec.

  • Lionel Lemay Répondre

    6 novembre 2008

    Je souhaite que les militants de l'Assomption se tiennent debout face aux manigances de la direction du parti et qu'ils refusent la candidature de Scott McKay. Les militants de la circonscription devraient biffer le nom de McKay sur le bulletin de vote et le remplacer par celui de J-Claude St-André.
    Est-ce que les vrais souverainistes dans l'organisation du PQ ne pourraient pas se regrouper et se débarrasser de cette bande de peureux qui mènent le parti?

  • Archives de Vigile Répondre

    6 novembre 2008

    En même temps qu'il y a urgence en la demeure de se débarrasser de Charest. On a ce choix décevant d'avoir à voter sans enthousiasme pour le PQ. On le voit encore ici sur le traitement que l'élite de ce parti (déconnectée) fait subir à M St André, pour qui j'ai énormément de respect. Il réagit ici à la nouvelle:
    http://www.cyberpresse.ca/dossiers/elections-2008/200811/06/01-37068-ecarte-par-le-pq-jean-claude-st-andre-exprime-son-indignation.php
    JCpomerleau

  • Archives de Vigile Répondre

    6 novembre 2008

    Jean-Claude St-André, Robert Laplante, Denis Monière, Marcel Masse, Robin Philpot, VLB, ...
    Nous avons des géants.

  • Archives de Vigile Répondre

    6 novembre 2008

    C'est un pur et dur acte de vandalisme politique.
    Et voilà, comme il fallait s'y attendre, ils (PQ) ont indiqués clairement le cap qu'ils prendront, c'est à dire le même qu'avant leur descente en enfer. Vous nous en devez une, semblent dire ces arrivistes. Aidez-nous à faire semblant de vouloir devenir souverain c'est la vitrine qui compte, le reste ça peut bien attendre un autre quatre siècles, on a une usine parlementaire et de bons emplois qu'est-ce vous voulez de plus voyons. Il n'y en a plus de partis pour les Québécois ça n'existe plus, je ne sais pas ce qu'ils font tous là eux mais je sais que ce n'est pas nous ça.
    Jean-Claude St-André devrait le fonder le parti citoyens souverains du Québec souverain, au moins lui il en a un, un document de fondation de la nation et du reste il perd son temps et le nôtre avec cette gang d'arrivistes.

  • Archives de Vigile Répondre

    6 novembre 2008

    Monsieur Tremblay,
    LE PQ, dans cette opération, révèle son vrai visage. Ceux qui osent dire tout haut, tout le temps, constamment, qu'ils sont des indépendantistes, dérangent les visées de ce parti qui n'espère que reprendre le pouvoir.
    A chacun de tirer les conclusions qui s'imposent. René Lévesque ne serait pas content.
    P.B.

  • Archives de Vigile Répondre

    6 novembre 2008

    Ça va vous prendre quoi encore pour comprendre ?
    Tasser Jean-Claude St-André, un patriote souverainiste solide, pour Scott McKay du Green Party !
    Vous connaissez Scott McKay ? Jamais il n'aurait joint les rangs du PQ à moins d'avoir été assuré que la souveraineté y est bien enterrée.
    Si les patriotes souverainistes ont une unité à faire en ce moment crucial c'est pour un putch contre Marois et l'installation de Parizeau à la tête du PQ.
    Sinon, il faut sabrer ce parti.